[Legends] Survivor's Quest (Une Question de Survie)

Partie dédiée à l'univers Legends des romans de l'Univers Étendu Star Wars
Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

[Legends] Survivor's Quest (Une Question de Survie)

Message par Jaweco »

J'ai achevé ma relecture de Zahn par Survivor's Quest, son dernier roman chronologiquement parlant. Je crée donc un topic même s'il servira sans doute peu, comme pour La Croisade Noire ou La Main de Thrawn. Quoique, peut être que le Fleuve finira par l'éditer un jour en poche... c'est pas gagné vu qu'il existe déjà une VF en grand format, mais bon, ne sait-on jamais.

Alors... j'avais un peu peur de lire un des moins bons Zahn. Pas LE moins bon car Allegiance occupe cette place (j'espère pour longtemps car sinon ça voudra dire que Choices of One est encore plus médiocre), mais quelque chose de vraiment inférieur aux autres romans. Je l'avais déjà lu bien sûr, mais mes souvenirs étaient vraiment parcellaires. Je me souvenais avoir plutôt bien aimé mais avoir pas mal été frustré à cause de nombreuses questions laissées en suspend, Outbound Flight n'étant pas encore paru à l'époque. Et dans mon souvenir, il y avait un passage vraiment long sur la fin qui était assez indigeste. J'ai donc entamé ce roman en restant relativement réservé. Mais finalement, j'ai été bien emballé. Il faut dire qu'en ayant toutes les cartes en mains (c'est à dire en ayant lu OF), c'est nettement moins agaçant.

Mais avant l'histoire elle-même, quelques mots sur les personnages. Pas mal de nouveaux venus et pour une fois très peu de têtes connues du "zahniverse" (juste un caméo de Karrde, Booster et Parck au début). Et ces nouveaux sont dans l'ensemble vraiment bons. Dean Jinzler est un bon perso, assez touchant... les scènes où il apparaît dans Outbound Flight étaient vraiment très bonnes (sa relation avec sa sœur Jedi Lorana), on le retrouve ici avec 50 ans de plus et une blessure intérieure qui n'a jamais vraiment guéri. Sa quête se suit donc avec intérêt. Chak Fel, fils de Soontir Fel, est très bien également... il fait partie de l'Empire de la Main et ça fait plaisir de sortir des sentiers battus des impériaux bêtes et méchants. Son escouade de stormtroopers est moins développée, mais la lecture préalable de la nouvelle Fool's Bargain la rend attachante, notamment Su-mil alias Grappler. Les Chiss quant à eux sont réussis, surtout les deux principaux. Chaf'orm'bintrano (Formbi pour les intimes) est beaucoup plus sympathique que dans Outbound Flight, l'âge sans doute. Et Prard'ras'kleoni (Drask), général, au premier abord austère mais finalement vraiment bon. Les Geroons quant à eux... ils jouent leur rôle on va dire (ceux qui ont lu comprendront) ! Chez les survivants eux-mêmes, Pressor est le mieux traité... Uliar est intéressant mais vraiment à condition de connaître son passif et donc d'avoir lu Outbound Flight. Sa haine anti-Jedi est inexpliquée dans ce roman. Ce qui faisait partie des choses frustrantes à la première lecture. Un mot sur Mara quand même, qui est plutôt bien, partagée entre sa loyauté à Luke et la Nouvelle République et sa nostalgie de l'Empire... sa collaboration avec des membres de l'Empire de la Main lui plait et elle se demande ce que donnerait un Empire sans les excès de Palpatine. Le titre du roman renvoie autant à sa "culpabilité du survivant" qu'aux survivants de l'Outbound Flight !

L'histoire... eh bien elle était plutôt originale pour du Zahn à l'époque, car il nous avait habitué aux intrigues à l'ampleur galactique avec La Croisade Noire et La Main de Thrawn. Là au contraire, c'est très localisé. On est vraiment dans un huis-clos. Mais ça fonctionne vraiment bien je trouve. Toute la première partie, sur le vaisseau Chiss, avant l'arrivée dans l'épave de l'Outbound Flight même, fait vraiment enquête policière. Un peu à la 10 petits nègres : un endroit isolé coupé du reste du monde (de la galaxie), des crimes (sabotages, vols...), et tout le monde est suspect, Luke et Mara menant l'enquête. Chacun semble avoir ses propres motivations, personne ne semble dire toute la vérité... Je trouve que ça colle particulièrement bien au côté huis-clos de l'histoire. Cette partie est assez conséquente d'ailleurs car on n'arrive à l'Outbound Flight qu'au bout de 150 pages environs. S'il y a bien une chose que je peux retirer de cette relecture de Zahn, c'est qu'il aime bien les grosses introductions. C'est le cas dans Outbound avec toute la partie négociations sur Barlok qui introduit les personnages. C'est le cas dans La Croisade Noire avec L'Héritier de l'Empire qui peut être vu comme un tome introductif à la trilogie car sert avant tout à la mise en place. C'est le cas dans La Main de Thrawn avec Le Spectre du Passé, de la même manière que L'Héritier. Définitivement, Zahn prend son temps en introduction. Ici c'est intéressant et même assez inattendu car nouveau pour l'auteur à l'époque, donc c'est plutôt réussi.

La deuxième partie se passe en majeure partie dans l'épave de l'Outbound Flight. L'aspect huis clos reste mais on change un peu d'orientation. Prise de contact avec les survivants et pas mal de retournements de situation... et plus d'action, qui va crescendo jusqu'à la fin. C'est toute cette partie qui profite vraiment du parallèle avec Outbound Flight. Que ce soit pour comprendre les motivations des survivants, certains éléments trouvés lors de l'exploration de l'épave, les motivations des Vagaaris, la présence d'un droïdeka, l'implication de Car'das dans l'affaire... et bien d'autres. Finalement, Survivor's Quest en lecture indépendante, ça a un peu de mal à tenir debout. Ce n'est qu'avec OF qu'il a vraiment un sens. Je sais que Zahn a voulu faire quelque chose dans le schéma trilo-prélo mais ça n'est qu'à moitié réussi... car la trilo peut se regarder indépendamment de la prélo. Si cette dernière n'avait pas existé, ça n'aurait en rien gêné la compréhension de la trilo. Alors qu'ici... Survivor's Quest ne peut pas s'aborder de manière indépendante. Trop de questions renvoyant directement à OF bien qu’écrit en premier. Bon ce n'est pas bien grave parce qu'OF est venu apporter toutes les réponses manquantes, et même une profondeur nouvelle à certains personnages... mais si le but était de reproduire le schéma trilo-prélo, ça n'est qu'en partie réussi. Sinon il va de soi que pris comme un tout, c'est réussite, aucun problème là dessus. C'est juste qu'il y a un certain décalage entre les intentions et le résultat. Survivor's Quest est donc à aborder en parallèle à OF, qu'il soit lu avant ou après. D'ailleurs, maintenant qu'ils sont tous les deux sortis, je ne suis pas sûr que je conseillerais la lecture dans l'ordre de parution (SQ puis OF)... contrairement aux films. OF profite de la lecture préalable de SQ mais se tient tout à fait en lecture indépendante. SQ profite bien plus d’OF que l'inverse. J'aurais donc tendance à penser qu'aborder ces deux romans chronologiquement (OF puis SQ) serait préférable pour le confort de lecture. SQ est vraiment frustrant si on commence par lui. Pour preuve, je l'ai plus apprécié cette fois ci que la première fois !

Donc bref, seconde partie bien sympa, où tous éléments de la première partie trouvent leur explication, aussi anodins qu'ils puissent paraître. Et pas mal de retournements de situation que j'avais en partie oubliés. C'est là que Zahn a bien géré son coup, contrairement à Allegiance où l'intégralité de l'intrigue est dévoilée quasiment dès le début... rendant le bouquin prévisible de bout en bout et vraiment très plat. Ici non, c'est bien mieux. Malgré l'ampleur très réduite de l'intrigue, c'est bien construit, ce qui prouve une fois de plus qu'il n'y a pas besoin de faire grand pour faire bien. Quant au passage longuet sur la fin dont je me souvenais (Luke et Mara aux prises avec un droïdeka), finalement, c'est plutôt bien passé... je m'attendais à pire en fait. Ca dure une dizaine de pages, c'est pas encore catastrophique... ça m'avait marqué comme étant particulièrement chiant, donc je m'attendais à un combat s'étirant sur une trentaine de pages ! Dix pages, bon, c'est déjà pas mal, mais rien d'insurmontable, surtout quand on sait qu'il ne faut pas attendre de réponses à la fin du roman quant aux questions soulevées. Faut dire que la première fois je les espérais vraiment ces réponses, alors lire un truc qui fait perdre du temps c'était vraiment frustrant. Rien de tel cette fois ci, ce qui tend à me conforter dans l'idée qu'il vaut mieux lire OF puis SQ et non le contraire. Enfin, bien que le personnage soit absent, l'ombre de Thrawn plane sur tout le roman car tout découle de ses actes passés...

Pour conclure, Survivor's Quest est vraiment bon, original vis-à-vis du passif de l'auteur, et plutôt prenant malgré intrigue de "petite ampleur", très localisée. Mais à associer obligatoirement à Outbound Flight, sinon il n'a pas beaucoup de sens. Il reste assez appréciable mais est vraiment très frustrant. Dans l'optique du dyptique, et seulement dans cette optique, c'est donc une bonne lecture ! Et ce même si Outbound Flight est sans aucun doute meilleur ! D'ailleurs c'est vraiment plus un dyptique qu'une véritable duologie comme La Main de Thrawn. Les deux bouquins sont complémentaires et forment un tout, mais les intrigues sont distinctes mêmes si elles sont évidemment liées. Bref, un bon cru qui montre que Zahn peut tout à fait faire quelque chose de bien à petite échelle pour peu qu'il fasse preuve d'un minimum d'ambition. C'est tout le mal que je lui souhaite pour Choices of One, qui bloqué entre deux films ne peut se permettre de faire beaucoup de remous !
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight
Avatar de l’utilisateur
Vana
Pour l'éradication des Noghris!
Messages : 295
Inscription : 28 août 2010, 12:01
Localisation : Passerelle du Chimaera

Re: Survivor's Quest (Une Question de Survie)

Message par Vana »

Oui ce passage avec le droideka était vraiment long et chiant x_x

Par contre je ne suis pas d'accord sur un point: je pense que SQ gagne son intérêt si on le lit AVANT Outbound flight. Car justement j'avais adoré toutes ces énigmes, on essaie de tout reconstruire dans sa tête, on se pose des questions! pourquoi la présence de droidekas dans ce vaisseau éloigné de tout? pourquoi un squelette de Chiss? les Chiss auraient donc embarqué dans le vaisseau? et le rôle des Séparatistes dans tout ça? comment ces droïdes sont-ils arrivés là? etc...

Enfin moi je savais qu'on aurait les réponses après, je trouve que si on a déjà les réponses, ça ajoute moins de piment. En fait l'idéal c'est de lire SQ puis aussitôt OF. Nous, on a eu à attendre la sortie d'OF et donc les questions sont restées en suspens plus longtemps.

D'ailleurs moi j'ai pleuré à la fin d'OF XD et ce coup du squelette dans SQ ça accentue encore plus la tristesse du passage :'( surtout que les survivants sauront jamais le sacrifice qui a été fait pour eux... et le frère ne saura jamais que
sa soeur s'est sacrifiée pour sa survie...
Pourquoi les clones ont cribblé Aayla de 50 coups de blaster? parce qu'un coup dans le cerveau n'atteignait aucun organe vital!
Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Survivor's Quest (Une Question de Survie)

Message par Jaweco »

Hmm... ou alors vraiment enchaîner les deux si on fait SQ --> OF, en ayant bien à l'esprit que les réponses ne sont pas dans SQ. Si faut attendre plusieurs mois ce n'est pas valable. Mais enfin si le mystère est présent et que lire OF apporte des réponses, si on veut vraiment apprécier SQ à sa juste valeur à la lecture et non après coup, il faut le relire derrière. Car s'il y a moins de mystère à lire SQ après OF, il a en revanche bien plus de profondeur. Donc bon. Il n'y a pas de recette meilleure que l'autre, au minimum. Pour avoir fait les deux, chaque méthode a ses avantages et inconvénients.

Petit passage que j'ai bien aimé avec les survivants, le genre de chose qui rend Uliar sympathique quand on a lu OF :

Mara turned to face him. "Look," she said, fighting to keep her voice and temper under control. "I understand your anger. But there's a time for analysis and blame setting, and this isn't it. You've lost two men?"

"Six," Pressor corrected harshly.

"You've lost six men," Mara snapped, resisting the temptation to remind him that none of them would have died at all if Pressor hadn't locked her and Luke away in that turbolift car. "That's the way warfare goes. They were armed, and they at least had a fighting chance."

She nodded back at the door. "That's more than you can say for the rest of the people out there. Unless we move, and move fast, they're all going to die. Is that what you want?"

"So go help them, Jedi," the old man bit out. "Who's stopping you?"

Mara shook her head. "We're not going to do this piecemeal, running around at cross-purposes and getting in each other's way," she said. "We do this together, or we don't do it at all. Our part is to fight. Pressor's part is to tell us where the enemy is, and to assist us."

She leveled a finger at the three of them. "Your part is to stay behind the battle line, treat the wounded, and protect our civilians until we get back. If that's unacceptable, we can leave right now."

"So nothing has changed," one of the other old men murmured.

"Apparently not," the spokesman agreed, his voice edged in bitterness. "Very well, Jedi. We'll heal your wounded. As you command." He drew himself up. "But when this is over, you will leave us. Is that understood?"
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight
Avatar de l’utilisateur
Vana
Pour l'éradication des Noghris!
Messages : 295
Inscription : 28 août 2010, 12:01
Localisation : Passerelle du Chimaera

Re: Survivor's Quest (Une Question de Survie)

Message par Vana »

En quoi ça le rend sympathique après avoir lu OF?
Pourquoi les clones ont cribblé Aayla de 50 coups de blaster? parce qu'un coup dans le cerveau n'atteignait aucun organe vital!
Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Survivor's Quest (Une Question de Survie)

Message par Jaweco »

Dans SQ tout seul, Uliar est totalement hermétique, il passe pour un "vieux con" qui hait les Jedi bêtement et méchamment, totalement ingrat, j'en passe. Rien n'est expliqué. On sent bien qu'il s'est passé quelque chose avant, mais sans justification, le résultat est là : le personnage en est presque creux car cette haine n'est absolument pas développée. Sauf que Zahn avait prévu son coup bien sûr, et qu'il a laissé bon nombre de subtilités qui apparaissent après la lecture OF (pas que pour Uliar d'ailleurs). Ce passage là est sympa parce qu'on y sent bien toute l'amertume du personnage, et en même temps une certaine résignation. Quand on connaît les relations de l'équipage avec les Maîtres Jedi de l'époque, on comprend pourquoi. Il est beaucoup plus humain de cette manière.

Parce que dans SQ, il y a des références directes à OF mais également plein de petites subtilités. Les références directes (au hasard, les squelettes), c'est mystérieux si on n'a pas lu OF mais on a la réponse ensuite. Alors que les subtilités, si on ne lit pas SQ après OF, on ne s'attarde pas dessus, on ne les remarque pas forcément. Donc comme je le disais, ce qu'on perd en mystère, on le gagne en profondeur. Il n'y a pas de sens de lecture meilleur que l'autre, les deux se valent.
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight
Avatar de l’utilisateur
Vana
Pour l'éradication des Noghris!
Messages : 295
Inscription : 28 août 2010, 12:01
Localisation : Passerelle du Chimaera

Re: Survivor's Quest (Une Question de Survie)

Message par Vana »

Moi j'ai bien aimé mon sens de lecture. Ou alors faut faire SQ-OF-SQ XD
Pourquoi les clones ont cribblé Aayla de 50 coups de blaster? parce qu'un coup dans le cerveau n'atteignait aucun organe vital!
Avatar de l’utilisateur
Benson800
Dépeceur de Jawa
Messages : 2012
Inscription : 12 août 2010, 23:45
Localisation : Paris
Contact :

Re: Survivor's Quest (Une Question de Survie)

Message par Benson800 »

J'ai enfin lu Survivor's Quest en entier. J'avais essayé de le lire avant Outbound Flight à l'époque mais j'avais pas du tout réussi à me mettre dans le livre et j'avais rapidement abandonné. Quelques années après la lecture d'OF, je me suis donc attaqué à sa suite, donc lecture dans l'ordre chronologique et j'ai vraiment, vraiment apprécié. Il faut dire que les années ayant passé, j'ai oublié pas mal de détails, et à la lecture de SQ, certaines questions trouvaient leur réponse, d'autres pas, c'était assez motivant.

Concernant l'histoire, c'est vraiment très sympa. J'ai beaucoup apprécié l'aspect expédition, qui en soit est assez proche du concept d'OF. Un groupe de personnages assez sympas et différents qui se retrouvent embarqués dans la même galère, le tout sur un fond d'exploration d'épave et de nombreux petits mystères qui surviennent. C'est donc avec plaisir que j'ai avalé l'histoire de nos compères faisant route vers La Redoute, et explorant Dreadnaught par Dreadnaught les restes d'Outbound Flight. La révélation concernant les Geroons est très bien agencée, je ne l'avais vraiment pas vue venir, surtout que je misais sur l'implication de l'Empire de la Main dans les divers incidents qui se déclenchaient. La lecture est un subtil mélange entre interrogations des personnages concernant OF, enquête interne sur le groupe, et relations entre les personnages.

Car le deuxième aspect qui m'a bien plu est la manière dont les principaux personnages, Mara, Luke et Jinzler sont traités. Jinzler est vraiment creusé au niveau psychologique et son comportement tout au long de l'aventure est cohérent. Son entreprise qui semble un peu bancale au début au niveau scénaristique est au final très émouvante. Je trouve que c'est une prouesse d'arriver à insérer un tel personnage dans un groupe de personnages si denses. Mara et Luke de leur côté sont également très bien développés. Je crois que c'est un des rares bouquins où on nous décrit une véritable relation sentimentale entre eux. D'habitude tout est pollué par l'action omniprésente et on se demande bien ce qu'ils partagent à part leur fusion dans la Force. Là on assiste à de véritables moments complices, sentimentaux, et souvent répétés. On a vraiment l'impression d'avoir un vrai couple et c'est très agréable. Les deux personnages y gagnent vraiment. La question existentielle qui taraude Mara pendant l'aventure concernant l'Empire est en revanche un peu trop survolée à mon gout, ça aurait été intéressant de creuser plus cet aspect, et d'avoir un véritable échange avec Luke à ce propos plutôt qu'une réflexion aussi plate que "je sais que tu trouveras la bonne réponse".

Sur le plan des joyeusetés, j'ai aussi apprécié de ne pas avoir le cliché Empire de la Main = Méchant. Je regrette d'avoir lu Fool's Bargain après SQ, ça m'aurais permis de plus apprécier chaque membre de l'escouade pendant l'aventure.

En définitive, un très bon bouquin, avalé en une semaine à peine :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Survivor's Quest (Une Question de Survie)

Message par Jaweco »

Content de voir que je ne suis pas le seul à penser que l'ordre chronologique est plutôt préférable en ce qui concerne ce dyptique! Certes, l'ordre de publication bénéficie de l'effet "préquelle" et nouvel éclairage sur Survivor's Quest. Mais je trouve ce dernier quand même un peu bancal tout seul. J'ai lu deux fois les deux bouquins, la première fois dans l'ordre de publication forcément, la deuxième de façon chronologique. Et j'ai bien plus apprécié la deuxième fois! J'en avais parlé dans ma critique plus haut, mais au-delà des interrogations générales, il y a quand même des subtilités qui ne se révèlent que dans ce sens là.
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight
Répondre