[Legends] Legacy of the Force (L'Héritage de la Force)

Partie dédiée à l'univers Legends des romans de l'Univers Étendu Star Wars
Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

[Legends] Legacy of the Force (L'Héritage de la Force)

Message par Jaweco »

Topic consacré à la série de romans Legacy of the Force, écrite par Aaron Allston, Karen Traviss et Troy Denning.

Elle comporte neuf tomes et se déroule entre l'an 40 et l'an 41. Elle raconte en particulier le destin de Jacen Solo, fils de Han et Leia Solo.

Récapitulatif des infos.

Legacy of the Force #1 : Betrayal, Aaron Allston

Image

Synopsis :
This is the era of Luke Skywalker's legacy; the Jedi Master has unified the order into a cohesive group of powerful Jedi Knights. But as the new era begins, planetary interests threaten to disrupt this time of relative peace, and Luke is plagued with visions of an approaching darkness. Evil is rising again—out of the best intentions—and it looks as if the legacy of the Skywalkers may come full circle. Honor and duty will collide with friendship and blood ties as the Skywalker and Solo clans find themselves on opposing sides of an explosive conflict with potentially devastating repercussions for both families, for the Jedi order and for the entire galaxy.

When a mission to uncover an illegal missile factory on the planet Adumar ends in a violent ambush—from which Jedi Knight Jacen Solo and his protégé and cousin, Ben Skywalker, narrowly escape with their lives—it's the most alarming evidence yet that sparks of political unrest are threatening to ignite into total rebellion. The governments of numerous worlds are chafing under the strict regulations of the Galactic Alliance, and diplomatic efforts to enforce compliance are failing. Fearing the worst, the Alliance readies a preemptive display of military might in a bid to bring the rogue worlds to heel before an uprising erupts. The designated target of this exercise: planet Corellia—renowned for the brash independence and renegade spirit that have made its favorite son, Han Solo, a legend.

Something of a rogue himself, Jacen is nevertheless duty bound as a Jedi to stand with his uncle, Jedi Master Luke Skywalker, on the side of the Galactic Alliance. But when the wary Corellians launch a counterstrike, the Alliance's show of force—and a secret mission to disable Corellia's crucial Centerpoint Station—give way to an armed skirmish. Once the smoke clears, the battle lines are drawn. Now the specter of full scale war looms between a growing cadre of defiant planets and the Galactic Alliance that some fear is becoming a new Empire. And even as both sides struggle to find a diplomatic solution mysterious acts of treachery and sabotage threaten peace efforts at every turn.

Determined to root out those behind the mayhem, Jacen follows a trail of cryptic clues to a dark rendezvous with the most shocking of revelations—while Luke grapples with something even more troubling: dream visions of a shadowy figure whose Force power and ruthlessness remind him of Darth Vader—a lethal enemy who strikes like a dark spirit on a mission of doom. An agent of evil who, if Luke's visions come to pass, will bring untold pain to the Jedi Master—and to the entire galaxy.
Disponible aux formats hardcover et paperback en VO, et en poche en VF sous le titre L'Héritage de la Force #1 : Trahison.

Legacy of the Force #2 : Bloodlines, Karen Traviss

Image

Synopsis :
A new era of exciting adventures and shocking revelations continues to unfold, as the legendary Star Wars saga sweeps forward into astonishing new territory.

Civil war looms as the fledgling Galactic Alliance confronts a growing number of rebellious worlds-and the approaching war is tearing the Skywalker and Solo families apart. Han and Leia return to Han's homeworld, Corellia, the heart of the resistance. Their children, Jacen and Jaina, are soldiers in the Galactic Alliance's campaign to crush the insurgents.

Jacen, now a complete master of the Force, has his own plans to bring order to the galaxy. Guided by his Sith mentor, Lumiya, and with Luke's young son Ben at his side, Jacen embarks on the same path that his grandfather Darth Vader once did. And while Han and Leia watch their only son become a stranger, a secret assassin entangles the couple with a dreaded name from Han's past: Boba Fett. In the new galactic order, friends and enemies are no longer what they seem...
Disponible au format paperback en VO, et en poche en VF sous le titre L'Héritage de la Force #2 : Descendances.

Legacy of the Force #3 : Tempest, Troy Denning

Image

Synopsis :
Forty years after the Battle of Yavin a dangerous new era in the Star Wars epic begins–the revelations are shocking, the stakes desperate, and the enemy everywhere.

As civil war threatens the unity of the Galactic Alliance, Han and Leia Solo have enraged their families and the Jedi by joining the Corellian insurgents. But the Solos draw the line when they discover the Corellian's plot to make the Hapan Consortium an ally - which rests upon Hapan nobles murdering their pro-Alliance queen and her daughter.

Yet the Solos' selfless determination to save the queen cannot dispel the inescapable consequences of their actions that will pit mother against son and brother against sister in the battles ahead. For as Jacen Solo's dark powers grow stronger under Dark Lady Lumiya, and his influence over Ben Skywalker becomes more insidious, Luke's concern for his nephew forces him into a life-and-death struggle against his fiercest foe, and Han and Leia Solo find themselves at the mercy of their deadliest enemy... their son.
Disponible au format paperback en VO, et en poche en VF sous le titre L'Héritage de la Force #3 : Tempête.

Legacy of the Force #4 : Exile, Aaron Allston

Image

Synopsis :
In the Star Wars galaxy, evil is on the move as the Galactic Alliance and Jedi order battle forces seen and unseen, from rampant internal treachery to the nightmare of all-out war.

With each victory against the Corellian rebels, Jacen Solo becomes more admired, more powerful, and more certain of achieving galactic peace. But that peace may come with a price. Despite strained relationships caused by opposing sympathies in the war, Han and Leia Solo and Luke and Mara Skywalker remain united by one frightening suspicion: someone insidious is manipulating this war, and if he or she isn't stopped, all efforts at reconciliation may be for naught. And as sinister visions lead Luke to believe that the source of the evil is none other than Lumiya, Dark Lady of the Sith, the greatest peril revolves around Jacen himself.
Disponible au format paperback en VO, et en poche en VF sous le titre L'Héritage de la Force #4 : Exil.

Legacy of the Force #5 : Sacrifice, Karen Traviss

Image

Synopsis :
Civil War rages as the Galactic Alliance—led by Cal Omas and the Jedi forces of Luke Skywalker—battles a confederation of breakaway planets that rally to the side of rebellious Corellia. Suspected of involvement in an assassination plot against Queen Mother Tenel Ka of the Hapes Consortium, Han and Leia Solo are on the run, hunted by their own son, Jacen, whose increasingly authoritarian tactics as head of GA security have led Luke and Mara Skywalker to fear that their nephew may be treading perilously close to the dark side. But all Jacen wants is safety and stability for all—and he's prepared to do whatever it takes to achieve that goal.

But as his family sees in Jacen the chilling legacy of his Sith grandfather, Darth Vader, many of the frontline troops adore him, and countless citizens see him as a savior. The galaxy has been torn apart by too many wars. All Jacen wants is safety and stability for all–and he’s prepared to do whatever it takes to achieve that goal.

To end the bloodshed and suffering, what sacrifice would be too great? That is the question tormenting Jacen. Already he has sacrificed much, embracing the pitiless teachings of Lumiya, the Dark Lady of the Sith, who has taught him that a strong will and noble purpose can hold the evil excesses of the dark side at bay, bringing peace and order to the galaxy–but at a price.

For there is one final test that Jacen must pass before he can gain the awesome power of a true Sith Lord: He must bring about the death of someone he values dearly. What troubles Jacen isn’t whether he has the strength to commit murder. He has steeled himself for that, and worse if necessary. No, the question that troubles Jacen is who the sacrifice should be.

As the strands of destiny draw ever more tightly together in a galaxy-spanning web, the shocking conclusion will shatter two families... and cast a grim shadow over the future.
Disponible aux formats hardcover et paperback en VO, et en poche en VF sous le titre L'Héritage de la Force #5 : Sacrifice.

Legacy of the Force #6 : Inferno, Troy Denning

Image

Synopsis :
Luke Skywalker wanted to unify the Jedi Order and bring peace to the universe. Instead, his wife, Mara, lies dead at the hands of an unknown assassin, his wayward nephew Jacen has seized control of the Galactic Alliance, and the galaxy has exploded in all-out civil war.

With Luke consumed with grief, Jacen Solo works quickly to consolidate his power and jumpstart his plan to take over the Jedi. Convinced he's the only one who can save the galaxy, Jacen will do whatever it takes, even ambush his own parents.

With the Rebel confederacy driving deep into the Core to attack Coruscant and the Jedi under siege, Luke must reassert his position. Only he can lead the Jedi through this crisis, but it means solving the toughest problem Luke's ever faced. Does he fight alongside his nephew Jacen, a tyrant who's taken over the GA or does he join the rebels to smash the Galactic Alliance he helped create?
Disponible au format paperback en VO, et en poche en VF sous le titre L'Héritage de la Force #6 : Enfer.

Legacy of the Force #7 : Fury, Aaron Allston

Image

Synopsis :
Fighting alongside the Corellian rebels, Han and Leia are locked in a war against their son Jacen, who grows more powerful and more dangerous with each passing day. Nothing can stop Jacen’s determination to bring peace with a glorious Galactic Alliance victory–whatever the price.

While Luke grieves the loss of his beloved wife and deals with his guilt over killing the wrong person in retaliation, Jaina, Jag, and Zekk hunt for the real assassin, unaware that the culprit commands Sith powers that can cloud their minds and misdirect their attacks–and even turn them back on themselves.

As Luke and Ben Skywalker struggle to find their place among the chaos, Jacen, shunned by friends and family, launches an invasion to rescue the only person still loyal to him. But with the battle raging on, and the galaxy growing more turbulent and riotous, there’s no question that it is Jacen who is most wanted: dead or alive.
Disponible au format paperback en VO, et en poche en VF sous le titre L'Héritage de la Force #7 : Fureur.

Legacy of the Force #8 : Revelation, Karen Traviss

Image

Synopsis :
During this savage civil war, all efforts to end Jacen Solo’s tyranny of the Galactic Alliance have failed. Now, with Jacen approaching the height of his dark powers, no one–not even the Solos and the Skywalkers–knows if anything can stop the Sith Lord before his plan to save the galaxy ends up destroying it.

Jacen Solo’s shadow of influence has threatened many, especially those closest to him. Jaina Solo is determined to bring her brother in, but in order to track him down, she must first learn unfamiliar skills from a man she finds ruthless, repellent, and dangerous. Meanwhile, Ben Skywalker, still haunted by suspicions that Jacen killed his mother, Mara, decides he must know the truth, even if it costs him his life. And as Luke Skywalker contemplates once unthinkable strategies to dethrone his nephew, the hour of reckoning for those on both sides draws near. The galaxy becomes a battlefield where all must face their true nature and darkest secrets, and live–or die–with the consequences.
Disponible au format paperback en VO. A venir en VF sous le titre L'Héritage de la Force #8 : Révélation en décembre 2010.

Legacy of the Force #9 : Invincible, Troy Denning

Image
No war can last forever. Now, in the long and punishing battle between the defiant champions of the New Jedi Order and the juggernaut that is the Galactic Alliance, the endgame is finally at hand. With so much lost—and nothing less than the course of the future still at stake—there can be no turning back. No matter the consequences.

The rebel cause is losing ground under the twin blows of Admiral Gilad Pellaeon’s assassination and the death of Mara Jade Skywalker. At the same time, having gained the support of the Imperial Remnant and its ruthlessly efficient forces, the Galactic Alliance, with the extraordinary power and dark brilliance of newly ascendant Sith Lord Darth Caedus at its helm, may be unstoppable. Tormented and torn between the call of duty and the thirst for vengeance, Luke has searched the Force and beheld an unspeakable vision of the galaxy enslaved under tyranny more monstrous than even Palpatine’s. Now it seems that the last, best hope lies in mobilizing the scattered Jedi for one decisive search-and-destroy mission. The objective: eliminate Darth Caedus.

It’s a plan that will be as difficult and dangerous to execute as it is daring. For Caedus is a scion of both the Skywalker and Solo bloodlines whose command of the Force surpasses even that of his grandfather Darth Vader. There is only one who is bound by destiny to stand against him in what will surely be a duel to the death, only one with an outside chance of bringing down the dark lord who was once Jacen Solo.

Failure is not an option. The furious final moments between power and peace are here, and whoever confronts Darth Caedus will decide the outcome—and the fate of those left standing.
Disponible aux formats hardcover et paperback en VO. A venir en poche VF sous le titre L'Héritage de la Force #9 : Invincble en avril 2011.
Dernière modification par Jaweco le 31 août 2010, 13:43, modifié 1 fois.
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight
Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Legacy of the Force (L'Héritage de la Force)

Message par Jaweco »

Avis/critiques de l'ancien forum concernant Betrayal :

Jacen Solo :
Bon, donc en gros, il y a une introduction (les cinq premiers chapitres), dont j'ai déjà parlé, suivie de trois parties consécutives.

La première, c'est l'opération Roundabout. Une partie sur Corellia, que j'ai moyennement appréciée, et l'autre sur Centerpoint, excellente à part deux ou trois détails.

Deuxième partie : négociations sur la Station Toryaz pour tout le monde, sauf Syal Antilles et Sal-Solo. Partie excellente. Je serai tenté de dire que c'est la meilleure.

Troisième partie : Pour Luke et Mara, une brève mission sur Corellia, puis absence, puis la fin sur Coruscant. Intéressant... Mais bref.
Mission Noble Salvage sur Tralus pour Han, Leia, Jaina, Zekk, Wedge, Sal-Solo. La préparation de la mission est intéressante... Mais je n'ai vraiment pas accroché sur la mission en elle-même. Mon impression est que c'est un peu n'importe quoi.
Mais peut-être est-ce simplement à cause de la concurrence causée par Ben, Jacen, Nelani et Lumiya, d'abord sur Lorrd, puis chez elle. Cette partie est aussi excellente, mais j'ai tout de même quelques réserves sur certains passages.

Bref, mon avis général... Est plutôt bon.
Xarion :
Bon je suis à fond dans ma lecture là, à moi de donner un peu mon avis !

Alors le bouquin commence génialement bien, avec une scène d'action dans la plus pure tradition Lucasienne, pour un peu on se croirait dans un des films ^^

Je trouve que le milieu du bouquin s'enlise un peu, après l'attentat à Toriaz Station, tous les jeux politiques, etc, le roman perd en dynamisme et ça se ressent.

La partie avec Jacen sur Lorrd est complètement géniale, j'ai tout de suite compris que les événements consécutifs étaient des tests visant à décider si Jacen était capable de prendre les décisions nécessaires : Laisser mourir une minorité pour sauver la majorité.

J'adore vraiment la psychologie de Jacen, surtout ce superbe moment du bouquin dans lequel il est sur le point de tuer Sal-Solo de sang froid parce qu'il sent que la Force le veut. C'est assez impressionnant, il accepte d'aller à l'encontre de tous les principes des Jedi, moraux etc...

Bien sûr les discussions avec Brisho, cette femme mysterieuse, sont vraiment intéressantes. Enfin on reparle des Sith dans l'univers Star Wars, il était temps !

Pour le moment j'en suis au chapitre 30, et dans l'attente insoutenable d'un événement majeur. En effet les Corelliens avec l'aide de Han et Wedge lancent une opération visant à reconquérir Tralus, conquise par un amiral incompétent de la GA, alors qu'à l'autre bout de la galaxie, Brisha emmène Jacen, sa copine Jedi et Ben dans les fin-fonds d'un astéroïde où se trouve, selon elle, un Maître Sith...

J'ai trop hâte de savoir ce que c'est que cette histoire !!

Et je suis pas d'accord avec Jacen, je trouve que les touches d'humour de Allston sont bien présentes ! Wedge qui dit à son garde qu'il finira réparateur de rafraîchisseurs, Jacen qui dit à un suicidaire de sauter dans le vide

Nan y'a des trucs vraiment drôles ! Bon bien sûr ce sont pas les fou-rires que j'ai eu en lisant "Les chasseurs stellaires d'Adumar" mais y'a quelques passages plutôt drôles ^^


J'ai quasi fini le roman, je voulais juste dire que je trouve assez naze le passage sur les fantômes de Force. Premièrement c'est impossible à faire même si cette Lumiya s'avère être très puissante dans la Force (pour l'instant c'est pas le cas Suspect ) et pis deuxièmement c'est mal foutu.
Ben Skywalker :
Bon alors, je viens de finir trahison, il m’a plutôt assez plu.

Je trouvais l’intrigue un peu trop tirée par les cheveux, au début. Je ne voyais pas pourquoi l’AG voulait directement faire la guerre, mais au final c’est bien passé. Des négociations ont été tentées et finalement tout a été fait pour qu’il y ait guerre.

J’étais impatient de découvrir Ben dans l’action car dans le nid obscur il était trop jeune. On peut enfin vivre ses aventures. La mission pour détruire Centerpoint était du coup très intéressante, surtout que c’est lui qui réussit la mission.

Jacen a bien changé… Son évolution vers le côté obscur est intéressante, mais je l’ai trouvé trop rapide. Il en vient à tuer une Jedi, son amie, juste parce qu’il a « vu » son oncle mourir, et ce à cause de l’ennemie de sa famille… Lumiya joue bien, mais de là à retourner autant Jacen, c’est un peu trop je trouve.

Pour les autres personnages, j’espère qu’on verra de plus en plus Jaina, je trouve que les auteurs ne sont pas bien centrés sur elle depuis quelques livres…
Luke et Mara n’ont pas beaucoup d’action à eux, ils laissent faire les jeunes, ça ne leur correspond pas tout à fait.
Je regrette qu’on ne voit pas beaucoup de Jedi et maîtres à part les Solo et Skywalker. Pleins de Jedi qui ont été mis en avant plus d’une fois ne sont même pas cités.
Par contre, c’est une bonne chose que Wedge soit encore bien présent, aux côtés de Han.

Je trouve qu’il est très dur de se positionner pour un camp ou pour un autre, tout reste très mystérieux. On n’est plus au temps où il y avait rebelles d’un côté et impériaux de l’autre. Ici, on ne sait pas vraiment qui soutenir : L’AG et les Jedi ou Corellia avec Han, Leia, Wedge ?
Finalement les deus seuls ennemis clairement identifiés sont Lumiya et Sal-Solo. Du coup ça rend l’intrigue plutôt intéressante et ça laisse le mystère sur la suite. Tout n’est pas tout blanc ou tout noir…

Pour conclure, j’ai plutôt bien aimé le bouquin, même si deux ou trois points ont peut-être été traités trop rapidement. Il n’empêche que la série commence plutôt bien, et que je suis impatient de lire la suite… Very Happy
H@n :
il se lit vraiment très vite. Aucun des persos n'est ennuyeux, d'ailleurs même le livre, aucun temps mort. Vivement la suite! Very Happy
Avis/critiques de l'ancien forum concernant Bloodlines :

Oiki :
Voilà j'ai terminé le livre et voici la critique que j'ai posté la nuit dernière sur un autre forum...J'ai essayé de donner mon avis en ne révélant le moins possible (ce n'est pas si facile)!!

Pour moi c’est du tout bon, meilleur que Betrayal qui m’avait laissé sceptique bien qu’ayant la difficulté de commencé un nouveau cycle…Toutefois, je ne penses pas que ce sera mon livre Star Wars préféré car étant trop sombre pour moi. A la fin de Betrayal, Jacen faisait un choix, ici il applique ce choix et c’est terrible ! Surtout que Bloodlines représente un segment de l’histoire qui sera contée dans les 9 livres, où on a besoin que tout aille mal pour que nos héros rejaillissent de leurs cendres plus tard dans la série. Comme au début du NJO où la Nouvelle République s’en ramassait plein la gueule, c’est une étape nécessaire mais pas forcément agréable (pour moi). Moi qui avait modérément apprécié la trilogie Dark Nest, je comprends pourquoi elle était nécessaire à l’établissement de la série Legacy, c’est la suite directe si pas logique.

L’histoire maintenant, j’avoue que j’étais sceptique lorsqu’on avait annoncé cette série, j’ai eu tort et j’avoue qu’ils m’ont bluffés ! Le concept est simple, là où avant le clan Skywalker-Solo restait soudé alors que le chaos régnait dans la galaxie, maintenant il règne d’abord dans la famille ce qui engendre le chaos dans la galaxie ! La crise Coruscant-Corellia devient presque secondaire. Je tire mon chapeau, c’est bien vu. Ici, on suit les premiers pas (motivés) de Jacen dans le côté obscur, ce qui rend un roman plus psychologique qu’action surtout que l’auteur suit de très prêt toutes les pensées des personnages. Elle se focalise sur certains persos et nous livre toutes leurs pensées, ce que j’apprécie car c’est comme cela que j’écris mes fanfictions. (Dans Betrayal, ça me genait que Allston passe d’un point de vue à un autre au milieu d’une scène).Le gros moins étant le manque d’action, ça se bagarre un peu mais jamais longtemps et il faudra repasser pour les rares actions dans l’espace. Je pense que c’est du au fait que c’est une partie d’une grande histoire, c’est là où le NJO avait du bon chaque livre était semi-indépendant et permettait souvent une belle bataille finale ! Un autre aspect c’est que cette histoire est très ancré dans la réalité dans la réalité, on a très souvent l’impression d’assister au conflit au Moyen-Orient où CNN ou quelque autre chaîne de TV est omniprésente. N’ayant pas lu les autres livres Star Wars de l’auteur, je ne sais pas si c’est son style mais en tout cas Bloodlines est plus terre-à-terre que de nombreux autres livres, ça plaira à certain et déplaira à d’autres…Toutefois cela reste quand même du Star Wars !!

Cette histoire est principalement une étude de personnage, et l’on suit donc certains personnages dont voici mon avis sur leurs actions.
Jacen Solo d’abord, le héro (ou plutôt l’anti-héro) du livre. C’est le perso principal du livre comme il sera celui de la série. Il est horrible, j’ai eu de nombreuse fois envie de l’étrangler ! Ses intentions ne sont pas mauvaises mais il n’a pas pris la bonne voie, guidé par Lumiya qui a parfaitement su transformer les forces de Jacen en ses faiblesses à son insu. Jacen essaye de se différencier de son grand-père, mais il en oublie deux choses : un précepte de sa mère et une expérience de son oncle. Sa mère disait à Tarkin que plus il resserait l’étau, plus de systèmes se auraient tendance à se rebeller, et que Luke avait sombré dans le côté obscur en voulant le connaître aux côtés de l’empereur ressuscité. Il semble oublier ces deux points qui pourraient lui être utiles. C’est une remarque personnelle et je pense (peut-être ?) être une erreur des auteurs. En tout cas une chose est sûre, Jacen sera beaucoup moins facile à déloger qu’on pourrait croire à première vue !
Luke maintenant : il sera l’opposition de Jacen. J’espère qu’on aura rapidement droit à une confrontation (directe ou indirecte) entre ces deux là et qu’on n’attendra pas les 50 dernières pages du tome 9. Il serait intéressant de les voir s’opposés, chacun à son tour prenant l’avantage sur l’autre (je croise les doigts). Ici, Luke comprend la menace mais n’agit pas beaucoup, ce qui devient presque une habitude et j’espère que ça va changer ! Il subit le même problème que Leia précédement lorsqu’elle était présidente. Elle n’avait droit que des scènes de politiques et pas de scènes d’actions. Elle a quitté la politique et elle est devenue une vraie bagarreuse. Luke en temps que Grand Maître éprouve les mêmes difficultés, il semble borné aux débats politiques ce qui n’est pas son fort. Vient le problème des Jedis, ils ne font que tenir des réunions hors écran mais rien n’est décidé. Je me demande alors quelle doit être la véritable position des Jedi et comment ils intervenaient autant de leur splendeur (car depuis les préquels, nous voyons un ordre Jedi faible aux ordres des gouvernements : comment ont-ils réussi à maintenir la paix si longtemps ? Je me le demande vraiment car jusqu’à présent, on a toujours vu l’ordre Jedi hésitant, le cul entre deux chaises, même au temps Yoda et compagnie). Ils comptent tous trop sur Luke pour donner la solution miracle et celui-ci à bien trop de soucis. Mara, pour une fois, n’est pas dans le juste (C’est Zahn qui doit être vert !) mais je ne veux pas trop la juger car je ne suis pas père et à fortiori mère.
Ben : c’est aussi ça série, et je suis persuadé que bien que son père l’adversaire de Jacen, lui sera la clé de sa rédemption. Je trouve ce perso très bien écrit et il m’a bien surpris (je l’ai bien apprécié). C’est un adolescent qui recherche sa place dans la galaxie en essayant de la comprendre. Il est pris entre son père et son maître, ce n’est pas une vie facile et il ne s’en sort pas trop mal. Pour une fois, ce n’est pas un jeune Jedi qui cherche à tout prix la bagarre, il suit simplement son Maître car il a confiance en lui (pour combien de temps encore ?), un Maître qui lui donne des responsabilités peu recommandable pour un enfant de 13 ans, car à 13 ans on reste un enfant même en temps de guerre !
Han maintenant, il est égal à lui-même, toutefois un peu plus sombre que d’habitude. Moi qui ne l’avais pas trop apprécié dans Betrayal, je reprends espoir en lui. Le traitement de sa partie est bien, même si à mon avis il manque une scène pour être parfait. Rien d’autre chose à dire, il fait ce qu’il a à faire (ça me rappelle le Han que j’avais commencé à développer dans une histoire).
Enfin, Boba Fett, je reste dubitatif face à son histoire. Sa grande présence ravira ses fans, mais n’étant pas un fan, je pense qu’il n’était pas essentiel à l’histoire. C’était un cadeau aux fans et je pense une belle conclusion à l’histoire de sa vie. Je ne sais pas s’il va réapparaître par la suite, si c’est le cas tant mieux, sinon je pense qu’il aurait été plus intéressant de raconter sa partie dans une nouvelle à côté. Avec lui ou sans lui, on serait arrivé au même point à la fin de l’histoire. Il était intéressant à voir, même si j’aurais préféré que certaines de ses parties soient réduites afin de laisser plus de place à celles de Luke (Oui, chacun ses chouchous) !

En résumé, cette histoire sombre m’a très agréablement surprise voyant qu’ils arrivaient toujours à faire quelque chose de bien. Le triangle Jacen/Ben/Luke sera (j’espère de tout mon cœur) passionnant à suivre. Certes l’histoire n’est pas parfaite, mais elle me convient et je pense montre qu’ils savent parfaitement où ils vont dans cette série. Cette une histoire dramatique que je pense que j’apprécierais pleinement lorsque la série sera terminée et que je saurais que tout ira bien (je croise les doigts).
Bien joué, attendons la suite !
Jacen Solo :
Voilà mon appréciation sur le bouquin, maintenant que je l'ai achevé : il reste donc deuxième au classement de mes romans préférés.
En effet, si la première partie est tout à fait géniale à mon goût, la fin plus que terrifiante, le manque de réalisme (toujours à mon goût) dans réactions du couple Skywalker dans le milieu du bouquin face à l'avenir proche de leur fils et de leur neveu me gène, et m'empêche de le classer au même niveau que Le Traître.

Mais si ce n'est pas le bouquin que j'ai préféré, c'est tout de même celui qui m'a marqué le plus.
Voire son héros tomber plus bas que les bas-fonds de Coruscant, c'est vraiment terrible !
Ceux qui me connaissent via MSN ont pour la plupart dû le remarquer, et je les prie de me pardonner si je suis allé un peu loin, si je les ai saoûlés avec ça, et notamment hier après-midi juste après avoir achevé le livre.
Une chose est sûre : Plus jamais je ne verrai Jacen du même oeil.
Wes :
je l'ai également emprunté à un ami pour voir ce qu'il en allait être :

Honnètement la naïveté de Jacen face à Lumiya me fait pitié : il est quand même connu et avéré que la traîtrise et la violence sont la voie des Sith et cependant Jacen s'obstine sur cette voie pour faire le bien sans même remarquer les conséquences de ses actes. Quant à tester Lumiya, c'est totalement dérisoire : il devrait pourtant se douter qu'une personne qui a réussi à se dissimuler aussi longtemps dans la Galaxie sans laisser une trace de sa présence et qui fut un agent de l'Empereur est une experte en manipulation et qu'il faudrait être extrêmement prudent quand on parle avec elle. Pour ce qui est des parallèle entre Jacen et Vador, et bien ce qui paradoxalement m'étonne, c'est que les Jedi n'arrivent pas à le visualiser tant c'est flagrant (adoré le passage sur le casque, l'armure et les soldats)

Lumiya est à la hauteur de ce que l'on attend d'elle, me paraït très semblable à Palpatine.

Boba m'a bien plu ainsi. Le seul point noir est l'attitude de Boba à la fin avec Jacen : ce n'est pas ce que j'aurais attendu de lui tellement ça cadre mal avec lui.

Pour Han, sensationnel face à Trackan (que je l'attendais depuis longtemps ce moment) et face à Jacen aussi.

Luke par contre aucun commentaire : il n'est pas à la hauteur de son rôle ! A quoi ça sert de se proclamer Grand Maître Jedi si l'on est totalement incapable de l'assumer !

Mara bof : je ne comprends pas comment elle s'aveugle sur les actes de Jacen qui sont tellement flagrants et le considère toujours comme le meilleur tuteur pour Ben...

L'attitude de Jaina face à Jacen m'a bien surpris: jusqu'ici je ne l'ai jamais cru capable de faire une telle preuve de perspicacité face aux ordres de ses supérieurs (cf avec Kyp et le vaisseau-monde notamment et dans Dark Nest).

Ben est incroyable pour son âge, capable de réflexion difficilement imaginable pour un adolescent : il me paraît très prometteur

En résumé une agréable surprise au vu de Betrayal

Je tiens à précisé que mon commentaire très négatif sur Jacen vient du fait que je n'ai jamais su apprécié ce personnage et que autant avant je le trouvais beaucoup trop réfléchissant, autant là il est tombé dans l'excès contraire !
Moi-même :
Comme je disais il y a quelques temps, lu Bloodlines ! Et je dois dire que je suis littéralement conquis ! Et pourtant ce n’était pas gagné d’avance, j’avais un certain nombre de doutes… Tout d’abord, Traviss allait-elle nous faire une pâle copie de Republic Commando ? Allait-elle polluer LOTF avec son intrigue perso ? Allait-elle faire de Fett un clone (façon de parler Razz) de Kal Skirata ? Les Mando’ade allaient-ils envahir le bouquin au point de prendre le pas sur ce qui nous intéresse vraiment : Jacen ? Et surtout, allait-elle correctement s’adapter à la période post-NOJ sachant qu’il n’y a plus de clones ? Si elle s’en sort avec les honneurs en ce qui concerne quelques uns de ces points, pour d’autres, c’est moins évident…

Tout d’abord, concernant l’intrigue LOTF : là, rien à redire. Le sujet est très bien maîtrisé, le contexte géopolitique également… que ce soit la descente vers le côté obscur de Jacen ou bien la situation entre l’Alliance Galactique et les Corelliens. Après avoir lu quelques critiques ici et là de ce livre, j’ai remarqué que certains se plaignaient de l’absence de « remise en contexte » après Betrayal, c’est-à-dire un genre de rappel direct sur les évènements précédents. Personnellement, ça ne me dérange pas au contraire, ça allège le récit. Après tout, on est sensé avoir lu le premier tome de la série avant le deuxième non ? A l’inverse du NOJ où les romans non liés gardaient une certaine indépendance, sur LOTF, il semble que ce ne soit pas le cas. C’est encore plus vrai avec Bloodlines qui laisse une fin ouverte sur plusieurs points. Toujours est-il que ne pas s’attarder à rappeler ce qui se passe dans Betrayal ne me gêne pas. Si la situation galactique à la fin du roman d’Allston n’était pas toute rose, ça s’enfonce encore plus, annonciateur de quelque chose d’énorme pour la suite. On passe d’actes terroristes sur Coruscant supposément orchestrés par les Corelliens (en fait rien ne le prouve) à la création par l’Alliance d’une police secrète, genre de Gestapo, la GAG (Galactic Alliance Guard)… puis aux émeutes anti-Alliance des Corelliens… puis à la ghettoïsation des Corelliens par la GAG ET qui plus est par Jacen et Ben… puis à la course à l’armement ou du moins réarmement des Corelliens, qui tentent de réactiver Centerpoint malgré les menaces de l’Alliance… puis à la mise en place du blocus de Corellia par l’Alliance… puis à la réelle déclaration de guerre de Corellia, qui incite d’autres mondes à la rejoindre… tout ça forme une spirale d’évènement qui font que la situation dégénère de « simple » crise en une guerre civile réelle. Si dans Betrayal, les Corelliens passaient un peu pour les mauvais élèves à vouloir les privilèges de l’Alliance sans les inconvénients, dans Bloodlines c’est l’Alliance qui est réactionnaire et prend des mesures drastiques. Quand ils parlaient de nouvel empire, je trouvais ça exagéré… plus maintenant. Les mesures prises mènent vraiment à une escalade effrayante de la violence, laissant présager quelque chose d’énorme pour la suite de la série. Dans ce roman, tout s’enchaîne très vite du point de vue temporel (un peu moins au niveau « chapitre »). Un gros plus. Mais tout ça n’est que l’aspect politique de la situation… bien que ça confère en partie au roman sa noirceur, ce n’est rien comparé aux évènements à plus petite échelle, ceux qui concernent les personnages à proprement parler.

Tout d’abord : JACEN ! Excellentissime ! Traviss a avoué ne pas aimer écrire de son point de vue… mais quelle maestria ! Du pur bonheur ! Le Jacen de Dark Nest passe presque pour un saint… Ses pensées sont vraiment effrayantes. Et en un certain sens font preuve d’une certaine logique ! Bien entendu, le parallèle avec Anakin Skywalker est fait. Jacen use même du « flow-walking » pour retourner dans le passé afin d’observer son grand-père… ils se sert de ça pour justifier ses actes : ses motivations ne sont pas les mêmes que celles de Vador. Et c’est vrai. Anakin était un impulsif, que sa passion pour Padmé a emporté dans un tourbillon d’émotions très intenses… ce qui l’a conduit au côté obscur. Mais à mon sens, il l’a plus subit qu’il ne l’a choisi. Anakin était désespéré, il lui fallait une solution à son problème tout de suite. Il a pris ce qui lui tombait sous la main. Ce n’était pas vraiment calculé. Alors que Jacen, c’est tout à fait l’inverse. Bien qu’il ait Tenel Ka et Allana, son amour pour elle n’est pas son moteur. Bien qu’il souhaite une galaxie meilleure pour elles, il le dit lui-même, ce n’est pas ça qui le pousse à choisir la voie des Sith. Car ici on peut réellement parler de choix. Il s’y engage pleinement conscient de ce qu’il fait. Et le pire, c’est que ses excuses se tiennent tout à fait ! C’est ça qui est vraiment intéressant. Sa descente aux enfers de par sa froide logique est beaucoup plus passionnante à suivre que celle d’Anakin, qui était davantage un caractériel. Bien évidemment, même si les motivations diffèrent, cela mène à la même chose. C’est précisément le fait de jouer avec les similitudes qui est intéressant. Ils n’ont pas fait de Jacen le clone de Vador, et ça, ça rassure quand même pas mal. Evidemment, si ses choix peuvent sembler logiques, il n’en reste pas moins qu’ils ne sont pas cautionnables. Le fait est qu’en se justifiant, il s’auto convainc du bien fondé de ses actes. Il est sincèrement persuadé qu’il agit dans l’intérêt de tous, ce qui le rend particulièrement sensible à la manipulation de Lumiya. Tellement sensible que lorsque cette dernière évoque dans le dernier chapitre une ultime épreuve avant de devenir Sith à part entière, il suit un raisonnement juste hallucinant ! Lumiya n’a presque rien à lui dire, il arrive tout seul à une conclusion. Conclusion terrible de conséquences ! Encore une fois, ça laisse la fin ouverte pour la suite, à savoir Tempest… et annonce quelque chose d’encore une fois tout simplement énorme pour peu que l’idée de Jacen se réalise. Et même si ça ne se réalise pas, ça promet du lourd tout de même !

Ensuite : BEN ! Lui aussi est largement à la hauteur de mes attentes, qui étaient pourtant élevées. Le très bon point est qu’il n’est pas là pour remplacer Anakin Solo. C’est un personnage à part entière, pas une pâle imitation. En temps que disciple non officiel de Jacen, il est forcément très intéressant de suivre sa relation avec son maître. Tout d’abord, il se pose des questions quant à la situation tendue dans laquelle l’Alliance se retrouve. Et par c’est par ce biais, celui du gamin de 13 ans, que Traviss dénonce l’absurdité de certaines choses. ET pour un gamin de 13 ans, Ben est fait preuve d’une maturité impressionnante. Bien plus que d’autres Jedi, dont son père par exemple ! Dans un premier temps, il porte vraiment pour Jacen une admiration sans bornes, il veut devenir comme lui, c’est en quelque sorte son héros. Et puis au fur et à mesure que l’histoire avance, il se rend compte que son maître fait des choses pas très respectables. Et il doute, se pose des questions : veut-il vraiment devenir comme ça ? D’un côté les Jedi le traitent comme un gamin, et de l’autre Jacen le considère comme une personne à part entière, lui donne des responsabilités… seulement quand ces responsabilités le conduisent à tuer deux innocents, Ben est perdu. Vers qui doit-il se retourner ? On a vraiment affaire à un personnage complexe, très attachant, intelligent, qui se pose les bonnes questions.

Dans la lignée Jedi : Luke. Alors rien de bien nouveau, c’est inaction au programme. C’est « je reste les bras croisés pendant que le chaos se répand », et encore pire « pendant que mon neveu a une influence néfaste sur mon fils ». Il craint beaucoup plus de froisser sa femme et son fils que de prendre les mesures nécessaires. Il finit par s’apercevoir de la présence de Lumiya, mais est incapable de la localiser, même si elle se trouve à un mètre de lui. Et à aucun moment il ne fait le rapprochement avec Jacen qui semble être sur la mauvaise pente. On se demande s’il a les yeux en face des trous, ou s’il a bien les idées en place. Enfin voila quoi. Heureusement que la nouvelle génération prend la relève parce que Luke devient de plus en plus inintéressant. Espérons qu’il saura se réveiller et sortir de sa torpeur avant le tome 9 de LOTF… c’est un peu ce qu’il s’est produit dans le NOJ. Il n’a brillé qu’à la fin pour ainsi dire, dans The Unifying Force. Et sinon pour le conseil Jedi, on ne l’aperçoit qu’à un moment… ça manque un peu quand même, on ne connaît pas vraiment sa position sur la situation.

Ensuite : Han. Bon point pour lui. Fidèle à lui-même, mais très bien écrit. Et au moins ses motivations sont un peu plus claires que dans Betrayal ! Traviss a vraiment bien cerné le personnage. Le fait qu’il veuille tuer de sang froid son cousin peut surprendre, mais si on y réfléchit, y’a pas de quoi. Après tout, Han tue Greedo de sang froid ALORS QUE CELUI-CI N’AVAIT PAS TIRE (LA vérité historique, pas la réécriture Razz) dans ANH. Et Thrackan menace clairement la famille de son cousin en engageant des chasseurs de primes pour les faire assassiner. Donc à partir de là, ça n’est plus si choquant. Certaines scènes le mettant en valeur sont vraiment touchnates, je pense en particulier au moment où il découvre les actes de Jacen, et celui où il le renie. C’est d’ailleurs le côté « normal » de Han qui fait cet effet. Il n’est après tout qu’un père « normal » (autant qu’il puisse l’être ! XD), pas un Grand Maître Jedi ou autre. En outre, ses passages avec Boba Fett sont vraiment bien également. Deux mots sur Leia tant que j’y suis… j’ai envie de dire « comme d’hab », ni plus ni moins, à ceci prêt que Traviss n’utilise jamais son point de vue, ce qui la rend assez hermétique pour le lecteur. Et dans la foulée, restons dans la famille Solo : Jaina. Toujours pas d’un intêret incroyable, cependant on peut noter un petit mieux. Par exemple, la scène du mess avec Luke, où elle envoie valser un officier contre le mur. Wink Mais ceci dit, elle est très peu présente. Espérons simplement que Denning continuera sur la lancée de Traviss et utilisera davantage le personnage sur les éléments mis en place dans Bloodlines (et pas ceux de Dark Nest par pitié !).

Et enfin, celui que tout le monde attendait au tournant : Fett, Boba de son prénom. Comme je disais, j’avais peur que Traviss en fasse trop avec lui comme elle l’a fait avec Skirata dans Triple Zero. Premier soulagement : ces deux personnages sont très différents ! Rien à voir. Au moins, elle n’a pas fait de Fett le mandalorien type. Bien au contraire, il est vu par ses compatriotes les Mando’ade comme quelqu’un qui n’a de mandalorien que l’armure ! Fett quant à lui se considère avant tout comme un chasseur de primes. Ca ne trahit pas le personnage. Deuxième soulagement : Fett est intéressant ! Pour la première fois dans l’UE, du moins à ce que je sache, un auteur adopte son point de vue. Auparavant, je le considérais comme un personnage quelconque. Plus maintenant ! Bien qu’il ne devienne pas non plus mon personnage préféré, mon intérêt pour lui a largement augmenté. La scène où lui et Mirta Gev disent adieu à sa Aylin (tuée d’une manière étonnante, du moins inattendue, ça arrive sans crier gare, il n’y a pas de grand acte de bravoure final, bien au contraire… et je dis tant mieux, d’autant plus que ça sert l’évolution d’autres personnages Wink) est excellente, j’avais une grosse boule dans la gorge. C’est écrit de manière très simple, sans chercher à faire du grandiose. Ce côté intimiste de la scène m’a vraiment beaucoup plus. ^^ En fait, le seul « point noir » concernant Fett, et d’ailleurs de tout le bouquin, c’est son intrigue annexe, qui n’a rien à voir avec LOTF à proprement parler. Non pas que ça se lise avec déplaisir et que ce soit nul, pas du tout. Mais on a le sentiment en lisant que c’est totalement hors de propos. Surtout que ça spoile quand même un peu pour les deux prochains tomes de RC (moi qui ai horreur des spoilers pour les romans…). En plus, là, pour l’instant, c’est plus ou moins intéressant parce que justement, les RC 3 et 4 ne sont pas sortis, d’où pas mal de mystère : on se prend à chercher des réponses, émettre des hypothèses… mais je pense que si je relisais Bloodlines après avoir lu les deux prochains RC, ça serait pas pareil. Plus de mystère, donc beaucoup moins intéressant. Sinon c’est du tout bon pour Fett, en particulier ses moments avec Mirta Gev, et ceux avec Han. A propos de Mirta, j’ai bien apprécié le perso, même s’il n’y a pas grand chose de plus à dire. Sacré caractère en tout cas. Wink Ah si aussi, j’ai beaucoup aimé les références à l’excellent comic Open Seasons ! ^^

Voila ! Mon avis sur le bouquin se résume en un mot : EXCELLENT ! Un de mes romans SW préférés sans nul doute. Mes attentes sont largement comblées… mais le problème, c’est qu’elles sont maintenant encore plus grandes pour la suite de la série ! C’est la rançon qui faut payer je suppose quand on se retrouve avec un Bloodlines à tomber par terre. Razz
JackoSGC :
Ayé, fini Bloodlines ! C'est sûr, Karen Traviss peut se vanter d'être une des grands auteurs de Star Wars, aux côté de Zahn.... L'ambiance est parfaite, on frémis d'horreur en découvrant le prochain objectif de Jacen : tuer Tenel Ka et Allana, Ben est parfait, Luke, un sombre idiot (ça c'est de l'attachement néfaste, c'est sûr...)
Fett : que du bonheur ! j'espère que les autres auteurs ne vont pas gâcher cette partie de l'histoire (au pire, qu'ils la laisse à Traviss, spécialiste des Mandies...)

Longue vie à Traviss !!!
Xarion :
Okay, j'ai fini la bête !

Bon j'vais pas revenir sur tout ce que vous avez dis sur ce bouquin, en effet il est très bon, très sombre, et ça fait grave plaisir un bouquin aussi sombre, surtout pour moi qui adore quand tout part en couilles. Donc j'vais juste insister sur deux points noirs du bouquin (selon moi of course)dont vous n'avez il me semble pas parlé.

Premièrement, y'a trop de Jacen Solo ! Ok cette série est censée raconter en partie la chute de Jacen Solo, mais là c'est carrément overdose. C'est Jacen à toutes les sauces, c'est Jacen partout, sur tous les fronts, dans toutes les intrigues. Il est sur Coruscant en tant que chef de la milice, il est à Corellia pour mener l'embargo, et il va même amener le corps directement à ses parents ! C'est carrément too much pour moi, j'veux dire, là ce n'est même plus le personnage principal, c'est encore plus que ça, j'ai vraiment l'impression d'avoir lu Jacen's biography là.
Donc voilà pour moi trop de place lui a été accordé à lui et rien qu'à lui. De ce point de vue, Traitor a été beaucoup mieux traité, la pilule est passée toute seule, je me suis pas du tout posé la question. Là, ben je le fais. Dommage.

Ensuite, j'en ai un peu marre que cette série laisse de côté les dizaines de personnages intéressants que compte la galaxie Star Wars pour n'utiliser que les principaux, usés et surusés. Quid de Lando, Saba, Kyp Durron, Lando Calrissian, Corran Horn ? Et pourquoi ne nous parle-t-on absolument plus de Tahiri et Danii sur Zonama Sekot ? Alors comme le NJO est terminé et l'intrigue bouclée, on se permet de ranger dans le tiroir ce qui en a constitué un des éléments majeurs ? Nan ça m'énerve assez ce focus total sur les familles Skywalker-Solo, ok cette série devait plus se centrer sur les persos principaux mais là ce n'est même plus un centrage plus important, c'est de l'exclusivité totale. A ce rythme là je crains qu'on ne tourne rapidement en rond. Moi si on continue de me resservir lle groupe des vieux débris et leurs sales mômes pendant encore deux bouquins, j'vais me lasser. Les auteurs et le staff veulent absolument surprendre et apporter du neuf à l'univers Star Wars, mais ils persistent à n'utiliser que des personnages qu'on connaît déjà par coeur (sauf Jacen, évidemment). Y'a de la contradiction dans l'air.

Voilà, les deux points noirs sont évoqués, ainsi que mon coup de gueule par avance pour l'intrigue de Boba Fett qui ne sera certainement jamais résolue vu que le perso ne réaparaissait que pour un bouquin afin de contenter ses fans. Et j'en fais partie, oh que oui ! Je suis un fan inconditionnel de Fett, et le voir dans ce roman a été un vrai orgasme intellectuel pour moi. Donc forcément en sachant que je vais rester sur ma faim quand à la résolution de son "petit" problème de santé, je suis en rogne. A part ça RAS, un très grand bouquin mené de main de maître par une romancière que je découvre, la narration progressive de la chute de Jacen est presque parfaite, ainsi que l'explication des tensions politiques entre Corellia et l'Alliance. Cette partie m'a bluffé, et j'ai réellement adoré suivre cette partie d'échec entre les deux factions. J'espère que Denning sera à la hauteur pour la suite !
DD :
Bon ne faisons pas ici état de mes difficultés pour me le procurer, mais ça y est j'ai enfin lu Bloodlines Smile. C'est émouvant quand même, c'est mon premier roman en VO xd ( et une fois qu'on y a goûté ça donne plus tellement envie de se remettre à la VF :S, surtout vu les dernières trads de FN ).

Bon sinon franchement j'ai vraiment beaucoup aimé le bouquin. On a quand même droit à un toppo sur Taris ( que les auteurs avaient négligé jusqu'alors. Elle a quand même eu une vie après KOTOR cette planète, même si apparamment elle aurait pu être mieux ^^ ) et Kamino ( le coup d'avoir clairement établi dans la continuité la Bataille vue dans BFII et d'en préciser les conséquences j'ai vraiment pas mal apprécié ! ).

Jacen est bien décrit je pense, ça fait peur de voir à quel point il se persuade qu'il agit pour le mieux en devenant un Sith
mais quelque part ça fait aussi pitié, parce qu'il ne semble pas se rendre compte que ce n'est pas parce qu'il embrasse le même chemin qu'a suivi son grand père en son temps pour des raisons différentes que la finalité ne sera pas la même...
C'est en tout cas effarant de voir à quel point il a su prendre le pouvoir en s'étendant des faiblesses des uns et des ambitions des autres. Ca m'apparaît comme flagrant qu'il est en fait le seul véritable dirigeant de l'AG !
Pour ce qui est de Lumiya je n'ai pas été déçu non plus : évidemment mon jugement peut être faussé parce que c'est mon égérie mais j'ai trouvé que le perso était impeccablement traité : en lisant les passages où elle apparaissait j'ai eu l'impression bizarre qu'elle était une sorte d'hybride : elle a le charisme d'un Maître comme l'était Sidious, cependant sa philosophie et sa manière d'appréhender les choses me rappellent plus celle de Vader ( pas si étonnant puisque c'était son mentor ) ; pour ce qui est de son tempérament plus colérique enflammé, on dirait qu'elle l'a maîtrisé ( ce qui ne signifie pas qu'elle est devenue un petit agneau loin de là lol! ).
Han, Leia, Jaina et compagnie pas grand chose à redire. Plutôt fidèles à l'image que j'ai d'eux. Luke en revanche m'a agréablement surpris pour une fois, et là où j'ai été quelque peu déçu c'est que Mara, elle, m'a surpris tout autant mais dans le mauvais sens. Clairement pour moi c'est elle qui empêche Luke de se conduire comme tout Grand Maître qu'il est... Evidemment c'est pour protéger son fils, mais il n'empêche qu'elle est un poids plus qu'autre chose et il sera intéressant alors de voir si c'est elle qui meurt dans Sacrifice comment les choses pourraient évoluer...

Ben est le perso qui m'a le plus plu du bouquin Exclamation . Il apporte une nouvelle vague de fraîcheur à l'UE, maintenant que les enfants Solo sont plus âgés ça manquait vraiment.
Et sinon le cas Boba Fett. Evidemment il était dispensable. Mais on connaît Traviss et son amour des Mandos ^^. Etant donné qu'elle a réussi avec brio à insérer son histoire parallèle sans en faire une succession de lourdeurs je lui tire mon chapeau. Pour une fois qu'on étudie en profondeur la psychologie de l'homme derrière le casque... je trouvais ça un peu osé de tenter de l'humaniser sans le dénaturer mais en fin de compte c'était très intéressant Smile.

Sa fille pour le peu qu'on la voit avant qu'elle ne crève semble toujours aussi "hostile", et Mirta est un perso que j'ai trouvé assez attachant pour ma part

Enfin que dire de l'action ? Il n'y a pas de coup d'éclat vraiment spectaculaire, décisif et tout ça mais ça reste très bien rythmé et à aucun moment je n'ai eu l'impression que la situation était en train de stagner.

Conclusion : C'est probablement le meilleur bouquin SW que j'ai lu jusqu'à présent ( jusqu'à présent mon préféré restait Star by Star ) et l'intérêt que je porte pour LotF et qui m'avait été donné par les spoilers de Jacen n'est en rien en train de retomber.
J'vais essayer de me procurer Betrayal maintenant que le paperback est sorti Wink

EDIT : sinon pour ce qui est du côté mandalorien, il n'y a pas de problèmes flagrant. Je ne m'imagine pas Ben voulant être un mando'ad ceci dit, mais les quelques allusions "décalées" de ce style sont rares etl'auteur n'insiste pas trop dessus. Comme le contexte s'y adapte, ça passe Wink
Mich :
Bon ben déjà, l'introduction de LOTF (nid obscur) ne m'avait pas passionné.
Ben là, c'est pareil, ce début de saga ne me passionne pas du tout.

Je sais pas si c'est en partie à cause d'avoir lu les grandes lignes des 9 volumes (qui va mourir, qui va avoir les yeux jaunes, qui va rester gnan gnan, qui va se débarasser de celui qui a eu les yeux jaunes, etc..) mais la façon dont la trame est amenée m'ennuie.
En fait, c'est le fait de construire des histoires sur plein de volumes qui m'ennuie car j'ai l'impression que les auteurs étirent le scénario alors que tout peut être raconté en 2 romans.
Je confirmerai cette impression en lisant les prochains numéros. Wink

Jacen part en vrille et y a personne pour lui filer une baffe pour qu'il arrête ses bêtises. No

Le parallèle avec Anakin m'agace, peuvent plus rien faire d'original histoire de nous faire croire que celui qui a étudié toutes les formes de connaissance sur la Force a de vraies bonnes raisons de succomber (comme un con) au côté obscur

Je ne reconnais pas Boba Fett. Sa façon de penser ici ne ressemble pas au Fett en pleine gloire. D'accord, il se fait vieux mais quand-même.
Je n'aime pas son développement. Ils avaient qu'à le laisser à la retraite.

Et puis, j'en ai marre que les auteurs mettent plein de liens entre les périodes SW, avec des éléments qui se sont passés 60 ans plus tôt. J'ai l'impression que Traviss met de la pub subliminale pour ses autres romans.

Voilà, pour le moment, c'est une série bof bof Sleep
H@n :
Bon, j'ai fini le tome 2. Moins bon que le tome 1, mais toute l'histoire avec Boba Fett et sa relation avec la fin est vraiment très prenante et très réussie. Moi qui n'aime pas Traviss, je dois dire que sur ce coup là, c'est une super histoire.
Jacen poursuit sa décente aux enfers, dans un contexte politique très dur. Guerre ou pas Guerre Very Happy?
Minos :
Les deux premiers :

Impression générale : intrigue principale décevante, et intrigues et persos secondaires super intéressants.

Explication de texte :

Les moins :
-
Jacen Solo qui choisit de son propre chef de devenir un Sith n'est
absolument pas crédible pour deux sous. Tout comme dans Dark Nest, ce
Jacen Solo n'a rien à voir avec le "vrai" développé jusque-là dans
l'UE. Donc l'histoire est très décevante car perso, je n'y ai pas cru
une seconde, à ce ralliement spontané au Côté Obscur. Le tome 2
n'arrange rien non plus à ce niveau-là.
- Mara qui dit s'adoucir
avec l'âge et vouloir faire confiance à Jacen quasiment coûte que
coûte, ça ne me semble pas non plus coller avec le perso tel qu'on le
connaît.

Les plus :
- Heureusement, le 1
est écrit par Allston, ce qui veut dire qu'on a le droit à nos bons
vieux pilotes préférés, à savoir Wedge Antilles (et sa fille, arrivée à
l'âge adulte) et Tycho Celchu. Leurs scènes et leurs dialogues sont
très bons.
- Ben Skywalker : en voilà un qui a eu le droit à un
traitement de roi au niveau psychologique. C'est un ado qui réfléchit
et qui évolue bien, loin de toute caricature. Une réussite, on a hâte
de voir ce qu'il va devenir !
- Boba Fett : il apparaît dans le
tome 2, écrit par Traviss. Si j'ai trouvé un peu lourd le fait qu'il
pleure encore tout le temps son père 60 ans après sa mort, la suite m'a
beaucoup intéressé, avec plein d'infos que j'ignorais : son mariage
passé et le fait qu'il soit Mandalore, notamment. Même chose que pour
Ben...
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight
Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Legacy of the Force (L'Héritage de la Force)

Message par Jaweco »

Avis/critiques de l'ancien forum concernant Tempest :

Moi-même :
Lu aussi. Vraiment très sympa ! ^^ Sans me lancer dans une super critique exhaustive du bouquin, deux ou trois points, en vrac, selon l'inspiration du moment...

Nashtah passe bien, contrairement à ce qu'on pouvait craindre. Plutôt que d'en faire une vielle croûlante qui continue à se battre, Denning en a fait quelqu'un issu d'une espèce à longue durée de vie. Donc du coup, elle est encore "jeune" (comme pouvait l'être Chewbacca malgré ses 200 et quelques années).

Alema n'est pas trop trop développée, et à la limite c'est pas plus mal. Tout le prologue lui est consacré, et franchement, j'ai vraiment eu du mal à le relire. 20 pages difficiles à digérer pour commencer le roman. Par la suite, ses quelques apparitions sont meilleures, fort heureusement.

Luke semble décidé à se bouger un peu. Enfin ! Pas trop tôt !

Mais avant toute chose, Tempest marque un peu le retour de Jaina ! Pas la Jaina chiante Joinerisée de Dark Nest. Pas la Jaina quasi inexistante de Betrayal et Bloodlines. Une Jaina qui se lit avec plaisir donc. Je doute que ceux qui ne l'ont jamais appréciée, même au temps du NOJ, se mettent à l'adorer soudainement. Mais pour les autres, c'est du tout bon ! Wink Par ailleurs, Zekk est moins casse-c******, du moins jusqu'à un certain point.

Jacen et Ben fidèles à eux même, dans la continuité de deux premiers tomes de LOTF. Le point de vue de Jacen est cependant beaucoup moins adopté. Du coup, il est beaucoup plus mystérieux. Attention, ce n'est pas nécessairement un reproche.

Allana est vraiment toute mimi. Adorable petite ! Peu présente, mais ses apparitions sont très sympas.

Jag est lui aussi bien, mais hélas très (trop) peu présent : il n'apparait que le temps d'un chapitre. Dommage.

Et enfin, Han et Leia, comme d'hab'. Pas vraiment d'évolution, on aime ou on aime pas en somme. Perso j'aime bien donc ça va. ^^

Globalement, pas vraiment de temps mort : beaucoup d'action (bien plus que dans Bloodlines par exemple), sans oublier une bataille spatiale très bien décrite (sans pour autant atteindre la qualité d'un Allston, mais c'est "normal").

Donc dans l'ensemble, un roman de bonne qualité. Pas aussi époustouflant que Bloodlines, mais bon, il fallait s'y attendre. Ceci dit, il est loin de rabaisser le niveau de LOTF. J'ai vraiment beaucoup apprécié !
Oiki :
Voilà, j’ai enfin terminé Tempest, faut dire que je ne l’ai pas commencé tout de suite vu que j’avais un livre à terminer. Je vais donc me lancer dans ma deuxième critique de livre tout en essayant comme pour Bloodlines de ne rien révéler.

En préambule, je voulais signaler que Denning est l’auteur Star Wars à la mode en ce moment. Autant, je trouvais Star by star très bien (La mort d’Anakin Solo m’a fait allumer tout mon stock de feux d’artifices qu’on se serait cru le jour de la fête nationnale), j’avoue que Tatooine Ghost m’avait laissé indifférent, toutefois il s’agissait d’une histoire mineure, et la trilogie Dark Nest m’avait assez déçu. Voyant un auteur qui descendait dans mon estime, je suis parti avec pas mal d’a priori sur ce bouquin et dans les premières pages du livre j’ai du me forcer à les chasser car l’histoire n’était pas si mal surtout si j’arrêtais de la descendre. J’ai donc essayé d’être objectif et de prendre plaisir à lire ce roman. Comme Tempest fait partie d’un tout (une histoire en 9 volumes) dont l’histoire a été construite par 3 auteurs différents plus tout le staff qui va avec, je pourrais être de mauvaise fois en disant que heureusement les autres étaient là car je n’aurais pas supporté une resucée de Dark Nest, mais bon je vais lui laisser le bénifice du doute surtout que son travail ne mérite pas d’être aussi sévère.

Commençons la critique, d’abord l’histoire est pas mal avec quelques rebondissements et beaucoup d’action ce qui change vis-à-vis de Bloodlines et qui en fait une histoire typiquement starwarsienne. Malgré un début assez lent et un peu décevant, on a un dernier tiers très excitant et un épilogue après lequel les envies de meurtres contre Jacen Solo sont plus vives que jamais. Un plus, c’est que tous nos héros ont leurs quotas de pages et de chapitres dévoués à leurs aventures, par contre ça laisse moins de place au côté psychologique des personnages à la subtilité de l’histoire. C’est là où je trouve qu’il a un peu de facilité, l’histoire se passant majoritairement dans Hapes, on retrouve l’inévitable complot pour renverser la Reine, comme dans Dark Journey et comme je crois dans un roman de la série Young Jedi Knight (Corrigez-moi si je me trompe car je ne les jamais lu), donc ça devient LOURD et c’est là que faire preuve d’originalité aurait rendu l’histoire meilleur. Quant à l’histoire globale de Legacy, Denning a fait son boulot et c’est peut-être cela le principale, il l’a peut-être même trop bien fait car il est aisé de deviner à quoi se rattache le titre Exile du prochain tome mais surtout de Sacrifice le tome d’après que j’ai hâte de découvrir. Au niveau de la transition, il y a un point qui m’a déçu, Bloodlines se terminait sur une conclusion de Jacen qui est très rapidement désamorcée ici, mais bon j’étais sûrement trop impatient. Enfin, je trouve l’affaire des Bothans particulièrement obscure et qui aurait nécessité une scène d’explication.
Le style maintenant, pour moi Denning a fait du bon boulot, c’est bien, très carré, mais sans surprise ni originalité. Peut-être que c’est dû au fait qu’on s’est tapé une trilogie il y a pas si longtemps. On aime, ou on n’aime pas, moi c’est plutôt la 2e option même si cela reste très valable et supérieurs à certain. Disons, il lui manque le petit plus qui lui ferait passer de bon à génial. Sinon, il faudrait l’aider à trouver des synonymes à l’expression blue efflux qu’il nous rabache sans arrêt quand il nous décrit un vaisseau, non il y a quand même ion tail qui est utilisé 1 ou deux fois.
Enfin, deux choses que je n’ai pas supportés d’abord sa fixation pour les machines à café (Etant fan de Solo, il a trop regardé la série Caméra Café) qu’on trouve dans toutes les pièces et qui n’a rien à faire là (tout comme le ravissant déjeuner entre Han, Leia et Sing, qui est d’un passionnant). Le deuxième point c’est l’intervention de Laurel et Hardy dans la partie avec Luke et Mara, dont la fonction est trop terrienne pour Star Wars et qui à l’inverse des originaux ne m’ont pas fait du tout rire. Autant la paire Tarfang/Jae Juun était pas et avait sa place dans l’univers (c’était marrant de voir un ewok insulter et menacer tout le monde) autant double-pattes et pattachon ici sont inutiles.

J’ai terminé le global, passons aux personnages.

1) Jacen Solo : je ne pouvais pas ne pas commencer par lui, parmi les 3 volets c’est ici qu’il est le moins présent vu que son point de vue apparaît au chapitre 11 après plus de 140 pages. Cependant il reste le centre d’intérêt et de conversation de tous les autres persos, ça compense. Ici, on voit qu’il a franchit la ligne mais il semble s’être stabilisée à une certaine distance de celle-ci refusant pour l’instant de bouger, c’est certes suffisant pour être bien dans le Côté Obscur mais insuffisant pour devenir un Seigneur Sith comme papy, une petite histoire de sacrifice . Sans être devin, cette dernière transition s’effectuera dans le roman éponyme à cette action (J’ai hâte de découvrir ce roman qui devrait être le plus noir des 9 vu qu’il est pile au millieu). Sinon, il est égal à lui-même et supérieur à tout le monde (Il est surprenant que Del Rey qui a bien aimé tapé son prédécesseur sur le fait que Luke était devenu trop puissant font de Jacen un hyper-Jedi, mais c’est vrai il a des circonstances atténuantes, il est sensé être méchant et Luke gentil). Il serait temps qu’un perso lui rabaisse un peu son clapet car rien ni personne ne semble le gêner et il serait intéressant de le voir douter un peu. Il serait temps que Lumiya lui rappelle qui est le Maître et qui est l’élève, ou Luke ça c’est à vous de voir.
2) Lumiya : La Sith de service qui a beau critiquer Vador en disant que c’est une brute sans cœur et qu’elle est bien meilleure que lui, toutefois sa technique de combat est des plus lâches et je suis sûr que si Vador l’aurait vu faire, il l’aurait exécuté immédiatement. Sinon, elle arrive à toujours embobiner Jacen en mentionnant Vergere et sa supposée appartenance aux Sith…On va dire qu’elle utilise ses pouvoirs sur Jacen sans qu’il ne s’en aperçoive vu que l’autre option est que Jacen est très con, car il faut être très con pour croire la pire ennemie de son oncle et peut-être de sa famille qui dit que la personne qu’on admire le plus est en fait l’élève de la pire crapule du siècle. Pour faire simple, un serial killer traite ton père que tu admires d’assassin et tu le crois surtout qu’après tu tues une camarade avec qui tu as passé une partie de ta jeunesse. Logique, c’est moi qui suis bête. Mais bon pour des circonstances atténuantes, les Skywalker/Solo sont de très bons combatants mais ils n’ont jamais montré des aptitudes pour la réflexion vu que la devise de la famille c’est on fonce d’abord, puis on réfléchit après enfin si on a le temps ou le courage.
3) Ben : Il est peu présent, il est le plus grand fan de Jacen et déteste ses parents ou presque, ce qui est un peu bizarre car à la fin de Bloodlines il tentait de se rapprocher d’eux. Une petite scène aurait été utile pour montrer comment Jacen le ramenait sous sa coupe. J’attend de voir son rôle dans Exile et les volets suivant. C’est aussi avec ce personnage qu’est illustré les différences de style entre les trois auteurs. Allston le voit comme un adolescent avec un peu d’impertinence mais assez sympathique, Traviss le décrit comme un adolescent cherchant sa place dans la galaxie, dans le monde des adultes et dans sa famille, Denning le présente comme un garçon idolâtrant Jacen et n’obéissant plus qu’à lui (ses parents tout comme son oncle et sa tante ne semble pas avoir aucune emprise sur lui). Faite votre choix. Certes, il y a une transition logique et c’est pour cela je serais curieux de voir comment il sera dans Exile.
4) Alema Rar : Je la détestais dans Dark Nest, ici au second degré je la trouve hilarante. Une folle dotée de l’intelligence d’Einstein qui emmerde autant les héros que les méchants (ils ont tous envie de la faire rencontrer un sabrolaser) et qui a plus de vie qu’un chat. Elle est distrayante, mais j’espère que Denning aura le courage de la faire disparaître pour de bon lors du dernier tome avant qu’elle devienne vraiment lassante.
5) Aurra Sing : j’adore ! Je ne la connaissais que de nom, mais je trouve sa participation très crédible et qu’à l’inverse de Boba Fett dans Bloodlines ne monopolise pas un tiers du bouquin. J’ai été déçu pour elle à la fin, elle aurait mérité de réussir sa mission rien que pour emmerder Jacen. J’ai surtout été très déçu par la fin de son combat et comment elle se fait vaincre. Beurk, ça me rappelle l’Académie Jedi ! Mais bon tel père, telle fille.
6) Jaina et Zekk : Jaina est enfin redescendu sur terre, sûrement dû au fait aux actions de son frère adoré. Par contre j’ai trouvé sa partie de l’histoire la moins excitante, même si elle est déjà plus présente que dans les deux volets précédents. Son rôle, outre assurer la descendance Fel, reste à confirmer. Pour Zekk, rien de spécial à part qu’il a un charisme flirtant avec la masse d’un électron et qu’il arrive à se faire battre par un novice (je pense que le fait que ça soit par accident et que ça secouait beaucoup, soit une bonne excuse car dans une situation identique Jacen s’en serait sorti indemne). Sinon, il est grand et donc il mange beaucoup.
7) Han et Leia : Ca sera mon grand coup de gueule ! Autant leur trame narrative est une des meilleurs du bouquin, autant je trouve le traitement de ces personnages mauvais ! Le traitement de leur couple s’apparente plus à la caricature qu’autre chose ! Je propose de lancer une pétition pour sauver Han Solo ! A force d’avoir fantasmé sur le costume de Leia dans le Retour du Jedi, Denning en a fait la perfection vivante. Quoique dise Han, ça s’avère toujours être une connerie avec une Leia qui doit passer plus ou moins longtemps à le lui expliquer. Aussi, Han a toujours un train de retard et Leia deux d’avances. De plus, dès qu’Han prend une initiative, elle s’avère désastreuse et c’est Leia qui l’en sort, et maintenant qu’elle est Jedi, Han ne sert même plus à la protéger surtout que dès qu’il y a un tir perdu c’est lui qui se le prend. Il y a maintenant une nouveauté, il n’a plus non plus le droit de piloter vu que c’est Leia qui est aux commandes. Son rôle consiste à tenter vainement de réparer le Faucon mais bientôt il sera remplacé par C-3PO qui commence à rouler des mécaniques vu qu’il est le premier témoin de la déchéance de Han. Moi qui ne suis pas son plus grand fan, je deviens triste pour lui. Il serait peut-être temps que Leia devienne moins parfaite comme son mari par exemple (C’est pour cela que la trilogie La Crise de la Flotte Noir m’avait bien plus car on y voyait une Leia trop sûre d’elle qui se faisait complètement berner par son interlocuteur). Le seul truc qui rachète la relation, ce sont les derniers paragraphes de leurs aventures, mais ça reste bien peu… Vraiment ça m’a gâché leurs aventures qui sont parmi les plus excitantes du livre.
8 Tenel Ka : Un mot : l’amour rend aveugle mais j’attends voir sa réaction lorsqu’elle sera sacrifiée par Jacen sur l’autel de son ambition à devenir un Seigneur Sith. Elle sera un peu surprise…
9) Luke et Mara : j’avais lu que Denning n’était pas un grand fan du couple, et j’avais cru m’en apercevoir dans Dark Nest mais ici il fait du bon boulot. C’est bon de les voir se réconcilier après Bloodlines et être à égalité dans leur couple a l’inverse de Han et Leia. Cependant les auteurs qui les décrivent les font souvent encore moins indissociables que des siamois, et il serait intéressant de les voir évoluer chacun de son côté. Le combat entre Luke et Lumiya m’a un peu déçu, surtout car la manière de combattre de Luke n’a pas évolué d’un centimètre depuis 20 ans, c’est normal qu’on arrive à le battre. A l’age équivalent de 40 ans et plus, il aurait gagner en maturité ce qui lui aurait permis de faire évoluer sa technique de combat. Aussi comme il est sensé être le numéro 1, il devrait imposer sa technique de combat à ses adversaires au lieu d’entrer bêtement dans le jeu de son opposant. Tous les grands sportifs lui diront que pour gagner, il faut imposer son jeu. Ce gain de maturité pourrait lui permettre de répondre vertement à Jacen au lieu de lui lancer des regards noirs. Pour contrer Jacen, m’a théorie est qu’il faut le dominer autant mentalement que physiquement, lui montrer qu’on ne redoute pas, qu’on sait bien plus que lui, dénoncer ses actions à hautes voix et surtout pas le lâcher, en bref lui montrer qu’on est le Maître et lui l’élève. Donc renverser la tendance actuelle (j’ai développer une belle idée qui pourrait contrer habilement ses manœuvres). Je ferme la parenthèse et dit que Luke est resté figé à comment il était à 25 ans alors que la guerre avec les Vong et son statut aurait du le faire mûrir et empêcher quiconque de lui marcher sur les pieds.

En conclusion, une bonne histoire qui je pense souffre un peu du syndrome Destiny’s Way après Traitor, c’est-à-dire abaissée dû au fait que le livre précédent était différent et original. Paradoxalement, ce livre se rapproche plus aux films que les deux premiers tomes avec des combats et une bataille finale qui manquait cruellement dans Bloodlines et Betrayal. La saga Legacy of the Force continue plus noire que jamais et on n’a qu’un hâte c’est de voir comment se conclura la guerre entre nos différents héros. Skywalker contre Solo, Solo contre Solo, Skywalker contre Skywalker, l’idée est géniale et je le tire mon chapeau car cette idée ne me serait jamais venue à l’esprit. C’est l’Ultime Menace. Je félicite aussi ces auteurs américains qui arrivent à mettre les héros dans des situations impossibles qui nous donnent envie d’entrer dans les livres pour étriper les méchants et sauver les gentils. Ils sont dans la phase qu’ils maîtrisent le mieux, j’espère que la fin et le retour des gentils ne sera pas bâclé comme ils en ont souvent l’habitude.
Wes :
Terminé aussi et mon avis rejoint celui d'Olin :

assez déçu sutout parce que je n'apprécie pas tellement Denning (surtout après Dark Nest) mais aussi à cause du classicisme de l'histoire :

pour le syle de combat de Luke : très peu de commentaire surtout quand on sait que Luke est sensé se servir du Djem So, style nettement plus offensif que ce qu'll montre et que ses combats précédents auraient dû lui apprendre que son style n'est pas adapté à l'attente et la riposte puisqu'il se fait battre à chaque fois qu'il adopte cette méthode

la bataille finale est un grand plus, surtout en voyant jusqu'où Jacen est désormais prêt à aller

Ben et Jacen : la relation incompréhensible puisque dans Bloodlines Ben commençait à douter de son mentor etLuke envsageait de le séparer de Jacen e là bardaf, c'est le retour de l'ancienne.
Xarion :
C'était du bon ce Tempest. C'est vraiment le contraire total de Bloodlines niveau action, ça éclate de partout, la bataille finale est gigantesque, etc. Limite le contraste est tellement fort qu'on ferait presque une overdose d'action ^^

Et Jacen, ahah, il commence enfin à faire n'imp. Il est loin d'être parfait, il fait des erreurs, et surtout alors qu'il croit que contrairement à Anakin il n'embrassera pas le côté obscur par amour pour quelqu'un, ben il tombe en plein dans le panneau.

Bien bien, j'ai hâte de lire la suite !
Dark Judicar :
J'ai lu le tome tempête de LOTF il y'a quelques semaines et je dois dire que j'ai été assez déçu car il semblerait que les tomes rétrécissent à chaque avancée dans l'intrigue car le 1 était assez gros, le deux plus petit, et le trois je l'ai pas vu passer

L'autre fait, est aussi L'intrusion D'allana dans le combat aurra sing vs jacen, qui m'a fort déçu, car une gamine qui réussit à blesser gravement une chasseuse de jedi sans avoir peur, ça relève de l'inconscient.

Sinon l'histoire m'a assez plue, surtout que Jag est de retour Razz

Dans l'ensemble, ca m'a plu car le style d'écriture est bon même si on voit que Hapès dans le bouquin --"

J'ai bien aimé voir Ben à l'action contre son père, j'ai particulièrement apprécié ce passage
Darth Rancun :
Je viens de teminer le troisième tome,Tempête,en VF et je crois bien que je n'irais pas plus loin...

D'abord Luke Skywalker qui est gonflant et parano. Dans chaque phrase de Jacen il y voit une menace pour tous et n'importe quoi,Ben,sa famille,la république,les jedis. Heureusement que Mara est là pour réfléchir et prndre du recul sinon il aurait déapité son neveu des le premier chapitre du premier tome. Il c'est rien passer et Jacen est déjà résponsable de tous les maux de la galaxie... Le contexte politique qui me parait absurde, pas un n'est capable de trouver une autre solution que de faire la guerre. Les retours de personnages façons pochette surprise comme Alema,Lumiya et Aurra Sing. Mais que viens foutre Aurra Sing ici? Il existe des centaines de tuers/chasseurs de primes et paf:Aurra Sing. Trop fort le coup de "mon espéce a une longue durée de vie.

Les déscriptions des peuples de la galxie aussi. Tous les correlliens sont des clones de Han Solo par exemple. Les interrogations des personnages pas crédible pour un sou,je vois toujours pas pourquoi Jacen est attiré par le côté obscur car la seule chose qu'il fait c'est d'appliquer les lois sans faire de préférence pour qui que ce soit. Il n'y a pas besoin d'être un sith pour faire ça. Le seul truc qui m'a plu c'était l'histoire de Boba Fett dans le second tome. L'auteur est vraiment fan du personnage et des mandaloriens ça ce sent mais plutôt que de trouver une raison débile pour l'inclure dans cette séquence elle aurait mieux fait de faire une série sur le perso. En lisant les trois premiers tôme je me suis dit qu'en faisant quelque changement tous ceci aurait pu tenir dans un seul vu comment l'histoire avance. Tome un:correlliens veut indépendance militaire,république veut pas,Luke peur pour Ben à cause de Jacen,Jacen ne comprends pas pourquoi Luke ne voit pas qu'il faut agir avant que ce soit trop tard. Tome trois:toujours pareil...

Si Robert Savatore était parmi les auteurs j'aurais continué à suivre en espérant qu'il nous fasse le même coup que dans Vecteur Prime mais non. Dans le star wars magazines ils diasaient qu'il se passerait des trucs incroyables qui changeraient à jamais nôtre vision de star wars eh ben j'attends toujours. Je retourne aux comics KOTOR et la trilogie de Darth Bane moi.

Mais je serais ravi d'avoir ton avis car c'est peut-être moi qui ai rien compris...
Kit_Fisto :
J'ai bien aimé cette 3ème partie de LOTF ...surtout la dernière partie avec un duel sabrelaser/shoto (Luke) vs fouet laser (Lumiya)....
On aurait pû se passer de Aurra Sing qui aurait pû finir sa vie à croupir dans les geôlesoù elle était en période Clone Wars/Empire
H@n :
Et hop, tome 3 avalé.
Moins bien que le précédent je trouve. Le 1 et 2 sont pour moi au même niveau, même si celui là est encore très agréable à lire.
Je trouve la decision de Jacen de tirer sur le faucon Millénium assez surprenante, et j'ai hâte de voir les retrouvailles des parents avec leur fils. Je commence dès aujourd'hui le quatrième volet, aussi impatient que lorsque j'avais lu la trilogie de Thrawn ! Very Happy
Minos :
Autant les deux premiers tomes m’avaient parus inégaux, surtout
intéressants pour leurs développements et personnages secondaires,
autant « Tempête » me donne enfin une bonne impression. Le ton y est
beaucoup plus juste que dans les deux opus précédents, ça tient bien la
route, et l’intrigue générale comme les persos principaux sont plutôt
bien rendus, y compris Jacen et ses sentiments arrivés à ce stade, à ma
grande – et heureuse – surprise.
J’ose espérer que « Exil » sera dans la même veine…
Avis/critiques de l'ancien forum concernant Exile :

Jacen Solo :
Bon, voilà mes remarques sur le bouquin :

* Il y a beaucoup de personnages. Enormément. Plus encore qu'Etoile après Etoile qui est le bouquin où il y a le plus de personnages qui me revienne à l'esprit. Notamment beaucoup de personnages déjà connus.
* Le bouquin m'a beaucoup fait penser à Bloodlines. Notamment à cause de la fin d'Exile, qui fait écho à la quasi-fin de Bloodlines, et par la noirceur de certains passages. Et puis, comme il y a finalement assez peu d'évènements extra-Hapiens dans Tempest, tout le reste reprend là où on l'avait laissé à la fin de Bloodlines.
* L'humour, très présent dans le début du bouquin, s'estompe petit à petit, à moins qu'il se laisse tout simplement dominer par les aspects sombres du bouquin, ou que je n'ai su le déceler.
* Jacen et Lumiya, qui sont pourtant au centre d'à peu près tout, sont loin d'être les personnages les plus présents. Ben, quasi-absent du début du bouquin, est le personnage principal de la deuxième partie du bouquin.
* De nombreux va-et-vients entre les divers lieux de l'action, notamment l'axe Coruscant-Corellia.
* Je pense que c'est l'un des bouquins SW qui établit le plus de liens ou de références avec le reste de l'UE. En le lisant, je n'ai pu m'empêcher de me rappeler des scènes en provenance de pas moins d'une vingtaine de bouquins. Peut-être même plus, je ne sais. Bon, évidemment, les principaux du NOJ, les Dark Nest et les LotF, mais pas seulement (voir les remarques du type "[Rappel de Nom du bouquin]" ou "[cf Nom du bouquin]" disséminées dans mes résumés).

* Je trouve ce qui arrive à Ben particulièrement osé... ainsi que le dernier chapitre. Mais pour l'intérêt de l'histoire... Je trouve qu'il s'agit d'excellentes idées pour Ben. Pour la toute fin également. Mais pour le reste du dernier chapitre, j'émets des réserves...
* A plusieurs reprises, tous les personnages ou presque sont réunis au même endroit, pour une confrontation... Qui s'interrompt soudain, voire qui n'a pas lieu. Je trouve ça un peu dommage, mais bon...
* Je trouve qu'il y a un bon équilibre entre les parties d'action, de discussion, et les parties plus introspectives.

Que dire de plus, si ce n'est que j'ai adoré le bouquin ?
Moi-même :
Bon, fini Exile... autant le dire direct, je suis déçu. Globalement sympa à lire, mais rien d'extraordinaire non plus.

Le contexte galactique déjà. Ca n'avance pas. Le seul point poisitif est le fait que Bothawui et Commenor rejoignent Corellia, ça leur donne un peu plus de poids. Corellia n'est plus toute seule dans son coin. Et pourtant, je trouve cet élément assez mal exploité, enfin pas assez. Parce qu'à part montrer les machinations de Lumiya, ça n'apporte pas grand chose.

Les persos... Jacen pour commencer. Finalement assez peu présent. Bon, peut être un peu plus que dans Tempest, c'est vrai. Mais globalement, encore une fois, assez peu d'évolution. Pas nécessairement moins bon qu'avant, mais il stagne quoi. Là où on est en droit d'attendre quelque chose de fort, rien. Un des rares passages vraiment bien est le premier chapitre, avec le capitaine Lavint. Par la suite, assez peu exploité, ou alors toujours en élément périphérique de l'action. La fin quant à elle... bah perso j'accroche pas du tout. Il veut tuer ses parents ? Et alors ? Il l'a déjà envisagé dans Tempest, ce n'est pas neuf. Du coup, ce pseudo-cliffhanger me laisse de marbre. En plus, on avait déjà eu droit à une fin dans la même veine avec Bloodlines. Si à l'époque ça marchait bien, je trouve qu'ici ça fait redite. Pétard mouillé en somme.

Ben. Il est bon. Dans la continuité de ce qui a déjà été fait j'ai envie de dire. Quant à sa mission sur Ziost, plutôt sympa, mais encore une fois pas époustouflante. Je dirais qu'elle souffre encore une fois de l'effet pétard mouillé. Genre Ben va abandonner la gamine... soit, ça sert le perso donc ok. Tout ça pour que dès la page d'après il retourne la chercher. Bon perso j'aime autant parce que j'ai pas spécialement envie de la voir apprenti Sith. Pour une fois, ce genre de comportement à la Luke me fait plaisir. ^^ Mais bon, c'est pour dire qu'Allston crée un moment de tension qui retombe finalement à plat. Le pire c'est que c'est comme ça pendant presque tout le bouquin.

Luke... retombe dans sa torpeur habituelle. Après un Tempest où il se bougeait enfin... un peu. Mara est insignifiante, elle est la pour la déco. D'ailleurs c'est ennuyeux parce que si c'est elle qui meurt dans Sacrifrice, ça risque de gâcher le moment, ça va produire l'effet inverse, à savoir être content.

Han et Leia toujours fidèles à eux mêmes. Une Jaina un peu moins présente que dans Tempest j'ai l'impression, mais bien sympa. Et Jag aussi ! Son vrai come-back ! ^^ Par contre, virez moi cet abruti Zekk ! Mais quel boulet celui là...

Alema... marre de cette pouffiasse qui n'a rien dans le crâne mais qui survit à chaque fois ! Y'avait du lourd en perspective : tout un groupe de Jedi et Jag à sa poursuite, ils sont sur le point de la coincer, et paf, elle se barre. C'est nul. Encore une fois, Allston fait monter la tension pour que ça retombe à plat. Re-pétard mouillé.

J'ai beaucoup insisté sur les défauts, ça ne veut pas dire que je n'ai pas aimé ce livre. Mais je trouve que la situation fait du surplace, assez peu d'évolution. Après j'aurais du mal à dire que c'est tout pourri parce que : Wedge (très bon, comme d'hab, surtout le passage de son éviction des forces Corelliennes) ! Et Corran ! Et Booster ! Et Lando (capitaine du Looooooooooooooooooooooooove Commander ! XD) ! Allston a sû comme à son habitude ajouter sa touche d'humour personnelle. Et ça ça fait plaisir. Donc dans l'ensemble, sympathique, mais manque de souffle. J'espère que c'est en fait le calme avant la tempête que promet d'être Sacrifice. ^^
Oiki :
Après Bloodlines et Tempest, voici ma troisième critique d’un livre SW…Certes, cette fois-ci, j’arrive après tout le monde mais bon je ne l’ai pas eu tout de suite et j’ai mis un peu de temps pour le finir.

Avant de me lancer dans la critique d’Exile, je voudrais donner mon avis global sur les 4 premiers tomes : je trouve que l’idée principale est très bonne (peu de personnes auraient pu y penser et auraient voulu écrire cette histoire) mais malheureusement, ça ne tient qu’à moi, je trouve la manière dont cette brillante idée est développée est vraiment moyenne si pas mauvaise par moment.

Passons à Exile maintenant, il s’agit en gros d’un livre de transition c’est-à-dire qu’il doit recoller les principales histoires développées dans les 3 tomes précédents et les faire avancer jusqu’au début de Sacrifice qui est censé être le pivot de cette série. Cela donne un livre assez dense, en dent de scie où les grandes scènes flirtent avec des scènes d’une qualité nettement moindre, avec beaucoup de persos ce qui est à le fois un plus et un moins et je dois l’avouer un très beau chapitre final. Néanmoins, Exile reste un livre assez court (choix de l’auteur ou politique éditoriale ?) où de nombreuses scènes sont un peu expédiées sauf la partie avec Ben où le temps a été pris ce qui donne une des parties les plus intéressantes de ce livre. En conclusion, je raccrocherais mon impression de ce livre à celle de la série, c’est-à-dire qu’il y a de bonnes intentions mais qui sont presque immédiatement désamorcées, et qui auraient plutôt dû être développée dans un des deux tomes précédents.

Mes points forts d’Exile sont :
-Une très bonne caractérisation des personnages (sauf aux rares confrontations avec les méchants) qui fait plaisir car on retrouve tous nos héros comme on les a aimé ! Même le couple Luke-Mara est bien fait (c’est un fan qui vous parle) et (enfin ?) il y une allusion à leur lien dans la Force ce qui avait été souvent négligé dans le passé.

-Le trio Han-Leia-Lando est très bon, il n’y a pas de déséquilibre parmi ses 3 persos qui ont chacun un rôle propre que les deux autres ne peuvent pas faire. Leia est moins « sainte » et laisse son mari développer ses idées qui sont bonnes, Han retrouve son humour et un peu de son autorité, Lando est le gentleman un peu désoeuvré qui se lance dans l’aventure car ça lui manque. J’avoue avoir été choqué de le voir avec une canne (il n’est pas tellement plus vieux que Han) mais j’ai été rassuré…

-La partie avec Ben à la recherche de la mystérieuse amulette, même si le début m’a fait un peu pensé à mission impossible et j’ai été déçu que la datacarte ne s’autodétruise pas après que Ben l’ai lue. Dans cette partie, on voit que Ben est un Skywalker (pour preuve son meilleur copain est une unité R2) et même s’il est un grand fan de Jacen, il pense tout autant à sa mère lors de son infiltration dans le bâtiment où doit se trouver l’amulette. Je trouve cela assez touchant (surtout si ce que je redoute se vérifie) et je m’imagine Mara en train de lui donner les ficelles du métier. La mission est bien traitée et j’y ai cru…Cependant, je redoute un peu la suite car tuer quelqu’un ne semble pas être un problème (même s’il évite la chose) pour lui, mais surtout que le vaisseau avec lequel il quitte Ziost doit être piloté avec le CO et donc il pourrait y prendre un certain goût…

-Un très bon dernier chapitre qui malgré mes réserves m’a donné envie de connaître la suite. Jacen ne doit plus tergiverser s’il veut que ses désirs deviennent des réalités, et je trouve qu’on a vu un Luke qui pour une fois était à la hauteur dans sa confrontation avec Lumiya, même si le fait qu’il ne sente aucune haine chez son adversaire m’a intrigué mais je suppose que cela reste possible.

Maintenant, passons aux choses plus marrantes qu’attendent les lecteurs de cette critique : mes mauvais points !!

-D’abord l’histoire de la datacarte de Lumiya bien cachée que Luke et Mara découvrent, le tout est bien mené et l’on croit qu’on a affaire a quelque chose d’important, seulement dès le décryptage on apprend que c’est un leurre et donc on sait que quoiqu’ils fassent par la suite, ça ne va ni gêner Jacen ni son nouveau Maître. Surtout que ça m’a donné l’impression de tomber du ciel et qu’il aurait été bien de voir une scène où Lumiya se réjouis que son piège ait marché. De plus, vu que l’info trouvée sur la datacarte mène à une conversation avec Jacen, il aurait bien de la voir totalement ou en partie du point de vue de Luke, et non de celui de Jacen, pour voir si Luke tombait bien dans le panneau. Enfin, vu que cela concerne Nelani Dinn, cela aurait été bien de lancé cette piste dans un tome précédent ce qui aurait pu lancer Mara sur une enquête indépendante quitte à donner quelles sueurs froides aux méchants.

-Le fait que les parents de Ben ne fassent rien pour retrouver un gamin de presque 14 ans qui vient de fuguer et qui est leur fils. Non, y a un appel à Jacen et puis c’est tout. Ils se contentent de le sentir dans la Force et même à un moment ils ne le sentent plus. J’admets qu’ils ont des responsabilités mais n’aurait-il pas été sage qu’un des deux, ou qu’un autre Jedi, parte à sa recherche… Surtout au moment où ils ne le sentent plus !

-Troisième point : la bataille de Corellia qui arrive au deux tiers du bouquin et qui dure à peine 1 chapitre. Je pense que cet évènement méritait mieux et qu’il aurait dû se dérouler plus tôt dans le livre (comme la bataille de Hoth dans ESB) et ça aurait permis de développer la situation politique jusqu’au final au lieu de passer par un résumé de deux pages qui ne fait pas génial…Surtout que plein de jours et quelques semaines se passent en quelques pages ce qui rend l’histoire un peu spéciale. Ceci avec l’histoire de la datacarte est l’exemple type d’une bonne idée, mais désarmorcée en quelque pages car il faut avancer, ce qui me donne a pensé que les 2 autres auteurs n’ont pas fait tout leur travail ou qu’il y avait trop à écrire, en tout cas ce livre mériterait d’être plus long !

-Ainsi il y a de nombreuses scènes qui servent quasi à rien avec le plus fameux exemple : la scène du Conseil Jedi après la libération de Corellia, où l’on commence à parler de Ben, on nous résume ce qu’il s’est passé, mais aucune décision est prise et on dévie sur les responsabilités Jedi vis-à-vis de leur famille…Mais rien n’est décidé et Ben est complètement oublié…Ce n’est pas tout à fait vrai, il est décidé de faire confiance à Leia tout à la fin… Je dis que cette scène n’a pas de raison d’être, ça ressemble un peu à dû remplissage et avec tout ce qu’il avait à dire, remplacer cette scène par une scène importante n’était pas du luxe.

-Enfin, la pire scène c’est l’évasion d’Alema du piège tendu par Leia, Corran, Jaina, Zekk, Jag, Han et Wedge, que des inconnus et bras cassé qui n’ont jamais sauvé la galaxie, en n’essuyant qu’un petit tir de blaster…Surtout qu’elle s’échappe de l’Aventurier Errant qui est après le Temple Jedi ou l’habitacle du Faucon, le territoire où elle devrait le moins se trouver en sécurité…Je trouve cela pathétique quasi parodique, mais qui me permet d’introduire ma plus forte critique vis-à-vis des 4 premiers tomes de cette série.

J'ouvre ici une parenthèse pour cette partie, qui ne concerne pas Exile en particulier, je vais être assez sévère et j’espère que les hautes instances du forum ne m’en tiendront pas rigueur…Cela ne correspond qu’à mon seul avis, je ne tiens absolument à vous l’imposer, seulement à vous le faire partager. Certaines personnes seront d’accord, d’autre pas, mon but n’est pas qu’on y adhère ou qu’on me descende en flamme…Simplement, c’est quelque chose que j’ai envi de dire depuis un petit temps.

Cette série étant, d’après ce que j’avais compris, la dernière grande aventure de Luke, Han et Leia, j’avais mis de grands espoirs et j’espérais enfin que Luke, qui est avec Anakin un pilier de Star Wars, soit enfin bien traité…Quelle ne fut donc pas ma déception en lisant ces 4 premiers tomes ! Je suis d’accord qu’étant devenu hyper puissant, il soit devenu un personnage difficile à manier et qu’on veuille lui diminuer ses pouvoirs, ce que par contre je n’accepte pas c’est qu’on fasse le chemin inverse avec Jacen et Lumiya qui eux ont le droit d’acquérir tous les pouvoirs et toute l’intelligence ! J’estime un peu de cohérence : si on diminue le pouvoir et l’intelligence de Luke, ce n’est pas pour doper ceux des méchants dans le but de leur rendre leur accession au pouvoir sans difficultés ! Certes, on peut dire que Lumiya s’est entraînée pendant 35-40 ans, mais on peut pas dire que Luke n’ait rien fait pendant cette période, et puis je rappelerais ce que tout athlète de haut niveau vous dira : l’entraînement n’a jamais remplacé la pratique ou alors a de très rares occasions pour des personnes extrêmement douées ce que n’est pas Lumiya…Pour Jacen, je serais moins sévère vu qu’il est de la famille et que son affrontement contre Luke n’a pas encore eut lieu. Tout cela pour vous dire que les méchants ont beaucoup trop faciles, ils ont tous les pouvoirs et toute l’intelligence. Toute la stupidité des gentils est caractérisé par Luke qui est rendu assez con, qui a perdu son instinct : c’est le type qui a découvert qu’il y avait encore du bien en Vador alors que ni Palpatine, ni Yoda, ni Obi-Wan, ni Vadot lui-même ne l’avait perçu et qui est pas capable de déceler qu’il y a du mal dans Jacen et qu’il faudrait à la limité le contrer, au moins prendre certaines mesures. De plus ce ne sont pas les preuves qui manquent : il emprisonne des innocents, il veut abattre un vaisseau civil, il se referme dans la Force, il fait de son fils de 13 ans un assassin, et organise un piège avec Lumiya…Pour moi, ça serait suffisant pour avoir une conversation très sérieuse avec celui que je considère comme mon fils spirituel, et surtout avec lui…Mais non rien, il lui lance un petit regard noir et tous les doutes s’envolent à cause d’une datacarte qui arrive bien trop tard.
Tout cela pour dire qu’il aurait été beaucoup plus intéressant de faire l’ascension des méchants beaucoup plus difficile, telle une partie d’échec où le sort est incertain et où tour à tour chacun des deux camps prennent l’avantage pour finir que Jacen et sa copine réussisse de peu dans leur entreprise. Je sais, vous allez me dire c’est le début, attend après Sacrifice, c’est à ce moment là que ça va être bien. Je suis désolé, pourquoi attendre 4 livres et plus de 1200 pages pour arriver à un moment où ça doit être bien…Pourquoi ne pas commencer tout de suite et de mener un rythme d’enfer jusqu’au tome 9, au lieu de vraiment commencer les choses importantes au tome 5. Surtout que nous sommes à une époque où l’on arrive à faire des séries tv ou des films qui sont tendues du début jusqu’à la fin…Pourquoi devoir passé par le vieux schéma, au début les méchants gagnent jusqu’à un point critique, ils réagissent et dans les dernières dix minutes ils se lâchent vraiment ! Structure qui a été exploité dans le njo et dans de nombreuses autres œuvres de fictions et qui une fois de plus est utilisé ici. Je persiste à dire que cette construction narrative, très en vogue à un certain moment, est révolue aujourd’hui…Que les choses soient clairs, je ne veux pas que les gentils gagnent tout de suite en 5 minutes, ce que je veux c’est un juste équilibre entre le bien et le mal ce qui n’est absolument pas respecté là. Jacen, Lumiya et Alema ont le droit de tout faire, et Luke doit rester là à les contempler, trop stupide pour les applaudir ! Je rappelle à ces chers auteurs qu’il n’est pas naïf mais bien idéaliste, ce qui sont deux concepts différents.
Pour finir, je m’imagine un lecteur qui n’a jamais entendu parler de Star Wars et qui ouvre Legacy, il doit se demander vu la prestation de Luke comment un tel imbécile et un tel incapable est chef des Jedi et qu’il lui sera impossible de retourner la situation à moins d’un énorme miracle…Ainsi, je ne suis pas loin de rejoindre le groupe de ceux qui détestent Luke Skywalker, car le Luke Skywalker qu’on me propose n’est pas celui que j’ai appris à aimé dans la trilogie.

Fin de la parenthèse, en conclusion je dirais que c’est un livre de transition à l’histoire inégale que le périple de Ben, le dernier chapitre arrive tout juste à sauver et le retour d’une bonne caractérisation arrive à peine à sauver.
Pour ceux qui se demanderaient pourquoi après une telle critique, je continue à acheter et lire ces livres, je leur répondrais qu’il existe deux concepts intéressants qui sont la curiosité (je veux savoir comment cela va se finir) et l’espoir (j’espère que les choses vont s’améliorer au prochain livre). J’attends donc Sacrifice afin de voir s’il est si grandiose qu’il y parait et si je gagne mon pari ou pas !
JackoSGC :
Bon, je viens de lire Exile (satanés concourts.. Mad ), et franchement, contrairement à Jacen, je le mettrais pas dans mon top 3, même si c'est un bon livre star wars... d'abord, j'ai trouvé qu'il y a certains passages un peu longs (je les ai plus en tête, mais bon) et y'a un défaut qui me gêne dans l'histoire : Le fait que Leia passe par Luke pour qu'il "dissuade" Jacen d'accepter l'Aventurier Errant dans l'Exclusion Zone, tout ça pour qu'il l'accepte... scratch je trouve ça un peu léger : au nom de quoi Jacen accepte ? Juste pour contrarier Luke ? C'est pas un peu gamin comme réaction ?!?

Sinon, j'ai bien aimé la fin, parce que je suis impatient que les relations entre les personnages évoluent, j'attent que ça depuis un moment, et voir Luke, Mara, Leia, Han ne pas se rendre compte de la gravité de la situation pour Jacen (et le danger de le laisser influencer Ben), ça commençait à magacer, et c'est sûrement ce qui a gaché un peu ma lecture...

La mission de Ben, tant qu'il se demande si ce qu'il fait est juste, j'adore, sinon, le début, c'est bof.... Et quand il se demande s'il vat manger la petite cheers superbement terrifiant cheers

Bon, j'étais sévère, mais c'est parce qu'avec tout ce qui est Legacy, je suis exigeant.... Mais ça reste un livre avec d'exellents passages !!
H@n :
Tome 4 terminé !
Au même niveau que le trois, j'ai eu un peu plus de mal à me retrouver dans l'ambiance Loft, mais bon la fin sous-entend bien le fait que Sacrifice va être très important.
Je commence donc ce soir, avec l'arrivée de DeathTroopers dans les prochains jours !! Very Happy
Kit_Fisto :
- Critique de L’Héritage de la Force tome 4 : Exil de Aaron Allston

Un livre plutôt bon dans l’ensemble même si on ne peut s’empêcher de voir les similitudes du conflit entre l’Alliance Galactique et la Confédération Corellienne avec l’Ancienne République et la Confédération des Systèmes indépendants durant la Guerre des clones avec les manipulations d’un Sith dans l’ombre. A se demander si, dans l’Univers Etendu Star Wars, on apprend des erreurs du passé.

L’Histoire reste bien ficelée et sans doute l’une des meilleures depuis le début de la saga l’Héritage de la Force : batailles, duel au sabre laser, politiques et manipulations…Tout ce qu’il faut pour faire une bonne histoire de l’UE Star Wars.
Dernière modification par Jaweco le 26 août 2010, 19:14, modifié 1 fois.
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight
Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Legacy of the Force (L'Héritage de la Force)

Message par Jaweco »

Avis/critiques de l'ancien forum concernant Sacrifice :

Oiki :
Voilà, je viens de terminer de lire Sacrifice…Le méchant va pouvoir livrer sa critique, mais je vais la faire en deux parties : la première qui parlera exclusivement du livre (afin de respecter le travail de l’auteur) et la deuxième qui sera en quelque sorte mon avis. Ainsi au lieu d’être bête et méchant, je tenterais de vous prouver que je sais être méchant mais un peu de subtilité.

Par où commencer, difficile à dire, les impressions générales peut-être déjà…suite au médiocre Tempest, et au trop moyen Exile, Sacrifice joue une autre catégorie et je ne suis pas loin de penser que pour l’instant c’est le meilleur livre de cette série, avant peut-être d’être remplacé par le dernier livre où tout revient dans l’ordre…D’ailleurs, je ne sais pas si c’est dû seulement à l’histoire, ou à l’auteur, je pense que c’est un mélange des deux car je doute que Denning ou Allston aurait pu écrire un livre pareil.
C’est un livre qui vous vraiment à la gorge, qui vous en met plein la figure et dont la complexité de chaque scène est redoutable. C’est une histoire noire où la mort est omniprésente, où l’on en parle et la traite aussi librement que c’était totalement normal…Or pour les personnages principaux, c’est normal. D’ailleurs à une exception prêt, tous les personnages sont ambiguë, dans chacun on trouve des actions qu’on approuve et qu’on condamne, la balance est différente chez chacun des personnages mais bien présente, d’ailleurs à certain moment les méchants sont presque gentils, et les gentils commettent des actes dignes de criminels. C’est une spirale où il est très facile de s’y perdre et j’avoue qu’il a fallut tout mon recul pour y voir clair et comprendre chaque acte des personnage ; car il ne faut pas s’y tromper chaque acte a une raison bien précise, même si parfois ce n’est pas facile à comprendre. En un mot, c’est un livre pour adulte, car il faut une certaine maturité pour faire un jugement clair et lucide de la situation. Surtout que Traviss ne nous aide pas car dans chaque scène nous n’avons que l’avis du personnage et c’est au lecteur de se faire une idée, sa propre idée peut-être. Il y a plus d’action que dans Bloodlines, les combats de Mara sont inédits et très violents, et l’histoire se tient…C’est hyper réaliste dans la caractérisation des personnages, ça n’a rien à voir avec ce qu’on a pu lire au préalable.

Les personnages maintenant, je parlerais un peu plus de leurs actions dans cette partie.

Jacen tout d’abord pour saluer le Sith Darth Caedus que tout le monde semble apprécier à de rares exceptions prêt. D’abord un peu de légèreté, la scène finale où il s’autoproclame sith lorsqu’il met son casque sur la tête m’a bien fait marrer malgré sa gravité. Sinon, j’ai eu beaucoup de mal à voir qui il était, d’abord j’ai pensé que c’était un Vader bis, puis vu comment Mara s’acharnait sur lui et comment il mettait en place son règne c’était plutôt un Palpatine bis, au final c’est un mélange des deux il a le besoin de rétablir l’Ordre et la paix comme son papy, mais est aussi fin politicien que le Maître de son papy…Je voudrais ouvrir une parenthèse (un peu politique mais parfaitement dans le sujet), je pense que certain d’entre vous ne seront pas d’accord avec moi comme je ne suis pas d’accord avec eux (lucide) ; je pense que pour arriver à son but, Jacen n’a pas d’autre solution que de rétablir un autre "Empire" car tant qu’il n’aura pas fait cela, des gens luteront contre lui. Il va donc imposer une dictature, c’est sa destinée, je voudrais souligner aux sceptiques, qui pensent que ça n’est peut-être pas si mal (mieux que d’autres régimes), que la paix n’existe pas là où il y a une dictature.
Passons à son acolyte, Cha Niathal (je vous faits grâce de tous ses titres), dont l’auteur est arrivé à rendre différente de Jacen Solo car elle est croit encore au pouvoir de la démocratie malgré son arrivisme. Elle collabore avec Jacen tout en ne l’appréciant pas car il lui est utile…Et c’est réciproque. Ce qui me fait penser que lorsque les choses iront moins bien (car elles iront moins bien), ils vont bien s’amuser entre eux. Or comme Solo est plus puissant, je pense que l’avenir de la Mon Calamari est plus que limité, mais bon sait-on jamais, elle peut retourner vers Omas qu’elle a aidé à arrêté. J’attends voir comment elle va s’en sortir.
Il est temps de passer à Boba Fett (une pause), j’avoue que comme beaucoup de monde je ne connaissais pas grand-chose aux clones ni aux mandaloriens et je n’avais pas beaucoup d’estime pour lui (il reste toujours celui qui se fait envoyer bêtement dans le Sarlacc). Mais bon Traviss commence à me le faire apprécier et je suis d’accord avec Harra/Jacen (ça dépend du forum) qu’ils vont jouer un rôle dans le futur, surtout face à Jacen. Commençant à connaître Traviss, je sens que Boba Fett va donner quelques cheveux blancs au Sith. Car il faut bien avoué que ce personnage est le chouchou de l’auteur…Une preuve ? Il est parfait et il lui arrive que des choses de bien mais la résurection d’une femme alors que celle de Luke meurt avec certitude…Pour moins c’est un point négatif car fait revivre un proche de son héro et ne pas hésiter un personnage emblématique (qu’elle n’a pas créée et qui doit la rendre indifférente) n’est pas fait pour me plaire. Enfin, j’espère que nous retrouverons les mandalorien avant Revelation car ils ont l’art de mettre un certain piquant qui n’est pas pour me déplaire.
Ben maintenant, sujet extrêmement difficile, je l’ai détesté au début du livre surtout face à son père, puis ça a commencé à aller mieux jusqu’à être acceptable, mais bon il a encore un long chemin à faire pour remonter dans mon estime et j’ai un peu peur d’Inferno pour cela car sa caractérisation dans Tempest était horrible. Un élément pour le comprendre c’est que bien qu’il n’ait que 14 ans (un gosse donc), il faut le considérer comme un adulte et je rejoins là Xarion qui dit que ça devient irréel. C’est clair qu’il a plutôt l’air d’avoir 17-18 ans, mais comme ses parents l’on eut tard, il fallait trouver une période où il soit suffisamment vieux et ses parents ainsi que son oncle et sa tante toujours en état de mener le combat. Je pense que 17 ans aurait mieux convenu car ce qu’il fait est proprement choquant, peut-être la chose la plus choquante du livre…Il devient à 14 ans un snipper qui abat froidement un homme. Certes, tout est fait pour que sa victime, Gejjen, soit montrée comme la pire des personnes (à côté, Palpatine c’est un bébé dans un landau, en fin presque.) et qu’il veut éliminer Solo et Niathal car ils sont gênant tout en manipulant Omas. Reste que pour sans doute le futur héro de Star Wars pour les années qui suivent, c’est une énorme tâche noire dans son parcours. Ce qui me demande où se trouve vraiment, aujourd’hui, la moralité dans Star Wars, mais j’y reviendrais car ce qui me terrifie c’est qu’à la fin du livre on oublie presque qu’il a commit un acte si immoral. Sinon Lekauf (le fan de Vader) est mort, une bonne nouvelle vu que c’est lui qui persuade Ben de devenir un froid assassin (j’adore cette mentalité), et puis comme il semble plaire, c’est sa mort qui doit rapprocher Ben de sa mère dans la deuxième partie du livre. Par contre, la capitain Shevu, est lucide et est d’accord avec moi, jamais on aurait dû lui confier cette mission. Enfin, la partie émouvant du livre, c’est le rapprochement entre Ben et Mara surtout sachant la fin tragique. Ici, Ben prend son caractère de sa mère (je pense qu’il était inutile de lui faire commettre un meurtre) pour montrer cette ressemblance ; j’espère que dans les prochains livres on verrait une connexion avec son père pour montrer qu’il tien de ses deux parents et qu’ainsi il est un personnage à part. Un truc qui est moyen c’est qu’il pense à ses parents en terme de victimes qu’ils ont tués tous les deux, et donc que c’est censé justifier ses actions. C’est comme les commentaires de Mara qui semblent dire qu’avec des parents ainsi, c’était inéluctable qui devienne un tueur…Certes, on peut prendre ça de deux façons, soit c’est ce qu’elle pense vraiment, soit c’est un aveu qu’elle a échoué. Traviss ne donnant aucune piste, c’est au lecteur de choisir…
Mara maintenant, la figure clé de cette histoire, et un personnage tel qu’on ne l’a jamais vu : la Main de l’Empereur. J’avoue que j’ai eu du mal à m’habituer à cette version, et même si c’est mieux que de la voir ne rien faire ou presque, j’aurais tout de même qu’elle acquière un juste milieu, ça aura été peut-être plus efficace. Tout le monde se pâme devant sa caractérisation, cependant en temps que scientifique je ne peux que constater le résultat et il faut dire qu’il n’est pas brillant, Lumiya et Jacen sont toujours vivants. Donc typiquement la Main de l’Empereur qui ne sait pas tuer des gens sensibles à la Force. Cette une femme chargé de remord, qui veut réparer ses tords, donc elle se ferme de tout le monde et je trouve qu’elle devient arrogante (sentiment que je déteste) à tel point qu’elle se doit vers la fin que face à un trio Jacen/Lumiya/Alema elle n’aurait aucun problème de se les faire car plus on est de fous plus on rit…Certes, il ne faut pas partir perdante, mais pas arrogante non plus, ce qui me déçoit pour une professionnelle car je pense que la première chose qu’on apprend à un assassin professionnel c’est de ne jamais sous-estimer un adversaire. On voit le résultat…Cependant, je reste persuadé que tel Obi-Wan dans ANH, Jacen Solo ne pouvait perdre son combat car je suis optimiste et je pense que le fait d’avoir tuer Mara va forcer Ben à ne pas devenir comme son Maître. Certes, il risque de céder au côté obscur, mais je pense que à ce moment là il va se révéler comme Luke (je sais voeu pieu). Même si sa mort est quand même une victoire, d’un certain point de vue, j’aurais préféré la voir revenir vivante et faire la paix avec son mari. Dernier point, Mara utilisait-elle le CO en tant que Main de l’Empereur ? Zahn dit que non, Traviss dit que si…
Dernier, Luke c’est vraiment le moins gâté de tous car en plus de ne rien comprendre et de ne quasi rien faire, il devient irascible…Certes c’est à propos de son fils, mais quand même, il y a des limites, il est pas censé représenté le calme et la maîtrise ? Aussi, en plus que son fils ne l’aime pas, sa femme lui en veut et ne lui fait plus confiance. Tout cela à cause de sa main tendant à la fin d’Exile et qui a des répercussions dans tout le livre jusqu’à la fin où il tue Lumiya en lui tendant la main (donc Darth Vile, ça compte !). A la fin de Sacrifice Luke est vraiment au plus bas : sa femme est morte alors qu’ils n’étaient pas en train bon terme, son fils ne semble pas trop le respecter et va faire sa vendetta seul, il commet un acte atroce mais presque inutile, en un mot il n’a plus rien…Je pense voir où veulent en venir les créateurs de cette histoire en disant que Lotf bouclera la boucle, comme Luke a sauvé son père, je pense que Ben sauvera le sien. En bref, Luke dans Sacrifice a tout perdu et Jacen a tout gagné, et seul Ben peut rétablir l’équilibre…Donc la situation de Luke ne peut que s’améliorer (s’il ne se suicide pas avant, ce à quoi j’aurais pensé dans son cas) et celle de Jacen qu’empirer. Ca laisse une deuxième partie de série qui peut être intéressante.
Quelques points encore, nombreuses actions sont justifiées par le fait qu’ils son en guerre, or il est très difficile d’y croire quand on ne la vois pas. Sinon, Kyle Katarn n’a jamais eu autant de réplique dans un livre (Den…) et Kyp est devenu mon Jedi préféré (j’y crois pas) car c’est le seul qui semble avoir la tête sur les épaules, mais bon on l’écoute pas…
Voilà ma critique !

Mon avis va être clair : je n’ai pas aimé, tout que je n’aime cette série. Je suis conscient qu’il s’agit d’une histoire pas si mauvaise que ça (enfin, ça dépend de l’auteur) mais pour l’instant je n’aime. Comme je ne ferme jamais mon avis, il se peut que je finisse par apprécier après coup, je laisse la porte ouverte, mais j’avoue que pour le moment j’aurais voulu lire une toute autre histoire. Pourquoi je n’aime pas ? Pour sa tristesse et sa noirceur. D'ailleurs, c'est le livre le plus noir que j'ai jamais lu...
Je suis triste car Mara Jade Skywalker, le personnage qui m’a convaincu d’apprendre à connaître à l’UE et que j’ai adoré, est morte. Certes sa mort n’est pas inutile, mais j’aurais bien voulu la voir voir Ben en tant que Jedi. Certes, maintenant, elle est en phase de devenir une héroïne emblématique de l’UE, mais j’avoue que je m’en serais bien passé. Je suis triste car elle quitte son mari sans lui avoir fait ses adieux, simplement en lui laissant un morceau de papier…J’aurais voulu une scène calme, où ils retrouvent un moment leur amour et leur complicité avant qu’elle ne parte pour accomplir son destin. Enfin, je suis triste car perssonne se doute que Jacen est le méchant (sauf Ben qui doit avoir une très vague idée), or je m’attendais afin d’encourager l’espoir que grâce à son lien dans la Force avec Luke (lien censé être exceptionnel mais qui a été oublié) ou alors qu’elle ait assuré ses arrières en enregistrant un message au cas où elle ne revenait pas et qu’elle l’aurait confié à un ami comme Karrde. Ca aurait été logique de la part d’un professionnel, seulement son arrogance fait qu’elle se croit capable de tout réussir seul, elle aurait dû accepter l’aide de Kyp…
Noirceur car d’abord il n’y a pas d’espoir (sauf un minuscule avec Ben) et qu’il n’y a plus de moralité (tout le monde veut tuer tout le monde, Ben devient un snipper, et on doit trouver ça normal car il s’agit de la famille Skywalker ou Solo et qu’ils en ont déjà tué). Traviss a une banalisation de la mort et de tout ce qui l’entoure qui m’est insupportable, surtout que logiquement le comportement face à la mort doit différencier le gentil du méchant. Or, là (à part un peu Ben), on ne voit pas la différence…Pour quelqu’un qui ne connaît pas Star Wars, ça doit être très perturbant de ne pas savoir clairement qui les gentils et les méchants. Je sais que cette amoralité est réaliste, certain vont adorer, et je ne suis pas contre dans le principe, mais je trouve que ça ne va pas du tout avec l’esprit Star Wars des films ou quelque soit les épisodes, le bien et le mal sont clairement définis. Pour moi ça ressemble à du Star Wars, ça à l’odeur de Star Wars, ça goûte du Star Wars mais finalement ce n’en est absolument pas…

En bref, c’est un très bon livre que je n’aime pas car je n’y retrouve pas ce que j’aimé dans Star Wars et son UE.

Je tiens à préciser que ces opinions n’engagent que moi, c’est ma vision des choses et au contraire de Jacen je ne forcerais jamais quelqu’un à avoir la même opinion que moi. Il me semble cependant que j’ai été juste et lucide…
Wes :
Je viens de le terminer et mon avis risque d'être à l'opposé de celui de Jaweco et probablement de Jacen lui-même quand il nous fera son commentaire.

Je n'arrive pas à apprécier cette série tellement les personnages me semble fade ou du réchauffer à l'exception notable de Boba Fett mais les Mandaloriens n'étant pas mon premier centre d'intérêt Star Wars, cela ne permet pas d'apprécier.

Ce livre est certes bien écrit mais je ne l'ai pas aimé. Ma critique principale : je n'ai guère été surpris par les événements de Sacrifice sauf ceux concernant les Mandaloriens et la mort de Lumiya qui se sacrifie pour détourner l'attention de Luke de Jacen.

Pour le reste cela a confirmé mon intuition sauf pour la mise en forme mais à partir du moment où l'on devine la ligne global d'un livre, cela fait perdre pas mal de plaisir.

Pour les personnages :

Mara, le personnage principal. Elle est à un horizon de la Mara de Zahn : Karen la dépeint en guerrière mais elle n'est pas que ça : où est passé l'ancien agent de l'Empereur, capable de rester sur ses gardes. Ok elle fait référence à son passé mais elle n'y prend qu'une partie. Et elle reste aveugle sur Jacen jusqu'au moment où Ben lui révèle la discussion entre Jacen et Lumiya : alors elle comprends ce qu'il en est réellement. Or en tant que Main, elle a quand même une sérieuse formation pour voir à travers les masques et le jeu que Jacen joue aurait déjà dû lui sauter aux yeux et cesser de le défendre, au lieu d'attendre que son fils le lui apporte sur un plateau d'argent. Et elle se montre arrogante, voulant chasser Lumiya seul, tout en devant se douter qu'Alema Rar reste sa complice et après la révélation de Ben, que Jacen travaille avec elle et est probablement son apprenti (ça doit sauter aux yeux facilement, un Jedi ne pouvant pas faire confiance à un Sith qui s'est révélé à lui autrement). Son arrogance alors que Karrde la décrivait comme pragmatique l'amène à poursuivre un adversaire dont elle connaît la valeur ( elle a déjà affronté Lumiya par le passé) qui risque de se retrouver aidé par un apprenti de la puissance de Jacen et un assasin comme Alema, c'est plus du suicide que réaliste. Enfin dans son combat final sur Kavan avec Jacen (tiens encore un remake de l'Episode III) où à l'isntar d'Obi-wan, elle a mis Jacen à sa merci, elle commet l'erreur fatal d'oublier une règle fondamentale des Sith : la lacheté est une de leur arme favorite et les Sith se battant à la loyal comme Sion, Maul et Vader sont l'exception qui confirme la règle. Un Sith blessé est beaucoup plus dangereux qu'un Sith en parfait état de combat car il peut dissimulé son arme secrète ou pire jouer un jeu. Ses talents de Main de l'Empereur auraient dû l'éveiller à la menace mais non, Jacen l'abat avec uen arme empoisonnée. Ensuite comment se fait-il qu'elle n'a pas disparu, ça me paraît étrange que l'on puisse avoir la volonté de ne pas faire un avec la Force.

Lumiya : pareille à elle-même surtout lorsqu'elle parle avec Alema mais elle m'étonne sur un point : elle n'était toujours pas parvenue à deviner le lien Jacen -Tenel Ka et Allana alors que pourtant, une fois encore, elle avait reçu un entraînement pour, même si là ça ne sautait pas aux yeux. Enfin sa mort face à Luke est encore un remake mais de l'Episode VI et du Dark Empire où Vader puis Palpatine provoque Luke au sujet de Leia avec les résultats facilement prévisibles que ça a : Luke passe temporairement du Côté Obscur ce qui lui permet d'écraser rapidement son adversaire. La grande différence, c'est que totalement aveuglé par la colère, cette fois, Luke n'épargne pas son ennemie désarmée afin de le faire prisonnier. Mais bon Lumiya voulait se sacrifier pour détourner Luke de Jacen mais manque de bol, Luke comprends son erreur en face des preuves.

Luke : la naïveté a finalement payé le prix fort et on peut espérer qu'il va enfin s'assagir et se comporter comme un Grand Maître Jedi même s'il est totalement déchiré, ce qui est compréhensible. Enfin ses yeux commencent à s'ouvrir (ce n'est pas trop tôt).

Ben : avec Lumiya, c'est le seul personnage dont je m'attache un peu dans cette série qui fait preuve d'une maturité à tout épreuve pour son âge tout en développant ses sentiments lorsqu'il comprend les horreurs que Jacen lui fait commettre malgré le fait que Gejjen soit une immense fripouille cela fait toujours un choc pour un adolescent de tuer quelqu'un et lorsqu'il découvre la vérité à son égard. Mais je me demande comment il réagira lorsqu'il découvrira que Jacen a tué sa mère.

Jacen : je n'ai jamais aimé ce personnage et cela ne sera probablement jamais le cas. Pour reprendre Mara :

"You're... as vile as he was.
- Who ?
- Palpatine "

Pas tout à fait d'accord, il m'a un moment fait penser à Palpatine mais une fois encore, il n'en n'est qu'une pâle copie en réfléchissant un peu. Alors que Palpatine a su dissimuler son jeu jusqu'au moment final, lui le évèle beaucoup trop tôt : ses plans ne sont absolument pas mûrs mais il les met action. Certe il est admiré mais même ses alliés commencent à douter de lui, ce que jamais Palpatine n'avait laissé transparaître. Bref encore une fois un personnage phare mais qui n'est qu'une pâle copie de son prédécesseur.

Pour Boba et les Mandalo, vu le peu d'intérêt qu'ils éveillent pour moi, je ne ferai pas de commentaire

Bref je n'ai guère aimé le livre déjà parce que je n'ai rien découvert de surprenant dedans et surtout vu la faiblesse des personnages à de trop rares exceptions près. Alors qu'au début je commençais à reprendre espoir d'avoir enfin un bon livre dans cette série, avec du recul, j'ai encore été déçu.

Tout en restant au-dessus du lot comme Bloodlines, Sacrifice ne comptera pas parmi mes livres préférés.
Moi-même :
Ouais bon, ma critique ma critique, ça va être compromis. Je vais vraiment pas avoir le temps, et ce jusqu'à la fin des grandes vacances, voire après. D'ici là j'aurais oublié ce que j'avais prévu de dire, donc ça tombe à l'eau. M'enfin bon, si y'a une chose à retenir, c'est que : TRAVISS RUUUUULES, TRAVISS POWAAAAAAA, TRAVISS ROOOOOOCKS ! De loin le meilleur LOTF jusqu'à maintenant. Excellent, génial, passionant, persos bien décrits (en particulier Mara, qui enfin quitte son rôle de potiche des tomes précédents, mais aussi Jacen, Ben, Boba...), intrigue générale bien ficelée (les évènements s'enchaînent bien, bonne fluidité)... Vala, c'est très condensé, mais globalement, tout est dit. J'aurais aimé développer ça comme j'aurais voulu, mais je vais être trop occupé pour ça. Wink
JackoSGC :
Je l'ai fini aussi, et c'est enfin ce qu'on attendait depuis un roman et demi (le demi, c'est le début du roman : je trouve qu'il y a un petit creu à un moment), et dès que ça se précipite(quand Ben entend Jacen parler à Lumiya), c'est GE-NIAL ! Et puis avec Boba, Traviss assure !!!!

Un des meilleurs Lotf avec Bloodlines !!!!!!!!!

Vivement la suite, j'atend la réaction de Luke face à la mort de Mara, et sa découverte de l'identité du tueur ! Jacen va passer un mauvais quart d'heure, c'est moi qui vous le dis !
PS : j'adore l'explication du sacrifice : j'aivais peur d'un retournement foireux ou on nous expliquerais que Jacen tenait vraiment à Mara, et j'avais tord de douter de Super Karen...
H@n :
Et hop! Tome 5, Sacrifice

Je connaissais déjà l'issue de ce roman et la mort de Mara mais ça fait quand même un petit choc. J'ai encore plus hâte de connaître la fin de toute cette histoire, qui s'annonce peut être comme la meilleure série que j'ai lu Smile .

Ce qui est moins bien dans ce tome est la non-présence de Han et de Leia, je trouve que ça fait un manque par rapport à Exil par exemple, mais j'espère qu'on les verra plus par la suite.
Mich :
Bon j'ai fini Sacrifice et voilà ce que j'en pense
S'il y a des trucs déjà discutés avant, je m'en excuse je ne préfère pas trop lire pour éviter d'être trop spoilié.
Déjà que je sais qui tue qui et qui devient quoi, alors mon intérêt pour cette série s'est amoindri.
Bref
C'est au bout du 5ème tome qu'il y a vraiment beaucoup d'action avec 2 duels.
J'ai peur que ça retombe à plat et que ça rebouge qu'au n°9 :neutre:
Jacen devient un vrai Sith mais "pas aussi con que son grand-père" comme il le dit sauf qu'il est bien plus con que son grand-père car il chute pour les mêmes raisons mais il a moins d'excuses vu qu'il est sensé avoir étudié tous les courants concernant la Force (sauf le côté obscur d'accord). Bref, le fait que ce soit Jacen la nouvelle terreur du quartier me gonfle mais bon passons, c'est pas moi qui décide.
La mort de Mara est ma foi pas mal décrite même si j'aurai voulu qu'elle vive plus longtemps. Et là Luke et Ben pensent qu'elle ne fait pas "UN" avec la Force car elle aurait laissé des indices pour confondre son meurtrier.
Moi je pense et ce n'est que mon avis qu'elle ne fait pas UN car elle est morte lors d'un acte de vengeance e tde colère. Ce qui n'est pas très Jedi comme comportement.
Luke qui tue enfin Lumiya et boom encore un acte sous la colère.
Ces chapitres me plaisent bien car on voit que sous la colère on fait n'importe quoi alors que si il avait "essayé" d'être calme, la Force aurait pu lui indiqué qui est le vrai fautif. Miais j'avoue que Lumiya l'a bien poussé à bout. Bien joué de sa part.
Je crois savoir que pas mal de monde n'aime pas trop les parties concernant Fett.
Ayant beaucoup apprécié les romans RC et maintenant le IC, j'ai bien aimé ces passages en retrouvant quelques noms des temps passés. J'espère que ce ne sera pas juste un clin d'oeil et qu'on e napprendra un peu plus sur eux sur les prochains romans.
Pour résumé, j'ai bien aimé ce roman même si d'entrée de jeu, je n'aime pas que ce soit Jacen qui tombe dans le CO.
Reine Tenel :
Je suis d'accord avec toi jedi-mich sauf le fait que les mandaloriens sont limites considerés comme des dieux, mais bon dans Sacrifice il y a des beaux combats.
Seul point faible: dans ce livre Jaina est inutile alors qu'elle est sensée traquer Alema Rar avec Zekk et Jag (en plus les deux hommes sont absents du roman)
Kit_Fisto :
Bouquin plutôt long à la détente qui ne vaut que par le paroxysme atteint vers les dernières pages. Karen Traviss nous ramène vers Boba Fett et les mandaloriens, je pense que cela aurait pû être intéressant mais dans un autre livre car là, on s'en moque !!!!! Tout ce qu'on veut ici c'est les fameux duels Mara/Jacen et Luke/Lumiya. MAis les duels sont ici assez vite expédié, Karen Traviss préfère tergiverser sur son sujet favori, les mandos!!!!
A noter en spoiler le must du livre :

La mort de Mara Jade Skywalker assassinée en traître et en lâche par son neveu Jacen "Darth Caedus" Solo et la mort de Lumiya par Luke qui croit avoir rendu justice sur la bonne personne

Bref un livre qui ne vaut d'être lu que pour sa fin, c'est bien triste mais bon, c'est comme ça
Darth Nihilus :
Moi je viens de finir le tome 5 : Sacrifice.
Dans l'ensemble c'est un bon livre, il faut dire qu'il est écrit par Karen Traviss ^^

L'histoire n'est pas mal malgré que les événement s'enchaîne très vite, personnellement je préféré les passages avec Boba Fett (c'est mon personnage préféré donc logique Razz )
Je trouve que Luke est un peu moue et qu'il n'est pas très en forme, il ne veut jamais voir la réalité en façe, mais bon après sa à peut être fait exprès pour la suite vue que dans Fate of the Jedi il va être exilé car on va lui mettre sur le dos la seconde insurrection corelienne .

Et je trouve également que la mort de Mara est trop simple pour un personnage d'une telle importance. Après ce n'est que mon avis.
Avis/critiques de l'ancien forum concernant Inferno :

Moi-même :
Sympathique petit bouquin. Petit car à peine plus de 280 pages, c'est limite insultant. Franchement je suis resté sur ma faim. Mais bon, ça ne l'empêche pas d'être plutôt bon... même si avec le recul que j'ai depuis ma lecture, mon enthousiasme à son sujet s'estompe un peu, surtout après la lecture de Fury, que je considère comme meilleur. Les personnages sont fidèles à eux mêmes, les bons comme les mauvais, ce n'est pas la question. Les évènements bons aussi, notamment l'occupation de l'Académie Jedi d'Ossus avec Jaina, les actes de Caedus sur Kashyyyk, la torture de Ben, l'excellent duel Caedus/Luke... on en apprend plus sur les fameux Sith cachés, encore que plus c'est vite dit, les infos sont limitées. Je n'ai pas de reproche majeur à faire d'après mes souvenirs, à part cette longueur ridicule. Par rapport au précédent Denning, Tempest, j'ai bien du mal à le situer... je le mettrai à peu près au même niveau. Bon niveau s'il en est d'ailleurs. tongue Donc : pas mal, mais j'attend plus que ça de la part de Denning pour le final que sera Invincible. Wink
Benson :
Inferno fini hier et toujours le même engouement pour la série, et je dirai même que plus ça va et plus je l'adore ! Mis à part quelques travers de notre chère Traviss je suis jusque là très satisfait de ce que j'ai lu Very Happy

Lowie, je peux te parler de mon sentiment jusqu'à la fin du tome 6 ou je suis arrêté pour le moment, mais il est d'après ce topic loin d'être unanimement partagé ^^

Comparé au NOJ, pour le moment je dirai que c'est globalement plus intéressant. L'histoire revient dans les cordes de Star Wars, c'est à dire les conflits entres les différents mondes et les Jedi contre les Sith, alors que le NOJ on était parti dans les YV et c'était assez particulier, même ennuyeux parfois.

Là tu auras à mon avis ton lot d'action, ca fourmille de grands évènements, dont de nombreuses batailles spatiales de très grande ampleur !

Par contre il faut pas avoir peur du changement, car LotF chamboule durablement l'UE à mon avis avec au moins autant d'impact, si ce n'est plus, que la série du NOJ. Y'a beaucoup de changements radicaux chez les personnages et dans leurs relations, et c'est très explosif !

Pour le moment j'adore Very Happy

Cap sur Fury !
H@n :
Fini Inferno. Je suis très enthousiaste. La série se poursuit vraiment bien, et cette suite le prouve. Le retour de Han et Leia , parce que ils étaient quand même totalement absent du dernier tome, fait du bien, et j'apprécie de plus en plus la noirceur de la série, avec un Caedus qui devient de plus en plus fou , un Luke que je croyais vraiment mort ! et un super dénouement ! Very Happy

Seul point noir, y'a vraiment un personnage qui ne sert à rien : j'ai nommé Alema Rar. Vraiment, c'est les seuls passages où je me suis pas mal ennuyé. Bon, quand est-ce que on la tue ? Very Happy
Quoi qu'il en soit, je m'attaque dès maintenant à Fury !!
Reine Tenel :
J'ai fini Inferno et je n'ai qu'un mot à dire c'est: choquant!!
Surtout quand cette pauvre Tionne se fait tirer dessus, connaissant Denning, j'ai pensée qu'elle allait y passer tout comme Kam
De plus Jaina a ENFIN un rôle important dans ce tome.
Kit_Fisto :
Lu Star Wars - L'Héritage de la Force : Tome 6 - Enfer (Inferno)

Un très bon tome qui atteint son paroxysme les duels respectifs Luke/Jacen et Leïa/Tahiri. Pour les Jedi, la provocation de la présence de Jacen aux obsèques de Mara est la goutte faisant déborder le vase. Luke cache bien son jeu pendant un temps quand à ses intentions sur son neveu.
De très bonnes scènes de batailles spatiales et au sabrelaser décrite.
Je regrette juste le peu d'importance que l'auteur décrit quand à la disparition de Kam Solusar et des blessures infligées à son épouse Tionne sur Ossus par les hommes envoyés par Jacen/Darth Caedus.
On se demande pourquoi L'Alliance Galactique ne fait rien pour renverser se despote qui les conduit au chaos. Tellement omnubilé par les opposants de la Confédération, les militaires et politiques ne font pas attention quand ils donnent la moitié du pouvoir à un Palpatine ou à un Vader en puissance
Mich :
Alors oui parfois il y a quelques mots qui manquent et une inversion entre Jacen et Jaina.
Mais j'ai connu pire.
Sinon le bouquin en lui même
Ben il a fallu attendre 6 tomes et demi pour que ça bouge enfin.
Heureusement que Del Rey va arrêter les histoires en 9 tomes après FOTJ car c'est vraiment trop long, d'accord on a le temps de mettre les choses en place mais bon quand-même, parfois on s'endort pendant la lecture.

Ce que j'en pense :

Jacen cause pas mal de dégâts. surtout chez ses amis, Kashyyyk prend cher.
J'espère que dans le tome suivant on reviendra sur le fait que Ben est quand-même un peu beaucoup responsable de la destruction de Kashyyyk et de tous les morts lors du bombardement et de la bataille spatiale.
Luke redevient vivant et il est sacrément fort.
Jacen a eu raison de craindre que ce soit Luke qui devienne un Sith.
On a aussi notre lot de perte de personnage secondaire dans l'Académie et Tionne ne sera plus aussi sexy qu'avant. LOL

En résumé, j'ai mis un temps fou à lire la première moitié alors que j'ai avalé la seconde.
Pourvu que le rythme ne baisse pas par la suite pour retomber dans du stand-bye dans le 7 jusqu'au n°9.
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight
Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Legacy of the Force (L'Héritage de la Force)

Message par Jaweco »

Avis/critiques de l'ancien forum concernant Fury :

Wes :
je poste en vitesse : je l'ai fini.

C'est effectivement un très bon livre mais qui garde malheureusement les défauts principaux de la série : difficile de savoir les sentiments des persnnages tant ils changent sans cesse de côté et ici, c'est encore plus accentué.

commencçons par les bons points : on reprend enfin des éléments des romans précédents en apprenant ce qu'ils deviennent, véritable point noir contre Denning.

Les personnages :

Luke : no comment mais il se met enfin en action.

Han et Leia : toujours pareils, un peu plus attachant lorsqu'ils apprennent qu'Allana est leur petite-fille

Jag Fel : Enorme, excellentissime. Quelqu'un d'extrêmement sensé, en témoigne les leçons qu'il donne à Jaina et surtout la façon dont il nous débarasse enfin et définitivement (sauf si on la clone, vision d'horreur) d'Alema Rar, personnage dont je n'ai toujours pas trouvé un seul intérêt (en apparence, White Eye est de mon avis, surtout avec la mission à Dician et l'holocron de Vectivus que, personnellement, je ne considère pas comme un Seigneur Sith). Maintenant que son honneur est restauré, il pourra probablement continuer sur sa voie pour devenir vraisemblablement Fel I (c'est une supposition).

Ben Skywalker : Encore un très bon personnage mais je crains qu'il n'en fasse trop : il n'a que 14 ans et de là à montrer une telle maturité, je trouve cela un peu exagéré : cela fait trop penser à un super Jedi.

Wedge et les Rogues : Allston est de retour et cela se sent ! Le grand Antilles est de retour, même s'il se bat contre ses anciens compagnons, il a réussi à en recruter du côté des Jedi.

Kam Solusar : ouf, il a survécu à la fin totalement ridicule (il est quand même le Maître d'Arme du NOJ) que Denning lui avait réservé dans Inferno

Les événements :

la Bataille de Centerpoint : totalement énorme comparé à celle des épisodes précédents, encore un excellent retour d'Allston qui avait manqué dans Exil bien que ces conséquence risque d'être dramatiques avec la destruction de la superarme

Les points Noirs

Syal : ben on n'échappe pas à la règle du changement de camp incompréhensible. Elle voit son escadron et son fiancé se faire tuer par Centerpoint et boum,... alors qu'elle couvrait le Seigneur Sith qui la décore, elle rejoint en un coup son père qu'en passant, elle a failli descendre dans Betrayal et puis bien qu'elle ait des regrets, elle se bat ensuite contre les rogue. Certes touchant mais la crédibilité du personnage en prend un sérieux coup...

Alema Rar : toujours aussi ridicule malgré la volonté d'en faire un adversaire digne de ce nom mais même en lui donnant des aptitudes de plus en plus abracadabrantes au point que l'on se demande pourquoi elle n'avait jamais fait montre d'un tel potentiel avant.enfin, on en est débarassé, c'est le point principal

Les Autres Sith : Bon, on verra comment il vont gérer la suite mais que les Jedi ne se demandent pas quelle était cette mystérieuse frégate qui bombarda l'astéroïde et poursuit la sphère de méditation avant que le "sublime" Legacy commence, ça me paraît très gros... Mais en apparence, à vouloir trop en faire, on finit par attirer des difficultés.

Les chefs d'état Corellien : à croire qu'en acceptant ce post signifie qu'il faille préparer son testament... Ils ne peuvent pas en laisser vivre un jusque la fin de la série, ça permettrait de s'y retrouver un peu mieux.

Kyle Katarn : totalement ridicule la façon dont Jacen le bat. De deux choses : soit Jacen est vraiment omnipotent (très très gros doutes...), capable de neutraliser n'importe lequel de ses adversaires mais alors je ne m'explique pas ses difficultés à anéantir les autres chevaliers en quelques secondes surtout comparé à un combattant du talent de Kyle ; soit Kyle est devenu un vrai débutant (mais bon, il a quand même su vaincre Jerec, Mohc, Desann, sans compter toutes ses autres missions...) et ça, je ne pourrais pas l'accepter de mon opinion de fan des Dark Forces et Jedi Knight. Certes leur but primaire n'était pas de vaincre Jacen mais quand même... Heureusement qu'il se rattrape par la suite

Darth Caedus : D'un côté on en fait le Sith ultra puissant, invincible, capable de ruses énormes mais ensuite il tombe comme un débutant dans tous les pièges que Luke et les Corelliens lui tendent. Certes, il s'en sort à chaque fois et devient de plus en plus enragé (anti non-humain, se prend pour grand-père). Reste qu'il faudrait faire une constante : soit on en fait le "digne" successeur de Palpatine en montrant tout son génie et on l'applique jusqu'au bout (ce qui peut justifier le point Katarn); soit il n'est qu'un Sith ordinaire et commet des erreurs comme chacun mais au vu des romans précédents, cette situation n'est plus tellement crédible, malgré que désormais, les gens savent ou se doutent de ce qu'il est vraiment.

Maintenant passons au réalisme du roman : la moindre des choses quand on fait un roman se basant sur la science, c'est de vérifier si ce que l'on dit est crédible même si Lucas est accoutumé à de telles inepties (un peu comme avec les 3 millions de clones pour contrôler la galaxie...). Ce dont Allston est incapable, tant du point de vue biologique que du point de vue astrophysicien :

Le coup de l'astéroïde : oui un astéroïde peut effectivement provoquer une catastrophe planétaire mais pour cela il faut respecter certains critères tant de vitesse que de taille.
On les a bien ici mais un astéroïde de 40 klick de diamètre en métal pur, c'est extrêmement rare naturellement... Il faudrait donc le fabriquer et j'ai dû mal à concevoir que cela pourrait se faire en 1 an sans qu'aucun écho n'y parviennent

Ensuite la maladie qu'ils ont balancé sur Coruscant en guise de vengeance et qui avait été éradiquée mais dont on n'a pas conservé de vaccin ou traitement, c'est totalement aberrant. On a affaire ici à une maladie hautement contagieuse et mortelle : la règle d'or sur Terre (mais j'ai dû mal à concevoir que dans Star Wars où la technologie est aussi avancée, ce principe de précaution n'est pas appliqué) veut que pour toute maladie pouvant entraîner la mort, même si elle a été éradiqué, on conserve une souche et le traitement dans un laboratoire militaire sous très haute garde afin de réagir extrêmement rapidement au cas où cette maladie venait à resurgir. Ce qui a d'ailleurs été l'intrigue du Pacte Cassandre de Ludlum où un savant fou et ses complices voulait se procurer une souche de la variole pour en faire une variante capable d'agir bien plus rapidement

Bref un excellent roman mais qui n'échappe pas à la règle d'or de l'illogisme SW (on peut le pardonner, presque tous les auteurs SW sont aussi peu crédibles scientifiquement) et que, par certains aspect, je n'ai pas apprécié
Moi-même :
Bon, voila, j'ai fini Fury. Je confirme donc ce que je disais il y a quelques jours : le meilleur Allston de la série LOTF, et donc par extension le meilleur Allston depuis les X-Wings. Et pourtant j'avais certaines appréhensions comme je l'ai déjà dit, principalement à cause de son dernier roman en date, Exile. En effet, ce dernier m'avait laissé sur un sentiment de frustration : Allston faisait régulièrement monter la tension pour à chaque fois la faire retomber d'un coup, avec un effet de pétard mouillé (cf. ma critique de l'époque). A chaque fois qu'on s'attendait à un gros truc, paf, il ne se passait finalement rien. J'avais peur que Fury souffre du même syndrôme, que les différentes scènes ne servent que de remplissage, sans réel impact sur la trame principale. Eh bien, non, cette fois-ci, les évènements sont utiles à la progression de l'intrigue, Fury contient même quelques avancées majeures pour la série dans son ensemble.

D'abord, le mauvais point du livre, pour pouvoir finir par les bons : le style à proprement parler d'Allston. Je l'ai trouvé à diverses reprises assez maladroit, voire redondant. Ce n'est peut être pas nouveau, mais je ne sais pas, ça m'a plus gêné sur ce roman ci. J'avais déjà certains a priori négatifs avant de commencer le roman, alors voir que le style avait quelques faiblesses dès les premières pages, ça m'a un peu refroidi. D'autant plus que le premier chapitre n'a rien de très original, j'avais l'impression de lire une scène déjà vue à maintes fois (l'attaque d'Alema dans le Faucon, d’autant plus que je ne supporte pas ce personnage… enfin ne supportais pas !). Bref, ça commençait mal. Fort heureusement, Allston se rattrape par la suite, pas tellement au niveau de son style, mais plutôt de l’histoire elle-même.

L’histoire donc. Là où Exile se traînait mollement pendant environ 330 pages avec quelques fausses montées d’adrénaline par ci par là et n’apportait finalement presque rien (à part la Sphère de Méditation Sith, franchement, qu’y-a-t-il ?), Fury lui carbure au kérosène ! Il apporte son lot de changements et fait véritablement avancer le schmilblik LOTF. Sans revenir sur toute la progression scénaristique en détail, deux points majeurs.

Le premier, auquel je ne croyais plus justement depuis Exile : la mort d’Alema Rar ! Rien que pour ça, ce livre méritait d’exister. Parce que sérieusement, c’était quoi son intérêt ? Comme Wes, j’ai bien du mal à voir. Ses retours incessants m’exaspéraient de plus en plus (mon dieu, l’introduction de Tempest, quelle plaie… sans parler du reste : Exile, et même après). Bref, la mission sur l’astéroïde aura servi à quelque chose, et en un sens encore heureux parce que vu sa longueur (c’est surtout le fait qu’elle ne subisse aucune interruption, Allston aurait pu par exemple insérer des évènements se passant ailleurs), une énième fuite de la Twi’lek tarée n’aurait pu qu’être extrêmement frustrante. Personnellement je m’attendais presque à la voir se barrer au dernier moment comme d’habitude. Un tel dénouement était inespéré. Parce que la mission était loin d’être déplaisante, la gâcher encore une fois par l’effet pétard mouillé merci bien.

Le deuxième point : la bataille finale. Et là, c’est vraiment un très grand moment. Là, on sent que l’Allston des X-Wings est de retour. Et ça fait du bien. Très grosse bataille donc, qui hisse ce roman bien au dessus d’Inferno à mon sens. Car si Inferno avait aussi de bons morceaux d’action, au final je ne retiens réellement (au niveau de l’action attention) que le combat final Caedus/Luke. Rien de tel qu’Allston pour orchestrer des batailles spatiales de maître, Denning ne pourra jamais arriver au même niveau là-dessus (à moins qu’il progresse très sérieusement). Quant à Traviss, c’est Traviss, ce n’est pas pour ses morceaux d’action que je l’adore, donc elle ne rentre pas en compte dans ce débat. tongue Les 50 dernières pages du bouquin sont donc à couper le souffle, très intenses, que ce soit dans l’espace ou bien sur « la terre ferme » (à bord d’un vaisseau en l’occurrence). Et surtout l’enjeu ! La destruction de Centerpoint, rien que ça ! Là au moins on voit les aboutissants. Ce n’est pas juste un évènement mineur mais bel et bien une progression importante de l’intrigue, surtout sur les probables conséquences que ça va produire par la suite (pour le coup, si Traviss ne s’en sert qu’à peine je serais déçu). Ces deux points font de Fury un roman incontournable de la série LOTF.

Après, les personnages. Bon alors à ce niveau, y’a du bon et du moins bon. Comme le reproche a déjà été fait, les sentiments des personnages sont parfois assez difficiles à cerner. L’utilité de certains est par ailleurs contestable.

Si on commence par Jacen… comme d’habitude, dans la droite lignée de ce qui a été fait. Il se radicalise de plus en plus. La plaque tournante de LOTF aura vraiment été Sacrifice : jusque là, c’est « l’ascension », et depuis c’est plutôt « la déchéance ». Il commet de plus en plus d’erreurs de jugement. Son obsession pour Allana le perdra, c’est certain. A ce propos, la scène où il pète les plombs en compagnie de sa fille, dans son chasseur, est un petit régal. On ne peut pas reprocher une absence de sentiments le concernant. Quant au cas avec Kyle Katarn… je ne vois pas vraiment ce qu’il y a de si intolérable. OK, Kyle est un bon perso, un bon Jedi qui a tué son lot de Jedi Noirs. Mais à mon sens, il faut faire quelques distinctions. Jacen se situe bien au dessus d’un Jedi Noir moyen… il a pu rivaliser avec Luke Skywalker quoi ! Il s’en est sorti en piteux état mais tout de même ! Il est loin d’être parfait et commet des erreurs, de plus en plus, mais il ne faut pas perdre de vue certaines choses. Jacen/Caedus n’est ni Palpy ni Vador, il n’a jamais été question d’en faire un clone. La série entière est basée sur le jeu des parallèles : toujours montrer les similitudes et s’en écarter. Caedus admire bien Vador, mais même si leurs chemins sont assez proches, leurs motivations initiales sont opposées ! Quant à Palpy, ce n’est pas du tout le même caractère. Caedus tente de jouer sur tous les tableaux et au final ça risque de le perdre. Le but de la série n’a à mon avis jamais été de faire de Jacen le successeur de Vador ou Palpy. Les auteurs le disent d’ailleurs dans une interview. La série montre comment quelqu’un, même avec les meilleures intentions, peut être aveuglé par le pouvoir et en étant persuadé d’œuvrer pour le bien commun, commettre les pires atrocités. Palpy n’a jamais désiré œuvrer pour le bien de tous, et Vador a plus subit le côté obscur qu’il ne l’a choisit (son basculement partait d’un sentiment très égoïste quelque part). Par conséquent, oui, à bien des égards, Caedus n’égale pas Palpy. « Et alors ? » j’ai envie de dire. Ce n’est pas la question.

Luke. Depuis Inferno, il se remue, ça fait plaisir à voir. Il aura fallu l’évènement de la fin de Sacrifice pour qu’il s’y mette ! C’en est limite désespérant. Enfin bon, au moins ça aura eu un impact. J’ai particulièrement apprécié la scène où il a une petite conversation avec Ben. Ce dernier lui ouvre les yeux. D’ailleurs puisque j’en suis à Ben, quelqu’un peu m’expliquer la raison de sa présence sur la couverture ? Non parce qu’il est quasi absent du bouquin, si on excepte cette scène et la bataille finale. En tout cas, le récit est très loin d’être centré sur lui. Il est toujours bon, pas de méprise, mais un autre choix de couverture aurait pu être judicieux. Rien de bien méchant cependant. Personnellement, je trouve son développement tout à fait correct. Certes il est très mature pour son âge, mais après ce qu’il a vécu, ce n’est pas complètement aberrant. Son parcours depuis le début de la série est intéressant, là encore, Sacrifice aura été le point pivot, comme pour Jacen. Avant il était vraiment un Jacen en herbe. Maintenant, il prend du recul par rapport à cette relation maître/élève, même s’il est loin d’être parvenu à une paix intérieure à toute épreuve. Toujours est-il que LOTF se sera révélé passionnant concernant ces deux personnages : Jacen et Ben. Une des réussites de la série. Wink

Han et Leia. J’ai envie de dire : comme d’habitude. C’est le problème en un sens. Ils n’ont vraiment plus rien à apporter. Non pas qu’ils soient fondamentalement mauvais, mais rien de neuf à leur sujet depuis pas mal de temps, ça limite leur intérêt. D’autant plus que leurs sentiments vis-à-vis de la situation avec Jacen semble assez faibles. Leur attitude blasée, image fausse qu’ils veulent donner peut être mais bon, fait peu crédible. Scène touchante à la fin tout de même, leur rencontre avec Allana.

Jaina. Tout d’abord, je suis content qu’elle occupe de nouveau le devant de la scène depuis Inferno. Si elle doit accomplir certaines choses comme le suggère la couverture d’Invincible, ça aurait été particulièrement stupide de ne pas préparer son retour, surtout après l’avoir faite passer à la trappe pendant tout le début de la série. Donc à ce niveau c’est un bon point. Cependant, là encore, les sentiments manquent. Je la trouve incroyablement hermétique. Un droïd serait plus expressif ! Au vu de l’introduction de Revelation présente à la fin du livre, on peut supposer que ça changera, mais en attendant ça fait cruellement défaut.

Zekk. Toujours aussi lourd. Rien à en tirer. Mais le petit pétage de câble sur l’astéroïde m’a fait sourire, ça montre l’étendue de la stupidité du personnage. C’est un boulet de première, qu’il se fasse tuer. Par Qui-Vous-Savez, ça serait super. tongue

Jag. Comme Wes, je l’ai trouvé excellent ! C’est celui qui tire le mieux son épingle du jeu. Il a une vraie présence, il est charismatique. Sa dualité quant à son rôle est très bon : d’un côté il se donne à fond à la traque d’Alema et de l’autre il n’a pas d’autre but, il est usé jusqu’à la corde. Il raisonne avec logique, ce qui lui permet de remettre Jaina en place. Cette scène était bien sympa, et sera probablement la base de toute la fin de LOTF. Son retour aura pris du temps, mais là il est bel et bien revenu. Toujours comme Wes, je l’imagine bien continuer sur sa lancée et devenir ce qu’il est supposé devenir (du moins ce que tout le monde pense qu’il va devenir). Mais pour ça, il faut d’abord qu’il trouve une raison de reprendre goût à la vie… Jaina ? Pour l’instant ça semble incertain, même si ça serait plus que logique, j’espère que les auteurs ne font pas le laisser tomber aux oubliettes.

Wedge !!! Qui dit Allston dit Wedge Antilles. Imparable. Comme toujours, excellent ! Que dire de plus ? Il met du temps à arriver dans le roman, j’ai eu peur que son rôle ne soit limité qu’à une seule misérable petite scène. Mais il se rattrape sur la fin. Syal quant à elle n’est pas mal, son changement de camp ne m’a pas choqué. Après tout, elle remet bel et bien en cause les agissements de Jacen et de l’Alliance quand elle parle à Tycho (très bon aussi comme d’hab) ; et qui plus est sa promotion, elle ne l’a pas demandée, elle est plus due à une erreur d’appréciation de Caedus qu’autre chose, faut pas tout confondre. A partir de là, il y a une certaine cohérence à mon sens. Et puis elle est quand même tiraillée entre les deux camps. Et puis sa présence là où elle est a son explication : elle a un rôle à jouer, comme le dit Tycho. Quant à son « fiancé », c’est un bien grand mot pour décrire leur relation à ce qu’il me semble.

Pour le reste, j’ai bien apprécié de voir Valin Horn mis en avant. Et le couple Toval Seyah/Kyp Durron pour l’humour dans les 50 dernières pages (et Wedge, qui n’est pas en reste à ce niveau). Car contrairement à d’habitude, l’humour d’Allston transparaît assez peu dans Fury. Quelque part ça se comprend, vu le contexte général. Et puis ça ferait « tâche » avec les bouquins l’entourant. En ce qui concerne les dirigeants corelliens, ça bouge beaucoup, ce n’est pas très stable, mais je ne considère pas ça pas nécessairement comme un mauvais point. Enfin, je rejoins Wes sur la question des autres Sith. J’ai peur que maintenant que les traces ont été effacées, ils passent à la trappe pour le reste de la série, auquel cas les faire intervenir n’avait vraiment aucun intérêt. Il y a quelques temps, je voulais des liens avec les comics Legacy… quand je vois la direction qu’ils prennent, je n’ai aucune envie que cette intrigue là vienne polluer celle de LOTF.

Pour revenir sur l’épidémie bactérienne citée par Wes… ça relève tellement du détail que je n’ai pas buté là-dessus. Ca aurait été un peu plus développé ça aurait été gênant, mais en l’occurrence… pas vraiment. OK, c’est toujours embêtant ce genre de bourde mais bon. Ce n’est pas bien méchant, noyé dans la masse. Wink Quant à l’astéroïde… depuis quand SW est-il logique scientifiquement ? Comme tu le dis, depuis jamais. A partir de là, je ne vois pas en quoi c’est véritablement gênant. D’autant plus que SW n’est pas tant que la SF que du space opera comme adorent le répéter les puristes. Mais bon… je suis le premier à hurler au scandale, à la fumisterie, pour les histoires de clones et de génétique, à critiquer Lucas dès que possible. Je n’opposerai pas de grands arguments. tongue

Vala vala. Pour résumer, très bon bouquin qui signe le vrai retour d’Allston malgré quelques faiblesses de style, et fait évoluer l’intrigue générale de LOTF de manière significative ! La fin se profile !
Benson :
Je viens de finir Fury, le 7ème tome, et je dois dire que je suis de plus en plus enthousiaste !!

Quelques impressions :

Dans l'ensemble livre est plutôt bien, encore une fois plus j'avance dans la série et plus j'apprécie ce que je lis. C'est une joie de voir que Luke se réveille enfin et prend ses responsabilités de Grand Maitre, j'espère que ca va durer, bien qu'il soit encore à la masse sur l'identité du tueur de Mara. Tout le monde semble croire que Alema n'est pas la véritable responsable, seul Luke y croit dur comme fer, enfin je vais bien voir comment ca tourne dans le prochain roman.

Petite déception sur la relation couverture / histoire... Avec une telle illustration de Ben on pourrait s'attendre à ce qu'il soit au centre d'une partie de l'intrigue et finalement il n'en est rien du tout. Sa seule véritable apparition est dans la mission finale où Luke et Saba prennent toute l'attention et où il est relégué au second plan... Pas sympa de faire mousser les fans de Ben (comme moi) pour rien tongue

Une autre déception c'est la manière dont la narration a expulsé l'invasion du Temple de Coruscant par la GAG... Même pas un chapitre dessus, ni une explication détaillée. On sait seulement que ca a eu lieu quelques jours avant mais sans autres précisions. Entre Inferno (ou les Jedi décident de s'opposer à Jacen) et Fury (ou ils sont clairement des ennemis de Jacen), on a l'impression d'avoir manqué un épisode. Le Temple c'est quand même le symbole et le quartier général de l'Ordre, il y aurait du y avoir une partie sur sa prise d'assaut... tant pis...

Sinon tout cela m'a bien plu, je commence de ce pas les fiches de Fury avant de me lancer dans Revelation cheers
H@n :
J'ai fini Fury. Enormément d'action, y'en a vraiment beaucoup, pour mon plus grand plaisir. On sent qu'on arrive à la fin de la série, et c'est tant mieux, parce que quand même, 9 livres, c'est long ^^ .
En a-t-on enfin fini avec Alema Rar ? J'en ai vraiment l'impression Very Happy , et c'est tant mieux, parce que y'en avait ras le bol des pseudos-intrigues avec elle.
Les personnages sont tous présents, c'est un plus. Ce tome ci est vraiment bon, même si je pense que le premier tome reste mon préféré, celui qui m'a bien lancé dans la série.
Néanmoins, j'ai pas encore fini, donc je m'attends encore à des surprises Very Happy
Avis/critiques de l'ancien forum concernant Revelation :

JackoSGC :
Lu !

Franchement, c'est du grand Traviss, tout est bon
(gros spoilers)
l'enquête de Ben sur la mort de Mara, Fett qui retrouve Syntas, Jaina qui découvre les Mandies, Caedus aux yeux jaunes, Niathal qui passe à l'action et Pellaeon qui se sacrifie => la meilleure bataille spatiale que j'ai lu depuis longtemps !

Seul bémol : la façon dont Tahiri se retrouve apprentie Sith... le yes...my lord m'a fait pensé à Anakin... son basculement aurait dû être plus détaillé...

A quand une série écrite par Traviss et Zahn ?
Moi-même :
Bref, j'ai fini Revelation, et ce n'est pas une surprise, j'ai adoré. Smile Traviss est clairement, à mon sens, le meilleur auteur SW du moment, tant au niveau du style que du propos. Pour l'instant, mon Top 3 LOTF se compose de Bloodlines, Sacrifice et Revelation (pas nécessairement dans cet ordre mais ceux là).

Toujours est-il que Traviss comme à son habitude décrit très bien les différents points de vue des différents personnages pour lesquels on a le droit à la "vue intérieure". Que ce soit Caedus, Ben, Jaina, Boba, Niathal...

A propos de Jaina, c'est un plaisir de la voir revenir pour de bon, en "vue intérieure". Ca change de son hermétisme des deux précédents romans. Jaina que Traviss a bien cernée d'ailleurs.

Ben, un peu minoré dans la deuxième moitié du roman, reste très bien dans la première. J'apprécie le fait qu'il veuille combiner ses pouvoirs Jedi à des méthodes plus conventionnelles, cela en fait quelqu'un de polyvalent qui reste en contact avec le "monde réel" tel que le voient plus de 99 % des habitants de la galaxie. A mon avis, sa maturité et sa lucidité viennent en partie de là. Je le redis, ce personnage est une réussite de la série.

Caedus, l'autre réussite de la série à mon avis, est toujours aussi bon. Il se perd encore un peu plus, si bien que sa chute semble inéluctable. A ce propos, les auteurs vont-ils avoir opté pour la surprise quant à la fin de la série ? J'entend par là que : la mort de Caedus serait une fin logique quoique prévisible... D'un autre côté un revirement de dernière minute du personnage et une rédemption semblent totalement exclus (le truc qui me dégoûterait bien si c'était le cas). La seule autre alternative possible serait que ce soit Jaina qui échoue ou que Caedus s'échappe... établissant une fin ouverte à une suite plus ou moins directe. Sachant que le renouvellement de contrat de Del Rey n'est pas encore à 100% confirmé, cela me semble un peu hasardeux. La solution "évidente" de l'élimination du personnage donc ? A noter que le titre Revelation correspond bien à l'idée que je m'en faisais (à savoir que Caedus s'affiche clairement comme Seigneur Sith)... quoique son séjour chez les Mando'ade est quelque part une révélation pour Jaina comme elle le dit/pense elle même.

Boba a "gagné ses galons" de véritable personnage... et pour ça il faut bien l'avoir mis en avant. Si on reprend l'exemple de Corran Horn, avouez qu'au début, dans les X-Wings et Moi, un Jedi, il est de très loin le personnage central (notons que Luke est quasi inexistant dans ces livres, y compris le dernier cité où Corran va jusqu'à lui sauver la mise), ce qui a irrité pas mal de gens à l'époque, qui trouvaient que Stackpole en faisait trop. De plus, Traviss ne le décrit pas comme un modèle à suivre, loin de là, mais comme un homme brisé qui ne sait pas gérer les relations humaines. Je préfère de loin ça au Boba d'avant, hyper hermétique, qui n'avait aucune profondeur. J'adore suivre ses relations conflictuelles avec Mirta et sa façon directe d'aborder une situation.

Quant aux mando'ade en général, c'est tout de même une culture de l'UE qui a eu son heure de gloire dans le passé mais qui n'a pas totalement disparu. Leur retour est d'ailleurs expliqué par le fait qu'en des temps difficiles, ils s'éparpillent pour mieux se regrouper le moment venu. Ce n'est pas la première puissance de la galaxie loin de là, je ne les considère pas moi même comme véritablement une troisième puissance en elle-même, vu qu'ils vendent à qui veux bien acheter. Il s'agit plus d'un atout pour ceux qui les engagent. Et il n'y a rien de choquant à ce que des ressources supplémentaires pour un camp, quelqu'elles soient, fassent pencher la balance dans la bataillle. Ce sont des mercenaires et c'est contraire à l'esprit SW qu'ils "sauvent la mise" ? Rappelons que Luke n'aurait probablement pas détruit la première Etoile de la Mort sans l'intervention providentielle d'un certain Han Solo, contrebandier et mercenaire de son état. Wink

Le plus "choquant", du moins d'un certain point de vue, est que Traviss n'hésite pas à mettre les personnages face à leurs contradictions, en particulier les Jedi, ainsi que le clan Solo/Skywalker, et à la jouer "sale". Alors certes, ça change un peu du Guide du Parfait Petit Jedi qu'on nous sert la plupart du temps. Mais il faut à mon avis garder à l'esprit que les Jedi représentent une infime partie des gens peuplant la galaxie SW et que bien souvent ils causent plus de problèmes qu'ils n'en résoudent. Ils sont sur leur petit nuage, absorbés dans leurs considérations métaphysiques, totalement en déphasage avec les gens normaux. Du coup, les Mando'ade ont le rôle de "vilains petits canards". Mais à mon avis un peu de fraîcheur est extrêmement bienvenue. Et puis Traviss ne dénigre pas tous les Jedi en tant que personnes, juste leur attitude générale (et ne manque pas de bon sens à ce propos). Jaina et Ben sont ici très bien abordés. Les quelques scènes de Luke sont également plutôt bien faites (j'apprécie bien la relation père/fils qui se noue entre lui et Ben depuis Inferno). Ca ne plaît peut être pas à tout le monde que l'image des Jedi soient un peu écornée mais moi j'adhère bien. tongue

A propos de la mort de Pellaeon... bah ça me semble tellement disproportionné ce débat que je ne sais que répondre. Personnellement, je ne suis pas fan de la théorie qui veut que les personnages importants ne doivent pas mourir. Si c'est pour les faire tomber dans l'oubli au profit d'autres... mouais bof. En l'occurence, Pellaeon a eu une vie longue (plus de 90 ans !), riche et bien remplie. Je trouve que le faire mourir tranquillement dans son lit loin de tout n'aurait pas été faire honneur au personnage, qui méritait mieux que ça (la mort foireuse d'Ackbar, souvenirs souvenirs, hem hem). Comme le dit Boba (encore lui, mais c'est pas vrai ça ! Traviss n'aurait pas un faible pour ce personnage par hasard ? Laughing), un homme de sa trempe s'éteint en faisant parler de lui. Sur le long terme, sa mort n'apportera peut être, même quasi certainement, pas grand chose à l'UE, mais bon, je ne vois pas ce qui choque vraiment. S'il fallait que toutes les morts aient des répercussions galactiques, ben mon vieux, ça serait un beau bordel dans SW (plus que ça ne l'est déjà !). Et puis si, Traviss touche aussi à ses propres persos, pas seulement ceux des autres (cf. True Colors et le sort de Fi, qui est quelque part plus tragique que la mort).

Concernant Zahn, il est facile d'être en accord avec l'UE quand on est le premier et que cet UE tel qu'on le connait n'existe pas. Par la suite, il est évident qu'il a toujours fait son truc dans son coin (jusqu'à Outbound Flight, où il a dû intégrer certains paramètres je pense sur demande de l'éditeur), sans utiliser ce que les autres ont fait. Au delà de ça, j'aime bien Zahn hein, je ne suis pas fan de Thrawn pour rien. Wink Pour la mort de Mara, elle a pour moi un sens et une raison d'être au vu des conséquences... quelque part, Zahn aurait été plus à même de s'en charger, cela aurait été normal, mais l'UE SW étant une licence, les persos n'appartiennent pas à leur créateur et c'est loin d'être nouveau. Donc c'est difficilement un argument valable.

Voila c'est à peu près tout. Je concluerai en disant que Traviss n'est pas en contradiction avec l'UE mais avec une certaine conception de l'UE, conception qui n'est pas la mienne, ce qui me permet de la trouver géniale. Wink Ceci dit, il est clair que si ça ne plaît pas, alors autant arrêter. Personnellement j'y trouve mon compte. Traviss rocks ! tongue
Wes :
Bon comme je l'ai posté sur Invincible, j'ai eu l'occasion de pouvoir lire gratuitement Invincible, il m'a donc fallu finir Revelation

Et il y a un post qui résumera l'impression que me fait Revelation, celui de Yodakenobi sur Jedi Council. Je m'exprimerai de la même façon, tellement je partage son avis

La réécriture de l'histoire des Mandaloriens

Karen Traviss posted:
--------------------------------------------------------------------------------
Yes, I did change the continuity that appeared in Insider as "The
History of the Mandalorians" - I asked LFL if I could [change it] to make a better and
more logical story. They agreed to it. There'll be more changes
visible in Order 66, too.
--------------------------------------------------------------------------------

Même en mentionnant l'importance de Shysa et son souvenir, le fait de faire de Boba Fett "Boba the reluctant leader" rend l'apport de Shysa totalement pathétique. Puisque, son plus grand héritage a été d'avoir fait de Boba Fett le digne héritier du nom des Fett pour les Mandaloriens en se sacrifiant pour lui sauver la vie.

Am I the only one who doesn't see how this makes things better or more logical? In fact, I can't see what it added to the story at all. I can't see what even mentioning Shysa really added to the story. We've already gotten lots on "Boba the reluctant leader" so it just seems like overkill, and completely pointless.

It just makes Shysa seem like a liar.

L'histoire

Ensuite, la discussion page 215 un commandant/Pellaeon sur Daala en tant que première femme Moff, on devrait lui rappeler que Cromwall était une Moff femme

Ensuite différence entre Sith et Jedi Noir, bonjour le gros plantage Evil or Very Mad

Ben on page 40:

"Jacen's a Sith, you know what that is? It's a Jedi who uses only the dark side of the Force. Not a Jedi at all, really."

Luke talking to Niathal on page 46:

"Do you know the term Sith? They're Force users who prefer the dark side. Like Palpatine."

"Oh, I see. Fallen Jedi."

[...]

(Niathal )"And does he have different powers than a regular Jedi?"

Luke looked strangely embarrassed. She wasn't sure why. "Not really. He's just very strong and he has an ability to use a battle meditation technique that gives him a remarkable awareness of the battlefield."

Ce qu'elle décrit, ce sont des Dark Jedi. Autant j'admets que pour le commun des mortels, la différences n'est pas notable, mais pas pour Luke, le Grand Maître de l'Ordre Jedi, qui sait pertinemment la grande différence qu'l y a entre un Dark Jedi et un Seigneur Sith car entre une personne dévoués à un code de conduite et une personne aveuglée par le Côté Obscur, ily a une très grande différence ! Et ce sont les bases de Star Wars là. Ce n'est pas pour rien que Dooku s'exclame qu'un Jedi Noir n'est rien face à un Sith ou que Yoda estimait que Dooku était récupérable, tant qu'il ignorait qu'il était Darth Tyrannus.

Un peu de politique

Karen qui retransmet la politique actuelle mondiale dans Star Wars...

We continue on with the Tony Blair = Darth Caedus show in Revlelation, with Jacen echoing Blair's, "I feel the hand of history on my shoulder," at the end of the book. There's also a reference on page 217 to Jacen's "Ill-defined war on chaos" and the planning session between Pellaeon/Niathal/and Jacen is loaded with clumsy references to Iraq.

Pareil avec Lekauf et Shevu érigé au rang de héros mais j'y reviendrais dans la caractérisation de Ben

Les personnages

Spoiler:
On page 409 we see Ben wonder, "If Lekauf's folks were coping, unable to tell anyone that their son died a hero."

Ben et sa façon d'idôliser Jori Lekauf... Trop c'est trop (et ça, ça touche une corde sensible). Ben considère qu'il ne devait pas mourir mais se rend-il compte de ce que cette pourriture était ? Désolé mais le comportement de Lekauf, c'est typiquement le genre de personne que je déteste dans la réalité : un fanatique qui a pris une femme en otage et qui s'est suicidé pour entraîner le maximum de personne dans la mort et permettre la fuite de ses compagnons. Ce n'est pas un héros mais un terroriste, ni plus ni moins.

Shevu :

Comment ile st idéalisé, tout le monde ne jure que par lui, c'ets typique (et tellement méprisable) de Traviss. Luke le magnifie.

Même Jacen se confesse sans se douter que Shevu a une camera...

Daala: No comment, j'en ai assez dit sur elle

Jacen :

il apparaît tellement naïf avec Shevu, il semble apparaître plus comme un monstre pour avoir tué avec la Force Tebut que pour avoir brûler Kashyyyk et c'est là que les gens commencent à en avoir peur. Sans compter évidemment que Mandalore, oh la grande menace... Il me semble que pour quelqu'un qui a envoyé un astéroïde sur Commenor, brûler Kashyyyk, il se débrouille plutôt mal avec quelques Mandaloriens.

Sans compter que il pense avoir tué Mara en état de légitime défense, alors que devient la signification de son sacrifice...

Tahiri : aucun commentaire en plus....

Maintenant on en arrive au point que je hais le plus du roman (ouch ça commence à faire beaucoup mais cela ne fait que commencer...)

Les Jedi sont inutiles

Faire parâitre que Jaina a besoin de l'aide du "plus grand chasseur de Jedi de la Galaxie" (complètement faux) pour battre son jumeau me fait sourire. Je m'attendais plus à ce qu'elle prenne des leçons auprès de Luke surtout après Inferno, qu'elle cherche à améliorer sa connaissance de la Force pour affronter, tel son grand-père (face à Dooku), son grand-oncle (face à Dark Vador), tel Revan (face à Dark Malak) son ennemi dans un spectaculaire duel de Lumière contre Ténèbre. Mais là non elle a juste besoin de l'entraînement de l'être le plus froid de la galaxie, celui qui peut à mon avis enseigner la plus simple façon de succomber au Côté Obscur pour un FS parce que "les méthodes Jedi sont inefficaces contre les Seigneurs Sombres". Pourtant par le passé, seul un très grand Jedi est parvenu à vaincre un Seigneur Sombre (pas un apprenti) en combat singulier

Ben qui enquête pour résoudre le meurtre de sa mère sans faire appel au sens Jedi mais à l'enseignement du bien-aimé Shevu.... Méprisable

On page 4, we get Ben's reasoning:

Ben had committed himself to take the rational, legal path rather than the intuition of Force users.

This implies, of course, that the Jedi way is irrational and illegal.

Ensuite la citation et déformation (vraiment) totalement méprisable de la pensée de Pellaeon :

"Jedi are very good at being in opposition, being the conscience on the shoulder of learders and keeping them on their toes, or even playing peace-keeping shock troopers when needed, but they do not run things well. They're doers, not managers."

Il me semble que jamais Pellaeon n'a eu de tel pensée, il respectait plutôt le travail de Leia, de Jacen(lors du NOJ) et d'autre...

L'incompétence des Jedi au combat.

Ben and Shevu on page 88:

"Do Jedi actually land punches?"

"No, but..."

Beviin knows this too. He scoffs when he hears that Jaina wants to learn how to kill Jedi:

"Is that all you want? Just a few tips on whacking the bathrobe brigade."

OMG funny!

After Jaina gets beaten down hard by Beviin on page 175, she explains:

Jaina: "We're even trained not to think, just to feel intuitively with the Force."

And the Force doesn't work with a beskad...? Poor stupid Jedi. No good at teh thinking

Page 181:

"If you ever get a Force-using Mandalorian, how would they be treated?"

"They'd be in demand for getting stuck lids off cans."

Followed later on 392 when Jaina uses the Force to open the Mando champagne bottles like a trained seal:

pg392: "I've found a use for Jedi! I knew I would one day! Look!"

Those loveable idiots.

Totalement méprisable, mais tout à fait normal venant de la part de Traviss.

Enfin dernière conversion Jaina Boba, à déguster :

On page 369, Boba ends a conversation with Jaina with this little nugget of encouragement:

"No, you don't get it. But if any of your kind could, it'd be you."

Jaina felt suddenly irrelevant.

Tellement vrai la seconde partie de la phrase dans CE livre car son comportement est totalmeent anormal. Par contre le reste, vous avez tous compris quoi...

Et pour finir :

"Ben had once said to her that he used the GAG helmet comlinks, because the Force was all well and good, but he needed to send complex information in apparent silence, and the Force was pretty poor at that."

Aussi similaire avec Jaina cherchant à communiquer avec Mirta car elle ne sait pas comment fonctionne le moyen de communication d'un casque...! Karen sait-elle que Jaina est l'une des meilleures pilotes de la galaxie. Sans compter, que si elle voulait utiliser la Force, il me semble que Luke le fait plutôt bien dans ESB et que Thrawn se sert avec brio du don de C'Baoth...

But it's not really Jaina's fault. All the Jedi are basically dumb animals. We see numerous references to this in revelation. "Better go find my tame Jedi," Boba Fett says in page 349. And check out these two wonderful comments mined from the same deposite of beskar:

"The trouble with getting attached to Jedi, Buir, is that it's like making pets of nerfs and nuna— really upsetting when you have to slaughter them." (pg 181)

And on page 223, Yomaget on Jaina learning Mando stuff:

"It's like sticking beskar'gam on a bantha. Good for a laugh, and the bantha might feel safer if it understood armor, but it doesn't turn it into a soldier."

Elle les compare tellement à des animaux que l'on se demande pourquoi tuer Jacen est si difficile...

Ensuite les Mandaloriens GRRRRRRRR !

Welcome to Mandalore, A.K.A. Jonestown. Time to Drink your Mando'ade :

Si les Jedi sont tellement inutile, qu'en est-il des puissant Mandaloriens, les meilleurs de la galaxie dans tous les domaines : vaisseaux armures, expériences de combat....

Pour commencer, vive le Mando'ade à tout bout de champs...

Voyons comment on va commencer :

page 46

"vec Luke et Niathal :

"Do you know the term Sith? They're Force users who prefer the dark side. Like Palpatine."

"Oh, I see. Fallen Jedi."

"Oddly, that's just what the Mandalorians call them. Their word means ex-Jedi, although that's not always the case."

Woah, Luke qui parle Mando'ade.

Mainteons venons-en au "sublime" entraînement de Jaina :

On page 97,

"Lovely," she said. "I'll take it as a good sign that none of you (Mandalorians) ever came after us (Jedi)."

Ensuite : comparaisons des talents de pilotas par Boba qui évidemment la considère comme moins que rien... Il devrait se rappeler ce qui lui est arriver dans Dark Empire

page 131,

il la bat facilement, ""Old man Fett nearly taking her spleen apart with a gut-punch."

"Nobody had ever jumped her like that before, she hadn't sensed it coming."

Ah bon et les Yuuzhan Vong, que Jaina a affronté...

page 133 : ce qui évidemment, est mauvais

"No, I'm telling you this isn't about lightsaber technique. I'm more than twice your ago, no Force powers, and I got you to drop your guard. Winning isn't about being better. It's finding your opponent's weakness and exploiting it."

Et les combats dans la guerre contre les Yuuzhan Vong, leurs incroyables techniques, la méditation de combat...

Mais bon on sait tous que pour Traviss, Jaina n'est qu'une faible et inutile Jedi qui doit être corrigée en grande Mandalorienne.

Maintenant Jacen/Jaina selon Professeur Boba

"But what about Jacen's weaknesses?"

"They're yours."

"He's my twin. I know him."

"And he knows you. Be someone else."

I already addressed the part about Jaina claiming she knows Jacen, so let's try and ignore that and look at the logic behind this: Obi-Wan never had to be someone else to beat Anakin Skywalker. They were "brothers", trained and fought together way more than Jaina and Jacen have.

It doesn't make a lot of sense, but we'll stay focused on the Mandos and come back to this later...

Je préfère quoter le post de Yodakenobi, c'est ma pensée car la comparaison Jaina/Jacen est très similaire à celle Obi-Wan/Anakin

"If I could be that different, Fett, I wouldn't be a Jedi."

"There you go."

Evidemment, il faut enfoncer le clou ! Mais pourtant qui a toujours restauré la paix historiquement ? Mais pour Karen, il faut présenter Jaina comme voulant devenir une Mandalorienne...

page 174 :

Ensuite duel entre Beviin et Jaina et évidemment qui écrase l'autre ?

"See what happens if you get used to a beskad. It'll change the way you handle that shiny stick."

"It was over in two seconds flat and he hadn't even used the blade [...] It was the first time she had been taken down in a saber fight of any kind in years."

Elle devrait relire l'histoire de Star Wars notamment la fameuse bataille entre Dooku et ses suivants contre Jango, le duel Ulic/Mandalore, et celle des Yuuzhan Vong...

Pareil lorsque Traviss fait des discussions entre Ben et Luke :

pg 203: "Don't get killed, Dad. You know what it did to Fett. I don't want you to end up like him."

Ensuite je ne reviendrais pas sur les combats entre Sith et Mandies...

Ensuite les référence aux RC (je suppose, je n'ai pas lu True Color et cela ne sera sûrement pas le cas !)

page 381:

"He didn't have a choice to be a Jedi, did he?"

"No, but he chose to be one of you."

Egalement la vie dans les clans Mandalorian où Jaina semble s'épanouïr...

Ensuite Boba le Meilleur Chasseur de Jedi, remarque à la façon dont Traviss les présente, ce n'est pas dur) : la seule fois qu'il s'ets battu face à un Jedi, il a fini après une superbe chorégraphie dans un Sarlacc ^^ Pourtant :

Jaina

"You've killed and captured more Jedi than anyone."

Boba's response:

"Oh, I don't know... some of my brothers rack up a pretty good score back in the day."

Jaina Solo:

Son apprentissage tellement illogique chez Boba, quand je compare Luke ou Kyle Katarn et bien d'autre, cela me paraît tellement illogique. Surtout que les Jedi ont une bonne réputation de pouvoir vaincre des Sith

Mais évidemment :

Page 32:

"Jacen's not invincible, Dad. No one is. But when I go after him, it'll have to be with skills he doesn't have. Like Fett's."

"But I have to ask him. Swallow my pride, eat humble pie, and beg if need be. Dad seems to hae thawed a little toward him; I still despise him.

But yes— I swear I'll be the best pupil he's ever had. Come on, Fett, show me how it's done."

Sans compter le portait qui est d'elle, snob, s'excusant toujours face à Boba, queqlu'un qui n'a jamais dut accomplir de grande tâches . Ben voyons, Tsavong Lah, c'était quoi ?

page 259:

"It was also sobering to tally the net score of incidents and realize that the Solos had done more lasting harm to Fett than Fett had to them."

Très très drôle...

L'entraînement

"I learned a lot today. Even did a Beviin, you know. Red mist, crazy, swinging away like a maniac.”

What exactly did Jaina learn?

"I know a lot about how Mandalorians fight now.

"So what have you really learned, Solo? Our weapons? Everything from a Bes'uliik to our bare hands. Our technology? We're still using tech four thousand years old. Our secret headquarters? We're everywhere. Our numbers? We don't even know. How to assassinate our leaders? We don't need any. If I get shot tomorrow, they'd all regroup and carry on without me. The only secret we have is how our metaworkers forge beskar. And we're not even reliant on that."

Jaina shrugged. "When you put it like that, it's zero."

Tout à fait d'accord pour la denrière phrase : un gaspillage complet !

Traviss la décrit comme fascinée par las Mandies... Et d'autre chose : riens ne vaut uen belle quote de Yodakenobi

On page 394, Mirta tells Jaina that execution is wrong and she should hear Jacen out. Jaina believes this until she talks to the next Mando and again changes her mind. She just can't think for herself, it seems.

There are lots of examples of Jaina being portrayed as a snob who previously believes she was better than the Mandalorians and quickly realizes just how wrong she was!

Page 74, Jaina thinking to herself:

If a bunch of Mandalorians had shown up asking for Dad, I know how I'd react.

Page 95:

A Jedi name used to be enough to open doors back at the Core. It closed them here.

On page 114, we get more about how self-centered Jaina and the Jedi are:

It was funny how victims mattered more when they had names. Fett resisted the urge to remind her that beings in all the places Jacen had attacked had names too.

Those Jedi just don't care about others. Thank God Fett has this kind of insight. It's not as if Jaina Solo spent several novels grappling with the realities of war in the NJO...

Page 116:

She was small and her smooth hands said that she'd never had to build an entrenchment with them.

And of course we get Jaina's impression of a Mando on 134:

He was very well spoken, surprisingly so, as if he was highly educated. Jaina had expected him to be an inarticulate brute.

What a snob!

Page 183 when Jaina takes the last nerf steak:

pg183 - something she would never do at home.

She was so proper before.

On age 259 Jaina wonders what the Mandos are talking about behind their helmets.

She wondered if they were gossiping about her. They radiated amusement.

aha
Relis le NOJ et Dark Nest Traviss avant d'écrire un livre SW...

Gotab/Jaina

"I haven't ever spoken to a Jedi who walked away from the Order but wasn't a Sith."

Relis Dark Nest, tu verrais trois noms...

Et la suite, de Gotab :

"We're talking about selfishness here— how will I feel. How will Jaina feel?"

"And the rest of my family..."

"Oh, sorry I thought we were talking about the welfar of the galaxy. How foolish of me."

Maintenant on arrive au pire !

Les Jedi sont le Mal

C'est tellement présenté que l'on pourrait penser que toutes les actions des Jedi sont mauvaises, au point que sans Sith et Jedi la galaxie irait mieux :

entre Luke blâmé pour la destruction du recycleur de planète qu'est la Death Star (je caricature à peine) et les morts sur Fondor par Niathal (elle devrait se regarder dans un mirroir), les actions des Jedi avec leur conséquence sur Mandalore durant le NOJ, et la superbe conclusion du prix nobel de la paix qu'a été Natasi Daala :

Page 346:

"As long as you've got Jedi, you'll get Sith," Daala said. "One begets the other."

Page 347, more from Daala:

"I think there can be a third way. No Jedi Council. Keep them in a box, away from politics, and certainly never arm them."

Observez un peu les commentaires de sa nouvelle égérie et ceux même de Karen :

Karen Traviss posted:
--------------------------------------------------------------------------------
I see Vader as a tragic character who's been betrayed by everyone, and I can't help thinking of the Jedi as self-serving unelected elitist spoon-benders making whoopee on Republic taxpayers' credits. It's an iconoclastic journo world-view. Believe me, Order 66 was long overdue. I have a couple of Jedi that I don't want to shoot on sight, but they're my own creations, so I could make them a little humbler and more aware of the consequences they create for others.
--------------------------------------------------------------------------------

Se rend-elle compte de qui était Dark Vador et des "petites choses" qu'il a faites ? Et de ses pensée sur Star Wars ? A quel point c'est choquant pour les fans depuis 1991 (pour mon cas) ?

And with that:

Karen Traviss posted:
--------------------------------------------------------------------------------
Boba Fett was sheer bloody joy to write, of course; my Mando boys never let me down. Getting into Jedi heads was that much harder. But I swore I could get into the most repellent characters' heads and see them as they see themselves, so I had to. I still wouldn't trust the Jedi Council with my wallet, let alone with running my country, but you won't spot that in the books. I keep my spoonbenderist views to myself.
--------------------------------------------------------------------------------

Sinon la conlusion vient de Fett :

"Because Force-users are all trouble. Sith, Jedi, no difference, although the Sith always paid well. Every big war since the Old Republic apart from the Vong has been about your two having your sectarian conflicts and dragging everyone else in. I say it, guys like Venku say it, and then folks start thinking that maybe galactic peace doesn't include you."

Connaît-elle vraiment l'histoire SW et celle des Mandies...

Nouvelles diatribe anti Jedi de Gotal page 379 :

"I left the order because I couldn't stomach how we talked about compassion and then turned a blind eye to using human clones for our slave army. [...] I did whatever I could to atone for the wrong the Jedi did to these men."

Evidemment les Jedi, pas la République

Et pour terminer les évidences

Venku on 380:

"I'm all for keeping Jedi away from government— and Sith, of course."

The end is definitely the worst of it. Page 402, more Gotab:

"The Order has long been about justifying its own existence, about acquiring and holding power and from what I see now, nothing much has changed since my day. I know what I swore to do as a Jedi, and it didn't have anything to do with turning a blind eye to social evils because the Sith were a bigger evil. But every act of evil we commit creates an environment where the Sith exist. So Jedi who cut corners— a Jedi Order that cuts corners— forfeit the right to hold the moral high ground."

And 403:

"One Sith can't stand against hundreds of Jedi. Your problem is that he's your flesh and blood and none of you have the courage to do the job. You've been hoping that he'll see the light and stop so that you don't have to do the dirty work. How many ordinary beings have died while you made excuses for him because he's family?"

"I know. Okay, I know."

Pas besoin de commentaire ainsi que sur la réaction de Jaina qui fond en larme...

Plus encore : Jaina sur Palpatine :

Had anyone tried to redeem Palpatine, or that apprentice of his on Naboo? No. But Vader... Vader had turned out to be family. Uncle Luke had bothered to look for the good in him.

Commentaires

Palpatine ?!! Alors qu'elle vient pour apprendre à tuer son frère, elle songe à vouloir obtenir la rédemption de Palpatine ?!!! affraid

Quel non sens et quelle méconnaissance des bases de SW...

Et pour finir Gotab:

"There's no easy answer for a Force-user except rigid self-control, and I do not mean avoiding the dark side, I mean not using the Force at all."

Page 406:

"Personally, I never bought this pious nonsense about Jedi violence being fine as long as it was done with a pure heart. Sophistry, my dear. You're going to kill your brother because he's a power-hungry, murdering dictator, no one else in your Jedi Circle has the oral courage to do it, and you stand the best chance of stopping him. Finish the job like Fett and Beviin showed you. Then you can worry about your motives when the galaxy is safe again and you have time for the luxury of contemplating the state of your soul."

Se rend-elle compte que ce raisonnement EST celui de Jacen ? La fin justifie les moyens et elle le conseille à celle qui doit allerle vaincre...

Conclusion :

Ce livres va jusqu'à dénier les fondements de SW... C'est le seul commentaire que j'ai à faire. Choqué et mis hors de moi par la mort de Pellaeon je n'avais pas pu raisonner à ce point. Mais au final on se rend compte que cet acte est bien peu face à l'ampleur du désastre du livre. Et (cela s'adresse à toi Jaweco plus personnellement), je ne comprends vraiment pas comment, en tant que fan, on peut aimer un tel livre qui n'est pas du SW dans ses fondements. Bien écrit peut-être mais sûrement pas du SW, ce qui est l'essentiel

Désolé si le post est double mais cela n'entrait pas sur un seul post. J'ai mis deux heures à le faire, donc bon courage pour la lecture.
H@n :
Fini revelations , que j'ai vraiment bien aimé Very Happy . La relation Jaine/mandos est interessante, quoique un peu bizarre sur le coup. Dommage que Luke, Han et Leia soient pas présents, ou presque, j'espère que ça ira mieux dans le dernier tome ! En tout cas, plus ça vient plus je veux connaître le dénouement ! Very Happy Il y a un truc très étrange que je n'arrive pas à expliquer, c'est pourquoi Caedus balance son meurtre de Mara à Shivu , qui lui pourtant ne l'apprécie pas trop. Néanmoins, ça reste super, vivement le dernier Very Happy
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight
Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Legacy of the Force (L'Héritage de la Force)

Message par Jaweco »

Avis/critiques de l'ancien forum concernant Invincible :

Wes :
Cela va vous étonner mais j'ai fait une folie : un de mes amis tout aussi passionné de Star Wars que moi a lu Invincible et en a été profondément dégoûté (normal). Vu que j'avais la possibilité de lire Invicible sans avoir à dépenser mes sous, j'en ai profité.

Tout d'abord il a fallu que je reprenne Revelation pour en finir avec le bouquin avant d'attaquer le dernier parcours du combattant. Et cela m'a sûrement influencé dans mon jugement sur Denning mais le fait est qu'après Revelation qui était encore pire que tout, Invincible est passé malgré tout (pour être très caricatural, entre Revelation et Invincible, c'est choisir entre la Peste et le Choléra)

Cependant suite aux sentiments Anti-Star Wars (je n'exagère pas selon moi, il y a un excellent post sur Jedi Council qui argumente bien mieux que moi sur Revelation et j'ai assez développé dans le topic sur Revelation) de Karen Traviss, le résultat est que Denning m'a fait du soulagement de revenir dans l'univers.

Par contre je ne reviendrais pas sur mes premiers posts, il y a même du pire notamment : le moment où le Conseil Jedi prend la décision d'assassiner Jacen, personne à une exception près (me semble que c'est Corran Horn) ne se rend compte que c'ets un raisonnement de Dark Jedi qu'ils emploient

Bref Invincible est un gâchis mais au vu du naufrage que la série, cela n'a guère d'importance...
Moi-même :
Bon voila j'ai enfin terminé Invincible, et j'ai bien aimé. Ce n'est pas le meilleur de la série mais c'est bien écrit, pas mal d'action, ça s'enchaîne bien jusqu'à la fin.

Le seul reproche que je ferai, c'est la fin justement. Non pas le coup de Daala chef de l'état, même si ça me fait sourire comme idée, il serait stupide de réduire 300 pages aux deux dernières. Mais la fin quoi, c'est trop rapide. La conclusion fait quoi, aller, une dizaine de pages à tout casser. C'est le dernier tome d'une série de 9 romans quand même, ils auraient pu faire un épilogue digne de ce nom ! A ce titre, la conclusion du NOJ était exemplaire. Et puis sur le roman faisant à peine 300 pages, rajouter 20 à 30 pages supplémentaires pour conclure correctement n'aurait certainement pas été superflu ni rendu le bouquin trop lourd. C'est un peu mon regret, que la fin soit précipitée comme ça. D'autant plus que certains éléments sont laissés en suspend (Zekk disparu par exemple), j'aurais préféré que tout soit réglé avant de passer à autre chose plutôt que de vouloir déjà amorcer la suite. Niveau marketing c'est une bonne stratégie pour garder le lecteur, mais sinon bof bof.

Mais sinon Denning a bien géré son truc. Je passerai sur tous les commentaires liés à la crédibilité de telle ou telle chose... Dans l'optique du bouquin, voire même de la série, ça passe et ça se justifie (évidemment il faut adhérer aux idées de la série sinon on trouvera toujours des choses à redire, ce n'est pas une critique juste un constat). Je suis d'accord pour dire que les réactions "normales" à la mort de Jacen/Caedus ne sont pas vraiment traitées comme il faudrait, là encore j'en reviens à l'absence de vrai épilogue qui aurait pourtant permis de s'attarder dessus. Quant à la mort de Caedus en elle même, elle semblait inévitable depuis quelques tomes, une rédemption aurait été très peu crédible. L'évolution du personnage aura été en tout point passionnante sur toute la série, ce qui rend son dernier acte que plus tragique.

Il y a quand une chose à la fin que j'ai bien apprécié, qui se dirige vers Legacy, c'est d'avoir mis Jag à la tête de l'Empire. S'il y a un rapprochement avec les comics qui m'intéresse, c'est bien ça, la formation de l'Empire Fel. On n'y est pas encore mais on est dans la bonne direction !

Globalement je suis donc satisfait par ce dernier tome, qui à défaut de fournir un vrai épilogue à la série, se lit très bien et ne laisse aucun temps mort.
JackoSGC :
Je l'ai fini il y a une semaine, et je suis parfaitement d'accord avec Jaweco (bien que j'ai eu peur au début de l'assaut Jedi/Mandies et le premier duel : je me suis dis "déjà ?!? le duel va durer 150 pages ou quoi ????"... en fait non !) et la conclusion est effectivement trop rapide...

Pour en revenir à Jag, le fait que la dynastie des Fels intègre l'apport de sang Force-sensitive au vu de Roan, pensez-vous que c'est une indication du sort de la relation Jag/Jaina?...
Benson :
Ca y'est ! Enfin fini ! Et j'ai pu enfin lire vos critiques sur Invincible Very Happy A moi de dire quelques mots !

Tout d'abord je trouve que le roman est bien agencé, on ne s'y ennuie pas et la fin de la série est vraiment explosive avec beaucoup de grosse action. J'ai également trouvé la conclusion un peu courte, avec un peu de parachutage. On dit que la trêve va être signée, que la galaxie va être unifiée, mais il aurait été cool de voir des actions concrètes, car c'était un peu le nerf de la guerre. Sinon en ce qui concerne les Jedi, je suis assez content de leur vivacité à la fin d'Invincible, à défaut de l'avoir eu dans les tomes précédents. Luke montre ENFIN l'étendue de ses pouvoirs en provoquant de grosses illusions, en altérant les visions de Caedus ou en se "matérialisant" à la place de Jaina (si je peux dire comme ça). Ca c'est vraiment quelque chose que j'ai aimé ! Concernant Daala, euh bof. J'aime beaucoup le perso et surtout la classe qu'elle a dans cette série, mais je trouve que sa nomination finale est vraiment parachutée. On donne les rennes de l'AG à une amiral impériale qui a attaqué je ne sais combien de fois la Nouvelle République ? Une amiral qui n'a fait son retour que depuis allez... 3 mois alors qu'elle était disparue depuis 20 ans ? C'est vraiment une des choses les moins crédibles de toute la série, même si ca ouvre des perspectives très intéressantes pour la suite de la timeline. Sinon petite note de fin de critique concernant Allana. J'ai vraiment eu peur qu'elle soit une victime de plus, et qui plus est une victime qui n'aurait rien apporté à l'histoire. J'y ai cru jusqu'au bout. Chapeau Troy Wink

Je donne seulement un avis à la critique de Wes concernant le Conseil Jedi : je ne trouve pas que leur décision soit déplacée ou moralement injustifiée. Les Jedi ont depuis tous temps traqué et éliminé les Sith. On a assez de recul pour voir que les idéaux des Jedi s'éffacent lorsqu'ils doivent être confrontés aux Sith. C'est un combat à mort entre les deux "ordres". Ne pas chercher à éliminer l'autre serait du simple suicide pour l'un ou l'autre des camps.
H@n :
Oula, je n'ai toujours pas fait ma critique du dernier roman, que j'ai fini depuis un petit bout de temps, maintenant !
Bon ben fini Invincible, et plus j'avançai dans le roman, plus je savais que JACEN ALLAIT MOURIR ; c'est prévisible, on voit ses erreurs, sa trop grande confiance en soi. J'ai bien eu peur à un moment où Jaina PENSE QU'IL PEUT REVENIR DU BON CÔTE ... tout ça pour ça ?! Mais heureusement, la fin est différente.
Donc côté histoire, rien à dire, les personnages présents, l'histoire se termine donc ainsi. Bon, mon préféré je pense restera le tout premier qui m'a très vite fait rentré dans toute la série. La fin du bouquin m'a laissé une vraie tension que j'ai eu du mal à retrouver dans les autres.
Avis/critiques de l'ancien forum concernant Legacy of the Force dans son ensemble :

Moi-même :
Bon, petit bilan personnel de cette série de 9 romans qu'est Legacy of the Force. Je dois dire que pour moi, c'est du tout bon ou presque. Certes, tout n'est pas parfait, mais globalement ça tient largement la route.

Déjà, avoir resserré l'intrigue sur 9 bouquins au lieu de 18 ou 19 pour le NOJ est un bon point. On évite ainsi les trucs ne servant pas à grand chose, chaque tome a vraiment lieu d'être. Alors ce n'est pas toujours très égal, notamment d'un auteur à l'autre, mais d'une manière générale on ne se retrouve pas avec des "trous" comme pour le NOJ.

Pareil pour seulement 3 auteurs. On évite au moins partiellement les disparités. Partiellement parce que malgré tout chacun d'entre eux à ses spécificités (qui ne plairont pas toujours à tout le monde d'ailleurs !). Par ailleurs, ça reste toujours plutôt bien écrit. Au niveau du style (sans parler du contenu), la qualité est au rendez vous (pour du SW cela va de soi, il est clair que ce n'est pas non plus de la grande littérature).

Allston tout d'abord. Je dirais un peu derrière les deux autres même si ça reste très appréciable. Je m'explique. D'abord un Betrayal plutôt bon mais qui a la position difficile de démarrer la série. Allston s'en sort à mon sens plutôt bien, je me souviens avoir pris pas mal de plaisir à démarrer LOTF. C'est quand même de bonne facture. Ensuite, Allston a du débuter la deuxième "tournée" de la série. Et là, ça passe beaucoup moins bien. Avec Exile, il signe un roman plutôt moyen, sans doute le moins bon de tout LOTF à mon avis. Trop d'effets pétard mouillé, trop souvent Allston fait monter la tension pour rien. Le problème vient peut être du fait qu'il se trouve avant le roman central et qu'il ne fallait pas trop en faire. Et enfin, la troisième "tournée", il fait véritablement un coup d'éclat avec Fury. Si son style reste ce qu'il est, il écrit ici un concentré d'action assorti de batailles spatiales dont lui seul à le secret, avec des évènements importants tant au niveau intrigue générale que pour les personnages. Sans doute le meilleur Allston depuis les X-Wings ! Trois romans inégaux donc, mais qui ont le mérite de toujours bénéficier de la patte d'Allston teintée d'humour (moins flagrante au fur et à mesure que l'on avance dans la série toutefois, normal) qui reste très sympa à lire.

Ensuite Traviss. Le point qui fâche pour certains. Pour moi c'est juste excellent. On peut critiquer les intrigues mandaloriennes "annexes" même si sur la fin elles rejoignent l'intrigue générale. Je dois avouer qu'une de mes inquiétudes avant la parution de Bloodlines était si justement elle allait s'affranchir ou non de ses intrigues Republic Commando. Eh bien pas totalement il faut bien le reconnaître. D'un point de vue objectif on peut trouver que ça fait tâche sur l'ensemble. Sans doute en fait elle beaucoup avec ses chouchous de mandaloriens. Mais bon, pour ma part, se retrouver avec un Boba Fett pour la première fois intéressant, ça compense largement et je lui pardonne ! Si on reprend ses romans, ils sont à mon avis tous très bons ! Un Bloodlines passionnant, un Sacrifice qui occupe une position de point pivot de la série, et un Revelation qui s'en sort à merveille malgré le fait qu'il ait la position peu avantageuse d'être avant-dernier. Le style "dirty" de Traviss apporte un vrai coup de frais à l'UE, même si c'est vrai qu'il faut adhérer. Quant au fameux sacrifice qui a déclenché l'ire de nombreux fans, je n'y reviens pas, je dirai juste que de mon point de vue ça se justifie par la suite. Ce n'est pas avec des énormes morceaux de bravoure que Traviss brille particulièrement, c'est avec son approche "réaliste" des choses, souvent plus dans la psychologie que dans l'action non-stop (encore que Revelation n'a pas à rougir d'un Denning niveau action !). Et elle n'hésite pas à mettre les héros habituellement intouchables face à leur contradictions. Ca change ! Tout le monde n'accroche pas mais que c'est bon !

Et enfin, Denning. On pouvait craindre une certaine lourdeur de sa part, finalement il s'en sort plutôt bien. Niveau style, c'est du tout bon ou presque (le prologue de Tempest, indigeste au possible, mis à part). C'est sans doute moins facile d'accès en VO qu'un Allston par exemple, mais au moins c'est toujours bien écrit. De qualité constante, ce qui est déjà bien quand on sait que Denning est capable du meilleur comme du pire (Tatooine Ghost, aïe) ! Un Tempest très sympathique, un Inferno avec le duel le plus énorme de tout l'UE, et un Invincible qui finit plutôt bien la série sans toutefois apporter de véritable épilogue. Bon point pour Denning donc, si ce n'est ce dernier tome qu'il traite presque comme un roman intermédiaire plus que comme le chapitre final d'une série de 9 romans. Bien sûr, il met fin à l'intrigue générale mais passe un peu vite sur la conclusion. Dommage. Mais ça n'enlève rien au reste du bouquin ni au reste de la série.

Pour finir, quelques mots sur l'histoire. Là encore, les avis sont partagés, mais personnellement j'ai bien accroché. L'évolution du personnage central de LOTF, Jacen/Caedus a été passionnante à suivre. On peut regretter qu'il finisse comme ça alors qu'il aurait devenir bien autre chose, mais c'est très bien amené tout au long des romans, sa montée en puissance comme sa chute ont été admirablement décrites. On peut toujours se dire que ça aurait été mieux "si", mais voilà, ce n'est pas comme ça, il faut savoir apprécier ce qu'on a. En l'occurence, le personnage a été très bien traité. C'est vrai, je trouve dommage d'avoir foutu en l'air toute l'ambiguité par rapport à la Force qui avait été introduite avec Vergere par Stover. C'était peut être facile de la part de l'éditeur de faire ce choix du retour à l'antagonisme clair/obscur, mais comme c'est bien fait, ça passe bien en ce qui me concerne. Parce que cet antagonisme n'est finalement qu'apparent, si c'est vrai niveau côté lumineux/côté obscur, ça l'est beaucoup moins pour le comportement des personnages. Tout est en nuance de gris, personne n'est ni tout noir ni tout blanc. Ca s'éloigne peut être trop de l'esprit SW pour certains, mais moi j'adhère bien. L'autre gros point positif de la série aura été le personnage de Ben. A ce niveau par contre ce n'était pas gagné d'avance, et les auteurs l'ont très bien géré ! On pouvait craindre un "clone" d'Anakin Solo, et heureusement ce n'est pas le cas, Ben ne souffre pas de l'ombre de qui que ce soit. C'est un perso à part entière, très bien traité tout au long de la série. Ces deux personnages, Jacen/Caedus et Ben, justifient pour moi la démarche LOTF et font de la série une réussite.

Evidemment tout n'est pas parfait, certains raccourcis ont été pris ici et là, c'est parfois un peu "facile". Je pense notamment sur la fin au basculement vers le côté obscur de Tahiri pour ne citer que ça. Ca se justifie mais c'est parachuté plutôt que vraiment développé. Plus ou moins idem pour Daala. Les auteurs/éditeur tombe parfois dans la facilité c'est sûr. Mais d'une manière générale, la série est cohérente avec elle même quoi qu'on en dise ! Les comportements des personnages sont l'évolution logique de tout ce qui a été fait depuis la fin du NOJ. Même pour Luke sur la fin, sur Invincible en particulier. Si ses réactions lui ressemblent assez peu au premier abord, il faut regarder son évolution dans la série et au final c'est cohérent. Encore une fois, on aime ou on aime pas les choix qui ont été fait, mais une fois qu'on accepte l'idée, il n'y a à mon sens rien de réellement choquant dans l'histoire.

Certains enseignements ont été tirés de l'expérience NOJ, je pense qu'on ne peut pas le nier. On évite un certain nombre d'erreurs identiques. Ce qui ne veut pas dire que de nouvelles n'ont pas été faites. Mais globalement, mon bilan pour LOTF est positif voire très positif. Ce n'est pas irréprochable à tout point de vue, mais quand même, j'ai vraiment apprécié de suivre cette série depuis deux ans, entièrement en VO qui plus est (pas de traduction foireuse pour gâcher mon plaisir !). Concernant la suite, le post-LOTF, je ne m'avancerai pas trop dans l'immédiat, on n'en sait que trop peu. Si je ne suis pas particulièrement pressé que les éléments des comics Legacy soient introduits, je me dis que ça peut être quand même intéressant de les voir arriver petit à petit (je pense surtout à l'empire Fel !). Si ça peut faire voir les comics sous un nouveau jour et les faire remonter dans mon estime, finalement, pourquoi pas. En tout cas, LOTF ne m'a définitivement PAS fâché avec l'UE !
Wes :
Bon, je dois réagir et ça sera totalement à l'opposé de Jaweco (aucune surprise)

D'un avis général sur la série, ben je n'ai pas grand chose à dire tellement je la trouve très peu crédible.

sur les trois auteurs, c'est certe un bon point mais quand je constate que Allston est totalement mis à l'écart : on ne sait vraiment rien de ce qu'il arrive à ses personnages qui n'aparaissent jamais dans les livres des autres, j'ai l'impression qu'ils suivent une intrigue parallèle et les éléments qu'il introduit sont très peu repris (à par la sphère de méditation Sith). Bref je mets Allston de côté des deux autres pour cette raison, sans compter que l'excellent Fury est le seul livre de la série que j'ai apprécié.

Pour Karen Traviss, je pense que l'on sait clairement ce que je pense d'elle : j'en ai eu plus qu'assez du mando'ade à tout bout de champ mais son anti-jediisme voire Force m'a encore plus irrité. Pareil pour l'ignorance complète des différences entre Sith et Jedi Noirs. Son style "dirty" peut convenir certe sauf que... ça ne passe pas car on constate qu'il arrive des malheurs à tout le monde sauf à SES personnages au point qu'ils sont quasi élevés au statut de divinité. Quant aux références à la politique mondiale : quand je lis du SW, ce n'est justement pas pour me retrouver plonger dans les nouvelles de la Terre.

Troy Denning... Semblable à lui-même. Si ce n'est que curieusement Invincible est mieux passé (effet Revelation) mais est totalement indigne d'une fin de série, certainement pas en laissant tant de mystère. Sans compter l'épilogue totalement énorme.

Pässons sur les Romans :

Déjà la menace de sécession Corellienne qui, à la fin, finit en bouffonerie généralisée (Ben oui quoi : ils se battent pendant 9 romans pour finir sur mettre Daala en chef d'état, sans commentaire ), j'en passerai, ça ne fait pas un bon fond d'intrigue : entre des traîtres de guerre comme Sal-Solo qui finissent chef d'état + une série de crapules à la tête de la confédération dont on ignore totalement le destin, j'en passerai.

Avoir ressorti Lumiya : seul point positif du côté méchant car c'est effectivement tout à fait très crédible au vu du background de ce personnage mais le fond de la menace lui...

tout ça pour écrire l'histoire de Caedus/Jacen : entre une chute pathétique (la vision, et boum, il se range du côté de l'ennemie jurée n°1 de sa famille, no comment, je n'y crois pas, du moins pas sans avoir une influence de plusieurs années qui peut l'expliquer), une manipulation telle que c'était aberrant et boum, propulsé en pleine ascension pour finir lamentalement, le tout en moins d'un an. Bref je n'ai absolument pas adhéré.

Le Big Three, no comment, non plus : le Luke attentiste qui ne voit rien alors que tout saute aux yeux, je n'ai absolument pas adhéré surtout quand je vois que dans Dark Nest, Luke prend le titre de Grand Maître. Et Leia et Han ne valent pas mieux : ils assistent passif...

Quant au duel le plus énorme de l'UE (désolé Jaweco mais ça, je ne peux pas laisser passer), ben en comparant avec ceux de la duologie Darth Bane, aucun commentaire Laughing

Le tout saupoudré d'un carnage sans nom avec une armada de personnages de l'UE qui disparaissent (je crois que cette série a le taux de mortalité des personnage connu le plus élevé). Et la quasi divination des mercenaires (Mandaloraien/chasseur de prime), des terroristes (Lekauf) par les héritiers des héros.

On aime ou on n'aime pas ? On fait avec ce que l'on a ? Pour moi, c'est un "NON" absolu : j'aurais préféré un milliard de fois rien à une série qui a détruit mon amour de SW, au point de me poser pour la première fois depûis 1991 cette question :

" Est-ce que cela a un sens de continuer à adhérer à un SW qui se trouve désormais aux antipodes de mes intérêts ? "
Oiki :
Enfin, je me décide à apporter mon petit bilan…Il plaira certainement à certain et il déplaira certainement à d’autres (un indice, ça commence par un J… Bizarre, ils commencent tous avec un J). En tout cas, ce que je vais dire n’engage que moi et si j’utilise l’ironie, je ne veux être méchant envers personne…du forum en tout cas…car pour les autres, je m’en fous ils ne liront jamais ce texte.

En guise de préambule, je voudrais dire qu’en achetant le premier tome de cette série, c’est-à-dire Betrayal (le bouquin à la couverture immonde…c’était un signe), j’étais très enthousiaste de retrouver des "amis" pour leur nouvelle aventure. Après un NJO avec de bonnes choses ainsi que de nombreuses choses à améliorer, après une bonne communication où l’on parlait de rectifier des erreurs, de retrouver l’esprit SW ou encore de donner une dernière grande aventure aux personnages fondateurs, après un décevant Dark Nest, j’étais prêt à dévorer cette série et à la soutenir. Cinq bouquin et demi plus tard (oui, je suis fier de n’avoir acheter que 6 bouquins des 9 et de n’avoir pas terminé le 6e), je dois bien admettre que mon enthousiasme me semble très loin, presque dans une autre vie. Oui, j’ai bien dit une autre vie car cette série a eu le suprême honneur de me dégoûter d’une partie de SW, jusqu’à vouloir la voir disparaître à jamais et être remplacer par quelque chose d’autre. Jadis je ne jurait que par les films, puis j’ai découvert l’UE ; je suis donc devenu un inconditionnel de l’UE (surtout post-ROTJ) et j’ai tout accepté jusqu’à cette série ; et là j’ai compris que je ne pouvais pas aimer tout SW, et pire que cela je pouvais détester une partie. Je dois donc féliciter les trois auteurs pour avoir accompli une mission que je pensais impossible…

Passons enfin aux choses sérieuses : l’histoire. Pour moi, en tant qu’auteur amateur (c’est-à-dire auteur non rémunéré), c’est l’élément le plus important d’un livre et elle doit être nickel (Ni pour les chimistes et autres scientifiques). Et une part importante de ce que j’apprécie dans une histoire est la part réservée aux personnages et à leur caractérisation, ainsi il m’arrive souvent d’apprécier des histoires au scénario assez classique mais où les personnages et leur alchimie me touchent particulièrement. Dans le cas du LOTF, je dirais que la plus grosse erreur des auteurs étaient d’être incohérents vis-à-vis des personnages à tel point que (trop ?) souvent on ne les reconnaissait plus. Ainsi, leur erreur a été de conformer les personnages à l’histoire, et non d’adapter l’histoire en fonction des personnages. J’entends déjà (vi, j’ai l’ouïe fine) ceux que vont me dire que le scénario est le plus important et que les personnages "doivent" s’adapter au récit. Je dirais oui dans la plupart des cas, mais pas dans Star Wars et son UE. Pourquoi une telle exception ? Non, ce n’est pas pour embêter mes détracteurs (quoique), mais simplement car certains personnages utilisés vivent depuis 30 ans, d’autres depuis 15 et ainsi de suite, donc les auteurs ne peuvent pas oublier selon leur guise ce que ces personnages ont déjà vécu, et surtout ce qu’ils sont. Lorsqu’on créé une histoire, on crée les meilleurs personnages pour servir cette histoire et surtout ceux qui nous plaisent, par contre lorsqu’on écrit un livre Star Wars ça équivaut pour certaines périodes à commencer au chapitre 20 d’une histoire commencée 30 ans plus tôt, donc il faut tenir compte du travail effectué (par d’autres…beurk !!) lors des 19 chapitres précédents et non pas sans aucune raison ou presque tout contredire parce qu’on croit que ça fait joli. Quand on écrit une histoire, il faut lutter pour garder le cap de son idée et en même laisser la liberté à ces personnages car certains passages qui semblaient coller parfaitement à notre idée deviennent caduques lorsqu’on s’y atèle et il faut parfois chambouler une partie du récit pour mieux coller aux personnages qu’on a développé. C’est je crois un problème qu’on comprend lorsqu’on y est directement confronté. Ainsi, je dirais que les auteurs se sont trompés : l’idée du LOTF était séduisante (je peux le comprendre), mais inapplicable par les personnages qu’on connaît. Ce que je ne peux pas reprocher aux auteurs, c’est d’avoir été au bout de le démarche en ignorant les conséquences. C’est courageux, mais certaine fois c’est encore plus courageux de se remettre en question et de rejeter une idée séduisante initialement ou de la réadapter en fonction des personnages et de la situation…
Quant à l’histoire, je dirais qu’à l’image de cette série elle a été imaginée à la va-vite en reprenant le concept de l’épisode III (La Revanche des Sith pour les non-fan !) tout en utilisant la structure narrative du NJO (allonger au maximum l’histoire avec un pivot central synonyme de mort importante, avec une première partie où tout va mal et une seconde partie où bizarrement tout va bien, ou inversement en fonction qu’on est pour les gentils ou pour les méchants). Sinon, histoire pour ma part peu originale (certes tout a été écrit déjà durant l’antiquité, mais c’est l’emballage qui compte et qui est plus que moyen) avec des incohérences, des liens approximatifs entre les auteurs et une caractérisation médiocre avec des héros abrutis et un méchants qui devient peu à peu risible ! Vrai, il faut faire évoluer les personnages (c’est mon leitmotiv dans chacune de mes histoires) mais il faut les faire évoluer de manière cohérente et non les transformer en d’autres personnages pour mieux coller à l’histoire. Si ce processus est indispensable pour que l’histoire tienne la route, ne vaut-il pas mieux changer plutôt d’histoire ?

Avant de continuer, je voudrais traiter d’un paragraphe spoiler de façon (j’espère) un peu humoristique. C’est parti !

-Pourquoi devient-on un dictateur ? Facile, pour ramener la Paix !!
-Si le pire ennemi de votre famille vient vous parler et vous complimenter, que faire ? Ben, devenir son élève…Il nous veut forcément du bien !
-Que faire lorsqu’on a la vision de tuer son oncle qui nous a élevé ? Moi, m’sieur, je sais, il faut devenir très méchant pour tuer tout le monde sauf son oncle car il est trop fort !
-Que faire lorsqu’on a tué quelqu’un d’important ? Le révéler à son subalterne pour qu’il puisse enregistrer la confession afin de servir de preuve aux héros.
-Que doit-on faire quand son neveu qu’on a élevé commence à faire des conneries ? Lui lancer un regard noir pour le motiver à continuer, pour l’obliger à assassiner sa femme et pour le forcer à devenir irrécupérable afin de le tuer ! C’est tortueux, mais ça marche.
-Comment faire pour donner une chance à des méchants pas crédibles ? En leur donnant des superpouvoirs et en abrutissant les héros ! Classique !
-Comment faire triompher sans remords les gentils ? Aussi classique, on rend le méchant fou, donc plus facile à tuer dans tous les sens du terme.
-Que doit faire le personnage qui découvre la vraie nature du méchant ? Ben, garder le secret et comme ça lorsqu’il se fait tuer, personne ne sait qui est le méchant et on peut prolonger l’histoire du bon nombre de bouquin ! Ca marche à tous les coups et le lecteur y croit !
-Comment dissimuler ses préférences envers certains personnages ? Je sais… Il faut les faire paraître comme des dieux et ceux qu’on n’aime pas comme des m***** !
-A qui doit-on s’adresser pour détruire un Sith ? Ben, à quelqu’un qui n’a jamais tué de Sith mais qui est le chouchou de l’auteur et oublié ceux qui sont plus aptes ou qui l’ont déjà fait ! C’est évident !
-Comment décrire le début d’une guerre ? Ben en ne le décrivant pas et en faisant un rapide résumé au début d’un chapitre !
-Comment montrer qu’on apprécie des personnages ? Ben, en tuant leur deux fils…Ca marche toujours !!
-Que faire lorsqu’on veut introduire de l’humour ? Je sais, créer des personnages idiots et chiants comme nous l’a montré le grand George…
-Comment réaliser un bon suspense ? Ben, en le supprimant tout de suite !
-Comment faire un piège lorsqu’on est cinq contre un ? Facile, attaquer chacun à son tour pour donner la possibilité (qui tient du miracle) au méchant de s’échapper afin de pouvoir prolonger inutilement son histoire !!
-Comment rester dans la continuité de la série précédente ? Facile : en faisant du personnage à succès qu’elle avait introduit à la fin un nouveau méchant standard qui contredit toute la philosophie qu’il prêche ! (DD)
-Que faire pour faire monter la tension et les ventes ? Je sais, il faut tuer un personnage important de l’UE sans aucune raison valable pour montrer qu’on n’a pas froid aux yeux, tout en espérant que les lecteurs ne s’aperçoivent pas qu’il s’agit d’un personnage créé par un autre auteur et pas par nous vu qu’on est incapable de faire du mal à ses personnages fétiches. Faut pas déconner quand même !

Voilà, tout comme DD, je propose à qui le veut de continuer ce jeu des questions/réponses, je suis sûr qu’il y en a d’autres. Amusez-vous !

Retour dons à des choses plus sérieuses, après l’histoire je vais m’intéresser aux auteurs qui l’ont écrite. Ames sensibles s’abstenir : ça va saigner !

Comme je suis quelqu’un de galant, honneur aux femmes, enfin à la femme dans ce cas présent. Ce que je vais dire va peut-être surprendre des gens, mais je pense que j’apprécierais Karen Traviss si je l’avais découverte dans des romans non-Star Wars. Elle a un style efficace qui me plait bien et certains de ses concepts sont intéressants. Par contre, niveau Star Wars je ne l’apprécie pas du tout (de retour en action !). Je pense que son grand problème, c’est qu’elle ne comprend rien au concept de la Force et ce que ça implique dans l’univers Star Wars, ainsi comme elle ne le pige pas, elle fait comme beaucoup de gens en cas d’incompréhension, elle veut détruire la Force et ses utilisateurs. Donc, dans ses livres, les Jedi et les Sith sont pareils (d’ailleurs elle est incapable de les définir) et représentent tout ce qui est de mauvais comparé à ses clones et son mandalorien, Boba Fett qui est encore hyperactif à l’age vénérable de 72 ans (je crois ?). D’ailleurs ça devise, c’est Fett 72 ans dans SW= Fett 35 ans sur Terre ! Ainsi sous sa plume, les mandaloriens représentent le comble de la perfection et les Jedi le comble de l’imperfection (en particulier la famille Skywalker dont elle prend particulièrement soin). D’ailleurs, elle prend particulièrement soins des personnages de Zahn, une certaine rivalité ? Mais le plus marrant, c’est que dans ses interviews elle se vante qu’elle sait très bien mettre ses a priori de côté au moment de l’écriture. Me voilà rassuré car je me demande que serait devenu les Jedi si elle ne s’était pas autant retenue… Je sais : inexistant !
Quant à son style, je trouve ça ironique : Lucas s’est démarqué de la SF en faisant de Star Wars un space-opéra, aujourd’hui Traviss se démarque du space-opéra en faisant de Star Wars de la SF militaire… Je dis non, Star Wars doit rester du space-opéra, en tout cas pour sa trame principale. Je n’ai rien contre le fait qu’on explore ce style dans des petites séries comme les Republic Commando, par contre je suis contre qu’on généralise cette ambiance et cette vision à Star Wars. D’ailleurs, des auteurs comme Stackpole ou Allston l’ont bien compris, ils ne font pas des "x-wings" à chaque fois qu’ils écrivent un livre Star Wars, ils changent leur style d’histoire en fonction de ce qu’ils doivent raconter. Au final, Traviss est peut-être un bon auteur mais elle est complètement inappropriée pour Star Wars et son univers…Malheureusement, il semblerait qu’on ne s’en rende pas compte !

Passons au suivant, mon grand ami Troy Denning, qui est pour moi l’auteur le plus surestimé de l’UE Star Wars. Il a certes un style plus starwarsien que sa collègue précédente, par contre il est particulièrement médiocre lorsqu’il s’agit de créer une histoire dans cet univers (j’ignore comment sont ses autres histoires). D’ailleurs, il n’est pas étonnant que la qualité du LOTF soit si basse, vu que c’est lui qui a lancée LA merveilleuse idée qui au final s’est avérée très mauvaise. C’est un don qui n’est pas réservé à tout le monde ! Que dire d’autre, à oui qu’il se vante que ses personnages préférés sont Leia et Han, pour Leia je n’ai aucun doute (il a dû trop regarder Retour du Jedi) par contre pour Han je suis moins sûr car sous sa plume, le corellien (Solo) devient un gros lourd qui ne comprend jamais rien et qui fait que des conneries que Sainte Perfection Leia doit toujours réparer. Toutefois, je trouve son expression de l’appréciation de ce couple assez surprenante vu qu’il est celui qui a tué leur 2 fils, je veux bien l’excuser pour le premier, ce n’était pas son idée, par contre l’autre c’est lui ! Mais bon, je crois plutôt qu’il cherche à remplacer les personnages historiques par les siens, ainsi après avoir tué le deuxième fils, il donne à son couple fétiche la fille de celui qui vient de mourir les faisant donc à nouveau goutter la joie d’être parent, mais sous sa plume. C’est retors, je sais, mais ça se retrouve aussi chez son personnage de Saba qui devient l’emblème du Jedi parfait (Luke n’a même plus droit à ce poste, il est joli son héritage !) alors qu’elle ne faisait même pas partie du groupe des douze premiers comme l’étaient Kyp Durron, Corran Horn, Tionne, Kam Solusar, Mara Jade, Kyle Katarn, Kirana Ti, Streen… De plus, elle devient la meilleure amie de tout le monde, et donc de Mara oubliant que cette dernière est plus proche de gens comme Corran Horn, Mirax Terrik Horn et même Leia ! Enfin, je ne ferais que mentionner ses personnages secondaires qui au final sont tous plus chiants les uns que les autres (les squibs, Alema Rar, ou encore ceux qui sont sensés être marrant Jae Junn et son copain ewok !).
En gros, je dirais que Denning s’adapte mieux au style Star Wars par contre il ne faut surtout pas le laisser concocter une histoire !

Enfin, je passerais à Aaron Allston, celui qu’on se demande ce qu’il a été faire dans cette galère vu qu’il a montré qu’il pouvait écrire de bonnes histoires dans l’univers Star Wars. Mon hypothèse c’est qu’il devait avoir des problèmes d’argents… Des travaux à faire dans sa maison ? Des grosses pertes au poker ? On ne le saura jamais. Il forme donc le troisième membre du trio qui a pondu le LOTF et essaye tant bien que mal de faire son travail. Mais bon, vu que l’histoire globale est caduque, il ne peut rien faire pour la sauver. Il essaye tant bien que mal d’insérer les éléments qui ont fait succès, mais vu que ça ne colle pas à l’histoire ça rend ses livres aussi faibles que ceux des autres. D’ailleurs, c’est sous sa plume qu’on voit comment les éléments de cette histoire sont stupides (cf la fin de Betrayal et la conversation entre Jacen et Lumiya). Je dirais donc qu’il a essayé de faire son truc tout en se conformant à l’histoire et à ce qu’écrivait ses deux collègues, ce qui a donné au final un résultat fort médiocre et n’a que très rarement relevé le niveau ou en tout cas pas assez pour rendre l’histoire potable.
En résumé, un gros gâchis (un de plus) pour un auteur qui était bien respecté dans l’UE et qui à partir de maintenant devra compter aussi à son tableau de chasse ses livres LOTF qui sont loin d’être ses meilleurs… dommage donc

En conclusion (qui sera courte), je dirais que si je devais donner un cours sur comment écrire une mauvaise histoire, je prendrais le LOTF comme exemple !
DD :
Pour ma part, je considère même que LotF est pire que des navets de l'UE ultérieurs : pour la simple et boenne raison qu'avec l'uniformisation voulue par Del Rey, si on n'aime pas l'histoire en cours, ben il n'y a rien à côté... C'était l'avantage de la période Bantam, qui à présent est loin derrière nous :S.
Pire, les retcons font voir à présent sous un nouveau jour certains pans des histoires précédentes qu'on pouvait apprécier auparavant ( genre l'histoire de Veregere... ). Même principe que The Clone Wars de ce côté là : on infecte le reste...
Pour ma part, la plus grosse déception restera Traviss dans l'affaire, que j'aimais beaucoup avant qu'elle se lance dans cette hérésie Sad...
Bref, série que je tâcherai d'oublier, en espérant qu'elle ne gâchera pas "trop" le reste, mais avec Legacy ensuite ce n'est pas gagné !
Benson :
Maintenant la critique concernant la série dans sa globalité :

La guerre n'est qu'un prétexte pour justifier la chute du côté obscur de Caedus. Quand on prend la responsabilité de créer une guerre d'ampleur galactique menée par un Seigneur Sith, on pourrait avoir au moins la décence d'y porter un peu d'attention. Dans les deux derniers romans, on dirait que la guerre n'est plus importante, tout se concentre sur Caedus et les Jedi alors qu'autour on a encore des mondes assaillis et des morts partout. Je pense qu'un équilibre entre l'histoire des personnages et l'histoire de la guerre aurait pu être envisagée. D'ailleurs je crois qu'il n'y a plus aucune référence concrète à la Confédération depuis Inferno, ce qui est un peu gros.

Globalement la série est très dure comparé à d'autres séries de romans. Il y a beaucoup de gros évènements, beaucoup de morts, et beaucoup de personnages qui disparaissent à cause de choix discutables. J'espère que ça va se calmer dans les prochaines séries, surtout FotJ, car à ce rythme, on va éliminer tous les personnages les plus emblematiques. On y arrivera certes mais rien ne presse.

Enfin, point noir sur l'entente entre les trois auteurs. Si l'histoire se suit globalement, ce n'est pas du tout le cas concernant les personnages secondaires. Chaque auteur a ses persos et les fait réapparaitre tous les 3 romans. On sait pas ce qui leur arrive entre les deux, bref c'est très moyen. A part dans Invincible où Denning a du être obligé de ressortir Boba et Mirta, je trouve que globalement ça aurait pu être plus concerté pour faire des persos qui évoluent sur toute la période et non par petits flashs.

Sinon globalement la série m'a bien plus, j'attend une semaine pour "souffler" et j'entame Outcast Wink
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight
Avatar de l’utilisateur
Evan Lupin
Arpenteur silencieux
Messages : 1179
Inscription : 25 août 2010, 20:00
Localisation : Coulommiers 77

Re: Legacy of the Force (L'Héritage de la Force)

Message par Evan Lupin »

Je viens de finir le premier tome (oui, il date pas d'hier, je sais ^^)

J'ai plutôt bien apprécié. le schéma d'affrontement change par rapport a d'habitude: il n'y a plus d'un côté les méchants de l'autre les gentils mais des deux dans les deux camps (même si j'ai pas vraiment vu de méchant chez l'AG), ce qui donne un interet au livre et du coup, il se lit rapidement.

Le livre alterne scenes d'actions et scenes plus 'calmes' qui ne sont pourtant pas moins interressantes (la partie sur la station par exemple).

En général, j'ai un peu de mal avec Jacen mais, ici, il arrive à éveiller mon interet par moment, pas pour autant qu'il ne m'enerve pas par moment (son côté, je suis le meilleur parce que j'ai voyager...).
Son virage de bord sur la fin me parait un tantinet rapide, il tue tout de même une amie d'enfance, si temps est que Jacen est des amis.
Encore une fois, Mara et Luke sont bien trop peu actif à mon gout. Peut etre que dans les prochains, Luke sera un peu moins contemplatif. Quant aux autres jedis, a part Jaina et Zekk que l'on voit un peu, les autres sont quasi-invisible
Il n'y a pas d'ombre sans lumiere, ni de lumiere sans ombre.

Image
DjaguaLors

Re: Legacy of the Force (L'Héritage de la Force)

Message par DjaguaLors »

Faut que je les continue, eux... :S
Avatar de l’utilisateur
Evan Lupin
Arpenteur silencieux
Messages : 1179
Inscription : 25 août 2010, 20:00
Localisation : Coulommiers 77

Re: Legacy of the Force (L'Héritage de la Force)

Message par Evan Lupin »

J'ai finit Bloodlines et j'ai vraiment bien apprécier, d'autant que l'on y retrouve mon personnage préféré : Boba Fett.

Le livre est bien plus sombre que le premier, Jacen s'enfonce plus profondément dans la voie des Sith sans vraiment se rendre compte de la portée de ce qu'il commet mais pour autant, ça y est, j'apprécie le personnage. Sa noirceur, sa naïveté en quelque sorte...il est asez impréssionnant dans ce livre. Le rapprochement avec Anakin est plutot pas mal (quoique peu original en fin de compte, on insiste peut etre trop dessus) , on se plait d'ailleurs a aller retrouver le futur vador avec les remonté dans le temps de Jacen. Pourtant il est assez agaçant que personne n'essaie de l'arreter...y'aurait pas un jedi dans le coin? et le conseil, il est où? ( ne serait-ce qu'une breve apparition)

En parlant de jedi, Luke, bien qu'ayant toute sorte d'appréhension, désapprouvant les méthodes de Jacen ne fait pas grand chose pour l'arreter...comme quoi prohiber l'attachement n'était peut etre pas un mal. Luke essaie de maintenir sa famille, et c'est bien normale, mais du coup, il s'empeche d'agir pour ne pas froisser Mara ou ben. Et puis le fait qu'il ne sente pas Lumya a côté de lui, quand bien même Jacen serait puissant, c'set un peu poussé. Mara quant a elle, c'est bien émoussée depuis le cycle de Thrawn, soit elle ne se rend pas bien compte de ce que devient son neveu, soit elle ne veut pas y croire,
on sait comment ça va finir
.

Ben par contre est de plus en plus interressant, cherchant plus que tout a ressembler a son mentor, il finit par se rendre que celui-ci n'est pas le héros qu'il pensait. Ben fait preuve d'une maturité impréssionnante pour son age..ses questionnements, ses doutes....en font qq'un de tres interressant.

Côté Solo : Léïa est tres peu exploité donc passons; Han, quant à lui prend de l'ampleur, il parait etre un des seuls a vraiment renier Jacen et tant mieux, flute alors, contrairement à Luke il fait clairement connaitre sa position et il agit, notamment vis à vis de Trackan. Jaina est peu présente mais au moins, elle se rebelle, notons aussi le passage dans le réfectoire.

Quant a Boba, personnage important du livre, je suis assez sceptique...je ne l'ai pas vraiment reconnue dans ce livre. Certes ici, il est beaucoup plus vieux et en quête de sa famille, il est donc moins froid et moins pro. Mais l'approche de Traviss nous permet de voir comment il pense, ses relations avec sa famille dont on ignorait a peu pres tout, son titre de mandalore...Alors par contre le fait de toujours penser a papa à son âge, c'est un peu lourd. Pour les autres Mando, Travis ne se prive pas de faire une référence au tout puissant Skirata mais c'est bref donc passons. Il est cpdt agréable d'entendre parler de Kad et Mereel.

Quant à l'histoire en elle même, tout dégénère et c'est tant mieux. La GAG et les rafles ne sont pas sans rappeler ce qui c'est passé par chez nous. HNE est devenue en quelque sorte un personnage secondaire et donne les points de vue des différentes factions. Les actions de Jacen, au final, poussent d'autres planetes à se désolidariser de l'AG.

J'ai aussi commencé Tempete et d'hors et déjà, on sent que Denning, ne veut pas abandonner ses Killiks et les Nids Obscurs, multipliant les référencesfa et isant revenir
Alema
, donc bof. Il parait aussi bien étrange de Lumiya et Jacen réunis ne sentent pas sa présence ni celle de l'autre jedi aux écouteurs, dans la scene sur la place de l'Amitié
Il n'y a pas d'ombre sans lumiere, ni de lumiere sans ombre.

Image
Avatar de l’utilisateur
Evan Lupin
Arpenteur silencieux
Messages : 1179
Inscription : 25 août 2010, 20:00
Localisation : Coulommiers 77

Re: Legacy of the Force (L'Héritage de la Force)

Message par Evan Lupin »

Je suis assez mitigé sur Tempete, le début ma paru long mais la fin m'a bien plu. Trop de référence au Nid Obscur, qui m'ont déplu vu que je n'avais pas apprécié la série...tant de référence n'était pas nécessaire.
Le côté complot à tout va était un tantinet lourd mais ça passe.
La fin du livre (un quart ou un tiers) tres bon avec une bonne scene de combat spatial à la fin me laisse tout de même une bonne impréssion.

Les personnages maintenant:
>
Alema
: J'aurais préféré ne plus la revoir, je n'aime plus ce perso depuis, au moins, Nid Obscur. Son talent à se cacher dans la force m'a cependant impréssionné ( dans le sens, euh...et puis quoi encore?)
Aurra:
je me suis un peu demandé ce qu'elle faisait là mais au final pourquoi pas. Les passages en sa présence m'ont bien plus, fidèle à l'image que j'avais d'elle; Sa mort m'a cependant un peu déçus
Jaina : Elle est enfin véritablement présente, plus travaillé que dans les autres livres et ça, ça fait plaisir, j'espere que cela va continuer.
Le retour de
Jagged Fel
, enfin 'retour', vite dit; là seulement pour quelques pages mais cela laisse présager de plus amples passages par la suite.
Luke et Mara sortent enfin de leur appartement et passent à l'action. Par contre Luke est censé etre le meilleur sabreur de la galaxie donc son combat contre Lumiya m'a déçu.
Ben, retour en arriere psychologique pour lui, exit ce qui c'est passé dans Bloodlines : Jacen dit qq chose donc c'est vrai...plus de doutes. Son comportement dans le Faucon m'a paru stupide, un peu du n'importe quoi.
Han et Léïa, egales a eux mêmes, pris dans la tourmente, déchirés entre les différents camps.
Bon retour de Tenel et d'Allana
Il n'y a pas d'ombre sans lumiere, ni de lumiere sans ombre.

Image
Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Legacy of the Force (L'Héritage de la Force)

Message par Jaweco »

Tu les enchaines dis donc ! Tu verras, le quatrième tome, Exil, n'est pas forcément le plus intéressant. Mais après à partir de Sacrifice la série ne laisse plus de temps mort. ;)
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight
Avatar de l’utilisateur
Boba Fett
Meilleur Chasseur de Primes de la Galaxie
Messages : 946
Inscription : 01 sept. 2010, 15:05
Localisation : Slave I

Re: Legacy of the Force (L'Héritage de la Force)

Message par Boba Fett »

Ouais, après Sacrifice tout s'enchaîne super vite, un petit peu trop même ^^ mais bon heureusement sinon il aurait fait plus de 9 livres ^^
Mon blog cinéma ! :
http://ma-cinecritique.tumblr.com/

La page Facebook de mon blog ! :
http://www.facebook.com/MaCineCritique
Avatar de l’utilisateur
Evan Lupin
Arpenteur silencieux
Messages : 1179
Inscription : 25 août 2010, 20:00
Localisation : Coulommiers 77

Re: Legacy of the Force (L'Héritage de la Force)

Message par Evan Lupin »

J'avoue, j'enchaine...travailler sur paris à une heure de chez moi à des avantages.

Pour le moment, j'aime bien exil, mais il ne s'est pas passé grand chose encore (viens de le commencer faut dire ^^)
Il n'y a pas d'ombre sans lumiere, ni de lumiere sans ombre.

Image
Avatar de l’utilisateur
Evan Lupin
Arpenteur silencieux
Messages : 1179
Inscription : 25 août 2010, 20:00
Localisation : Coulommiers 77

Re: Legacy of the Force (L'Héritage de la Force)

Message par Evan Lupin »

Exile:

Lorsque j'ai commencé, je l'avais plutot bien apprécié et puis mon enthousiasme c'est essoufflé. Il ne se passe pas grand chose dans ce livre, les personnages n'evoluent pas vraiment non plus.
Ben revient à peu de chose près a son état d'esprit de Bloodlines (et encore), doutes sur Jacen (faut le dire vite).
Jacen n'avance pas vraiment. la 'révélation' de la fin n'en est pas vraiment une puisqu'il avait déjà pris cette option dans le précédent livre.
Luke et Mara ne sont que peu présent
Han, Léia ET Lando, yeah, Lando est revenu, je me demandais quand cela allait être le cas et je suis content. Cela permet a Aallston de mettre une touche d'humour. Personnage fidèle a lui-même.
Jag est véritablement de retour dans se livr. Vivement que sa brigade arrive à éliminer son objectif parce qu'...
Alema, elle me gonfle, pourquoi elle vit encore? Elle s'échappe un peu trop facilement
On retrouve aussi Corran Horn, Booster Terrik...pour mon grand plaisir, même si au final, ils ne sont a
pas beaucoup exploité.

L'histoire, elle-aussi, n'évolue pas beaucoup, si ce n'est la ralliement de Commenor et Bothawi à la Confédération. J'ai beaucoup apprécier le court instanct où Luke, Wedge, Corran et Mara se retrouvent dans le même escadron. Dommage que cela n'ait duré que quelques lignes. La mission sur Ziost est plutot inutile, sauf peut-être ramener la sphere de méditation. Par contre, Jacen qui se fait avoir, ça c'est bien.

Bon sur ce, je suis passé à Sacrifice, content de retrouver Traviss.
Il n'y a pas d'ombre sans lumiere, ni de lumiere sans ombre.

Image
Avatar de l’utilisateur
Jaweco
Bras droit de Thrawn
Messages : 1050
Inscription : 25 août 2010, 12:47
Localisation : Somewhere in the middle of nowhere

Re: Legacy of the Force (L'Héritage de la Force)

Message par Jaweco »

Yep, Exil est sans doute le tome le plus faible de la série. Sacrifice devrait changer la donne... si tu n'es pas allergique à sa fin. ;)
"One can concentrate so closely on the words of a sentence that one thereby misses the meaning. As can happen in any area of life. You must never lose focus on the larger landscape." - Commander Mitth'raw'nuruodo, Outbound Flight
Avatar de l’utilisateur
Boba Fett
Meilleur Chasseur de Primes de la Galaxie
Messages : 946
Inscription : 01 sept. 2010, 15:05
Localisation : Slave I

Re: Legacy of the Force (L'Héritage de la Force)

Message par Boba Fett »

Ouais à partir de Sacrifice tout s'enchaine très vite, trop vite même :lol:
Mon blog cinéma ! :
http://ma-cinecritique.tumblr.com/

La page Facebook de mon blog ! :
http://www.facebook.com/MaCineCritique
Avatar de l’utilisateur
Evan Lupin
Arpenteur silencieux
Messages : 1179
Inscription : 25 août 2010, 20:00
Localisation : Coulommiers 77

Re: Legacy of the Force (L'Héritage de la Force)

Message par Evan Lupin »

Alors alors Sacrifice donc

Un sacré bouquin, tant par la qualité de l'ecriture (Traviss est vraiment doué), que par ce qu'il dévoile/contient. C'est le livre qui marque le tournant de Lotf. Rempli de fort moment, d'intrigues complexes, d'ambuiguités, enfin bref, un livre comme on aime lire, avec un scénario bien travaillé.
Jacen endosse réellement son rôle de sith et prend même un nom sith, sortit je ne sais d'où. Alors par contre, pourquoi du fait de son sacrifice, d'un coup, il maitrise un nouveau pouvoir... J'ai particulierement apprécier ses petites manoeuvres politiques, via changement de législations... ses rapports avec Chia Nathal risquent d'être interressant.
D'ailleurs, chia, j'en ai jamais parler. J'ai lgtps été scéptique sur son person et finalement, je crois que je ne l'aime pas beaucoup. Certes elle veut garantir la démocratie et rétablir la paix mais son opportunisme et ses méthodes me genent. Je me demande bien ce qu'elle va devenir.
Ben m'as laissé perplexe. Pour un gamin de 13/14 ans, il fait des actes ...hum...(ne trouve pas son mot) incohérent.
Le meurtre de Gejjen, woh...c'est un gosse en principe, et abattre qq'un de sang froid ne me parait pas si aisé...et au final, on semble oublier cette acte vers la fin du livre. J'ai aussi trouvé qu'il restait bien stoic face a la dépouille de sa mère et son pére en pleurs.
Mara est elle, enfin de retour comme on l'aime, décidée, froide, agissante. J'ai particulierement apprécié ses passages. Traviss a su lui redonner vie...
pour mieux la tuer ensuite, et ça, même si je savais que cela allait arriver, je suis dégouter; D'autant que, bien que le combat ait été bien fait, j'ai trouver la mort de Mara indigne. J'aurais préféré qu'elle rabatte son caquet a ce morveux et qu'il ne s'en sorte que d'un cheveux. Par contre, ce fut un moment poignant.
Luke...euh...bien qu'il agisse enfin sur la fin (sur le coup de la colere et de la tristesse) et qu'il se décide a bouger...il a pas beaucoup de chance et se retrouve quelque peu isoler. A voir comment sa relation avec Ben va évoluer.
Boba and co, au début je trouvait qu'encore une fois, son histoire n'avait rien a faire là, totalement détaché de l'intrigue principale mais enfin Mand'alore rentre dans la partie, ça risque d'être interressant connaissant le peuple.
Mais alors le truc de "ma femme est encore en vie, congeler dans de la carbonite" mais qu'est ce que c'est que ce délire?
Je crois que j'ai parler de tout le monde.

Donc, un livre bien sympa malgré la fin quelque peu déplaisante.

Edit : Ah si, dégouter que les personnages ne sachent pas qui est l'auteur du Sacrifice.
Il n'y a pas d'ombre sans lumiere, ni de lumiere sans ombre.

Image
Avatar de l’utilisateur
H@n Solo
The Extractor
Messages : 578
Inscription : 15 août 2010, 21:24
Localisation : Bespin
Contact :

Re: Legacy of the Force (L'Héritage de la Force)

Message par H@n Solo »

Ouah, tu l'as vraiment dévoré ! O_O Et pourtant, il est quand même conséquent.
J'avais adoré Sacrifice, comme tu le dis, un vrai tournant. Et franchement plus aucune des suites ne m'a déçu :)
Réalisateur à ses heures perdues...
--> http://www.facebook.com/group.php?gid=156308907720197 (si vous êtes intéressés par des films amateurs !)
Avatar de l’utilisateur
Boba Fett
Meilleur Chasseur de Primes de la Galaxie
Messages : 946
Inscription : 01 sept. 2010, 15:05
Localisation : Slave I

Re: Legacy of the Force (L'Héritage de la Force)

Message par Boba Fett »

Oui moi aussi j'avais trouvé la mort de Mara indigne, elle méritait une morts un peu plus belle que celle qui à était écrite :?
Mon blog cinéma ! :
http://ma-cinecritique.tumblr.com/

La page Facebook de mon blog ! :
http://www.facebook.com/MaCineCritique
Avatar de l’utilisateur
Evan Lupin
Arpenteur silencieux
Messages : 1179
Inscription : 25 août 2010, 20:00
Localisation : Coulommiers 77

Re: Legacy of the Force (L'Héritage de la Force)

Message par Evan Lupin »

Han > j'ai pas réussit à me dire "allez, je lirais le reste demain" donc j'ai lu un peu plus vite dans le train et j'ai continué chez moi pour le finir, c'était tellement intense...

Boba > on est d'accord ^^
Il n'y a pas d'ombre sans lumiere, ni de lumiere sans ombre.

Image
Répondre