[Legends] Choices of One / Choix Décisifs

Partie dédiée à l'univers Legends des romans de l'Univers Étendu Star Wars
Avatar de l’utilisateur
Sebastien
Bisounours incompris
Messages : 2852
Inscription : 28 août 2010, 22:07
Localisation : Chez moi
Contact :

Re: Choices of One

Message par Sebastien »

Je ne demande s’il ne donne pas plutôt un ordre hors champ.
- Dis papi, c’est quoi cette vieillerie que tu appelles « Univers Etendu » ?
Avatar de l’utilisateur
Vana
Pour l'éradication des Noghris!
Messages : 295
Inscription : 28 août 2010, 12:01
Localisation : Passerelle du Chimaera

Re: Choices of One

Message par Vana »

Oui c'est sûrement ça, mais bon, c'est maladroit. En général on entrepose pas une œuvre d'art hop en plein milieu du pont avec des soldats qui tournent autour...
Pourquoi les clones ont cribblé Aayla de 50 coups de blaster? parce qu'un coup dans le cerveau n'atteignait aucun organe vital!
Avatar de l’utilisateur
Oiki Ran
Disciple et cireur de bottes de Luke et Mara Jade Skywalker
Messages : 14
Inscription : 29 août 2010, 21:00
Localisation : Conglomérat d'Orwin

Re: Choices of One

Message par Oiki Ran »

Bonjour!!


Voilà, j’ai terminé hier soir Choices of One et après une nuit de maturation, je vais essayer de livrer une critique de l’histoire.
Avant de me lancer dans ce roman, pour me remettre les idées en place, j’ai relu Allegiance. Ce dernier peut d’ailleurs être considéré comme une introduction à Choices of One. Certes l’histoire des deux livres est différente et n’a aucun lien, par contre Allegiance nous permet de faire connaissance avec la Main du Jugement, 5 stormtroopers déserteurs, et à la Main de l’Empereur juste après l’épisode IV. Je dois bien avouer qu’Allegiance est mieux passé lors de cette seconde lecture, sûrement parce que je savais désormais à quoi m’attendre. Toutefois, la mise en place de l’intrigue reste assez lente, par contre j’ai pris un certain plaisir à suivre la fin où l’action part dans tous les sens. Pour ceux qui veulent démonter encore un peu plus Zahn sur Allegiance, je vais leur donner une munition supplémentaire : la séquence d’introduction de Mara Jade dans Allegiance est quasiment la même que la séquence d’introduction de Mara Jade dans le comics Mara Jade, by the Emperor’s Hand. Comme quoi, Zahn ne sait pas trop compliqué le travail… Pour moi, Allegiance reste un livre très moyen dont le principal atout est de nous présenter ses stormtroopers de la Main du Jugement. Sa lecture n’est pas essentielle pour la compréhension de l’histoire de Choices of One, par contre il nous permet de mieux situer les personnages durant la période post-épisode IV et pré-épisode V.
Passons à Choices of One qui se déroule six mois après Allegiance. A ce moment là, les rebelles recherchent désespérément un endroit où installer leur base après avoir dû quitter Yavin. Les stormtroopers de la Main du Jugement continuent à rétablir la justice sur des planètes corrompues, toutefois ils sentent que leur aventure touche à la fin car leurs réserves inépuisables d’armes et d’argent commencent à s’épuiser. Mara Jade continue à dispenser la justice expéditive de son Maître. Tout ce joli monde, avec en prime Thrawn et Pellaon qui ne se connaissent pas encore, va se retrouver dans un système de la Bordure Externe et sera confronté à un ennemi en provenance des Régions Inconnues. Je ne vais pas en dire davantage sur l’histoire pour ceux qui compteraient lire ce livre.
Dans l’ensemble, on a un livre solide avec une intrigue qu’on découvre petit à petit formant un puzzle qui est finalement reconstitué juste avant le dernier chapitre. Je dois bien avouer que c’est cette façon d’avoir une intrigue qui est découverte au fur et à mesure de la lecture qui me fait apprécier Zahn. J’adore cette façon de faire et ce n’est pas pour rien que j’apprécie les romans policiers qui utilisent un procédé d’écriture similaire. D’ailleurs au niveau de l’intrigue, je trouve que c’est la plus complexe que Zahn nous ait livré jusqu’à présent dans l’univers SW. Certes, ma lecture de Choices of One fut très hâchée, mais plusieurs fois j’ai dû retourner en arrière pour bien comprendre la situation et l’étendu du piège qui est en train de se refermer sur les héros. Vraiment l’intrigue était solide et par deux ou trois fois j’ai été surpris par les retournements proposés par l’auteur. Ca m’a plu.
L’histoire en elle-même est intéressante, surtout grâce à quelques rebondissements bien sentis. Par contre, je n’ai pas été soufflé comme je l’avais été lorsque j’ai découvert la trilogie de Thrawn il y a de nombreuses années. L’histoire est honnête mais c’est la façon dont elle nous est livrée qui la rend intéressante à lire. Une approche plus directe, sans ces rebondissements, aurait donné une histoire beaucoup plus fade. De plus au final, tous les personnages qui nous sont connus, des films et de l’UE, se retrouvent alliés de circonstance contre un ennemi. Or, face à une telle dream team (Luke, Han, Leia, Chewie, Wedge, Mara Jade, la Main du Jugement, Pellaon, Thrawn et un bonus final), si intelligent qu’il soit, le méchant n’a aucune chance de gagner. Je pense que pour affronter une telle équipe, seul un adversaire comme les Yuuzhan Vong aurait pu vraiment rendre les choses intéressantes. Donc, cette alliance de circonstance m’a déplu et je pense qu’il y avait mieux à faire.
Passons aux personnages. Je l’ai déjà dit et je le répète, je pense que Zahn est l’auteur qui arrive le mieux à caractériser Luke Skywalker, Leia Organa et Han Solo. Choices of One ne fait pas exception. Leia est égale à elle-même, mais vu que c’est une femme et que les livres SW sont majoritairement écrits par des hommes, elle a rarement le mauvais rôle. D’ailleurs, elle a certaines fois le trop bon rôle c’est-à-dire qu’elle est très sage, qu’elle est très intelligente et au final a toujours raison. Ici, Zahn n’en fait pas trop et elle est bien à sa place. Elle a ses moments où elle brille et des moments où elle laisse la place à un autre personnage. Han est vraiment rafraîchissant et Zahn nous montre que c’est un homme plein de ressources en accord avec les films. Actuellement, je pense que Zahn est l’auteur qui écrit le mieux Solo. Cela change vraiment de certains auteurs qui considèrent Han comme une catastrophe ambulante, l’élément comique de l’histoire, n’étant bon qu’à piloter le Faucon et à poser les questions stupides. Ici, c’est un personnage intelligent, plein de ressources, expérimenté, mais aussi arrogant et fonctionnant souvent au culot. Luke, j’avais peur de son traitement surtout que je trouvais que Zahn s’était un peu planté avec lui dans Allegiance, mais je dois dire que Zahn s’est bien rattrapé avec lui dans cette histoire. Certes, il n’est pas exceptionnel, il reste un jeune homme très inexpérimenté face à tous ses camarades, mais sa volonté de bien faire et son courage compense en partie son inexpérience. De plus, Obi-Wan n’étant pas là pour le guider chaque fois qu’il doit utiliser la Force, on assiste à un Luke qui découvre petit à petit son potentiel. Il a un rôle assez indépendant et il a son importance dans l’histoire. Certes, ce n’est pas le personnage principal, d’ailleurs il n’y en a pas vraiment, mais il n’est pas négligé pour autant. Un petit reproche concernant ce trio, c’est le fait que Zahn aurait pu jouer un peu plus sur le triangle amoureux qu’ils forment à ce moment de la chronologie SW. Or, conditionné par ce qui va se passer dans le futur, Leia vit ses aventures en compagnie de Han et la relation entre les deux est assez tendue. Même si on ignore ce qui se passe par la suite, on sait déjà, rien qu’à lire ce livre, que Han et Leia finiront ensemble. Je pense qu’il aurait été audacieux de faire hésiter Leia entre Luke et Han, surtout que le fait que Leia et Han terminent ensemble fut le résultat d’une décision assez tardive. Initialement, Luke et Leia devaient finir ensemble vu que la sœur de Luke devait être quelqu’un d’autre. Approfondir le triangle amoureux aurait rendu les choses plus intéressantes, mais Zahn est trop gentil que pour tenter cela.
Passons à Mara Jade. Lors de ma première lecture d’Allegiance, je ne l’avais pas supportée et j’avais été dérangé par sa caractérisation. J’avais trouvé que Zahn avait complètement modifié son personnage. Puis, j’ai relu les comics la concernant, traitant de sa vie juste après la mort de l’Empereur et paru à égal distance de temps entre la trilogie de Thrawn et Allegiance. Or, dans ces comics, on y retrouve une Mara assez proche de celle d’Allegiance, surtout que sa scène d’introduction dans ces deux ouvrages est quasi la même. Donc, on peut dire que Zahn avait déjà en tête depuis un certain temps les caractéristiques de la Main de l’Empereur et qu’il a été fidèle à son choix. Lors de ma seconde lecture d’Allegiance, je me suis dit que vu que Mara est un agent spécial de l’Empereur, un agent d’élite entraîné pour être le meilleur possible, il est donc normal qu’elle ait des facultés supérieurs à la moyenne. J’ai donc finit par accepter son traitement et que ma vision initiale du personnage de la Main de l’Empereur était peut-être erronée. Certes, tout comme dans Allegiance, dans Choices of One, elle maîtrise très bien la Force, mais elle la considère comme une arme, un outil, de plus à son arsenal et n’a aucune notion de l’aspect mystique de celle-ci. On pourra toujours trouver des incohérences comparées à ses caractérisations précédentes, mais désormais elles me gênent moins qu’avant. C’est strictement personnel et je comprends qu’on puisse être très perturbé par ces incohérences. J’ai accepté la Mara Jade Main de l’Empereur. Ce qui m’a plu dans l’histoire la concernant, c’est son aveuglement vis-à-vis de l’Empereur. Elle sait que l’Empire tel qu’il est corrompu, mais elle n’a aucune idée que la source de cette corruption est Palpatine lui-même. Alors qu’elle se veut blasée de tout, dans un sens elle est tout aussi naïve que Luke et peut-être plus encore. On peut reprocher beaucoup de chose à Zahn, mais je ne crois pas que ce soit un admirateur de Palpatine et donc l’admiration béate qu’a Mara à l’encontre de l’Empereur n’est pas un hasard. Par contre, ce qui m’a un peu irrité à la longue, c’est qu’elle arrive toujours de se tirer des pièges qu’on lui tend un peu près indemne. J’ai accepté qu’elle était puissante et ayant des capacités largement supérieures à la moyenne, mais j’aurais apprécié tout de même qu’elle soit au moins une fois réellement mise en danger et pourquoi pas sérieusement blessée.
Thrawn et Pellaon. J’ai trouvé Thrawn égal à lui-même, toujours aussi énigmatique et Zahn n’en faisant pas trop avec lui. Je redoutait sa caractérisation et je l’ai trouvé en accord avec ce qu’on peut supposer du personnage à ce moment là de la chronologie. J’ai aussi apprécié le fait que se désolidarisant de certaines vues de l’Empire, il n’est pas prêt à se joindre à la Rébellion. Il trace sa voie personnelle, ce qui l’amènera plus tard à affronter la Nouvelle République. J’ai retrouvé un jeune (enfin plus jeune que d’habitude) Pellaon qui m’a par occasion fait plaisir et à d’autre occasion un peu irrité. Je ne sais pas d’où provient cette irritation, peut-être sans doute que le personnage ne correspondait pas tout à fait à ce que j’avais en tête. Les parties le concernant m’ont un peu ennuyées mais c’est aussi d’une des siennes qu’est venu pour moi la plus grande surprise du livre. Je ne m’y attendais vraiment pas. Dans l’ensemble, j’ai apprécié les deux personnages dont les histoires sont liées tout en ne l’étant pas vraiment.
La Main du Jugement. Autant ils m’avaient plu dans Allegiance, d’ailleurs j’avais trouvé leur introduction et leurs péripéties les points les plus intéressants du livre, autant je les ai trouvé un peu irritant au final. Tout comme Mara Jade, ils finissent par devenir invulnérable face à la horde d’ennemis qui les attaque. Certes, les stormtroopers sont des soldats d’élite, mais je trouve que Zahn les admire un peu trop surtout que dans les films les héros n’éprouvent aucunes difficultés à les éliminer. Autant leur introduction dans Allegiance était rafraîchissante, autant la surprise est passée dans Choices of One et Zahn n’introduit rien de neuf à leur sujet. Il y a la fin, certes, mais c’est anecdotique comparé au reste du livre. Je pense qu’il y avait moyen de faire plus avec ces personnages.
Les antagonistes. C’est pour moi le gros point noir de cette histoire. Ma théorie, que j’ai déjà beaucoup rabaché, c’est que pour avoir de bons héros il faut d’excellents méchants. Je pense donc que pour qu’une histoire fonctionne, il faut d’excellents méchants. Or, ici, on a à moitié cela. Nuso Eva, le chef des méchants, est personnage très prometteur qui semble être capable de rivaliser avec Thrawn. Son plan est brillant et sans l’intervention de la dream team, il était voué à la réussite. Par contre, en tant que chef, c’est lui qui dirige mais ce n’est pas lui qui se bat et c’est là que cela se gâte. Ses soldats semblent être de la chair à canon qui ne sait pas tirer droit (ça me rappelle des stormtroopers) et ceux qui ont l’honneur d’avoir droit à un nom s’illustrent plus par leur arrogance, leur inefficacité, leur stupidité et parfois en cumulant les trois. Et lorsque ils peuvent avoir l’avantage, Zahn fait en sorte grâce à une bonne cachette ou à de mauvaises décisions stratégiques de renverser totalement la situation afin que ses héros s’en sortent quasi indemnes, ce qui n’est pas le cas des méchants. C’est pour moi le gros point faible de Zahn : trop favoriser ses héros comparé à leurs antagonistes. Autant avant ça ne me dérangeait pas ou moins, mais aujourd’hui, avec l’age, j’attends un peu plus de challenge. Attention, je ne veux pas que les héros meurent (c’est un autre extrême que j’apprécie guère), mais je veux qu’un véritable challenge leur soit proposé. De plus ce n’est pas tout de le dire, il faut le montrer et que le lecteur le ressente.
En conclusion, je dirai que Choices of One est une histoire solide et divertissante avec une intrigue assez complexe. Ce qui m’a le moins plu c’est que tous les personnages connus deviennent alliés de circonstances face à un ennemi supposé commun qui hélas n’avait pas toute la répartie voulue pour rendre la situation vraiment tendue.

Oiki Ran, le Ktâh qui a mis du temps à écrire sa critique!!
Ambitious but rubbish - Jeremy, Hamster and Captain Slow!!!!!

Some say he destroyed the first Death Star and that he married Mara Jade. All we know is, he's called Luke Skywalker.
Avatar de l’utilisateur
Vana
Pour l'éradication des Noghris!
Messages : 295
Inscription : 28 août 2010, 12:01
Localisation : Passerelle du Chimaera

Re: Choices of One

Message par Vana »

N'ayant pas lu Allegiance, et du coup je ne sais pas si ça a un rapport, j'ai trouvé les soldats de la Main du Jugement complètement fades et sans intérêt. Je m'ennuyais vraiment lors des passages où ils étaient présents, en me disant, "vivement le prochain chapitre". On dirait vraiment qu'ils n'étaient là que pour la figuration...
Pourquoi les clones ont cribblé Aayla de 50 coups de blaster? parce qu'un coup dans le cerveau n'atteignait aucun organe vital!
Avatar de l’utilisateur
Sebastien
Bisounours incompris
Messages : 2852
Inscription : 28 août 2010, 22:07
Localisation : Chez moi
Contact :

Re: Choices of One / Choix Décisifs

Message par Sebastien »

Choix Décisifs
Date de parution : 6 décembre 2012

An 0
Huit mois après la bataille de Yavin, la Rébellion cherche désespérément une nouvelle base. Quand le gouverneur de Candoras, Ferrouz, propose l'asile aux Rebelles en échange de leur protection contre le seigneur de guerre Nuso Esva, Luke, Leia, Han et Chewie sont envoyés sur place pour évaluer les risques de l'accord.
Mara Jade, la Main de l'Empereur, se rend aussi à Candoras, escortée par les cinq stormtroopers renégats connus sous le nom de la Main du Jugement. Leur mission : punir Ferrouz pour sa trahison et anéantir définitivement les Rebelles. Mais sur l'échiquier des trahisons, un coup de Maître reste à jouer...

Image
- Dis papi, c’est quoi cette vieillerie que tu appelles « Univers Etendu » ?
Avatar de l’utilisateur
Dark Devaster
Sith Magnus
Messages : 557
Inscription : 14 août 2010, 11:24
Localisation : Nice

Re: Choices of One / Choix Décisifs

Message par Dark Devaster »

Bon j'ai commis la bêtise de lire ce roman. Spoilers inside.

Commençons par le plus court, ce qui est positif. L'intrigue de base. Un méchant seigneur de guerre aux abords de l'Empire, avec Thrawn en travers de son chemin. Je ne sais pas si dit comme ça ça en a l'air, mais j'ai beaucoup aimé ce concept. Quant à la stratégie de Thrawn pour vaincre, eh bien c'était du grand art et, comme d'habitude, c'était très plaisant à lire. Mention spéciale à la bataille finale avec l'Escadron de la Mort. Je le concède aussi, je me suis fait bêtement fait avoir par la confusion volontairement entretenue dans les scènes avec Thrawn et les scènes avec Odo.

Toutefois même là, des choses m'ont gêné. Je croyais jusqu'au bout que Thrawn avait commis une erreur en n'ayant pas pris en compte les fameux missiles Caldorff. Au final, Zahn insiste pour qu'on comprenne qu'il l'avait bien prévu, en ajoutant quelques lignes de dialogue à la fin sur le sujet. Toutefois, comment peut-on croire qu'un génie comme lui n'ait trouvé, comme moyen d'écarter cette menace, qu'une intervention quelconque (et forcément réussie) des rebelles, et au bon moment ? Une idée pareille fait vraiment très négligé à mon sens.
Et puis n'y-a-t-il que moi qui ait tiqué sur le dialogue de fin avec Vader ? Thrawn qui donne en échange de son aide au Seigneur Noir des indices sur la prochaine base Rebelle... Quand j'ai lu ça, je me suis demandé si l'auteur évaluait correctement l'intelligence d'un lecteur moyen.... Je m'explique: dès le début du roman, on nous explique que les rebelles CHERCHENT leur prochaine base; s'ils viennent dans le système Poln, ce n'est pas pour faire du camping, c'est pour s'y installer ! Et voilà qu'alors que ça fait des mois que les Rebelles ne trouvent nulle part où s'établir, Thrawn avait deviné qu'en fait, les Rebelles allaient tomber dans le piège tendu par son adversaire -précisément parce qu'ils cherchaient une base !-, mais qu'ils allaient immédiatement retomber sur leurs pattes, et foncer vers une nouvelle base dont on ignore complètement dans le roman quand et comment il a été décidé que ce serait le nouveau QG de l'Alliance....
Ces deux points sont vraiment regrettables; partout ailleurs, la brillante stratégie du Chiss est exposée, le raisonnement de Thrawn révélé (au moins de façon parcellaire). Toutefois, ce n'est pas le cas pour ces deux points cruciaux, ou en tout cas pas de manière convaincante.

Ça c'est pour l'intrigue. Maintenant parlons des personnages.
Encore un coup classique de Zahn, et c'est une de ses plus mauvaises idées du roman (ce n'est pas peu dire...), réunir tous ses personnages classiques en un seul roman. Le résultat, c'est qu'on a des situations rocambolesques, dont la plus mémorable est sans doute le passage avec Luke et Mara dans les grottes. Luke qui voit Mara en action, Mara qui voit Luke avec un Sabrelaser et connaît parfaitement son identité.... Allez, admettons, Mara pouvait déjà avoir entendu parler de Skywalker avant qu'on lui ordonne de le tuer; mais quant à Luke, quelle mauvaise mémoire il a pour qu'un passage aussi marquant ne lui soit pas revenu, des années plus tard, quand il a rencontré Mara Jade ! Ces scènes m'ont beaucoup gêné, mais, en même temps, à quoi s'attendre d'autres, quand on réunit tous ses personnages préférés prématurément à chaque nouveau roman ? Encore quelques oeuvres, et l'Héritier de l'Empire passera pour une simple réunion du dimanche.

La description du Big Three est encore plus affligeante.
Le pire est réservé à Luke. Je ne conseille pas à Zahn de se rendre en milieu rural, parce qu'à force de rendre un ancien fermier aussi benêt (le mot est faible) il n'a pas dû s'y faire que des amis ! Soyons honnêtes, Luke ne sert absolument a RIEN dans le roman. Il est stupide, reste les bras ballants dans plus de 98 % des scènes, et se résume à un petit soldat qui obéit sans broncher à tout ce qu'on lui dit. Et ce que tout le monde lui dit en l'occurrence (Solo, Axlon, Mara, la Main du Jugement, etc...), c'est de rester dans un coin et de ne rien faire. Je... j'ai failli m’étrangler plusieurs fois en lisant ces passages. Le plus charitable aurait été que quelqu'un lui dise 'Luke, monte sur la colline et jette toi'.
Et c'est sans oublier deux scènes mémorables qui sonnent tellement creux. La première où Luke est assailli de remords parce qu'il a dû tué un criminel en état de légitime défense. Vraiment ? On parle bien du Luke qui dégommait les Stormtroopers dans l'Etoile Noire sans en faire grand cas ? Et que dire de cette autre scène où il fonce tête baissée contre un autre criminel, et qu'il est tout content parce qu'il s'en sort vainqueur ? Zahn n'occulte pas que l'UE en prétendant que Luke n'avait jamais remporté de combat corps-à-corps, il occulte carrément l'Episode IV.
Ce qui est vraiment déprimant, c'est qu'au cas où lire les idées bébêtes de Luke ne nous suffiraient pas pour nous agacer, Zahn en ajoute une couche chaque fois qu'un personnage parle du jeune homme: sa bêtise est mise en avant chaque fois qu'il est mentionné. Tout au plus, les autres personnages admettent que, parfois, il est vaguement utile... J'ai sérieusement pensé à l’autodafé lors de cette scène où on chipe son sabrelaser à Luke. Rendez-vous compte: Luke est un grand garçon et, pourtant, quelqu'un passe dans la rue et arrive à lui voler son arme comme un vulgaire pickpocket; ce que j'ai pensé en lisant ce passage ?

- Ah ah ah je t'ai piqué ton hochet !
- Noon ! Rends-le moi euh !

Consternant...
Han est mieux cerné, sans doute à cause de l'admiration de l'auteur pour lui, et qui transparaît nettement à la lecture. A l'exception de sa relation avec Leia, qui tourne souvent au paternalisme/protectionnisme, ce que j'ai trouvé malsain et, surtout, pas du tout en phase avec les films. On dirait vraiment en lisant le roman qu'il la considère comme une petite chose fragile (et stupide) qu'il doit protéger de ses bras puissants. Et puis, si on excepte la fin sur laquelle je vais revenir, Han apparaît vraiment comme un gars malin par rapport à Leia, qui anticipe tout ce qu'elle met trois plombes à comprendre. Pourtant moi je me rappelle très bien du "J'suis trop rapide pour eux fillette", ou comment Solo n'admettait même pas qu'on puisse l'avoir laissé filer de l'Etoile Noire...
L'intelligence de Leia est brièvement rappelé sur la fin, quand elle devine comment retrouver la trace du hangar secret des méchants et qu'elle invente la fameuse stratégie des cables et des harpons de l'Episode V. Sur ce dernier point, j'ai tiqué en croyant me rappeler que de nombreuses autres sources en attribuaient la paternité à Luke... Mais étant donné le QI que lui crédite l'auteur, il ne faut pas rêver. Cela dit, la caractérisation de Leia dans l'oeuvre, hormis quelques passages sans plus, est inexistante.
Même chose pour Chewie, même si c'est habituel.

De 'ses' personnages, Zahn s'en tire très bien avec Thrawn et avec Pellaeon. Pellaeon, toutefois, et le Chimaera en lui-même, n'apportent pas grand chose à l'intrigue, au sens où ils auraient pu être remplacés par n'importe quel autre Destroyer Impérial.
En ce qui concerne Car'das, il est là en peu en guest, et fondamentalement il est inutile à l'histoire.
Mara Jade est dans la droite ligne de ce qu'elle était dans Allegiance: ultra-puissante (avant-dernière échelle sur le Starkiller-o-mètre), trop intelligente, et pas franchement Impériale. Mes voisins ont sûrement entendu mon cri du coeur lors de ce passage où Skywalker reste comme un con à l'admirer pendant qu'elle combat dans les grottes.
J'ai bien aimé la Main du Jugement, sauf encore et toujours quand ils exprimaient leur jugement pathétique (mais partagé par tous les protagonistes !)) sur le jeune Luke. Je m'attendais à ce qu'il leur arrive à la fin, et j'étais content pour eux. Par contre, j'ai trouvé nullissime qu'ils appellent leur légion la 501ème; la 501ème de l'Empire de la Main, finalement, ne doit son nom qu'à un plagiat, dans une crise d'égo de ses fondateurs. Ça casse complètement le symbolisme d'avoir "rétabli" l'ancienne légion de Vader; une contradiction d'avec ce qu'on comprenait dans Une Question de Survie.

Pour finir, un mot rapide sur les nouveaux personnages. Le gouverneur est caricatural à souhait, un Impérial pseudo-idéaliste comme un autre. Axlon était en revanche une idée intéressante. En ce qui le concerne, il me faudra relire un passage, car il me semblait qu'avant sa mort, il déclarait que Cracken avait été informé de son double-jeu, et pourtant rien n'est dit à ce sujet dans la suite.
Les brutes au service du grand méchant sont classiques. Plus généralement, tous les nouveaux personnages sont fades et sans grand intérêt, à l'exception notable du grand méchant (dont je n'arrive pas à orthographier le nom). En ce qui concerne ce dernier, il a l'air aussi quelque peu caricatural, mais brillant, et j'aurais plaisir à le revoir.

Voilà, c'est un peu décousu, mais l'essentiel doit y être.
Pour résumer, c'est le plus mauvais Zahn que j'ai lu.
Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Choices of One / Choix Décisifs

Message par Jaweco »

En forme le Dédé ! :P Non pour moi le plus mauvais Zahn reste encore Allegiance, j'ai trouvé qu'on revenait de loin avec celui ci (pas bien dur en même temps) malgré ses défauts. Dont effectivement le passage entre Luke et Mara, Mara tout court même, insupportable. Luke est en effet très secondaire, la star du bouquin étant Han.

Absolument pas motivé pour Scoundrels en revanche... :?
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight
Avatar de l’utilisateur
Dark Devaster
Sith Magnus
Messages : 557
Inscription : 14 août 2010, 11:24
Localisation : Nice

Re: Choices of One / Choix Décisifs

Message par Dark Devaster »

Le pire c'est qu'à contrario, pour un roman comme Plagueis, que j'adule complètement, je n'arrive pas à me motiver pour donner ma critique ^^. L'envie d'être méchant sans doute.
Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Choices of One / Choix Décisifs

Message par Jaweco »

C'est souvent comme ça, il est plus facile d'aligner des arguments pour descendre quelque chose que de défendre ! :mrgreen:
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight
Avatar de l’utilisateur
Evan Lupin
Arpenteur silencieux
Messages : 1179
Inscription : 25 août 2010, 20:00
Localisation : Coulommiers 77

Re: Choices of One / Choix Décisifs

Message par Evan Lupin »

Je reste assez mitigé sur ce bouquin. L'histoire est assez sympa mais reste très classique sans grande originalité.

Mara et Thrawn sont édulcoré. Surtout la première, bien naïve quant à sa vision de l'empire et sa mission. Luke, bon on est juste après SW IV donc niveau xp, c'est pas encore ça mais ici, il apparait comme un boulet ne sachant pas quoi faire de ses dix doigt sauf quand il reçoit un ordre, de n'importe qui d'ailleurs. Loin du type qui va commander l'escadron Rogue. Han s'en sort plutôt bien.

Il n'y a qu'un passage que j'ai vraiment aimé,
c'est l'arrivé de l'escadron de la mort
Je rejoins DD sur la déception de l’appellation 501eme
Il n'y a pas d'ombre sans lumiere, ni de lumiere sans ombre.

Image
Avatar de l’utilisateur
Vana
Pour l'éradication des Noghris!
Messages : 295
Inscription : 28 août 2010, 12:01
Localisation : Passerelle du Chimaera

Re: Choices of One / Choix Décisifs

Message par Vana »

Moi je me rappelle à peine du roman, c'est pour vous dire combien il m'a marquée. Mince j'aimerais le relire mais je ne sais même plus où je l'ai mis o_o

Je me rappelle juste que Mara était trop puissante, trop Mary-Sue (je n'ai pas lu Allegiance mais pas envie XD), il y avait des longueurs, le trio d'impériaux ne m'a pas marquée et leurs passages étaient ennuyeux, Han était cool, Thrawn était chouette comme d'habitude, je me suis aussi fait avoir sur l'identité du méchant, car ils nous font penser que c'est Thrawn depuis le début alors que ce n'est pas lui, bien joué sur ce coup là.

Le reste ne m'a pas trop marquée, faudrait vraiment que je le relise...
Pourquoi les clones ont cribblé Aayla de 50 coups de blaster? parce qu'un coup dans le cerveau n'atteignait aucun organe vital!
Répondre