Parodie des Rogues (by Minos)

Pour les Fan Fictions, les Fan Arts.....
Avatar de l’utilisateur
H@n Solo
The Extractor
Messages : 578
Inscription : 15 août 2010, 21:24
Localisation : Bespin
Contact :

Parodie des Rogues (by Minos)

Message par H@n Solo »

Episode 1

Les membres de l’escadron Rogue s’ennuyaient ferme. Il faut dire que se retrouver coincé dans des Ailes-X en hyperespace, et pour plusieurs heures, n’avait rien de tellement marrant, aussi chacun s’occupait comme il le pouvait.

Wedge entretenait ses réflexes fulgurants sur une console de jeu, et atomisait ennemi sur ennemi à Rogue Squadron XVIII.
Wes, relié au Holonet, remettait à jour son répertoire de blagues grâce au célèbre site Yub Yub, référence incontournable en la matière.
Hobbie jouait une complainte larmoyante et lugubre sur son harmonica, à faire plonger dans la plus atroce dépression le plus gai et enjoué des clowns. D’ailleurs, il avait eu l’idée d’émettre sur la fréquence de l’escadron, au départ, car il était fier de ses talents de musicien. Mais l’air qu’il jouait était trop accordé à ses pensées toujours pessimistes, à un point tel que Tycho avait à un moment sérieusement envisagé de l’abattre. Finalement, il avait résisté à la tentation, se contentant de lui demander de cesser d’occuper le canal.
Depuis, Tycho s’ennuyait autant qu’un lecteur de Yoda : Dark Rendez-Vous. Il finit par se connecter lui aussi à l’Holonet et prit contact avec quelques amis négligés. Ses trois communications successives furent interrompues coup sur coup, d’une manière abrupte. Il en apprit les raisons le lendemain, en regardant les infos : le premier était mort carbonisé par une surtension dans le Holonet, le deuxième, qui pilotait quand il avait répondu, s’était mangé un astéroïde sournois en pleine tête, et le troisième avait été assassiné par le mari de sa maîtresse. Décidément, les communications via Holonet ne lui réussissaient pas.

Mais heureusement…enfin, tout est relatif… ils furent soudainement extirpés de l’hyperespace par un champ gravitationnel imprévu : un destroyer de classe Interdictor, qui lâcha aussitôt sur les Rogues deux escadrons de chasseurs Tie.

Et la bataille commença, furieuse, incertaine également, avec cette grande question angoissante que se posèrent simultanément les Rogues : lequel d’entre eux allait abattre le moins d’ennemis ? Une tournée générale étant en jeu, et aucun d’entre eux ne voulait la payer : ils se lancèrent donc à corps perdu dans cette bataille homérique.

– Rogue leader, faites gaffe : y’a deux moustiques derrière vous !
– Des moustiques ? C’est pas dans notre jargon, ça !
– Euh, oui, c’est vrai…des mouches, nan, des libellules, euh…des tipules ? Des guêpes ?
– Des guêpes ? T’as qu’à leur balancer des torpilles insecticides, Wes !
Mais Wes Janson, alias Rogue 3, n’eut pas le temps d’ajuster les deux Intercepteurs qui talonnaient de près Wedge Antilles : ils le verrouillèrent sur leurs réticules de visée et ouvrirent le feu. Un déluge de traits de laser s’abattit autour de Wedge.
Celui-ci se rendit compte qu’il était presque peut-être éventuellement en danger potentiel, aussi posa-t-il sur son accoudoir la tasse de thé qu’il était en train de boire. Il décida d’arrêter de piloter avec le genou et remit les mains sur son manche à balai, avant d’enclencher les gaz et de projeter son aile-X dans une double vrille ascendante suivie d’un triple looping latéral. Il termina par une quadruple boucle rigelienne qui l’amena juste derrière les Impériaux.
Ils n’eurent évidemment pas le temps de réagir, tellement subjugués par les manœuvres folles d’Antilles. Ils ne comprirent pas quand et comment il se retrouva derrière eux. Les yeux rivés devant eux, ils ne virent que les traînées de ses tuyères d’évacuation, qui formaient la phrase « Vous êtes morts ». Le temps qu’ils se rendent compte que c’était désormais lui qui les prenait en chasse, il les abattit en moins d’une seconde.

Wedge jeta un œil nonchalant sur ses senseurs et s’aperçut que les deux escadrons ennemis avaient été intégralement détruits. Il étouffa un bâillement. C’était barbant d’être le meilleur pilote de l’univers connu, reconnu et inconnu, passé, présent et à venir, et il attendait impatiemment que l’Empire mette au point une arme susceptible de lui faire monter un tant soit peu l’adrénaline. Un escadron d’Etoiles de la Mort, par exemple.

Tycho le tira de ses réflexions en disant :
– Attention, le destroyer est en train de lâcher de nouveaux escadrons sur nous !
– On va tous mouriiiiir, fit Hobbie, éternel optimiste.
– Vous connaissez la blague du pilote et de la Zeltronne ? demanda Wes.
Wedge les ignora et fit manœuvra son chasseur pour le lancer vers l’ennemi. Ses senseurs lui apprirent que douze escadrons de Tie se jetaient sur eux. Il ouvrit un canal en direction des Impériaux et leur dit :
– Rendez-vous, vous êtes cernés. Nous sommes quatre et vous n’êtes que cent quarante-quatre !

Episode 2

Suite à cette fanfaronnade, cent quarante-quatre rires sortirent des canaux impériaux. Profitant de leur déconcentration momentanée, les Rogues ouvrirent le feu et de nouveaux canaux de communication à destination de l’ennemi. Wes, Tycho et Hobbie entamèrent de nouveaux discours pour les distraire :
– Vous connaissez celle de l’Impérial con qui dit « non » ? commença Wes.
– Alderaan a été détruite ! Vous êtes des monstres ! Adieu, Aldera, fière capitale de toute beauté, bâtie au milieu d’un lac. La sauvagerie de l’Empire l’a détruite, comme son plus beau joyau : le couple royal Bail et Breha, héritiers d’une longue lignée de vice-rois, tous plus nobles et civilisés les uns que les autres ! Alderaan a toujours été une nation pacifique, tournée vers la satisfaction du bien-être de ses habitants, et la sauvegarde de la paix dans la galaxie, jusqu’à ce que l’Empire s’en mêle. Ô horreur, ô dépravation de dégénérescence de fin de civilisation ! Empire du Mal ! Tant de vilenie qui…
Certains Impériaux firent demi-tour en entendant ces mots, honteux des actions de l’Ordre Nouveau, auquel ils appartenaient. D’autres n’osaient pas tirer sur ce noble homme, qui leur mettait le nez dans leur caca. Lui, sans le moindre état d’âme, abattit les fuyards.
– Qu’est-ce qui est beige et rouge et qui tourne sans cesse ? un Hutt dans un mixer ! Qu’est-ce qui est bleu avec deux tentacules sur la tête, et avec une cape ? Super Twi’lek ! Qu’est-ce qui a des cornes sur la tête et une cape ? Super Zabrak, le copain de Super Twi’lek ! Quelle est la différence entre…fit de son côté Wes, qui profita des manœuvres erratiques de certains de ses ennemis, morts de rire devant ses vannes, pour les anéantir.
– J’ai mal à la tête, annonça Hobbie d’un ton sépulcral. Mon chasseur est pourri…la galaxie elle-même est pourrie…ma femme m’a quitté…en fait je suis un raté, comme tous les types qui sont dans des cockpits de chasseur…on est de la chair à canon, tous autant qu’on est…au service d’autorités respectives qui se foutent éperdument de nous, car nous sommes tous aisément remplaçables…quand je pense qu’on crève comme des cons pour eux…et les impôts augmentent…la régulation de la météo est encore en panne, comme d’hab…il flotte tout le temps…
Une douzaine d’Impériaux, totalement démoralisés et se rendant compte de la vanité de leur vie anonyme sans espoir de s’en sortir, activèrent l’autodestruction de leurs chasseurs Tie. Hobbie se faufila au milieu des débris pour en aligner quelques autres.

Wedge, quant à lui, restait silencieux, concentré sur la bataille…et sa déclaration d’impôts, qu’il remplissait nonchalamment sur un clavier à la droite de son siège. Il s’arrêtait de temps à autres pour suivre « Totop Gugun », sa série préférée, sur le Holonet, sur un écran à sa gauche. Il pesta quand sa vieille copine Mirax lui passa un coup de fil…elle lui tint la grappe une demi-heure, avec des histoires de contrebande d’antiquités qui le dépassaient totalement. Il estima qu’il aurait pu abattre vingt-trois ennemis supplémentaires pendant qu’elle lui parla, et du se contenter des cinquante-deux qu’il avait déjà eu.

Le cinquième et dernier membre de l’escadron Rogue, dont on se fout totalement du nom, d’ailleurs, jaillit de derrière ses collègues et beugla :
– Poussez-vous les vieux, je suis Corellien, moi, les mains attachées dans le dos je pilote mieux que vous tous réunis, je vais faire un carton, les détruire, je suis le meilleur, je suis le plus beau, vous êtes de la crotte de Bantha à côté de moi, je suis le plus…
C’est à ce moment qu’il fut détruit par un chasseur Tie, et Wedge, solennel, compléta ses dernières paroles :
– …Mort.
– Rhoooo, comme c’est triste…dit Wes.
– C’est toujours les boulets…euh…les meilleurs qui s’en vont les premiers, ajouta Hobbie.
– Adieu, l’ami, on te regrettera éternellement ! Euh…c’était quoi son nom, déjà ? demanda Tycho.
– Heureusement que j’ai photocopié ma lettre-type aux familles des victimes de l’escadron à deux cent cinquante exemplaires, pour avoir un peu d’avance, dit Wedge.
– T’as pensé à laisser le nom en blanc, cette fois-ci ? demanda Wes innocemment.
– Gna gna gna…oh, attention, les gars ! cria-t-il soudain.
– Quoi ?
– Quoi ?
– Quoi ?
– Il n’y a plus de Tie ! Ce doit être un piège, ils se sont cachés pour mieux nous surprendre !
– Euh…Wedge…on les a tous détruit, c’est pour ça.
– Ah d’accord ! Je comprends mieux ! Bon, on se le fait, cet Interdictor ?
Réalisateur à ses heures perdues...
--> http://www.facebook.com/group.php?gid=156308907720197 (si vous êtes intéressés par des films amateurs !)
Répondre