Topic littérature

Pour parler de tout et de rien, de vos passions autres que Star Wars ou de tout autre sujet autour d'un verre servi par un Ortolan obèse !
Avatar de l’utilisateur
Evan Lupin
Arpenteur silencieux
Messages : 1179
Inscription : 25 août 2010, 20:00
Localisation : Coulommiers 77

Re: Topic littérature

Message par Evan Lupin »

La cité des Anciens T1 Dragons et Serpents, de Robin Hobb:
les Aventuriers de la Mer et L'assassin Royal laissait Tintaglia avec des serpents encoconnés et un male dragon noir libéré des glaces. Cette nouvelle série de roman vient donc s'interresser au devenir de ses dragons potentiels. L'aventure se situe a Terrilville et dans le desert des pluies et se poursuivra au delà dans les tomes suivants.

Les personnages sont presque tous nouveaux mais on peut retrouver en guest Althéa, Parangon, Selden. Parmi les nouveaux venus : Alyse, jeune femme passioné de Dragon, Thymarra enfant fortement marqué par le desert des Pluies, paria parmi les siens ormis son père et Un capitaine d'une gabarre dont j'ai oublié le nom, plus ou moins honnête.
Il n'y a pas d'ombre sans lumiere, ni de lumiere sans ombre.

Image
Avatar de l’utilisateur
Evan Lupin
Arpenteur silencieux
Messages : 1179
Inscription : 25 août 2010, 20:00
Localisation : Coulommiers 77

Re: Topic littérature

Message par Evan Lupin »

In Tenebris, de Maxime Chattam > Une jeune fille est retrouvé nue, scalpé et avec deux tignasses dans les mains, dans un parc de NY. Elle dit revenir de l'enfer. L'inspecteur O'donnel va rapidement découvrir qu'un seul homme n'est pas derriere cela. Plus l'enquête avance, plus l'ambiance devient glauque et sombre, nous entrainant dans les tréfonds de l'âme perverse humaine. Un livre qui se lit rapidement et qu'on à pas spécialement envie de lacher avant d'avoir finit.
Il n'y a pas d'ombre sans lumiere, ni de lumiere sans ombre.

Image
Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Topic littérature

Message par Jaweco »

J'ai tenté de terminer World without End dont j'avais déjà un peu parlé ici je crois. J'avais fait une pause (de plusieurs mois) à la moitié. M'y suis vaillamment remis pour échouer une fois de plus à aller jusqu'au bout, suis arrivé aux 3/4 à peu près. Je ne suis pas certain d'arriver un jour à l'achever. Il est rare que je décroche d'un bouquin au point de ne pas le finir, j'ai l'habitude de terminer ce que je commence, avec plus ou moins de bonheur, mais là... Follett s'embourbe dans ses propres clichés et ficèles scénaristiques. A trop vouloir reproduire la recette des Piliers de la Terre, il saborde lui-même son navire. Je crois que Wes voulait s'y mettre, je serais curieux de connaître son avis ! S'il passe par là...
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight
Wes Anteras
Messages : 209
Inscription : 25 août 2010, 23:08

Re: Topic littérature

Message par Wes Anteras »

Tiens vu que Jaweco me le demande.

bon ben World Without End est un très mauvais souvenir, j'ai réussi à le finir mais ça a été extrêmement pénible car il n'y a vraiment rien qui nous tient en haleine. Alors certes les personnages sont encore une fois tout noir ou tout blanc ( remarque c'était pareil quasiment dans les Piliers) mais la grosse différence c'est l'absence de fil conducteur, d'intrigue globale divisée en sous-intrigue : ici c'est chacun qui suit la sienne, si bien que l'on se perd dedans. Sans compter que, cette fois, les intrigues ne concernent quasiment à chaque fois que deux personnages, ce qui forcément n'aide pas vu la quantité de personnages présent dans le livre. Et la révélation finale laisse un goût amer car elle n'a strictement aucun lien avec les intrigues : ça aurait pu être une totalement différente que l'effet serait resté le même, tout le contraire du grand final des Piliers et qui d'ailleurs explique le peu de liens entre les différentes intrigues... Et d'ailleurs les liens avec les Pilers sont quasi inexistants.

Bref c'est déjà un mauvais roman à la base alors étant en plus présenté comme la suite du chef d’œuvre que sont les Piliers, ça laisse un goût encore plus amer. Ajoute à cela que je l'ai lu entre deux tomes du Trône de Fer, et ben, ça n'aide encore pas à l'apprécier, s'il y avait un minimum pour...
Bilan de LoTF :

So this is Luke Skywalker's Legacy???
Dead wife, dead nephew, mad Imperial war criminal ruling GA. Great legacy...
Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Topic littérature

Message par Jaweco »

Je vois que je ne suis pas le seul à penser ça, ouf. Je ne connais pas la révélation finale puisque je n'en suis pas arrivé là mais je vois de quoi tu parles, et c'est clair que ce mystère passe à la trappe pendant facilement 800 pages. Ce qui m'a bien frustré aussi ce sont les passages Florentins bâclés à souhait (là où les passages espagnols et français des Pilliers constituaient une agréable parenthèse). C'est bien pratique l'épidémie effectivement. Bref, si je suis motivé un jour je le finirai tant bien que mal mais c'est pas gagné.
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight
Wes Anteras
Messages : 209
Inscription : 25 août 2010, 23:08

Re: Topic littérature

Message par Wes Anteras »

Ah oui, maintenant que tu me le rappelles : le passage florentin, autre point qui m'a plus qu'irrité parce que strictement sans intérêt. tout le contraire du passage espagnol et français des Piliers, qui avait un intérêt majeur là.

Mais bon, cela ne fait que révéler encore une fois l'énorme point noir du roman : Follett a repris la structure des Piliers en oubliant son élément essentiel, l'intrigue globale qui lui a permis de faire une saga incroyable. Et de là, fatalement tout en découle : sans intrigue globale et fil conducteur, mettre une dizaine d'intrigues secondaires ne donne qu'un résultat décevant...

Je pense sans me tromper que c'est bien, et de très loin, le pire roman de Ken Follett, en tout cas parmi ceux que j'ai lus.
Bilan de LoTF :

So this is Luke Skywalker's Legacy???
Dead wife, dead nephew, mad Imperial war criminal ruling GA. Great legacy...
Avatar de l’utilisateur
Evan Lupin
Arpenteur silencieux
Messages : 1179
Inscription : 25 août 2010, 20:00
Localisation : Coulommiers 77

Re: Topic littérature

Message par Evan Lupin »

J V Jones L'épée des Ombres T1 : La caverne de de Glace noire. Fantaisie. +840p

Après un début long (les 500 1ere pages environs) où l'auteur met en place son univers, commence à enclencher certains pans de l'histoire mais où on ne sait pas trop où on va aller, les deux perso principaux ont enfin un objectif et on se prend plus dans l'univers et ça devient sympathique.

Dun côté nous avons Raif Ruptur, jeune homme du clan Grelenoire (Les clans sont un mixte entre des trappeurs et des vikings, je ne sais pas trop.) ayant pour fétiche le corbeau (plutôt mauvais signe).

De l'autre Asarhia de la Marche, jeune fille abandonné à la naissance, recueillit et élevé par le seigneur de Tour Vanis (une ville), qui vit cloitré dans la forteresse de ce dernier.

Leurs choix les feront se rencontrer et ils lieront leurs destins et celui du monde ensemble.
Il n'y a pas d'ombre sans lumiere, ni de lumiere sans ombre.

Image
Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Topic littérature

Message par Jaweco »

Pour ma part je suis dans A Storm of Swords, le T3 du Trône de Fer. Que dire sinon que cette saga demeure monumentale et que c'est excellentissime ? :P
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight
Wes Anteras
Messages : 209
Inscription : 25 août 2010, 23:08

Re: Topic littérature

Message par Wes Anteras »

Pour ma part, tout autre registre : ça a été the Partner de John Grisham.

La grande caractéristique de cet auteur est l'extrême réalisme de ses romans, se déroulant dans le milieu judiciaire américain et les nombreuses pratiques qui s'y déroulent, ce qui est logique car il est lui-même issu de ce milieu.

Ici l'histoire traite de Patrick Lanigan, un avocat qui après avoir dérobé les 90 millions de dollars de bénéfice de son cabinet s'est volatilisé dans la nature en faisant croire à son décès. Mais bien vite on a soupçonné l'imposture et il est finalement retrouvé par des détectives privés envoyé à sa poursuite avant d'être in extremis "sauvé" par le FBI. Il est alors à la fois accusé vol et de meurtre avec en prime un divorce sur les bras. Mais il semble ne pas avoir dit son dernier mot, étant soutenu par une avocate brésilienne.

Pour ceux qui aimeront cet auteur, il faut savoir que la plupart de ses romans sont d'ailleurs adaptés au cinéma certains de manière magistrale, comme the Runaway jury, l’impressionnant The Firm tandis que d'autres le sont avec un échec complet comme the Chamber (Grisham lui-même critique négativement le film)
Bilan de LoTF :

So this is Luke Skywalker's Legacy???
Dead wife, dead nephew, mad Imperial war criminal ruling GA. Great legacy...
Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Topic littérature

Message par Jaweco »

Dernier livre lu : Extremely Loud and Incredibly Close de Jonathan Safran Foer (Extrêmement Fort et Incroyablement Près). Le pitch. Oskar Schell, 9 ans, a perdu son père dans l’attentat du World Trade Center. Il découvre dans ses affaires une enveloppe portant le mot « Black » et contenant une clef. En quête de sens face à la tragédie qui le touche, il n’aura alors de cesse de vouloir trouver la serrure que cette clef est censée ouvrir. Le roman est donc écrit du point de vue du garçon, avec la naïveté que cela implique, mais comme pour mieux souligner les éléments tragiques ou absurdes qu’il est amené à croiser. C’est à la fois très touchant et très drôle, on navigue sans cesse entre l’émotion et le rire. Par cet enfant, des points tout bêtes mais pourtant profonds sont soulevés. En parallèle, les histoires de la grand-mère et du grand-père qui racontent eux aussi leur passé et leurs blessures. On s’attache fortement aux personnages, et le gros points positif c’est que l’auteur évite l’écueil du pathos outrancier, ça reste fin et non bêtement tire-larmes. Le bouquin comporte un certain nombre « d’effets visuels » : images, ratures, pages blanches ou pages comportant une simple phrase… parfois parce que le vide parle plus que les mots. Bref, un très bon roman que je recommande. Une adaptation doit bientôt sortir au ciné (avec Tom Hanks entre autres), espérons qu’elle soit du même acabit, j’irai probablement la voir.
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight
Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Topic littérature

Message par Jaweco »

Dernier livre lu : le premier tome de la série The Dark Tower de Stephen King, à savoir The Gunslinger (soit La Tour Sombre : Le Pistolero en VF). Autant dire que c'est particulier... on a là affaire à une introduction qui pose plus de questions qu'elle ne donne de réponses. Autrement dit, on ne sait parfois trop qu'en penser. Le pitch : un mystérieux pistolero est à la poursuite d'un mystérieux homme en noir, dans le but de trouver la mystérieuse Tour Sombre. Voilà, c'est très mystérieux tout ça! :lol: En chemin il croisera la route de divers personnages qui l'aideront (ou pas) dans sa quête. C'est difficile à raconter sans trop en dire. C'est donc un tome qui peut être vu comme un prologue, servant à mettre en place l'univers et le personnage principal. Parfois présenté comme un cycle de fantasy, on est pourtant très très loin des schémas classiques : contexte digne d'un western, le tout agrémenté d'éléments fantastiques. Quant au pistolero, Roland de Gilead de son nom, on le découvre petit à petit par le biais de flashbacks... ça rend le bouquin parfois assez introspectif, avec un rythme assez posé. On peut même dire que ça devient carrément métaphysique sur la fin. Il y a pourtant de l'action ici et là, Roland n'étant pas "flingueur" pour rien! Enfin voilà, il est difficile d'émettre un avis bien tranché sur ce bouquin... on ne peut clairement pas le prendre de manière isolée. Il m'a suffisamment intrigué pour que je continue la saga, maintenant j'attends de voir ce que donne la suite pour me faire un avis un peu plus précis!
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight
Wes Anteras
Messages : 209
Inscription : 25 août 2010, 23:08

Re: Topic littérature

Message par Wes Anteras »

C'est clairement ça, Jaweco, le premier tome ne sert quasiment que d'intro et il est impossible de se faire une vraie opinion du cycle sans l'avoir achevé entièrement. Bref cela reste LE monument de l’œuvre de Stephen King, même s'il a bien sûr d'autres succès à son actif.

Quant à l'homme en noir, il s'agit d'une référence à d'autres romans de King, rédigés antérieurement au cycle, de sorte que son identité ne surprend pas les habitués de King, mais je te laisserai découvrir de qui il s'agit.

sinon personnellement j'ai achevé A Feast for Crows, et bon le fait de ne pas avoir les personnages emblématiques comme Jon ou Tyrion a dû y jouer, mais je l'ai beaucoup moins apprécié que les tomes précédents. Mais bon, j'ai été surpris de l'évolution de Jaime, déjà débutée dans le tome précédent pour au final commencer à apprécier le personnage.

A voir ce que A Dance with Dragons va nous réserver mais le fait qu'il se recentre sur mes personnages favoris me donne un meilleur à priori.
Bilan de LoTF :

So this is Luke Skywalker's Legacy???
Dead wife, dead nephew, mad Imperial war criminal ruling GA. Great legacy...
Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Topic littérature

Message par Jaweco »

Le seul autre King que j'ai lu est The Green Mile, donc je crois que je ne devinerai pas l'identité de l'homme en noir avant d'arriver à l'explication!

Pour ASOIAF, pour ma part j'ai terminé A Storm of Swords il y a quelques temps, c'était toujours aussi bon. On commence en effet à y voir Jaime d'un autre œil. C'est le nouveau chouchou de Vana, une vraie fangirl!
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight
Avatar de l’utilisateur
Evan Lupin
Arpenteur silencieux
Messages : 1179
Inscription : 25 août 2010, 20:00
Localisation : Coulommiers 77

Re: Topic littérature

Message par Evan Lupin »

entre Thrawn et Jaime son coeur balance
Il n'y a pas d'ombre sans lumiere, ni de lumiere sans ombre.

Image
Wes Anteras
Messages : 209
Inscription : 25 août 2010, 23:08

Re: Topic littérature

Message par Wes Anteras »

Dans ce cas Jaweco, fais attention : sur le topic, un de mes post parle d'un livre de Stephen King, où je mentionne justement l'identité de l'homme en noir...

Je n'ai pas envie de te spoiler.
Bilan de LoTF :

So this is Luke Skywalker's Legacy???
Dead wife, dead nephew, mad Imperial war criminal ruling GA. Great legacy...
Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Topic littérature

Message par Jaweco »

Ah il est donc fort probable que j'aie lu l'identité de l'homme en noir à l'époque où tu as écrit ça. Heureusement, n'ayant alors pas la moindre idée sur le contenu du cycle, je ne l'ai pas retenu! Je vais éviter de remonter dans le topic le temps d'arriver au tome correspondant dans ce cas! :P

Sinon lu The Road de Cormac McCarthy... un grand bouquin assurément! Pas très long, 280 pages, mais ce fut prenant! Dans un monde post-apocalyptique, un père et son fils errent sur une route, se dirigeant vers le sud, avec l'espoir d'un milieu plus clément. La nature est dévastée, la faune a disparu, la flore meurt, les cendres recouvrent tout. C'est dans ces paysages gris que le tandem doit survivre, contre les éléments et contre les autres survivants, chacun luttant pour sa peau. Ce roman est parfois très dur, c'est désespéré et très pessimiste. Pourtant, l'amour filial qui lie les deux protagonistes, laisse une lueur d'espoir quant à la nature humaine. Si le père est blasé et usé, le fils, qui n'a connu que ce monde stérile, conserve une innocence et une naïveté, vraiment la seule bouée de secours du duo. Le style de McCarthy est volontairement simple, direct, comme pour souligner l'absence de répit laissé aux survivants, qui doivent être constamment sur leur garde. Mais pas simpliste car clairement l'anglais est soutenu avec parfois des termes assez pointus (que je ne connaissais même pas en français non plus). La condition humaine y est bien retranscrite, dans ses aspects les moins glorieux comme ceux plus positifs. Bref, un très bon bouquin qui ne peut laisser son lecteur indifférent!
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight
Avatar de l’utilisateur
Evan Lupin
Arpenteur silencieux
Messages : 1179
Inscription : 25 août 2010, 20:00
Localisation : Coulommiers 77

Re: Topic littérature

Message par Evan Lupin »

J'ai vue l'adaptation ciné de ce livre, je l'ai trouvé très sympa.
Il n'y a pas d'ombre sans lumiere, ni de lumiere sans ombre.

Image
Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Topic littérature

Message par Jaweco »

J'ai regardé le film hier du coup, globalement c'est vraiment fidèle... mais je ne sais pas, il a moins d'impact que le bouquin. Pourtant les scènes sont quasiment toutes dans le livre, les acteurs sont plutôt bons, les décors bien adaptés... ça se regarde bien, mais quelque part les mots du bouquin sont plus forts que les images. Mais il faut dire que de toute façon, adapter un tel livre est un défi, le résultat n'est pas déshonorant mais ça ne pouvait pas vraiment rendre parfaite justice à l'original.
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight
Avatar de l’utilisateur
Evan Lupin
Arpenteur silencieux
Messages : 1179
Inscription : 25 août 2010, 20:00
Localisation : Coulommiers 77

Re: Topic littérature

Message par Evan Lupin »

Faudrait que je le lise.

J'ai lu les deux tomes de La Ronce d'Or de JV Jones. Heroic Fantasy

Si le style d'écriture est bon, l'histoire ne m'a pas vraiment captivé: Tessa, une jeune femme de notre monde, se trouve emporter dans un autre monde. Elle y rencontre Ravis, étranger dans la cité de Bay'zell, mercenaire, puis Camron de Thorn, jeune noble en quête de vengeance contre Izgard de Garizon, roi du royaume voisin qui voudrait bien conquérir à côté.

Trois destins liés par la Ronce d'or, la couronne de Garizon, trois personnages qui découvriront qu'ils n'ont pas été réunis par hasard.

Dans ce monde la magie est liée aux enluminures des scribes. Enluminures pour lesquelles Tessa à un don.
Il n'y a pas d'ombre sans lumiere, ni de lumiere sans ombre.

Image
Wes Anteras
Messages : 209
Inscription : 25 août 2010, 23:08

Re: Topic littérature

Message par Wes Anteras »

Je viens tout juste de terminer A Dance with Dragons.

rien à dire, le retour de mes personnages préférés me l'a rendu nettement meilleur que A Feast for Crows, bien que ce dernier restait bon.

j'ai littéralement dévoré les passages concernant Jon et Tyrion tandis que l'on découvre de nouvelles facettes de certains personnages (Melisandre en tête) qui nous les vont voir sur un regard nouveau.

Adoré aussi les passages avec Cersei pour la raison justement que je la déteste :twisted: . Sinon Je vois aussi que certains personnages ont des goûts culinaires très particuliers (enfin ce n'est pas dit texto, mais j'ai découvert que je n'étais pas le seul à supposer à cette théorie). Sinon on y découvre enfin le fameux Three-eyed Crow et là non plus aucun doute sur son identité au vu du nombre de révélations qu'il nous fait.

Le seul bémol est Danaerys, totalement à l'opposé de l'image des livres précédents. Heureusement
qu'elle semble se ressaisir à la fin
.

vivement Wind of Winter.
Bilan de LoTF :

So this is Luke Skywalker's Legacy???
Dead wife, dead nephew, mad Imperial war criminal ruling GA. Great legacy...
Répondre