[Legends] Fate of the Jedi / Le Destin des Jedi

Partie dédiée à l'univers Legends des romans de l'Univers Étendu Star Wars
Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

[Legends] Fate of the Jedi / Le Destin des Jedi

Message par Jaweco »

Topic consacré à la série de romans Fate of the Jedi, en cours de publication aux USA. Cycle qui comportera au final 9 tomes, écrits par Aaron Allston, Christie Golden et Troy Denning.

Petit récapitulatif des infos.

Fate of the Jedi #1 : Outcast, Aaron Allston

Image

Image

Synopsis :
THE NEXT CHAPTER IN THE EXTRAORDINARY HISTORY OF THE STAR WARS GALAXY BEGINS HERE...

After a violent civil war, and the devastation wrought by the now-fallen Darth Caedus, the Galactic Alliance is in crisis—and in need. From all corners, politicians, power brokers, and military leaders converge on Coruscant for a crucial summit to restore order, negotiate differences, and determine the future of their unified worlds. But even more critical, and far more uncertain, is the future of the Jedi.

In a shocking move, Chief of State Natasi Daala orders the arrest of Luke Skywalker for failing to prevent Jacen Solo's turn to the dark side and subsequent reign of terror as a Sith Lord. But it's only the first blow in an anti-Jedi backlash fueled by a hostile government and suspicious public. When Jedi Knight Valin Horn, scion of a politically influential family, suffers a mysterious psychotic break and becomes a dangerous fugitive, the Jedi become the target of a media-driven witch-hunt. Facing conviction on the charges, Luke has only one choice. He must strike a bargain with the calculating Daala-his freedom in exchange for his exile from Coruscant and from the Jedi Order.

Now, though forbidden to intervene in Jedi affairs, Luke is determined to keep grim history from being repeated. With his son, Ben, at his side, Luke sets out to unravel the shocking truth behind Jacen Solo's corruption and downfall. But the secrets he uncovers among the enigmatic Force mystics of the distant world Dorin may bring his quest—and life as he knows it—to a sudden end. And all the while, another Jedi Knight, consumed by the same madness as Valin Horn, is headed for Coruscant on a fearsome mission that could doom the Jedi Order . . . and devastate the entire galaxy.
Paru aux formats hardcover puis paperback en VO, pas de date pour le moment en ce qui concerne la VF.

Fate of the Jedi #2 : Omen, Christie Golden

Image

Image

Synopsis :
The Jedi Order is in crisis. The late Jacen Solo's shocking transformation into murderous Sith Lord Darth Caedus has cast a damning pall over those who wield the Force for good: Two Jedi Knights have succumbed to an inexplicable and dangerous psychosis, criminal charges have driven Luke Skywalker into self-imposed exile, and power-hungry Chief of State Natasi Daala is exploiting anti-Jedi sentiment to undermine the Order's influence within the Galactic Alliance.

Forbidden to intervene in Jedi affairs, Luke is on a desperate mission to uncover the truth behind Jacen's fall to the dark side -- and to learn what's turning peaceful Jedi into raving lunatics. But finding answers will mean venturing into the mind-bending space of the Kathol Rift, and bargaining with an alien species as likely to destroy outsiders as deal with them. Still, there is no other choice and no time to lose, as the catastrophic events on Coruscant continue to escalate. Stricken by the same violent dementia that infected her brother, Valin, Jedi Knight Jysella Horn faces an equally grim fate after her capture by Natasi Daala's police. And when Han and Leia Solo narrowly foil another deranged Jedi bent on deadly destruction, even acting Jedi Grand Master Kenth Hamner appears willing to bow to Daala's iron will -- at the expense of the Jedi Order.

But an even greater threat is looming. Millennia in the past, a Sith starship crashed on an unknown, low-tech planet, leaving the survivors stranded. Over the generations, their numbers have grown, the ways of the dark side have been nurtured, and the time is fast approaching when this lost tribe of Sith will once more take to the stars to reclaim their legendary destiny as rulers of the galaxy. Only one thing stands in their way to dominance, a name whispered to them through the Force: Skywalker.
Paru aux formats hardcover puis paperback en VO, pas de date pour le moment en ce qui concerne la VF.

Fate of the Jedi #3 : Abyss, Troy Denning

Image

Image

Synopsis :
Following a trail of clues across the galaxy, Luke Skywalker continues his quest to find the reasons behind Jacen Solo’s dark downfall and to win redemption for the Jedi Order. Sojourning among the mysterious Aing-Tii monks has left Luke and his son Ben with no real answers, only the suspicion that the revelations they seek lie in the forbidden reaches of the distant Maw Cluster. There, hidden from the galaxy in a labyrinth of black holes, dwell the Mind Walkers: those whose power to transcend their bodies and be one with the Force is as seductive and intoxicating as it is potentially fatal. But it may be Luke’s only path to the truth.

Meanwhile, on Coruscant, the war of wills between Galactic Alliance Chief of State Natasi Daala and the Jedi Order is escalating. Outraged over the carbonite freezing of young Jedi Knights Valin and Jysella Horn after their inexplicable mental breakdowns, the Jedi are determined to defy Daala’s martial tactics, override Council Master Kenth Hamner’s wavering leadership, and deal on their own terms with the epidemic of madness preying on their ranks. As Han and Leia Solo, along with their daughter Jaina, join the fight to protect more stricken Knights from arrest, Jedi healers race to find a cure for the rapidly spreading affliction. But none of them realize the blaster barrel is already swinging in their direction and Chief Daala is about to pull the trigger.

Nor do Luke and Ben, deep in the Maw Cluster and pushing their Force abilities beyond known limits, realize how close they are–to the Sith strike squad bent on exterminating the Skywalkers, to a nexus of dark–side energy unprecedented in its power and its hunger, and to an explosive confrontation between opposing wielders of the Force from which only one Master–good or evil–can emerge alive.
Paru aux formats hardcover puis paperback en VO, pas de date pour le moment en ce qui concerne la VF.

Fate of the Jedi #4 : Backlash, Aaron Allston

Image

Image

Synopsis :
Repercussions from the dark side's fatal seduction of Jacen Solo and the mysterious plague of madness afflicting young Jedi continue to wreak havoc galaxy-wide. Having narrowly escaped the deranged Force worshippers known as the Mind Walkers, and a deadly Sith hit squad, Luke and Ben Skywalker are in pursuit of the now Masterless Sith apprentice. It is a chase that leads to the forbidding planet Dathomir, where an enclave of powerful dark-side Force-wielders will give Vestara the edge she needs to escape—and where the Skywalkers will be forced into combat for their quarry and their lives.

Meanwhile, Han and Leia Solo have completed their own desperate mission, shuttling madness-stricken Jedi from Coruscant to safe haven in the Transitory Mists and beyond the grasp of Galactic Alliance Chief of State Natasi Daala. But the bold maneuver has intensified Daala's fury, and she is determined to shatter Jedi Order resistance once and for all.

Yet no greater threat exists than that which still waits in the depths of the distant Maw Cluster: A being of pure, ravenous dark-side energy named Abeloth calls out across the stars to Jedi and Sith alike. For some, it may be the ultimate source of answers crucial to their survival. For others, it could be the ultimate weapon of conquest. But for all, it is a game-changing—and life-altering—encounter of untold magnitude, and a tactical gambit with unimaginable consequences.
Paru au format hardcover en VO, le paperback est prévu pour le 22/02/2011, pas de date pour le moment en ce qui concerne la VF.

Fate of the Jedi #5 : Allies, Christie Golden

Image

Image

Synopsis :
What began as a quest for truth has become a struggle for survival for Luke Skywalker and his son, Ben. They have used the secrets of the Mind Walkers to transcend their own bodies and speak with the spirits of the fallen, risking their very lives in the process. They have faced a team of Sith assassins and beaten the odds to destroy them. And now the death squad’s sole survivor, Sith apprentice Vestara Khai, has summoned an entire fleet of Sith frigates to engage the embattled father and son. But the dark warriors come bearing a surprising proposition that will bring Jedi and Sith together in an unprecedented alliance against an evil more ancient and alien than they can imagine.

While the Skywalkers and their Sith allies set off on their joint mission into the treacherous web of black holes that is the Maw, Han and Leia Solo risk arrest and worse to aid the Jedi imprisoned back on Coruscant. Tyrannical Chief of State Natasi Daala has issued orders that will open a permanent schism between her government and the Jedi Order—a schism that could turn all Jedi into renegades and wanted criminals.

But it is in the depths of the Maw that the future of the galaxy will be decided. For there the Skywalkers and their Sith allies will engage a true monster in battle, and Luke will come face-to-face with a staggering truth.
Paru au format hardcover en VO, le paperback est prévu pour le 26/04/2011, pas de date pour le moment en ce qui concerne la VF.

Fate of the Jedi #6 : Vortex, Troy Denning

Image

Image

Synopsis :
In a stunning turn of events, Luke Skywalker and his son, Ben, joined forces with members of the Sith armada sent to kill them—and turned their combined might against the monstrous being Abeloth, whose power was causing young Jedi Knights to go seemingly insane. But with Abeloth gone and the Knights sane again, the Sith reverted to form, making a treacherous attempt on Luke's life.

Luke and Ben have no time for retaliation. A new and even more insidious threat is rising, one that endangers not only the Jedi but the entire Galactic Alliance. Unless the Skywalkers survive to sound the alarm—and to pass along the secrets they have learned about Abeloth and the Sith—the galaxy will suffer as it has never suffered before. But the reinforcements they need remain grounded on Coruscant, where the political battle of wills between the Jedi Council and Galactic Alliance Chief of State Natasi Daala has reached a boiling point.

Now Luke and Ben must go on the run, taking along the inscrutable—and dangerous—Sith apprentice Vestara Khai. With a host of Sith warriors in hot pursuit, the Skywalkers soon find themselves trapped on the moon Pydyr, caught between their former allies and a mob of angry Fallanassi. A new truce may be their only hope. But can a Sith ever be trusted?

With the Jedi's most famous father-and-son team outnumbered and outgunned, the countdown to galactic disaster has begun—and time is running out!
A paraître en VO au format hardcover le 07/12/2010, au format paperback le 29/11/2011. Pas de date pour le moment en ce qui concerne la VF.

Fate of the Jedi #7 : Conviction, Aaron Allston

Image

4ème de couverture à venir.

Pré-synopsis :
In this installment of the bestselling Fate of the Jedi series, the evil entity called Abeloth is on the run–but still not giving up it’s plans to destroy the galaxy. Despite the almost-friendship between Ben Skywalker and the Sith apprentice Vestara, the Jedi and Sith have dropped all pretenses of cooperation, and each side is making plans to rout the other. And on Coruscant, ex-Jedi Tahiri Veila awaits sentencing for the crime of treason, and although they’ve effectively removed Chief of State Natasi Daala from power, the Jedi Council is in no position to help…
A paraître en VO au format hardcover le 17/05/2011, au format paperback le 27/03/2012. Pas de date pour le moment en ce qui concerne la VF.

Fate of the Jedi #8 : Ascension, Christie Golden

Couvertures à venir.

Synopsis à venir.

A paraître en VO au format hardcover le 16/08/2011, au format paperback à une date ultérieure. Pas de date pour le moment en ce qui concerne la VF.

Fate of the Jedi #9 : Apocalypse, Troy Denning

Couvertures à venir.

Synopsis à venir.

A paraître en VO au format hardcover le 22/11/2011, au format paperback à une date ultérieure. Pas de date pour le moment en ce qui concerne la VF.
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight

Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Fate of the Jedi

Message par Jaweco »

Avis/critiques de l'ancien forum concernant Outcast :

Moi-même :
Alors, critique d’Outcast un peu en retard… Vraiment bon, un très bon cru Allstonien. Il démarre vraiment
bien FOTJ, c’est assez prometteur. Je dirais même qu’il démarre mieux FOTJ que Betrayal ne démarrait LOTF, même si ce dernier n’est plus tout frais dans ma tête et que je l’avais bien apprécié tout de même à l’époque.

Niveau histoire, j’ai trouvé le bouquin bien construit, on peut distinguer trois intrigues parallèles, chacune partant dans une direction différente et ne se recoupant pas tellement. Ce qui fait d’ailleurs que j’ai pour le moment un peu de mal à voir quelle direction la série va prendre (alors que pour LOTF, c’était assez clair dès le début, en tout cas pour le devenir de Jacen). Mais ce n’est pas nécessairement un reproche, Allston pose les bases, aux autres auteurs de développer par la suite. Et en l’occurrence, les bases sont bien posées.

Première intrigue, la folie dont souffrent Valin Horn et Seff Helin (déjà introduit dans Millenium Falcon pour ce dernier). Bien écrite, c’est elle qui se rapproche le plus du contexte galactique, avec les restrictions imposées sur les Jedi par le gouvernement Daala. Le point de vue de ces deux personnages, un peu exposé, est bien fait, on est bien dans la crise psychotique du point de vue psychiatrique. Les développements politiques sont plutôt bien amenés, même si là encore, il faut attendre la suite pour voir quelle direction ça va prendre.

Seconde intrigue, le voyage de Luke et Ben sur les traces de Jacen. Ils commencent donc par rendre visite aux sages Baran Do chez les Kel Dor. C’est intéressant, on découvre une autre façon d’appréhender la Force, et surtout on se demande ce que Jacen a bien pu faire pendant un voyage qui a duré cinq années.
L’atout non négligeable de cette intrigue, c’est de donner un regain d’intérêt à Jacen après sa mort. On pensait avoir fait le tour avec LOTF, eh bien on se rend compte qu’on peut encore être accroché par le personnage, indirectement. Je pense que toute cette partie odyssée de Luke et Ben, en plus de montrer les
différentes cultures utilisatrices de la Force, va révéler des surprises sur Jacen. Là encore, à voir par la suite.

Et enfin, troisième intrigue, Leia, Han et Allana sur Kessel qui donnent un coup de main à Lando. Dans un premier temps intrigante (les découvertes faites par Leia et Han dans les profondeurs), à la longue elle laisse un sentiment de doute. On voit mal quels prolongements ça pourrait avoir par la suite. Est-ce que Allston s’est payé une petite intrigue qui n’a rien à voir avec le reste de la série ? Si oui, bof, mais si ça a des développements ensuite alors pourquoi pas. Et puis elle permet de revoir pleins de Rogues et Spectres, donc joie. Dans tous les cas, un certain passage avec Allana sera forcément réutilisé par la suite, il reste pour l’instant très intrigant.

Trois intrigues donc, et plutôt bien équilibrées, il n’y en a pas une pour manger les autres. D’ailleurs, si le livre n’est pas excessivement long (sans être excessivement court non plus, 300 pages de hardcover), je dirais que la longueur est adéquate, suffisante pour développer les intrigues sans laisser de passages à vide.

Niveau personnages, quasiment que des têtes connues donc pas de révolution en vue. Ils sont quoiqu’il en soit bien écrits. Et Allston s’en donne à cœur joie sur l’humour, très présent. Du coup, malgré un pitch qui peut sembler alarmiste (la folie des Jedi et l’exil de Luke), eh bien le ton reste plutôt léger, beaucoup moins sombre qu’un LOTF. Bien sûr, ce n’est que le début et ne voyant pas trop quelle direction va prendre la série, je ne saurais dire si ça va durer. Mais dans l’immédiat, on retrouve une certaine légèreté qui ne fait pas de mal pour un roman se passant à cette époque. Ca ne me gênerait pas qu’ils conservent une ambiance moins dark sur l’ensemble de la série d’ailleurs, histoire de changer un peu après le NOJ, Dark Nest et LOTF. Non pas que je n’aime plus ces dernières, le NOJ et LOTF en tête, mais un peu d’alternance est rafraîchissant.

Bref, un avis favorable pour Outcast qui lance de manière bien sympathique cette nouvelle série. Je suis satisfait de n’avoir lu aucun spoiler à l’avance, j’ai vraiment découvert le roman et ça a bien contribué à mon plaisir. Content d’avoir craqué malgré mes réticences quant au format hardcover pour les 9 tomes.
Benson :
Bon désolé de pas avoir continué les résumés, mais je me suis laissé happer par l'histoire et j'ai fini tout le livre !

Mon appréhension était de retomber dans un schéma à la LotF, avec des livres qui ne concluent rien et qui enchainent des évènements à une vitesse folle. Heureusement, ce n'est pas le cas pour Outcast. J'ai vraiment eu l'impression que l'auteur prenait son temps, que les personnages aussi (peut être parce que Luke a 10 ans devant lui Fourbe), et ça c'est vraiment très agréable après la "course" de la précédente série. Comme toujours on renoue avec les histoires parallèles, les Solo d'un côté, les Skywalkers de l'autre. J'ai été assez surpris par tout ce qui tombe sur le dos de Luke, bien que ce soit crédible. C'était très inattendu et voir l'Ordre ainsi chamboulé et dirigé par un Hamner qui prend rapidement ses aises. J'ai pas mal aimé ces passages. Concernant Seff et Valin et leurs troubles psychiatriques, je ne sais pas trop quoi penser sur ce qu'il en adviendra. Cette partie du scénario est cependant pas mal menée avec quelques scènes d'action bien senties au coeur de Coruscant ! En ce qui concerne en revanche Kessel, j'espère que ces découvertes auront un impact lors des autres romans de la série. Enfin, le livre apporte un semblant de conclusion aux différentes intrigues développées, mais laisse en suspens quelques éléments (les maladies de Seff et Valin, les voix entendues par Allana), qui à mon avis se révéleront être des éléments importants pour la suite !

Niveau écriture, et comme l'a dit Jaweco dans sa propre critique, c'est un bonheur de retrouver une histoire pour le moment un peu plus légère sur le scenario (mais ca risque de ne pas durer ^^) mais également sur la manière dont elle est rédigée. L'humour n'est pas omniprésent mais il ponctue régulièrement des scènes, plus ou moins importantes, et il fait généralement mouche.

Pour le moment, j'ai un meilleur sentiment pour Outcast que pour Betrayal. J'espère que ca continuera ainsi ! Very Happy
Avis/critiques de l'ancien forum concernant Omen :

Moi-même :
J'ai terminé Omen hier. C'était plutôt bon... mais court. Trop court. Beaucoup trop court (236 pages). J'ai mis deux jours à le lire, sans même avoir à donner un coup de boost pour le finir vite, j'étais très loin de faire ça non-stop vu que je ne suis plus en vacances et que je n'y passais pas mes soirées entières. Heureusement que ce nombre honteusement ridicule de pages reste de qualité et que Golden réussi plutôt bien son coup d'essai parce que sinon... arf. Bon, alors en ce qui concerne Golden elle-même, c'est un choix qui s'avère payant. La dame, bien qu'écrivant son premier roman SW, ne donne pas une seconde l'impression de ne pas être à l'aise avec l'univers. Le roman est très ancré dans l'UE, avec pas mal de références. Nul doute qu'elle a été encadrée par ses deux compères Allston et Denning qui eux sont maintenant de vieux routards parfaitement rompus à l'exercice, néanmoins bravo à Golden d'avoir su gérer ça de manière très naturelle : elle ne case pas de force des références façon Luceno quoi. Quant à son style, il se lit très bien, vraiment très sympathique, rien à redire. Et à l'instar d'Allston, elle n'est pas avare au rayon humour, aussi la transition avec Outcast se fait tout en douceur.

L'histoire en elle-même est dans le prolongement du premier tome. On retrouve un peu le schéma de ce dernier, avec trois parties distinctes : la partie Luke & Ben, la partie politique GA/Ordre Jedi/Empire et tout le toutim, et enfin, nouveauté : la tribu perdue des Sith.

La partie voyage de Luke et Ben les amène chez les Aing-Tii. Tout comme pour les Kel'dor dans Outcast, découvrir la culture d'autres utilisateurs de la Force s'avère très intéressant... mais toutefois la conclusion est ici un peu facile et rapide, alors qu'il y avait vraiment matière à explorer davantage. Que représentent those who dwell beyond the veil, les divinités des Aing-Tii? Quelle est la nature de toutes ces reliques qui semblent dotée d'un grand pouvoir? Qui est le Prophète et quelles ont été ses prophéties, au moins dans
les grandes lignes, étant donné qu'elles ont provoqué une fracture dans la société Aing-Tii? Beaucoup d'aspects sont abordés, mais tout ça se termine trop vite! Paf paf paf, finalement il n'y a rien de concluant ici on s'en va. Moui. Frustrant tout de même. Et puis ce n'est pas comme si le roman était un énorme pavé et que développer davantage aurait rendu le tout indigeste. Mais bon, il y a du positif à retirer de cette partie qui est très loin d'être inutile, superflue, ou encore chiante. Non non, c'est vraiment bien, même si un tantinet frustrant pour les raisons citées. Encore une fois, plus on en apprend sur le voyage de Jacen, plus on se dit que, damned, même après sa mort il reste très intéressant. Certains diront qu'il aurait été encore plus intéressant vivant, sans nul doute, mais en l'occurrence on a une façon originale d'aborder le personnage qui n'aurait pas été possible autrement, et qui s'avère plus mystérieuse que de le voir en live et in-character et donc vraiment accrocheuse (ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, il était très bien avant aussi!). La scène finale avec Ben est à ce titre excellente et très touchante. Autre point très positif de cette partie : la relation père-fils de Luke et Ben, admirablement décrite. Ben est comme d'habitude très bien, et Luke aussi, ce qui est déjà moins systématique! Disons que d'habitude, quand Luke est inactif, eh bien son rôle est assez réduit, il ne sert à pas grand-chose à part tergiverser. C'est un peu rapide et facile mais grosso modo c'est ça. Là, il n'est pas spécialement hyperactif au sens où il n’y a pas vraiment de morceaux d'action dans cette partie de l'histoire, mais il a un vrai rôle! Sans doute la chose la plus intéressante qu'il lui soit arrivé depuis un moment, bien plus que toutes les épreuves auxquelles il a fait face : un fils. Vous me direz ce n'est pas nouveau, mais c'est la première fois que leur relation se creuse
vraiment (ce n'était pas le grand amour dans LOTF, au moins au début).

Côté politique, Daala, Jedi psychotiques et Ordre Jedi mené par Hamner, ça bouge somme toute relativement peu… deux nouveaux cas de psychoses, mais au-delà de ça, pendant une bonne partie du bouquin le statu quo est maintenu. Niveau politique en tout cas. D'ailleurs l'apparition du point de vue de l'assistant de Daala est bien vu, cela humanise l'Amirale et évite de tomber dans le très manichéen "c'est elle la vilaine méchante, bouh". Du côté du darkmeld, le groupe formé par Jaina, Jag, Tahiri et Winter dans Outcast, ça bouge peu… et pourtant Golden amorce un début de mission... pour tout faire retomber à plat, en fait c'était juste pour que Jag et Jaina puisse avoir un rendez-vous amoureux incognito. Assez bof de pousser le truc aussi loin : un chapitre pour ça sur un bouquin de 236 pages, il y avait sans doute mieux à faire. Par contre, on va peut être, à mon avis ça va arriver assez vite, bientôt pouvoir dire que la lignée des empereurs Fel est en route : Jag demande Jaina en mariage et celle-ci accepte! Niveau Ordre Jedi, on a des réunions houleuses au sommet, avec en tête un Corran dévasté par la "perte" de ses enfants (heureusement que cette scène est là d'ailleurs car autrement on n'a pas les réactions des Horn, ce qui manque je trouve). Bref, partie assez intéressante, mais qui n'apporte finalement que peu de changement… les choses évoluent plus sur la fin heureusement. J'espère donc qu’Abyss fera un peu plus avancer le schmilblik et ne se contentera pas d'exposer de nouveaux cas de psychoses… qu'il y en ait d'autres pourquoi pas, mais là ça fait quatre, on a compris comment ça se présente, qu'ils ont chacun une aptitude qu’avait Jacen, etc etc etc, pas la peine de s’attarder sur tous de manière aussi détaillée et plutôt attaquer les conséquences directes concrètes!

Enfin la partie tribu perdue, c’est pas mal, et je trouve l'idée de la série d’e-books totalement justifiée au vu d'Omen. Golden ne pouvait pas rentrer dans tous les détails sans que ça fasse catalogue et assez artificiel, donc kuddos pour le concept Lost Tribe of the Sith par John Jackson Miller. Ca évite l'effet Luceno. Sinon, on aborde cette partie par le biais de Vestara (c’est elle sur la couv’), une apprentie Sith ou "tyro", ce
qui correspond plus ou moins aux younglings Jedi (le rang avant padawan quoi) je suppose. C'est plutôt bien, même si je trouve ces "nouveaux" Sith (en fait anciens!) un peu gentillets par moment… mais bon, ils ont vécus isolés de la galaxie pendant des millénaires, donc ils ont autre chose à faire que de s'entretuer en permanence. Et puis ça va changer très vite et ils devraient reprendre du poil de la bête rapidement… ils le font sur la fin mais c’est "off-screen" donc impact limité sur le lecteur. J'aurais aimé les voir en action pour leur premier abordage de vaisseau par exemple. Bref, il y a du potentiel mais il est encore trop tôt pour dire si ça va être bien ou non. A voir donc.

Pour conclure, le bouquin est donc plutôt bon, Golden a un bon style, il se lit très bien et c'est intéressant. Il est loin d'être dénué d'humour, et malgré certaines scènes moins légères (Corran au conseil Jedi, la scène finale avec Ben…), on est toujours bien loin de la "sombrittude" de LOTF. Ce n'est pas un reproche du tout, ça change. Et le rythme est nettement moins effréné que dans cette dernière, les évènements sont beaucoup moins denses, les choses suivent leur petit bonhomme de chemin sur le plan de l’intrigue globale… lentement mais sûrement, ce n'est pas chiant pour autant attention. Le sentiment est en tout cas que FOTJ "prend son temps". On a donc une nouvelle série qui est très différente de LOTF sur l'approche des choses. Après, là où le roman pèche, c'est par sa longueur qui est vraiment insuffisante. Il y aurait eu des trucs à développer dans les trois parties. C'est un peu paradoxal mais malgré l'évolution pépère de l'intrigue globale, Golden passe un peu vite sur certaines choses plus localisées. Ceci dit, premier roman très honorable pour la dame!
Benson :
Je viens de terminer Omen, et j'ai donc pu lire la critique de Jaweco, avec lequel je suis une fois de plus à peu près d'accord sur la majorité des points.

Le livre est quand même assez court, ne rengorge pas d'action dans tous les sens, comme on y était habitué avec FotJ, et prend son temps pour exposer les choses. Pour ça, il est très proche de Outcast, et on peut espérer que l'ensemble de la série sera ainsi, ce qui serait assez divertissant. Pour le moment, exit le sentiment d'urgence omniprésent et les scènes très lourdes à la limite d'être choquantes.

Les trois intrigues suivent chacune leur petit déroulement. Pour ceux qui aiment tout ce qui se rapporte aux Jedi et à la Force, comme moi alien , l'intrigue de Luke chez les Aing-Tii est un véritable petit bijou, qui bien qu'étant très instructif et très intéressant est quand même assez sous développé. On apprend quelques généralités sur les moines Aing-Tii, mais l'ensemble manque de profondeur, un comble pour un peuple qui se donne un point d'honneur à enseigner leurs visiteurs sur leurs croyances et la manière dont ils vivent. Néanmoins, le passage est très enrichissant. J'ai trouvé que Tadar'Ro, le moine qui est avec Luke et Ben pendant l'ensemble de leur séjour, avait une personnalité bien sympathique, malgré ses difficultés pour communiquer, ce qui donne une image plutôt positive de cet "ordre" reculé. Comme Jaweco l'a mentionné, les scènes entre Ben et Luke sont vraiment intéressantes, et la scène finale avec Ben est très émouvante, en concluant une longue discussion qu'il avait eu avec son père pendant leur séjour.

En ce qui concerne l'intrigue politique, il n'y a pas de nouveautés faramineuses. Cependant, on a le droit à une bonne série de réactions en chaine lorsque Daala découvre de manière fracassante par les Holonews que les Jedi détiennent Hellin dans le Temple. Je trouve que son désir d'humilier les Jedi en contrepartie est assez novateur et colle bien au personnage (qui ne cachait pas d'ailleurs son aversion pour les Jedi dans Revelation). J'espère seulement qu'on va rester dans une gueguerre tout en nuances dans ce genre là, plutôt que de tomber dans le créneau trop facile d'un Chef d'Etat qui souhaite exterminer les Jedi. Par contre, j'ai un peu de mal à trouver de la crédibilité dans la maladie qui se déclenche chez les Jedi. Je suis d'accord que les premiers ont pu avoir un sentiment d'isolation, en croyant que tout le monde avait été remplacé par un double... Mais bon, Jysella et l'autre Jedi étaient bien conscientes des effets de la maladie, de comment elle était apparue subitement chez les autres. Et aucune d'entre elle n'a pensé l'espace d'un instant qu'elles devenaient elles aussi malades et qu'elles devaient pas partir en psychose. Elles ont foncé tête baissée dans le même trip. Alors je comprend pas trop... Soit les Jedi sont trop confiants en eux même au point de croire que ce qu'ils perçoivent dans la Force a plus de vérité que la logique la plus élémentaire, soit la maladie les rend soudain incapables de se remettre en cause...

Enfin pour la dernière intrigue, chez les Sith, on nous fait une bonne introduction de la renaissance de la Tribu et de la manière dont Vestara Khai est choisie pour sa formation (quel dommage qu'on ait pas plus d'infos sur le contenu de la dite formation). J'ai hâte de voir ce que ça va donner car la Tribu est présentée d'une manière particulière qui tranche énormément avec la plupart des Sith dans les époques : les membres ont des principes bien arrêtés et vénèrent la beauté. J'aimerai bien que la Tribu continue sur cette voie et que leur affrontement face aux Jedi (qui arrivera sans aucun doute) soit teinté de ces particularités. Je trouverai dommage qu'on nous fasse apparaitre un groupe de Sith si différents en de nombreux points uniquement pour les ramener dans le même giron que n'importe quels autres Sith d'une autre époque.

En conclusion, le livre est très sympa à lire et à suivre. Chapeau à Christie Golden, qui a tout de même réussi une très belle entrée dans la licence Star Wars ! Very Happy
Avis/critiques de l'ancien forum concernant Abyss :

Moi-même :
Bon alors, petite critique d'Abyss... du bon, du moins bon... au final un roman qui se lit bien mais souffre d'un "manque de" pour être véritablement très bon.

L'histoire est dans la droite lignée des précédents tomes, structurée à peu près pareil, c'est à dire divisée en trois parties : le voyage Luke & Ben, les Jedi vs. AG, la tribu perdue. Aucun dépaysement donc.

En ce qui concerne la partie Jedi vs. AG... dans un premier temps, ce n'est que de la redite, la palme revenant aux nouveaux cas de psychose... je n'ai pu m'empêcher de me dire "encore!". Qu'ils en fassent d'autres pourquoi pas, mais ça pourrait se passer "off-screen" plutôt que de ressasser encore et toujours la même chose! Après ça, le statu quo est encore une fois maintenu pendant un bon bout de temps, on reste dans le déjà vu : Daala qui veut réagir, les Jedi qui s'offusquent, la petite guéguerre se poursuit sans pour autant donner du concret. Oh je ne dis pas que je veux une nouvelle guerre civile, ou pire un ordre 66 soft, mais bon, là en l'occurrence ça fait du surplace. Franchement, cette partie est celle qui me lasse le plus... du moins jusqu'à l'intervention des Jedi dans le centre de détention de l'AG, avec manipulation des médias à la clé, plutôt délectable. Et par la suite, ça bouge un peu, même si encore une fois, le statu quo Jedi vs. AG n'a toujours pas bougé d'un iota à la fin du bouquin... Donc quelques scènes bien sympathiques, mais tout ça pour quoi au final? Eh bien pas grand chose. Aucune conséquence réelle faisant avancer l'intrigue. Il manque le point de vue de Daala, ou au moins d'un "pro-Daala" pour équilibrer un peu les choses. Là on est en permanence du côté des Jedi, ça fait un peu manichéen. C'est encore plus vrai, et profondément énervant, quand on les voit défendre Tahiri! OK, son arrestation relève de l'opportunisme de la part de Daala, mais voir Han et Leia dire à une petite fille de 7-8 ans que ce qu'elle a fait pendant la guerre n'est pas "grave", que ce n'est pas de sa faute! o_O Ca m'a choqué! Tout le blabla sur la rédemption des Jedi c'est bien gentil, mais de là à expliquer à Allana que Tahiri n'y est pour rien! Les Jedi se considèrent vraiment au dessus de la loi, à ce niveau clairement je trouve que Daala n'a pas tort... ses méthodes ne sont pas forcément les bonnes, mais sur le fond je la suis tout à fait! C'est vraiment une mentalité dangereuse qu'a Allana comme exemple... on peut tuer quelqu'un et s'en sortir en toute impunité parce qu'on est un Jedi et qu'on est revenu dans le bon camp en cours de route? La tolérance des Jedi, ok, mais enfin il faudrait prendre garde à ne pas dépasser certaines limites. Niveau moral je trouve ça très limite. Franchement ce point m'a véritablement énervé, c'est là que Traviss me manque plus que jamais!

La partie Luke & Ben... hmmm, oui et non. Dans un premier temps très intrigant, on est impatient d'en savoir plus. Le côté mystérieux est très bien rendu et attise la curiosité du lecteur, ça fonctionne bien. Mais enfin on vire rapidement dans un trip un peu space, je ne sais pas trop quoi en penser. Ca rappelle un peu Luke Skywalker and the Shadows of Mindor par moments... à ceci près que là où Stover développait toute une théorie sur une nouvelle approche de la Force pour faire passer la pilule, Denning reste très très flou. On en saura peut être par la suite mais en attendant... mouais bof, je reste sceptique. Du coup j'ai eu du mal à adhérer pleinement, c'est d'autant plus embêtant sur la fin par rapport aux "apparitions"... que penser? Ce sont les vrais? Ce ne sont que des illusions? On doute tellement que c'est difficile d'apprécier vraiment ces "retours". Ca manque de développement pour être vraiment crédible... quant à la révélation sur Jacen... j'espère qu'on en saura plus à propos de l'identité de l'homme sombre de sa vision parce que là sinon ça retombe un peu à plat. Mais ça voudrait dire qu'il faudrait le "faire revenir" encore une fois? Je ne suis pas sûr d'adhérer vraiment à cette nouvelle "technique". Sinon autant réintroduire les fantômes pour de bon plutôt que prendre des chemins détournés. Encore faudrait-il que ça n'ait pas été des illusions bien sûr... Bref, Abyss est à fond dans un délire mystique qui est un peu trop bancal pour être crédible, ça pénalise pas mal ce qu'on peut apprendre autrement sur le voyage de Jacen. A voir par la suite si d'autres éléments viennent rendre le tout un peu plus consistant. La relation Luke/Ben est toutefois sympa, dans la continuité des deux premiers tomes. Quant à la suite... il semble que dans Backlash (au vu de l'extrait à la fin du roman, que j'ai survolé) sera chez les sorcières de Dathomir. Euh ouais, je sais pas, il me semble qu'ils ont conscience que la source du problème de la psychose se trouve dans la Gueule, que vont-ils faire sur Dathomir? J'espère que l'explication tiendra la route.

Et enfin, la partie tribu perdue... là encore, le statu quo à la fin a peu bougé. Luke et Ben les ont découvert mais n'ont pas l'air plus choqué que ça. Assez peu réactifs j'ai trouvé! Enfin ils leur bottent le train en bonne et due forme, mais hormis ça on ne les sent pas plus concernés que ça! Ils ont des Sith sous le nez et c'est limite s'ils ne se disent pas "oh tiens des Sith, comment ça se fait, il va falloir enquêter pour savoir de quoi il en retourne". Et d'un autre côté, les membres de la tribu perdue sont tellement pathétiques qu'ils préfèrent s'entretuer alors que les Skywalker sont à 10 mètres d'eux... au final ils se font battre par deux Jedi complètement épuisés par le mind-walking alors que cinq fois plus nombreux! On a peine à croire qu'ils puissent être une menace sérieuse pour la suite de la série! Enfin bref, je trouve le potentiel de cette nouvelle branche de Sith assez mal exploité, du moins pour le moment.

Pour conclure, le roman se lit bien mais souffre comme je disais au début d'un "manque de". D'un manque de "but" je dirais, de finalité. On se dit que c'est bien gentil mais tout ça pour quoi? Ca manque de direction, car il n'y a pas tellement de choses concrètes faisant avancer l'histoire. Le statu quo assez trop souvent conservé, les évènements ne sont que de "faux" évènements, ça n'a pour ainsi dire aucun impact! Aucune conséquence réelle! Ce qui est vrai pour l'ensemble de la série d'ailleurs, sauf qu'au bout de trois tomes c'est un peu plus flagrant et dommageable... un premier tome d'introduction, un second étant un "premier roman" pour Golden, on s'attend à ce que Denning fasse décoller la série! Mais non, ça ne décolle jamais vraiment. Alors ça plus le trip mystique (certains trucs étaient déjà un peu bancaux avant, comme la téléportation des Aing-Tii, mais là la proportion est différente)... Abyss n'est pas réellement mauvais, il y a de bonnes choses, mais bon, ça me laisse un peu sceptique.

Sinon, si je fais un petit bilan de FOTJ après ce premier "tour de garde" des auteurs et un peu de recul par rapport aux premiers tomes, la série est plutôt sympathique mais pas véritablement exaltante. Les auteurs s'accrochent trop au statu quo (expression qui caractérise décidément bien cette série)... j'ai presque l'impression qu'après les avis négatifs qu'a pu récolter LOTF, la consigne est "rester petit quoiqu'il arrive, aucun débordement, on se limite"... et c'est vraiment le sentiment que j'ai, que les auteurs se limitent. Qu'après LOTF ils n'osent plus faire bouger les choses. Bien sûr je ne demande pas forcément un nouveau conflit galactique ou un truc aussi sombre que LOTF, mais enfin une série de neuf romans suppose une certaine ambition scénaristique qui pour le moment fait défaut. Le pitch de base a du potentiel mais il faut le faire évoluer pour que ce soit valable! Et comme clairement ce ne sont pas les personnages seuls qui sont susceptibles de porter la série... Les escales de Luke et Ben sont intéressantes, on découvre d'autres cultures utilisatrices de la Force... mais à la longue ça fait un peu catalogue. Un roman = une culture. On sait que le développement de tel peuple sera fini avant la fin du roman, d'où une certaine prévisibilité (Abyss étant un peu à part car c'est particulier). Et la série semble de plus en plus s'enfoncer dans le mysticisme... si LOTF était plus "SF" dans son approche, là on part plus dans la fantasy. Retour aux sources? Peut être, mais je ne suis que modérément convaincu. Enfin, la transition entre les trois auteurs se remarque à peine, la cohésion est bien assurée. Néanmoins j'ai un peu le sentiment que leurs styles sont lissés pour rentrer dans le moule de ce que doit être la série. Allston et Denning ont toujours leur personnages fétiches, mais on ressent moins la personnalité des auteurs dans leur roman. On pourrait presque les intervertir sans que ça ne se voie. Bonne chose pour la cohésion de la série, mais on y perd en richesse d'écriture (à mon avis). Bref, série pas mauvaise, mais qui doit se concrétiser si elle veut être vraiment bonne... pour l'instant j'avoue que j'ai un peu la nostalgie de LOTF!
Benson :
Je viens de finir Abyss, j'ai donc lu comme d'habitude la critique de Jaweco, et comme d'habitude je suis en grande partie d'accord avec lui.

Premier constat, je ne sais pas quand le potentiel de la série va enfin se dévoiler mais ça tarde vraiment à venir... On en est au tiers de la saga et on a toujours la même situation entre les Jedi et Daala qu'au premier tome. De même, la partie sur la Tribu Perdue n'a rien apporté au sujet, les implications et le scénario à ce niveau étant d'ampleur trop limitée.

Concernant la partie Jedi et Daala, c'est vrai que statu quo illustre vraiment le développement inexistant de la situation. Les nouveaux cas n'apportent rien à l'histoire, pire, c'est même plutôt ennuyeux car le processus est une re-redite : Jedi qui sont affectés, les copains qui essaient de les raisonner / contenir, les forces de l'AG qui font le forcing pour prendre le contrôle. Cette partie apporte néanmoins quelques éléments intéressants comme l'espionnage de Tyrr, toujours plus poussé, le coup médiatique des Jedi lors de l'investissement du centre de stockage et également l'attaque commando au moment du chargement des Jedi malades. Cependant, à la fin du bouquin, on se rend compte que cette partie a vraiment peu d'ambition comparé par exemple à celle de Luke et Ben.

Avant d'attaquer cette dernière, parlons rapidement de celle dédiée aux Sith. Plutôt sympathique dans l'ensemble, bien que malheureusement prévisible... Les espoirs que j'avais fondé dans Omen en croyant qu'on essaierai de nous pondre des Sith un peu différents sont tombés à l'eau : toute l'expédition d'exploration Sith est jalonnée par des histoires de rivalité entre Dark Siders qui sont plaisantes, je ne dis pas le contraire, mais qui ne sort pas des sentiers battus, contrairement à ce qu'on aurait pu espérer de ces "nouveaux" Sith. L'apparition d'Abeloth est cependant très intéressante et assez mystérieuse... On ne sait pas grand chose à son sujet mais ce personnage promet d'avoir un rôle clé dans la suite de la série ! J'espère cependant que sa puissance ne sera pas trop démesurée, comme les quelques éléments qu'on en a pour le moment pourraient le laisser entendre.

Enfin, venons en au coeur du sujet, celui qui à mon avis justifie l'ensemble du livre : la nouvelle étape du voyage de Luke et Ben. Si le début m'a laissé une étrange impression d'un clin d'oeil à Deathtroopers (avec la station Sinkhole complètement déserte aux allures de vaisseau fantôme), on peut dire que la suite change radicalement de registre. J'ai eu vraiment du mal à accrocher au début du "trip" (je reprend ton expression Jaweco, elle correspond si bien ^^) à propos des Mind Walkers... On sait pas trop où on va et on se demande si tout ce que vivent les personnages est bien réel où si ils sont en train de se shooter au bâtons de la mort... Pendant la moitié du bouquin, on est dans un univers totalement nouveau, abstrait, et surtout très peu détaillé Sad On ne sait pas à quoi se raccrocher, on ne sait pas ce qui est vrai, ce qui est faux tellement l'ensemble est flou... et rien n'est arrangé par les sentiments des persos, notamment de Luke, qui devient persuadé que ses guides cherchent à le piéger en le faisant demeurer "par delà les ombres" pour l'éternité. Bref, de nombreuses notions sont abordées mais il est difficile de les apprécier puisqu'on ne sait pas si c'est une illusion ou la réalité. En revanche, maintenant que j'ai une vue d'ensemble de ce voyage "par delà les ombres", je le trouve plutôt bien foutu, même si l'aspect mega trip ne fait pas trop Star Wars. On a de nombreuses notions sympa comme le trône de l'équilibre, le lac des apparitions, le bassin de la connaissance, etc... et l'ensemble a pas mal de références aux précédentes aventures (la vision de Jacen dans LOTF, le repli de Ben dans la Force lors de son séjour au Refuge...). Le passage avec les apparitions est très sympa, mais l'instant garde quand même une impression de "trop" ou de "délire" des auteurs, tant c'est à la fois ce qu'on veut et ce qu'on ne veut pas voir dans Star Wars... Concernant la fin de la partie Luke et Ben, c'est à mon avis un peu trop expédié, on aurait gagné à avoir au moins le double en longueur. Les Sith se montrent vraiment ridicules, face à deux Skywalker ultra affaiblis... Va falloir remonter le niveau car sinon ils se feront laminer par le moindre Apprenti Jedi qui croisera leur route. Bon, mention spéciale à ce passage si délicat où Denning nous décrit chaque morceau que Luke découpe du corps de Lady Rhea ! Ca m'a fait sourire mais j'étais en même temps triste de constater sa disparition... Jusqu'à maintenant, c'était le perso de la Tribu que je trouvais le plus intéressant, et le plus classe.

En conclusion, une impression plutôt bonne, surtout pour la partie Luke et Ben. Les autres sont à mon avis là pour rappeler que les autres héros existent, et n'ont donc pas vraiment de légitimité. J'attends Backlash avec impatience Wink
Avis/critiques de l'ancien forum concernant Backlash :

Moi-même :
Bon j'ai enfin fini Backlash... en un mot : pfff. Lecture très ennuyeuse, très laborieuse. Il y a même un soir où je me suis littéralement endormi en le lisant, le bouquin entre les mains, c'est dire si c'est passionnant. J'ai même pas tellement envie de faire une critique détaillée comme j'en ai l'habitude, ce tome consistant à 90 % en remplissage, commenter du vide n'a pas grand intérêt. Juste quelques mots.

Comme je viens de le dire, c'est du remplissage. Rarement vu un bouquin aussi vide ! Mais vide ! Il ne se passe rien, certaines intrigues sont totalement inutiles voire puériles, les scènes d'action sont plates tant l'enjeu est inexistant. Les péripéties sont d'un ennui profond. Le pire du pire revenant sans nul doute à la petite intrigue d'Allana, affligeante de nullité et d'inutilité. Et le reste ne vaut guère mieux. Globalement, aucun enjeu, Allston est complètement à côté de la plaque, il se fourvoie dans une histoire dont on se fout comme d'une guigne. Et les personnages sont très loin d'être suffisamment consistants pour porter le bouquin. La question est : c'est du FOTJ ça ? Parce que loin de faire enfin décoller la série, Backlash ignore carrément les différents fils rouges des précédents tomes, au moins à 90% en exagérant à peine. Le passé de Jacen ? Totalement zappé. Abeloth ? Zappée, hormis une ou deux mention sur la totalité du bouquin et encore, ce n'est même pas en rapport avec l'histoire de Backlash, c'est vraiment juste une allusion qui n'apporte rien. La Tribu Perdue ? Il faut attendre les 50 dernières pages pour avoir quelque chose, le reste du temps Vestara fait deux ou trois apparitions en coup de vent, là encore de manière totalement déconnectée des "évènements" (ou plutôt des "non-évènements") du bouquin. Et encore, même sur la fin, ce n'est pas plus intéressant pour autant, les Sith étant particulièrement risibles. La partie Jedi vs. Alliance ? Peut être ce qui s'en sort le mieux, bien qu'au final la situation n'a pas bougé d'un pouce à la fin du roman. Assez apprécié tout de même le point de vue de Daala, et l'aspect "quatrième pouvoir" des médias. Mais sur l'ensemble du bouquin c'est très peu, trop peu. Je dirais même plus, c'est très pauvre. Bref, Allston loupe totalement le coche et signe le plus mauvais FOTJ à ce jour. C'est encore moins bon, très largement, qu'Exile qui occupait la même position dans LOTF. Là, FOTJ s'enfonce dans la médiocrité et n'a pas grand chose pour la racheter, alors qu'elle a encore littéralement tout à prouver. Mon dernier espoir repose sur Golden et Allies... si le tome central ne donne pas l'impulsion nécessaire à la série, qui se traîne péniblement, alors elle ne décollera jamais.
Benson :
Le calvaire a enfin pris fin ! Comprenez "j'ai fini de lire Backlash". Je vous préviens tout de suite, je suis pas content, mais pas content du tout Evil or Very Mad

Je ne vais pas y aller par quatre chemins. C'est le roman Star Wars le plus inutile et le plus ennuyeux que j'ai jamais lu. Il m'est arrivé d'arrêter certains romans SW car je n'avais pas le temps, le sujet ne m'intéressait pas de trop ou je voulais absolument commencer un autre, mais à chaque fois c'était avec regret car même si je n'aimais pas le scénario, il y avait une histoire et un travail d'auteur derrière, et surtout un enrichissement concernant la culture Star Wars. Backlash n'est pas cela, et malheureusement, j'ai du me forcer à le lire dans le cadre du projet Fate of the Jedi d'AW. Ce livre est une coquille vide et inutile. Sans scénario, sans action, sans rebondissement, sans culture Star Wars. Un tel vide stellaire qu'on s'en demande comment, lorsque les auteurs se sont réunis pour définir le découpage du scénario principal en 9 livres, ils ont pu valider une chose pareille. Et je n'exagère pas, c'est la première fois que je critique si durement un livre Star Wars mais il y a de quoi. Les 315 pages du livre peuvent se résumer en une phrase et il est tellement à côté du scénario qu'on pourrait même le sauter et passer au livre suivant ! C'est tout simplement ahurissant (et très triste) de constater ça dans une licence si importante et tant soumise à des contrôles. Apparemment les contrôle qualité ne sont plus ce qu'ils étaient.

Entrons dans le "vif" du sujet, si on peut appeler ça "vif". Les premiers tomes de la série ne brillaient pas par leur action surdimensionnée mais on se consolait en se disant qu'on nous faisait découvrir à chaque étape une culture SW : les Baran Do, les Aing-Tii, les Mind Walkers... Vu la fin du précédent livre, on s'attendait à la même chose version Sorcières de Dathomir. Et là c'est le drame. Car c'est complètement raté. Oh ça, on en voit de la Sorcière de Dathomir dans le livre. En gros deux clans ont un élan d'évolution culturelle et souhaitent s'unir en un seul pour briser le tabou homme/femmes sur Dathomir, mais les Soeurs de la Nuit ne sont pas très jouasses et décident d'attaquer à grands coups de rancor pour que cette alliance ne se fasse pas. Dans ce joyeux bordel, Luke, Ben et Vestara se retrouvent à aider le clan souhaitant s'unir. Mais forcement Vestara n'est pas une petite sainte, et elle joue double jeu (ou plutot triple) avec les Soeurs de la Nuit. C'est bien mais... Qu'est ce qu'on s'en fout de l'union historique d'un clan d'hommes et d'un clan de Sorcières ?? Quel rapport avec le livre ? Quel rapport avec la trame ? Avec Abeloth ? Avec la Tribu des Sith ? AUCUN. Et il s'agit du "plot" principal du livre, servi sur au moins 250 pages. Atrocement ennuyeux, d'autant plus qu'on n'apprend rien de ce qu'on ne sache déjà sur la culture des Sorcières de Dathomir. Je m'attendais au moins à avoir une explication de leur vision de la Force (des Arts comme il l'appellent), comme on avait eu dans les autres livres, mais rien, rien, rien. Quelle déception.

A côté, on a bien sûr les traditionnels "plots" secondaires. Et là on nivelle encore par le bas. Devinez ce qui se passe sur Coruscant ? Un nouveau Jedi pète les plombs ! Quelle surprise ! Ce ne sera que le 7 ou 8ème décrit dans la série. A t-on un élément ou un comportement nouveau qui justifierait qu'on en parle en détails dans le livre ? Bien sûr que non. Ici on meuble avec ce qu'on peut. C'est pas comme si l'effet de surprise était encore présent après 3 romans qui nous racontent la même chose. En plus on commence à savoir d'où vient cette maladie depuis le tome d'avant mais on nous en apprend pas plus dans celui ci ? Inutile.

Et sur Coruscant, il y a aussi Daala, et Jagged Fel, et Jaina. Et là devinez ? Rien de nouveau ! Daala continue à essayer de contrôler les Jedi à grand coup de manipulation politique si complexe qu'on en oublie la moitié. Jag échappe à un attentat et se demande qui peut bien l'avoir commandité parmi les Moffs (c'est pas comme si Lecersen s'était montré particulièrement dangereux à ses yeux dans les tomes précédents).

La palme revient à l'attaque du Temple Jedi par des commandos mandaloriens à la solde de Daala. LE truc qui aurait du mettre la situation en pétard et faire réagir tous les Jedi. Et plouf, effet pétard mouillé. Les Jedi ne font rien à par ouvrir des négociations avec Daala. Euh ? C'est très altruiste comme comportement quand le camp d'en face a attaqué par surprise son sanctuaire. Ce sont des Jedi mais quand même ! Bref, on est face à une élancée scénaristique qui ne s'assume pas, ce n'est pas comme si c'était le seul problème du livre.

Car ce n'est pas fini. Pendant ce temps, les Solo remplissent leur role de baroudeurs de l'espace. Ils vont faire un petit coucou inutile à Luke et Ben sur Dathomir avant de repartir. Entre temps, Allana a trouvé le moyen d'aller faire sa petite exploratrice alors que les Solo l'avaient laissé au Faucon. C'est l'occasion d'un mini "plot" Allana encore plus inutile que les autres où elle part à la recherche de R2-D2 qui est parti à l'aventure dans le spatioport... Euh ? Au risque de me répéter : quel rapport ? Notons la réintroduction de Zekk dans l'aventure, aussi délicate qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine et aussi inutile que le reste. On apprend que Zekk a "survécu" à sa petite disparition inexpliquée à la fin de LofF #9 : Invincible et qu'il sort désormais avec une des soeurs Zel (également dans Invincible). En gros le scénar de Blood Oath en une phrase dans Backlash. Pour la petite histoire, on se rappellera que Elaine Cunningham avait failli à sa mission de livrer le script du roman Blood Oath à temps, ce qui l'avait annulé car "Zekk devait avoir un rôle dans Fate of the Jedi et qu'il était impossible de repousser, blablabla". En l'occurrence, Zekk apparait sur 2 pages pour sauver la mise à Allana qui se fout bien sur dans un sale pétrin. Et encore, Allana ne le reconnait même pas. Ca c'était de l'intervention "impossible à repousser" c'est sûr. Quand tout ceci est résolu (et que Allana agée de 8 ans, a réussi à faire décoller le Faucon seul...), les Solo refont un petit voyage vers Coruscant, en plantant Luke et Ben sans même les prévenir. Sympa la famille, non ? Là bas, ils sont alpagués par Daala qui les "force" à devenir les émissaires entre elle et les Jedi (les intrigues politiques et les négociations ouvertes par les Jedi après l'attaque du Temple foirée, vous vous rappelez ?). D'accord... Mais ou veut on en venir ? A l'image du reste, le "plot" concernant le bras de fer entre l'AG et le NOJ mouline sérieusement dans la semoule (pour le 2ème tome consécutif).

Bref, vous l'aurez compris, c'est très mauvais du début à la fin. Oh, non, je suis mauvaise langue car les 5 dernières pages sont enfin intéressantes. Luke, Ben et Vestara, leur prisonnière, s'en vont de Dathomir et se retrouvent nez à nez avec la flotte de la Tribu Perdue des Sith. Vestara leur tape un sourire lourd en sens et bim, fin du livre. Je n'oublie pas que Aaron Allston a eu des ennuis de santé pendant l'écriture de son livre, mais ca n'explique pas tout. Le livre n'est pas maladroit dans l'écriture, il pèche au niveau du scénario même, qui n'a aucun rapport avec la trame. Même le synopsis est mensonger ! On nous targue dans un tiers du-dit texte qu'Abeloth se terre dans la Gueule et représente le danger ultime. On s'attend légitimement à un épisode la concernant. Mais rien. La Gueule est mentionnée 2 fois dans le livre, et on ne revient surtout pas sur ce qui s'y est passé (alors que c'est loin d'être commun et concluant comme expérience).

Apparemment, après avoir lu l'extrait d'Allies (10 pages qui font avancer 4x plus la trame que dans Backlash), ca va être semble t-il le sujet du livre. Espérons le... Ca voudrait donc dire que même le synop de Backlash introduit le livre d'après, un aveu honteux et à peine dissimulé pour nous dire que Backlash livre est inutile ?

Monsieur Allston, ma note pour ce livre sera 0.
Avis/critiques de l'ancien forum concernant Allies :

Moi-même :
Bon alors, j'ai fini Allies. Enfin. Franchement, on est vraiment pas loin du Backlash bis... heureusement, ça repart en cours de route... au bout de 260 pages. Pour résumer, les 10 premières pages sont pas mal, ça stagne pendant 250 pages, et on va dire pendant 70 pages ça redevient à peu près intéressant et l'intrigue avance véritablement. A peu près, faut pas être trop regardant non plus. Mais 70 pages ne peuvent en aucun cas racheter 250 pages de purge chiantissime. Pour faire court : Allies est un échec. Pas total comme Backlash, la fin fait avancer le schmilblick, mais un échec néanmoins.

Golden d'abord. Elle m'avait fait plutôt bonne impression avec Omen. Avec le recul, on peut se demander si ce n'était pas parce que c'était le deuxième tome et que la série maintenait encore l'illusion de se diriger vers quelque chose. Ici, au bout de cinq tomes, l'illusion n'opère plus, surtout après l'imbuvable Backlash. Et du coup, Golden s'effondre dans mon estime. Oh certes elle n'écrit pas mal, malgré quelques tournures qui reviennent à diverses reprises de manière un peu trop appuyée. Mais derrière il n'y a rien ou presque. Une certaine qualité d'écriture sur du vent, bah ça ne peut pas faire un bon bouquin. Elle n'est pas mauvaise, mais bon, voilà quoi. Et du vent, Allies en est remplit au 4/5ème.

L'intrigue d'abord. Les dix premières pages sont assez encourageantes, on veut croire que ça y est, c'est parti, qu'enfin tout le bazar va avancer. On déchante pourtant très vite. On repart quasi aussitôt sur des "quêtes annexes" donnant l'impression que Golden fait tout pour retarder l'échéance, qu'elle doit avancer l'intrigue jusqu'à un certain point mais que cela ne peut tenir sur un bouquin entier et que du coup elle délaye, elle délaye, elle repousse le plus possible le moment où ENFIN l'intrigue va avancer. Quête annexe très dispensable, n'apportant en soi strictement rien. Mais à la limite, ça aurait pu être l'occasion de faire des choses intéressantes... mais non ! C'est là où c'est totalement foiré, c'est que ce report, non content de repousser l'échéance, ne sert même pas à exploiter l'élément clé du bouquin ! Un comble ! Et par élément clé, j'entends l'alliance Luke & Ben/Sith de la Tribue Perdue. Car s'il y a bien UN point que le livre aurait dû BIEN traiter, c'est quand même celui là ! C'est le titre même, Allies, et c'est ce que le premier chapitre amorce. Mais on ne peut que faire un triste constat : c'est un échec. Le premier chapitre amorce... et puis après on en s'en sert pas ! Non mais c'est quand même extraordinaire ! Le pitch même du truc n'est pas exploité pendant 250 pages (et même après, tout reste très convenu) ! Déjà que le côté pathétique des Sith de la Tribu rendait la chose nettement moins palpitante, là, c'est le pompom. A part croiser Gavar Khai, le père de Vestara, à deux reprises, cette alliance est purement formelle et dans les faits, Luke ne cause avec le chef Sith que par comlink interposé, en échangeant quelques piques bien formatées. Là où cette association pour le moins inhabituelle aurait pu donner, entre les mains d'une personne compétente (Traviss pour ne pas la nommer), une véritable tension permanente et quelque chose de vraiment intéressant, ici, c'est réduit au rang de simple excuse scénaristique dont on ne sait pas trop quoi faire. La seule Sith qui a un vrai rôle, c'est Vestara. Et là j'en viens à mon deuxième point de critique : la romance entre elle et Ben est totalement téléphonée ! Bon je veux bien que ces deux là se rapprochent, mais pas comme ça, de manière plus subtile, plus crédible. Là, ça fait très Twilight avec ses je-t'aime-moi-non-plus-comment-as-tu-osé-me-trahir-j'avais-confiance-en-toi-j'avais-totalement-oublié-qu'on-est-pas-dans-le-même-camp ! C'est naze ! Bref, très mal fait, aussi adroit qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine. Le personnage de Vestara en souffre pas mal, on ne peut que penser qu'elle a été créée UNIQUEMENT dans ce but plutôt que d'exister avant tout par elle même. Bref, cette partie "Alliés" perd beaucoup de temps avec une intrigue sur Klatooine sans réel intérêt. On a même droit au sempiternel cas de psychose. Là on se dit que la série est définitivement irrattrapable. L'intervention de Lando, et Jaina un peu plus tard, au final, ne sert à rien non plus. Les choses sérieuses reprennent donc au bout de 260 pages. Et là l'intrigue avance... mais... elle avance tellement bien qu'elle se conclut ! Le truc "central" (qui est presque périphérique tellement c'est dilué dans un volume de trucs inutiles) de la série... semble achevé ! Semble, peut être n'est-ce qu'un artifice pour tromper le lecteur. Mais on nous gonfle avec les psychotiques pendant CINQ BOUQUINS pour, apparemment, bâcler ça en une cinquantaine de pages ? Non mais ils se foutent de qui ? Pour le coup, on se sent vraiment mené en bateau par des auteurs qui ne savent pas quoi raconter parce que leur intrigue tient en fait en un livre, mais qu'ils étalent ça au maximum pour remplir une série complète. Gros foutage de gueule ! D'autant plus qu'une partie de l'explication est à mourir de rire, attention spoiler : en fait, Luke ressent tout particulièrement Abeloth parce que c'est... attention... CALLISTA, son amour d'autrefois qui crève de jalousie ! Bon ok c'est plus ou moins Callista, c'est vrai, plutôt moins que plus d'ailleurs, néanmoins je n'ai pu m'empêcher de rire. La grosse blague ! Faudra voir l'explication plus complète donnée par la suite, mais quand même. Le pire c'est qu'avec une intrigue mieux construite ça aurait pu passer, mais après cinq tomes où on tourne en rond, c'est juste risible. Donc, intrigue "finie"... soit c'est une fausse piste pour égarer le lecteur, soit ça l'est réellement, ce qui n'est pas impossible... et on garderait les quatre derniers tomes pour régler le cas de la Tribu perdue, l'alliance avec Luke ne va pas faire long feu maintenant. Et il y a une planète entière de Sith dont il faut régler la question. Bon courage les auteurs pour sortir de ce guêpier. Remarquez, la Tribu Perdue est tellement risible qu'il y a moyen de faire un truc tout aussi risible pour s'en sortir.

Bon bah le reste, les autres intrigues, c'est profondément chiant et à jeter. La partie sur Coruscant s'accroche à son statu quo si ce n'est que la "folie" semble résolue à la fin, grâce à l'avancée de l'intrigue Abeloth. D'un côté, la guéguerre Daala/Jedi se poursuit, même concours de celui qui aura la plus grosse que précédemment. On veut nous faire croire qu'il se passe des choses, chaque camp "riposte", sauf qu'au final à bien y regarder, strictement RIEN n'a évolué. C'est la guerre des tranchées en gros, on avance d'un mètre, on recule de deux, on avance d'un, nous voilà revenu au point de départ. Je ne commenterai pas la "rupture" Jaina/Jag, débarquant de nulle part et qui n'apporte rien de plus. Et de l'autre côté, le procès de Tahiri... tout simplement insupportable ! Les auteurs s'escriment depuis quelques tomes à nous faire prendre le personnage en pitié par tous les moyens possibles et imaginables... en usant de ficèles bien "larmoyantes", etc etc etc. Et en voulant à tout prix la faire passer pour une innocente qui ne mérite pas d'être poursuivie en justice mais que Daala, très méchante, s'acharne sur la pauvre petite. Mais bon sang, elle n'a rien d'une innocente dans cette affaire ! Sous prétexte que c'est une Jedi et qu'elle veut faire "amende honorable", il faudrait qu'on l'excuse ! Non mais cette partie a de quoi ulcérer, le parti pris des auteurs pour elle est horripilant. Du coup, toute cette intrigue est gavante, bonne à jeter. Golden, à la fin, la mets face aux faits, elle a tué de sang froid et de sa propre volonté un vieillard désarmé, mais même là c'est dans le but de la victimiser. Insupportable. Et enfin, dernière intrigue, une nouvelle (comme si le reste n'était pas assez retardé comme ça), tournant autour des mondes pratiquant l'esclavage. Faudra m'expliquer l'intérêt par rapport à la série. A part faire du remplissage, totalement inutile. D'autant plus qu'à cette occasion, Golden introduit une sorte de Jean-Pierre Pernault sauce SW (comprendre un "journaliste" qui évite au max l'actu et les sujets qui fâchent pour faire des reportages "positifs") qui est bien sûr présenté comme ce que devrait être un vrai journaliste. Mouais. Bof hein.

Sinon niveau personnages, c'est tout simplement creux au possible. Tous les personnages. Sans exception. Même principaux. Même ceux que l'on connaît bien. Leurs "sentiments" sont purement superficiels, très bateaux, et Golden ne les approfondis jamais vraiment. Gros point noir sachant que niveau intrigue, c'est pas ça.

Voilà, Allies, gros échec. L'intrigue avance sur la fin, mais on ne peut occulter plus de 250 pages de remplissage. C'est d'autant moins excusable que c'est le tome central de la série. La pseudo révélation s'avère bien risible au final. La suite ? Je ne sais pas... et je ne suis pas sûr d'avoir envie de savoir. Je suppose que maintenant on est reparti pour 3 tomes avant qu'il ne se passe de nouveau quelque chose. Toujours est-il que dans l'immédiat, je n'ai même pas envie de savoir comment ça va se finir. Les parties sur Coruscant semblent courues d'avance, la partie Abeloth semble terminée, il ne reste que le cas des Sith... mais ces derniers sont tellement foirés dans leur traitement que ma curiosité n'est même pas éveillée. Vortex ne sort qu'en décembre, on verra, mais dans l'immédiat je ne suis vraiment pas certain de continuer FOTJ. Les auteurs prennent trop les lecteurs pour des c***.
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight

Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Fate of the Jedi

Message par Jaweco »

Avis/critiques de l'ancien forum concernant Fate of the Jedi et ses orientations :

Moi-même :
Ca me fait penser que j'ai ma théorie sur "pourquoi c'est comme ça". On sait que les auteurs ne sont pas mauvais en soi et peuvent très bien faire des bonnes choses. Je pense surtout que c'est TOUTE la ligne directrice de la série qui est en cause... ce qui me fait d'ailleurs dire que ça NE PEUT PAS s'améliorer par la suite. Je m'explique : on a eu LOTF, un certain nombre de gens n'ont pas aimé et l'ont fait savoir. Du coup, pour FOTJ, leur objectif est de faire "le plus diamétralement opposé" possible ! Bon en soi pourquoi pas si c'était bien fait, il faut se renouveler après tout. Sauf que là le raisonnement est poussé à l'extrême et paralyse toute tentative... de quoique ce soit. La volonté affichée des auteurs était de faire quelque chose sur un ton plus léger que LOTF... sauf que dans le cas présent, on redoute tellement tout débordement qu'on ne sait pas quoi faire pour construire un scénario digne de ce nom. On a bien les éléments de base (comme Benson vient de le souligner), mais on se refuse à s'en servir véritablement... pour éviter tout "excès". Et comme on ne s'en sert pas vraiment, pas au maximum du potentiel en tout cas, il faut diluer tout ça dans une masse de choses inutiles inventées au fur et à mesure.

C'est aussi pour ça, je pense, que les personnages, qui avaient une réelle évolution dans LOTF, en restent ici au minimum syndical. Ils souffrent de la même paralysie (je ne parle pas de leurs actions mais bien des personnages pour ce qu'ils sont, pensent, ressentent) que le reste de la série. Leur sentiments sont très superficiels, jamais les auteurs n'approfondissent réellement... c'est d'autant plus flagrant dans Allies où certains "évènements" pourraient être intéressants si, à défaut d'avoir véritablement un impact sur le scénario, en avaient un sur les personnages ! Je pense par exemple à la rupture Jaina/Jag, en soi pourquoi pas, mais derrière ça n'apporte rien aux personnages (Jaina est vaguement triste et c'est bien tout). Ou encore la jeune padawan qui se fait tuer sur les marches du Temple... ça se veut "choquant" mais sans contrecoup sur les personnages, intérêt ZERO (ils s'indignent pour la forme, on survole la réaction d'Hamner, et on passe à autre chose). Comment adhérer à quelque chose si le vecteur n'est pas les PERSONNAGES, si on n'a aucune connexion avec eux !

Et enfin, on a le sentiment, toujours par rapport à LOTF, qu'ils veulent "effacer" certaines choses qu'ils n'assument pas. Déjà à l'époque LOTF on pouvait se dire qu'ils n'assumaient pas le personnage de Vergere dans le NOJ, hop, retcon, c'est une vulgaire Sith (s'il y a bien un truc qu'on peut reprocher à la série c'est bien ça... mais au moins ce ne sont que des mots dans la bouche de Lumiya et au lecteur de juger de leur véracité). Ici, par moment on a l'impression d'assister à une énorme retcon étalée sur 9 bouquins. Premièrement, Jacen, son voyage et ses motivations. Au premier abord c'est assez intéressant. Sauf que... plus le temps passe et vu l'immobilisme de la série, on a tendance à se dire que LOTF n'est absolument pas assumé et qu'on veut revenir en arrière. Quitte à trahir même sa grande réussite (à mon sens, ce n'est pas le cas de tout le monde). Après ça fait deux bouquins qu'on en entend plus parler, à voir (ou pas) par la suite comment ça sera fait. On peut aussi citer le fait de faire revenir à plusieurs reprises des personnages morts, même temporairement, par le biais du mind-walking. C'est du fan service de base allant dans le sens de ce que je dis. Deuxièmement, autre exemple criant et hautement énervant : Tahiri tout simplement, dont l'intrigue aurait du finir il y a longtemps mais qui sera toujours en cours au huitième tome (cf. la couv'). Ok son personnage était totalement parachuté à la fin de LOTF... néanmoins ce qui est fait est fait. Ici, on tente par tous les moyens possibles et imaginables de la faire passer pour une martyr, ce qu'elle n'est pas. Ou comment détourner encore une fois la série précédente.

Pour conclure, voilà le gros reproche qu'on peut faire à FOTJ : plutôt que d'assumer et d'aller de l'avant en proposant quelque chose de différent de LOTF et de bien construit, non, on s'escrime à vouloir apporter une signification autre à la série précédente... et pendant ce temps on tombe dans l'immobilisme le plus total, une paralysie flagrante, pour à tout prix, quoiqu'il arrive, rester léger ! Léger, pourquoi pas, mais pas à n'importe quel prix, si ça signifie un scénario tout simplement pas construit (et il ne l'est pas, il n'y a qu'à voir à quel point il est éclaté) et ne menant à rien, des personnages creux au possible, alors non, trois fois non. Sans moi en tout cas.


Je suis effectivement convaincu que la série n'apportera aucun changement notable. La légèreté est de mise quoiqu'il arrive, pour le meilleur et pour le pire, surtout le pire ici. Les parties sur Coruscant sont courues d'avance et on sait pertinemment que cette petite guéguerre en restera là. On peut simplement supposer que Daala démissionnera à la fin, ou sera en tout cas poussée vers la sortie. Et c'est à peu près tout. Tahiri va BIEN SUR s'en sortir une fois que Daala ne sera plus là, même si la moindre des choses serait qu'elle purge une peine de prison (qui y croit ?). Et il est très peu probable que les Sith de la Tribu Perdue représentent une réelle menace un jour. On veut nous le faire croire, mais le lecteur a bien du mal à les prendre au sérieux, ils volent de déconvenue en déconvenue, façon Domenech et ses Bleus. Et il est quasi certain que leur sort sera réglé à la fin de la série, d'une manière ou d'une autre, plus ou moins crédible (on imagine mal un massacre d'une planète entière de Sith, ils survivront c'est certain... mais seront envoyés aux oubliettes, un peu comme les Vongs, cantonnés sur Kesh, un truc du genre). La seule chose que FOTJ pourrait apporter, c'est un nouvel éclairage sur Jacen... mais là ils marchent sur des œufs, si c'est pour trahir LOTF, non merci.

Ouais, FOTJ tient très largement en une trilogie bien remplie. En zappant tous les passages inutiles, et réarrangeant ce qui sert de scénario pour coller au format "3 bouquins", en se recentrant sur l'intrigue Luke & Ben, c'était tout à fait faisable. J'en reviens à la décision annoncée de Del Rey de s'en tenir par la suite aux one-shot, duo, trilo : une très bonne orientation à mon avis !
Benson :
Si ils avaient vraiment à coeur de rester légers alors ils n'auraient jamais du même PENSER au fait de faire 9 livres. On ne peut pas faire quelque chose de léger sur 9 livres, car léger ca veut dire peu de scénario, peu de conséquences et donc peu de choses à développer. Au mieux une trilogie aurait fait l'affaire. Ton analyse concorde en touts points Jaweco. Je pense également qu'ils ont essayé d'éviter tous les remous possibles, mais ce plan de "scenario" devait sans doute pas très bien coller aux contrats qu'ils devaient déjà avoir signé avec Del Rey (c'est tombé à peu près en même temps les grosses critiques LotF et le renouvellement du contrat d'édition) Rolling Eyes .

Si on suit cette logique de status quo, on a encore de quoi avoir peur : ca veut dire que primo, on sortira de la série sans chamboulement majeur (faire mourir un personnage principal, déclencher un évènement d'ampleur galactique, semble hautement improbable avec la légèreté de la série). Tout au mieux on aura le mariage de Jaina et Jag (aura t-on le droit au sacre de l'Empereur ? ou à l'inévitable brouille qui sera liée à la création des Imperial Knights et de la possible implication de l'impératrice Jaina ?). Rien n'est moins sûr. Si on se cantonne à du pipeau, ce sera une série à vite oublier.

Sinon, y'a 10 ans, on savait écrire d'excellentes trilogies très légères. L'erreur a été de croire qu'on pouvait faire la même chose en y appliquant le plan marketing XXL de Legacy of the Force. Money money money...


C'est déjà très moyen à ce niveau. On se garde bien de nous évoquer la tyrannie de Jacen. Tout ce qui est dit est très édulcoré. Il est fait mention que la guerre a ravagé la galaxie et que les souffrances s'en font encore ressentir mais on ne rappelle pas vraiment que c'est Jacen/Caedus qui a fait ça. Sans avoir lu LotF on aurait du mal à le croire tant les apparitions / références au personnage évitent complètement le sujet. Par exemple les Jedi qui se portent bien et ont apparemment classé l'affaire, Luke qui part sur ses traces pour "comprendre" (vous allez voir on va nous sortir que Jacen a "bien fait" de devenir Sith sinon tout n'aurait été que chaos, pour corroborer ses visions de LotF)... Le destin de tyran qu'ils ont collé à Jacen n'est pas du tout assumé. C'est certain qu'on va lui trouver des excuses pour expliquer ses actes inexcusables.
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight

Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Fate of the Jedi

Message par Jaweco »

On pourrait l'oublier mais cette série est toujours en cours. Pour preuve, le chapitre 5 de Vortex, écrit par Troy Denning et paraissant en novembre, a été mis en ligne au format pdf (clic droit, enregistrer la cible du lien sous).

Et franchement, la série ne m'a absolument pas manqué depuis ma lecture d'Allies. On aurait pu croire qu'avec le temps, les choses se seraient tassées et que je pourrais éventuellement succomber à la curiosité de connaître la suite. Bah non. C'est pas dans l'extrait ici présent, mais rien que de penser que l'intrigue Tahiri va se poursuivre, ça me vaccine.
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight

Avatar de l’utilisateur
Benson800
Dépeceur de Jawa
Messages : 2016
Inscription : 12 août 2010, 23:45
Localisation : Paris
Contact :

Re: Fate of the Jedi

Message par Benson800 »

Ces bouquins me sont complètement sortis de l'esprit. Je ne me rappelle même plus l'intrigue qui l'entoure...

Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Fate of the Jedi

Message par Jaweco »

Uhuh, Vortex est sorti. D'après les premiers échos, l'intrigue semble bel et bien avancer. Si si. Au bout de 200 pages. Ca ne rappelle rien ça ? :mrgreen: Bon je vais pas lire les spoils pour autant, dans l'idée de peut être reprendre cette série au format paperback, dans un an. Si je me rappelle de son existence d'ici là bien sûr.
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight

Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Fate of the Jedi

Message par Jaweco »

Denning s'est livré à un petit chat récemment et on peut lire la retranscription des questions et des réponses ICI... il parle de FOTJ, attention aux spoilers donc, mais également de son travail en général, et il y a quelques trucs intéressants ! Je copie les questions-réponses dessous, en prenant soin de mettre en case spoiler quand des éléments de la fin de LOTF ou de FOTJ sont abordés. ;)


Question (Q): Troy, what was your favorite scene to write in Vortex?

Troy Denning (TD): Spoiler sur Vortex :
Okay, this is going to take some getting used to! My favorite scene? The Epilogue, of course! Seriously, that’s a hard one — I think either the Saba scene in the hangar, or the Mahdi scene on Blaudu Sextus.
Q: Hello Mr. Denning. Glad to have you here. Can you tell us how you all decided what Force groups would be used in the different books?

TD: It’s hard to recall how we decided which Force groups would be used — I think we just started to list the ones we were most interested in, and the ones that we knew for sure Jacen had visited.

Q: Thanks for taking time out for us Troy. Do you think you will be continuing with the SW franchise beyond the current series?

TD: — let me finish Apocalypse first! Seriously, I’m just concentrating on Apocalypse right now . . .

Q: How did you get started writing Star Wars books?

TD: I got started writing Star Wars when West End games had the role-plyaing license — I did some galaxy guides for them, and four “choose-your-own-adventure” style books. After that, I wrote a bunch of novels for TSR/Wotc, then got in touch with Shelly Shapiro when Del Rey took the license — fortunately, she said “Yes!”

Q: Thanks for taking our questions, Mr. Denning! Do you find it difficult to write in such a large, shared universe?

TD: Actually I find it inspiring to write in such a huge shared universe. There’s an awful lot to keep track of, of course, but that also means there’s a huge amount to draw on. I love writiing in SW because of that, and because the people involved (on all levels) are more than wonderful.

Q: Mr. Denning, Each time I read one of your novels, O am struck by how concise – yet effecient – your writing is…and that you are able to do this in such a short amount of time (between novels). Do you mind sharing a little about your writing process and/or method? How many drafts does it usually take you to write a star wars book?

TD: Thanks for the kind words. I have a pretty rigorous planning process, going through three or four drafts of an outline BEFORE I show it to the editors. After it’s accepted, I divide the story up into scenes/chapters and try to work out the best, most suspenseful flow. (This always changes as I work, though). Then I start writing, outlining/making notes for each chapter before I write it. Often, I’ll rewrite a chapter four or five times, especially if it’s a climax or an important action scene, before going on to the next one. Once the entire ms. is complete, I pass it to my wife to read for 1st reactions (she can be very hard on me!), then rewrite that, then polish, and turn it in — and revise some more after Shelly and Sue comment. It’s long and hard, but fun all the way.

Q: Is there a specific period in time from the EU that you would prefered to write?

TD: I think I tend to prefer the Legacy period (where LotF is now), because I really enjoy working with the classic characters and carrying their story forward.

Q: Who’s your favorite Star Wars character?

TD: My favorite movie character to write is probably Han (just because I seem to have his smart-ass streak myself); hard to say what my favorite non-movie character is — that shifts a lot, depending on the story I’m writing.

Q: Welcome Mr. Denning. I was wondering if you would explain how tightly you work with Allston and Golden when writing these books. It’s unbelievable how many small details are carried over author to author in these series. How exactly is that done?

TD: The entire FotJ team (editors, writers, and many others!) get together at the beginning of the project to plan the general story. After that, we use a LOT of email, occasional phone calls, and make a point of getting together again in person whenever we can (usually at a convention.) It works pretty well, but you do have to be diligent about communicating the unexpected changes that any story goes through when you write it.

Q: Mr. Denning, thank you taking the time to answer our questions. :) What’s your favorite Mara moment in the EU?

TD: My favorite Mara moment in the EU — it’s hard to recall when I’m typing so fast, but I think it has to be when she has Ben.

Q: Spoiler sur FOTJ en général :
Troy, I thought this was the best book in the series so far. Will the Daala storyline wrap-up before book 9 or will you have to deal with that and the conflict with the Sith? (It’s hard to ask a good question when there are two more books before your next one in the series.)


TD: Spoiler sur FOTJ en général :
I don’t want to talk too much about what happens with Daala in the rest of the series — but rest assured, there will be surprises! Very big surprises!
Q: Spoiler sur Abyss :
Hi Troy, Dave here, hope you’re well and not too bombarded, ;-) What I wanted to know was, how did it feel writing the scene in Abyss where Luke and Ben meet with Anakin, Mara and Jacen again (note, everyone, I said Jacen – i.m.o. he wasn’t Caedus anymore)? I guess I’m asking particularly about Anakin, for the obvious reasons. (btw, I’m finishing up Sean’s TFU2 and then I’ll get started on Vortex) :-)


TD: Spoiler sur Abyss :
The Lake of Apparitions scene in Abyss was a blast to write, but also pretty scary. When I outlined the book, Luke was going to meet a whole different cast of characters (no, not gonna say who, not gonna do it!). But I wrote a draft the chapter and it felt flat, because they really weren’t the characters this story is about. So I thought hard about who the characters were that were influencing this story, — and this era — the most, and I went back and took another crack at it. i think I finally got right after three tries.
Q: Hello, Mr. Denning. It’s great that you were able to join us. Could you speak a little about what has been your favorite book to work on in the SW fandom? You’ve contributed so much to SW, and I would love to know which book you enjoyed working on the most.

TD: My favorite book is always the one I’m working on at the time! It’s hard to look back and be objective, but I think my favorites are Star by Star because that was just such an opportunity to tell a huge, epic story, and Invincible, because I learned an awful lot writing that book, and from the fan reaction that followed (good and bad!)

Q: Hi, Mr. Denning! I love your writing style throughout the Star Wars universe. How do you think your style has evolved since you started writing within the EU?

TD: I’m not sure that a writer can ever be objective about how his writing style changes over the years. There’s just so much that you do without realizing, certain words that you favor, certain syntax, certain ways of seeing things. But one of the great things about writing for Star Wars is the amoung of feedback you receive. I try to use that as a learning tool, and it’s helped me identify some things that I wanted to improve. An example would be space battles — I started out thinking that I wrote pretty awesome space battles, but then I noticed that people were getting confused by them more often than I liked. So I looked at some of what I had done and realized I was using TOO much detail. Now, I try to give a sense of what the character is feeling, rather than exactly what is happening on each front, and I think that gives the scene a more dramatic feel. Over the years, there are too many examples of that kind of thing to comment on, but it IS valuable. That said, there are some things I won’t want to change, no matter what they say on the boards; I’ll be using the word “efflux” at least once a novel until I die!

Q: I am just curious what happened to Daala’s eye patch?

TD: We had a big discussion at one of our convention get togethers about Daala’s eyepatch and decided not to use it anymore. But I can’t remember now what the reasoning was! And there’s no time to go digging through my notes — but I’m sure we had a good reason. Trust me.

Q: Hi Troy, absolutely love your work, I’m a big fan of all the NJO/Post-NJO storylines, and I can’t wait to read Vortex (Being in the UK, it’s only just been shipped). My question is, are you a Star Wars fan yourself? I know that Karen Traviss has stated before that at the end of the day her authoring work although enjoyable is a job, and she is a professional, do you share this view, or do you take a deeper enjoyment as a fan of the universe yourself? My deepest thanks, and keep up the amazing work!

TD: Yes I am a big Star Wars fan — and always have been; that’s how I came to be involved with West End games’ RPG so early on. (One of my biggest thrills was picking up the Thrawn trilogy and realizing that Tim Zahn had drawn from GG4!) But I’m not a collector (just don’t have the space!), and I am often in awe of the knowledge that people like Dan Wallace and Jason Fry have amassed over the years.

Q: Hey Troy, what makes Jedi Master Tesar Sebatyne one of your favorite and go to characters?

TD: SABA Sebatyne is one of my favorites because I like to put myself into a non-human head, and see how we look from the outside. I also think that she has a sense of honor that remains more undiluted by human dilemmas — she sees right and wrong more clearly, because she’s looking at us from the outside, and I’ll often use her perspective to try to emphasize how confused we humans can make ourselves.

Q: Mr. Denning I was wondering what your thoughts were on this question. What feelings and thoughts do you think Lord Vader would be feeling if he knew that it was his beloved Artoo that reengaged the hyperdrive on the Falcon in Episode V? I know it’s not an EU question but it would be great to share your opinion. Thanks.

TD: If I’m recalling the scene correctly, I think Vader would have felt a grudging respect for Artoo.

Q: Mr. Denning, are there any chances that a deceased (or thought to be deceased) character will return?

TD: I would have to say that the chances look dim for the return of any and all deceased characters . . . but never say never! The decision, obviously, is way above my pay grade . . .

Q: Spoiler sur Vortex :
Hey Mr. Denning Vortex is now my favorite FotJ book. Great job. So, is Abeloth a continuation of the ‘white eyes’ prophecy and if so was this an idea you had to utilize that particular idea/theme in the series? Thanks!


TD: Spoiler sur Vortex :
I’m going to plead “spoiler” on the Abeloth/White Eyes question; suffice it to say that there’s a connection, and that it will probably grow at least a little bit clearer by the end of the series.
Q: Troy, are there any new characters that you have particularly enjoyed writing in the FotJ series? And why?

TD: I’ve enjoyed writing Vestara a lot, and some of the new Jedi characters that we introduced in Omen and Abyss. Mahdi was fun to write, and Senator Wuul , and . . . well, pretty much all of them!

Q: The Ascension is when Christ rose to Heaven while the apocalyptic literature has Jewish roots. Was it deliberate to use titles, such as “Ascension” and “Apocalypse” that call to mind religious imagery? If so, why?

TD: The titles weren’t deliberately drawn from religious imagery, though of course we weren’t blind to it, either. But I think it would be stretch to try to draw too much meaning from that . . . to tell the truth, a lot of the title selection has to do with that fact when you have one-word titles, you have a limited number of good choices that relate to the book’s theme!

Q: Still catching up on the previous questions, but a quick one if there’s time… will Tarfang return?

TD: I don’t have any specific plans for Tarfang to return, but he IS one of my favorites, so if there’s an opportunity …

Q: Has there ever been a time when feedback about your writing has had a drastic impact on what you felt the next time you sat down to write?

TD: I wouldn’t say that the feed back has ever had a DRASTIC impact the next time I sat down to write. When any book comes out, you’re going to have some reviews that make you feel like you can walk on water and some that make you feel like you’d better start training for a new career — that’s a given. What I try to do is look for patterns, and then see if something resonates with my own gut instinct. When that happens, I take a look and see if there’s something I can improve (or if it’s something I’m doing right). But generally, it’s just the “review” process that any professional goes through to analyze his own stuff. I DO stop reading anything that looks like it has a nasty personal edge to it (who needs that?), or in which it appears that the person/group is trying to drive an agenda. There’s just nothing constructive to be gained from that kind of stuff — and I’m not the guy that makes the decisions anyway.

Q: Mr Denning, I am really enjoying your work. I was just wondering, will we be seeing some of the “forgotten” Jedi again soon. Like Kirana Ti and Streen?

TD: We generally don’t keep of list of characters to be worked into a story — there are just too many characters in the EU to make that practical. The process usually works in the opposite direction; we have a role that needs to be filled, and go to the list of existing characters to see if someone fits the bill. That Kirana Ti and Streen haven’t been seen lately is just a reflection of the fact that an author hasn’t picked them to fill a role that needs to be filled.

Q: This goes back a ways.. in Star by Star, why is it so important to kill the voxyn queen? I get the voxyn are a huge threat.. but why wouldn’t the Yuuzhan Vong be able to make another one? Wouldn’t they have kept the blueprints laying around? It’s like saying i just baked the perfect cake, then threw away the recipe.

TD: I remember thinking the Voxyn-queen question (why couldn’t the YV just create another one) very carefully, because it IS so important to the plot. I can’t remember where offhand (it HAS been ten years since I wrote SbS), but I’m pretty sure that I explained the reasoning: she was a unique genetic creation that the shapers were unable to reproduce a second time, probably because of some mutation that they couldn’t replicate. So all of the voxyn had to come from the same genes.

Q: Spoiler sur Allies :
Mr. Denning, you are my inspiration for getting into writing! Is Callista going to have a larger role to play in the series than simply being a mortal body for Abeloth to inhabit?


TD: Spoiler sur Allies :
I can’t answer the Callista question — spoilers! Sorry!
Q: Ooh have another question, may have been answered before, though, at least in part – should TOR become a raging success, which is sure to happen, would you take a gig writing in novel set in that time period? Or how about a novel detailing Revan’s fall? (May be stepping on Drew’s toes, here)

TD: I’d consider writing in The Old Republic era, if the subject ever came up — and depending on what the story was. It’s certainly a rich setting with a lot of story potential, but that’s nothing that’s on my radar right now . . .

Q: I thought that hiding in the Force was supposed to be a hard and rare skill to master… but what’s the point when you can shrink your aura to accomplish practically the same thing? Almost everyone seems able to shrink their auras.

TD: You’re right, hiding in the Force is kind of the same as shrinking one’s Force presence. But I’ve always thought of it as a matter of degree — you can hide in a dark closet and hope no one opens the door, or you can make yourself invisible. Obviously, one is a lot more useful to a burglar than the other . . .

Q: When is Leia & Jaina going to become Masters?

TD: I’m not sure I can comment on Leia and Jaina becoming Masters — the only thing you CAN be sure of is that if it were going to happen, I wouldn’t be able to comment on it!

Q: Out of curiousity, are we going to see the Yuuzhan Vong in this series? We see the echoes and after effects of that war, but not the Vong themselves.

TD: I don’t know that we’re going to do anything more with the YV yet. I think that’s worthy of a book (or two) on its own right.

Q: Spoiler sur la fin de LOTF :
Out of all resurrection consideration, I’d like to know if you miss Jacen as a character. You “met” with him during the NJO when he was a teenager, you developped him in Dark Nest as he grew to a man and had his only child, and then wrote and watched him die during LOTF. I know a lot of readers (like me) grew up with Jacen. Do you miss him?


TD: Spoiler sur la fin de LOTF :
That’s a very insightful question. I DO miss Jacen as a character. Every time I’ve ever had to kill a character, especially a major one, I have at one time or another gotten cold feet and gone to my editor and said, “Do I haveta?” Fortunately, editors are wise people who remind you that you develop plans for a reason . . . Seriously, it’s always hard an author to kill a beloved character — very hard — and that’s as it should be.
Dernière modification par Jaweco le 09 déc. 2010, 12:49, modifié 1 fois.
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight

Avatar de l’utilisateur
Boba Fett
Meilleur Chasseur de Primes de la Galaxie
Messages : 946
Inscription : 01 sept. 2010, 15:05
Localisation : Slave I

Re: Fate of the Jedi

Message par Boba Fett »

Très bonne interview, on y apprend des choses intéressantes.
Mon blog cinéma ! :
http://ma-cinecritique.tumblr.com/

La page Facebook de mon blog ! :
http://www.facebook.com/MaCineCritique

Avatar de l’utilisateur
Benson800
Dépeceur de Jawa
Messages : 2016
Inscription : 12 août 2010, 23:45
Localisation : Paris
Contact :

Re: Fate of the Jedi

Message par Benson800 »

Oui, mais rien à propos du milieu "pâteux" de la série FotJ... Quelqu'un sait si les tomes sortis récemment ont un peu redressé la barre ?

Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Fate of the Jedi

Message par Jaweco »

Bah, ils sont américains... il aurait été étonnant qu'ils posent des questions qui fâchent ! Tout est toujours awesome avec eux... encore qu'apparemment ils ont généralement bien défoncé Allies (mais pas dans le chat bien sûr), tome vraiment impopulaire là-bas. On pourrait se dire que leur cause n'est pas totalement perdue, mais... à l'inverse ils ont globalement adoré Backlash. :shock: Faut pas chercher à comprendre.

Toujours est-il que Vortex a l'air de plaire sur les avis que j'ai pu voir. J'évite tout ce qui touche trop aux spoilers (ceux du chat avec Denning ne sont pas bien violents, du moins ceux de Vortex, c'est pour ça que j'ai bien fait la distinction quant au tome concerné pour chaque balise), mais il en ressort un sentiment assez positif j'ai l'impression. Encore une fois ce sont les américains donc méfiance. Ceci dit, un élément peut faire frémir : il semblerait que les intrigues avancent bien, mais sur la fin seulement, car le bouquin ne décollerait vraiment qu'au bout de 200 pages (sur 370 environ je crois)... et c'est exactement mon reproche majeur sur Allies, que les intrigues progressaient seulement dans les 70 dernières pages (cf. ma critique de l'époque pour plus de détails) et que 80% du bouquin était totalement sans intérêt (remarque il y aurait du progrès avec Vortex, si j'en crois le nombre de pages indiqués, il y a au moins quasi la moitié du bouquin qui fait avancer le schmilblik, incroyable !). J'ai donc peur qu'on se retrouve une fois de plus le gros soucis que la série se trimballe, qu'il y ait une grosse partie remplissage indigeste, même si la deuxième moitié semble redresser la barre (sur ce dernier point je ne m'avance pas, ne l'ayant pas lu).
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight

Avatar de l’utilisateur
Benson800
Dépeceur de Jawa
Messages : 2016
Inscription : 12 août 2010, 23:45
Localisation : Paris
Contact :

Re: Fate of the Jedi

Message par Benson800 »

Arg, moi qui essayais de me motiver pour reprendre la série, j'ai vraiment peur si Allies est pire que Backlash... Ils ont voulu faire 9 bouquins mais tout aurait pu tenir en une trilogie. Ca plus le choix du full hardcover... non, non, ne cherchons pas la machine à fric !

Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Fate of the Jedi

Message par Jaweco »

Ah non, Allies est meilleur que Backlash tout de même. Il m'avait passablement énervé mais faut reconnaître une chose, on n'atteint pas le néant que constitue le quatrième tome. Il a plein de défauts mais c'est quand même un bon cran au dessus. Ceci dit, faire mieux que le dernier Allston, c'était pas trop compliqué. Ca ne veut pas dire que je considère Allies comme bon, mais il y a des degrés dans la médiocrité, et Backlash est incontestablement le champion de sa catégorie ! :mrgreen:

Si ça peut te motiver, la dernière partie d'Allies est plutôt pas mal. Bon y'a un élément qui m'a fait bondir, mais c'est surtout à cause du passif de la série... ça aurait été plus facile à avaler si ça ne tombait pas comme un cheveu sur la soupe au milieu d'un tas de sous intrigue totalement téléphonées. Et à l'époque, "l'intrigue principale" (si tant est qu'il y en ai une) de la série semblait en voie de conclusion, ce qui pouvait prêter à crier au foutage de gueule (avec un sentiment de "tout ça pour ça !")... finalement, d'après les échos de Vortex, ce n'est pas le cas, c'était juste un artifice "trompe-lecteur"... dont on se serait bien passé mais bon. Voilà qui vient contrebalancer un peu une partie de ma critique initiale.

Bref, si Vortex continue sur la lancée de la fin d'Allies comme ça semble être le cas, on peut espérer une fin de série pas trop trop mal. Toutes proportions gardées, il y a quand même des éléments que je n'aime pas qui seront forcément présents. Au hasard : Tahiri. D'après certains critiques que j'ai vues, Vortex met du temps à démarrer comme je le disais. Ca fait plutôt peur, mais ça serait en partie dû aux deux précédents bouquins. Forcément, quand on passe après Backlash et Allies bien poussifs, faut faire un peu le ménage pour repartir sur des bases un peu plus saines. Enfin bon, ce ne sont que les échos, j'ai quand même un doute, les orientations de la série étant ce qu'elles sont, j'ai peine à croire que tout devienne parfait d'un claquement de doigt... à voir.
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight

Avatar de l’utilisateur
Benson800
Dépeceur de Jawa
Messages : 2016
Inscription : 12 août 2010, 23:45
Localisation : Paris
Contact :

Re: Fate of the Jedi

Message par Benson800 »

Je vais peut être me décider à lire Allies aux alentours des fêtes alors... Mais il va également falloir que je fiche Backlash et ça, ça va être une des pires tortures qui puisse exister :D

Avatar de l’utilisateur
Obi Wan Juliobi
Sympathisant Yuuzhan Vong
Messages : 255
Inscription : 25 août 2010, 19:18

Re: Fate of the Jedi

Message par Obi Wan Juliobi »

Je ne résiste pas à l'envie de vous faire parvenir cette critique trouvée sur le site officiel sw.com dans la section "Favorites of 2010" :
Fate of the Jedi: Backlash
Luke and Ben temporarily abandon their search into Jacen's past for this adventurous side trip to Dathomir. Hot on the heels of new Sith acolyte, Vestara Kai, the pair venture forth into the land of rancors and witches, but not without, as the Beatles would put it, a little help from their friends. Backlash was a great turning point in the Fate of the Jedi series. The strange new Lost Tribe of the Sith are brought to the forefront, maintaining the dark and revelatory momentum the series has set for readers. Despite a grave premise (Luke is on trial!), Backlash is a welcome reprieve. And to dissuade any doubt to the contrary: Han Solo gets a flame thrower, Dathomiri males have been emancipated, and Daala exhibits symptoms of regret. Aside from that, this novel is noteworthy for the Olympic style Dathomiri games alone. (Erika)

Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Fate of the Jedi

Message par Jaweco »

Obi Wan Juliobi a écrit :
Backlash is a welcome reprieve. And to dissuade any doubt to the contrary: Han Solo gets a flame thrower, Dathomiri males have been emancipated, and Daala exhibits symptoms of regret.
:mrgreen: Ah bah oui, vu comme ça, forcément, c'est du lourd ce bouquin ! :lol:
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight

Avatar de l’utilisateur
Benson800
Dépeceur de Jawa
Messages : 2016
Inscription : 12 août 2010, 23:45
Localisation : Paris
Contact :

Re: Fate of the Jedi

Message par Benson800 »

On pourrait presque croire qu'il se passe quelque chose dedans dis-donc :D

Avatar de l’utilisateur
Dark Devaster
Sith Magnus
Messages : 557
Inscription : 14 août 2010, 11:24
Localisation : Nice

Re: Fate of the Jedi

Message par Dark Devaster »

Je sais que c'est un sujet douloureux, mais quelqu'un pourrait-il m'expliquer "en détail" (pour ce qu'il y a à dire) le rôle des Soeurs de la Nuit dans Blackclash ? :) Il aura droit à une jolie mention dans leur fiche :P.

Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Fate of the Jedi

Message par Jaweco »

Je ne sais plus trop à vrai dire. Ce livre est un trou noir, on le lit sans conviction et on le termine sans se rappeler de ce qu'on a lu ! :mrgreen: En gros, des clans sont pour la parité homme-femme et veulent l'émancipation des hommes. D'autres sont plus conservateurs et refusent cette idée. Je crois me souvenir qu'à un moment il y a des "jeux olympiques" d'organisés, dans je ne sais plus trop quel but. Le lien avec l'intrigue de FOTJ ? Ne cherche pas il n'y en a pas ! :lol: Sérieusement je serais bien en peine de me souvenir en détail des tenants et aboutissants de leur rôle... Benson se souviendra peut-être mieux ?
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight

Avatar de l’utilisateur
Dark Devaster
Sith Magnus
Messages : 557
Inscription : 14 août 2010, 11:24
Localisation : Nice

Re: Fate of the Jedi

Message par Dark Devaster »

Des Jeux Olympiques ? o_O Malheur...
Je me contenterais de ce que Benson avait écrit dans sa critique, ce sera bien assez :P.

Avatar de l’utilisateur
Benson800
Dépeceur de Jawa
Messages : 2016
Inscription : 12 août 2010, 23:45
Localisation : Paris
Contact :

Re: Fate of the Jedi

Message par Benson800 »

Euh, comme Jaweco je ne me souviens plus trop ce qui se passait dedans (et j'en suis heureux, car cet oubli a sans doute laissé la place à quelque chose de plus intéressant). D'après mes souvenirs, les Soeurs de la Nuit sont évidemment contre la parité chez les Sorcières de Dathomir et donc s'attachent à casser la petite fête / jeux olympiques des autres à grand renfort d'attaques de Rancor et d'assassinat des champions des épreuves. Là j'en suis moins certain, mais il me semble que Vestara avait caché son jeu depuis le début. Elle faisait sa gentille petite fille chez les Sorcières mais en fait elle était un agent des Soeurs de la Nuit (elle est tombée sur elles en premier lors de son arrivée sur Dathomir), ce qui explique comment les Soeurs de la Nuit parvenaient à frapper avec autant de réussite. A la fin, elle s'enfuit avec elles et il me semble même que les Sith (de la Tribu), l'embarque, elle et plusieurs Soeurs de la Nuit qu'elle a soumise.

A tiens, et je me rappelle du moment (ridicule) où Ben proclame la création d'une enclave Jedi en haut d'une colline et où Luke, toujours sous le coup de son procès et interdit de s'approcher de ce genre de lieu, est obligé de camper en bas (où il se fait attaquer bien sur). Ca devait être histoire de rappeler que ce livre faisait partie d'une série où il est sensé se passer quelque chose :mrgreen:

Quand je pense que je vais devoir remettre le nez là dedans pour ficher, ca me fout le bourdon.

Répondre